Déclaration de l’administratrice en chef de la santé publique du Canada, le 8 février 2021

Déclaration

Le 8 février 2021 | Ottawa (Ontario) | Agence de la santé publique du Canada

Alors que la COVID-19 continue de se propager au Canada, nous surveillons un ensemble d'indicateurs épidémiologiques pour déterminer où la transmission de la maladie est la plus forte, où elle se propage ainsi que ses répercussions sur la santé des Canadiens et la capacité des services de santé publique, des laboratoires et du système de santé. Voici le plus récent résumé des tendances et des chiffres nationaux, ainsi que les mesures que nous devons tous prendre pour maintenir le nombre de cas de COVID-19 à des niveaux gérables dans tout le pays. En raison de la réduction du signalement des cas au cours de la fin de semaine, nous n'avons pas inclus les moyennes nationales des sept jours dans la déclaration d'aujourd'hui, car nous effectuons toujours la collecte des chiffres et leur analyse. Je vous fournirai les chiffres les plus récents lors de mon allocution demain.

Depuis le début de la pandémie, il y a eu 804 260 cas de COVID-19, dont 20 767 décès au Canada; ces chiffres cumulés nous renseignent sur le fardeau global de la COVID-19 à ce jour. Puisque les taux d'infection restent élevés dans de nombreuses régions, il est important de se rappeler que la vaste majorité des Canadiens sont toujours vulnérables à la COVID-19 (en anglais seulement). C'est pourquoi chacun doit continuer de prendre des précautions individuelles pour assurer sa propre sécurité et celle de sa famille et de sa collectivité.

Selon les données recueillies sur une base régulière au pays, nous remarquons des signes prometteurs de régression de la COVID-19. À l'heure actuelle, nous dénombrons 44 727 cas actifs à l'échelle du pays. De même, les dernières données nationales montrent que la tendance à la baisse du nombre de cas quotidiens se poursuit. Les moyennes quotidiennes sur sept jours se chiffrent à 3 947 nouveaux cas (du 29 janvier au 4 février) et à 107 609 tests de dépistage réalisés chaque jour, dont 4,2 % étaient positifs pour la COVID-19 (du 24 au 30 janvier). Même si ces données de surveillance et les prévisions fondées sur la modélisation tendent à montrer que les mesures communautaires commencent à donner des résultats, il est essentiel de maintenir des mesures rigoureuses pour favoriser cette tendance à la baisse de façon durable. Puisque le nombre de cas quotidiens est toujours élevé, tout comme le sont les taux d'infection dans tous les groupes d'âge, il existe encore un risque que les tendances s'inversent rapidement, particulièrement dans les régions du pays où nous signalons des taux accrus, inchangés ou légèrement à la baisse de COVID-19. De même, des éclosions continuent de se produire au sein de populations et de communautés à risque élevé, y compris dans des hôpitaux et des établissements de soins de longue durée, des établissements correctionnels, des habitations collectives, des communautés autochtones et des régions éloignées du pays. Ces facteurs font ressortir l'importance de maintenir les mesures de santé publique et les mesures de protection personnelles et de ne pas alléger les restrictions trop rapidement ou trop tôt. Cela est particulièrement important compte tenu de l'apparition de nouveaux variants préoccupants du virus qui pourraient accélérer brusquement la transmission de la COVID-19 au Canada.

En raison de la diminution récente de la transmission de la COVID-19, nous constatons une baisse constante des cas graves, comme le prévoyaient les indicateurs tardifs. Les données provinciales et territoriales indiquent qu'en moyenne 3 633 personnes atteintes de la COVID-19 ont été traitées quotidiennement dans des hôpitaux canadiens au cours des sept derniers jours (du 29 janvier au 4 février), dont 736 se trouvaient dans des unités de soins intensifs. Au cours de la même période, 121 décès liés à la COVID-19 ont été signalés en moyenne chaque jour. Malgré cette récente diminution, la situation continue d'exercer des pressions sur les ressources locales dans le domaine des soins de santé, en particulier dans les régions où les taux d'infection sont les plus élevés.

Dans tout le pays, la distribution des vaccins se poursuit pour protéger les personnes qui ont le risque le plus élevé de tomber gravement malades ou d'être exposé au virus. À ce jour 1 068 690 doses de vaccins contre la COVID-19 ont été administrés, dont 52 % des travailleurs de la santé prioritaires, 27 % des adultes qui habitent dans les territoires et 11 % des aînés de plus de 80 ans ont reçu au moins une dose de vaccin. Le Canada a un système robuste pour surveiller l'innocuité des vaccins, faire l'examen des déclarations d'effets secondaires des vaccins contre la COVID-19 et produire des rapports à ce sujet. En date du 29 janvier, 480 déclarations d'effets secondaires suivant une immunisation ont été signalées, ce qui comprend tous les effets secondaires survenus après une immunisation, mais qui ne sont pas nécessairement attribuables aux vaccins. Soixante-huit des effets secondaires signalés - soit environ 1 dose par 140 000 doses administrées - ont été jugés graves, par exemple dans le cas d'une réaction allergique grave. Tous les effets secondaires graves font l'objet d'un examen détaillé et, à ce jour, aucun problème inattendu quant à l'innocuité des vaccins n'a été identifié.

Tandis que nous continuons d'essayer de maîtriser la COVID-19 de façon généralisée et durable au moyen de vaccins sûrs et efficaces, toute une gamme de mesures de santé publique et de restrictions sont en place dans l'ensemble du pays pour interrompre la propagation du virus. Les Canadiens sont priés de continuer à suivre les conseils des autorités de santé publique locales et de toujours prendre des mesures de protection individuelles pour assurer leur sécurité et celle de leurs proches : restez à la maison ou isolez-vous si vous avez des symptômes, réfléchissez aux risques, réduisez au minimum vos activités et vos sorties non essentielles, évitez les voyages non essentiels, et suivez les mesures de protection individuelle, à savoir la distanciation physique, une bonne hygiène des mains, une bonne étiquette respiratoire, la désinfection des surfaces et le port du masque au besoin (y compris dans les espaces intérieurs partagés avec les personnes qui ne font pas partie de votre ménage).

Les Canadiens peuvent également en faire plus en diffusant des renseignements crédibles sur les risques de la COVID-19 et les mesures de prévention et sur les mesures pour réduire la transmission de la COVID-19 dans les collectivités et en téléchargeant l'application Alerte COVID pour arrêter le cycle d'infection et aider à limiter la propagation de la maladie. Je vous invite à lire ma page pour obtenir de plus amples renseignements et ressources sur la COVID-19 et sur les moyens de réduire les risques et de se protéger et de protéger les autres, y compris de l'information sur la vaccination contre la COVID-19.

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983
hc.media.sc@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :