Infection au nouveau coronavirus : Foire aux questions

Sur cette page

À propos du virus

1. Qu’est-ce qu’un nouveau coronavirus (appelé nCoV-2019)?

Les coronavirus forment une vaste famille de virus. Ils peuvent causer des maladies allant du simple rhume à des maladies plus graves comme le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) et le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV). Certains de ces virus se transmettent facilement d’une personne à l’autre, mais pas tous. Le nCoV-2019 est une nouvelle souche du virus qui n’a pas encore été identifiée chez l’homme.

La Chine a établi qu’un nouveau coronavirus (appelé nCoV-2019) est responsable de l’éclosion de pneumonie à Wuhan. Les autorités chinoises et les autorités ailleurs dans le monde mènent des enquêtes plus approfondies pour mieux cerner l’origine du virus, son mode de propagation et la gravité clinique des maladies qu’il provoque chez l’homme.

2. Quelle sont les symptômes du nouveau coronavirus 2019?

Les personnes infectées par le nouveau coronavirus 2019 (nCoV-2019) peuvent n'avoir que peu ou pas de symptômes. Vous ne savez peut-être pas que vous avez des symptômes du nCoV-2019 car ils peuvent s’apparenter à ceux d’un rhume ou d’une grippe.

Les symptômes peuvent prendre jusqu'à 14 jours pour apparaître après l'exposition au virus.

Les symptômes incluent :

Dans les cas graves, l'infection peut entraîner la mort.

3. Quels sont les risques de contracter le virus?

Le risque pour la santé publique associé à l'infection par le nouveau coronavirus 2019 (nCoV-2019) à Wuhan, en Chine, est faible pour le Canada et pour les voyageurs canadiens.

Il n'y a pas de vols directs depuis le Canada à destination de Wuhan, et le volume de voyageurs arrivant indirectement de Wuhan est faible. Toutefois, à l'heure actuelle, le gouvernement du Canada recommande aux Canadiens d'éviter tout voyage non essentiel en Chine en raison du nCoV-2019.

Il recommande aux Canadiens d'éviter tout voyage dans la province du Hubei, y compris dans les villes :

Cette recommandation est en raison des lourdes restrictions imposées par les autorités chinoises sur les voyages afin de limiter la propagation du nCoV-2019. À l'heure actuelle, on ne sait pas clairement avec quelle facilité ce virus se transmet d'une personne à l'autre.

Une évaluation du risque sera effectuée au fur et à mesure que de nouveaux renseignements sont disponibles.

4. Existe-t-il un vaccin pour se protéger contre ce virus?

Non, il n'existe actuellement aucun vaccin pour protéger contre l'infection par le nouveau coronavirus 2019.

5. Le vaccin contre la grippe de cette année me protégera-t-il contre ce virus?

Non, le vaccin contre la grippe ne protège pas contre les coronavirus.

6. Quel est le traitement pour le coronavirus?

Pour le moment, il n’existe pas de traitement précis pour la plupart des cas d’infection à coronavirus. La majorité des personnes infectées par un type commun de coronavirus se rétabliront d’elles-mêmes. Pour l’instant, il n’existe pas de vaccin contre le coronavirus. Votre fournisseur de soins de santé peut vous recommander des mesures pour soulager les symptômes.

Consultez votre fournisseur de soins le plus tôt possible si :

Plus tôt vous vous faites traiter, meilleures sont vos chances de vous rétablir rapidement.

7. Comment le coronavirus se propage-t-il?

Les coronavirus humains infectent le nez, la gorge et les poumons. Ils se propagent le plus souvent :

8. Quelle est la période d'incubation du virus?

Les renseignements actuels indiquent que les symptômes peuvent se manifester jusqu'à 14 jours après l'exposition au virus.

9. Comment puis-je me protéger contre ce virus?

Voici quelques conseils pour rester en santé et prévenir la propagation d’infections :

10. Au Canada, les membres de la population devraient ils porter un masque pour se protéger contre ce virus?

Si vous êtes en santé, l’utilisation d’un masque n’est pas nécessaire.

Toutefois, si vous ressentez les symptômes d’une maladie qui se propage dans l’air, porter un masque peut contribuer à éviter d’infecter d’autres personnes. Le masque est comme un obstacle qui vous empêche de propager les gouttelettes que vous projetez quand vous éternuez ou toussez. Votre fournisseur de soins peut vous recommander de porter un masque alors que vous êtes en situation de recherche ou d’attente pour des soins. Dans ce cas, le masque est une mesure adéquate de prévention et de contrôle des infections mise en place pour que les personnes atteintes d’une maladie respiratoire infectieuse ne transmettent pas l’infection à d’autres personnes.

Si vous prenez soin d’une personne malade ou que vous êtes en contact direct avec une personne malade, porter un masque peut vous aider à vous protéger contre le virus, mais n’éliminera pas totalement le risque de maladie.

Si vous portez un masque, prenez soin de faire ce qui suit :

Il n’est pas recommandé aux personnes en santé et aux personnes qui n’ont pas voyagé dans une région touchée par le nCoV‑2019 (comme la province du Hubei et la Chine continentale) de porter un masque. Porter un masque quand vous n’êtes pas malade et que vous n’êtes pas susceptible d’avoir des symptômes peut donner une fausse impression de sécurité. Les masques peuvent facilement être contaminés et ils doivent être changés fréquemment et bien ajustés pour offrir une protection adéquate.

Vous pouvez rester en santé et éviter la propagation des infections en faisant ce qui suit :

11. Les Canadiens peuvent-ils contracter une infection au nouveau coronavirus s’ils reçoivent un paquet ou des produits provenant de la Chine?

Il n’existe aucun risque avéré d’entrée des coronavirus au Canada par l’entremise de paquets ou de colis provenant des régions touchées de la Chine.

Malgré de nombreux facteurs encore inconnus au sujet du nouveau coronavirus de 2019 (nCoV-2019) et de la façon dont il se propage, nous pouvons utiliser les renseignements que nous possédons sur deux autres coronavirus (SRAS et MERS) pour nous guider.

En raison de la faible capacité de survie de ces coronavirus sur les surfaces, le risque de transmission par l’entremise de produits ou de paquets envoyés sur une période de plusieurs jours ou semaines à température ambiante est très faible.

Des études sur le coronavirus du SRAS indiquent que le virus ne survivait pas sur les surfaces sèches, comme le papier. En règle générale, on considère que les coronavirus se propagent par gouttelettes respiratoires.

À l’heure actuelle, aucune donnée probante ne démontre que le nCoV-2019 peut être transmis par l’entremise de biens importés.

Aucun cas d’infection à nCoV-2019 associé à des biens importés de la Chine n’a été déclaré au Canada.

12. Où puis-je trouver les renseignements les plus récents sur ce coronavirus?

Pour obtenir les renseignements les plus récents, visitez la page web de l'Agence de la santé publique du Canada sur le nouveau coronavirus (nCoV-2019).  Vous pouvez également suivre l'administrateur en chef de la santé publique du Canada, la Dre Theresa Tam, sur Twitter à l'adresse @ACSP_Canada.

Les Canadiens qui voyagent à l'étranger sont invités à consulter les Conseils de santé aux voyageurs pour la Chine sur voyage.gc.ca.

13. Le nouveau coronavirus de 2019 (nCoV-2019) peut-il être transmis même lorsqu’une personne ne présente aucun symptôme?

Des études sont en cours afin de répondre à cette question.

Bien que les experts soient d’avis que la propagation du virus par une personne asymptomatique (qui ne présente aucun symptôme) est possible, nous croyons également que cela est rare.

Ce dont nous sommes certains, c’est que le virus se transmet le plus souvent par un contact étroit avec une personne infectée qui présente des symptômes (cas symptomatiques). Selon les données les plus récentes, les cas symptomatiques sont le principal facteur de l’éclosion de nCoV-2019.

Par conséquent, la priorité pour contenir le nouveau coronavirus est de prévenir l’exposition par contact direct et étroit.

Le moyen le plus efficace de limiter ce type de propagation est d’adopter de bonnes mesures d’hygiène dans les communautés (lavage des mains, hygiène respiratoire et rester chez soi si l’on est malade) et des mesures de prévention et de contrôle des infections rigoureuses dans les établissements de santé, notamment les hôpitaux.

14. Est-ce qu'il y a un risque de contracter une infection au nouveau coronavirus si je touche une surface qui a pu être contaminée?

En général, les coronavirus ont une faible capacité de survie sur les surfaces et se propagent généralement par des gouttelettes respiratoires projetées lors d’une toux ou d’un éternuement.

Dans le cas du nouveau coronavirus, les chercheurs poursuivent activement leurs recherches afin d’en apprendre plus sur le mode de transmission du virus.

En attendant, la meilleure façon de prévenir les maladies respiratoires et autres est :

Voyageurs

15. J’ai l’intention de voyager en Chine, quel est le conseil actuel?

Le gouvernement du Canada continue de recommander aux Canadiens d'éviter les voyages non essentiels en Chine et d'éviter tout voyage dans la province de Hubei. Les Canadiens qui voyagent à l'étranger sont invités à consulter les Conseils de santé aux voyageurs pour la Chine sur voyage.gc.ca pour plus d’information.

Consultez toujours un fournisseur de soins de santé ou rendez-vous dans une clinique santé-voyage au moins six semaines avant votre départ.

Si vous voyagez dans les environs de Wuhan, en Chine :

16. Je reviens d'un voyageur de la province du Hubei en Chine, que dois-je faire?

Si vous avez voyagé dans la province du Hubei au cours des 14 derniers jours, limitez votre contact avec d’autres personnes durant les 14 jours après avoir quitté Hubei. Cela signifie l’auto-isolement et restez à la maison. De plus, communiquez avec l’autorité locale de santé publique de votre province ou territoire dans les 24 heures suivant votre arrivée au Canada

Il est conseillé à tous les voyageurs de la Chine continentale de se surveiller pour l’apparition de symptômes et de communiquer avec l’autorité locale de santé publique de leur province ou territoire s’ils se sentent malades.

Même si vous n'avez pas été en Chine continentale, si des symptômes comme la fièvre, la toux, des difficultés respiratoires ou autres apparaissent dans les 14 jours suivant votre retour au Canada, on recommande aux voyageurs de se faire soigner immédiatement. Informez votre fournisseur de soins de santé ou l’autorité sanitaire locale de vos symptômes et de vos antécédents de voyage.

Lors de votre retour au Canada

Si vous présentez des symptômes de nCoV-2019 avant le départ prévu, ne prenez pas les transports publics. Consulter un professionnel de la santé.

Si vous remarquez des symptômes du nCoV-2019 en vol, dites-le à un agent de bord avant l'atterrissage ou à un agent des services frontaliers à votre arrivée au Canada. L'une de ces personnes informera un agent de quarantaine qui évaluera vos symptômes.

Si vous ne présentez pas de symptômes, mais que vous pensez avoir été exposé à une source de nCoV-2019, veuillez le signaler à un agent des services frontaliers du Canada à votre arrivée au Canada. La Loi sur la quarantaine l'exige. L'agent des services frontaliers du Canada vous donnera des instructions à suivre.

Nous avons affiché des messages sur les tableaux des arrivées aux aéroports internationaux qui guideront les voyageurs qui sont allés dans la province du Hubei, en Chine. Les messages rappellent aux voyageurs d'informer un agent des services frontaliers s'ils présentent des symptômes semblables à ceux de la grippe.

En outre, des brochures contenant des renseignements supplémentaires sur les symptômes à observer et sur la manière de communiquer avec les autorités sanitaires locales sont fournies aux voyageurs.

Pendant les 14 jours suivant votre retour

Si vous présentez des symptômes du nCoV-2019, veuillez appeler immédiatement votre professionnel de la santé ou les autorités de santé publique compétentes.

Décrivez vos symptômes et documentez vos antécédents de voyage. Votre professionnel de la santé ou l'autorité sanitaire locale vous donnera des instructions à suivre, y compris les dispositions pertinentes pour votre évaluation médicale.

Si vous n'êtes pas déjà isolé, veuillez vous mettre en quarantaine à votre domicile et contribuer à réduire la propagation du virus.

17. Pourquoi demande‑t‑on aux voyageurs en provenance de la province du Hubei de limiter leurs contacts avec les autres personnes pendant 14 jours après leur arrivée au Canada?

Les autorités sanitaires canadiennes reçoivent les plus récentes données et les informations scientifiques sur le nouveau coronavirus et recommandent aux voyageurs qui sont allés dans la province du Hubei de limiter leurs contacts sociaux pour les 14 jours après qu’ils ont quitté la région du Hubei. De plus, communiquez avec l’autorité locale de santé publique de votre province ou territoire dans les 24 heures suivant votre arrivée au Canada.

Cette mesure contribue à l’atteinte de l’objectif mondial de la santé publique qui consiste à contenir l’éclosion en Chine et à prévenir toute nouvelle propagation au Canada.

18. J'ai des projets de voyage pour l’hiver (pas en Asie); comment puis-je réduire mon risque d'infection?

Peu importe où les Canadiens prévoient voyager, l'Agence de la santé publique du Canada leur recommande de consulter le site voyage.gc.ca, qui est la source officielle du gouvernement du Canada pour les renseignements sur les voyages à destination d’un endroit en particulier. Il fournit des conseils importants pour aider les voyageurs à prendre des décisions éclairées et à voyager en toute sécurité à l'étranger.

Les Canadiens devraient toujours informer leurs prestataires de soins de santé de leur voyage s'ils tombent malades après leur retour au Canada. 

19. Je suis un Canadien qui voyage à l'étranger et je ressens des symptômes. Que dois-je faire?

De nombreux Canadiens tombent malades et ont besoin d'une assistance médicale lorsqu'ils se trouvent à l'étranger. Si vous tombez malade pendant votre voyage, voici comment obtenir de l'aide :

Pour en savoir plus sur ce qu'il faut faire en cas de maladie ou de blessure lors d'un voyage à l'étranger.

20. Le conseil de santé aux voyageurs indique qu'il s'agit d'un niveau 3. Qu'est-ce que cela signifie?

Un niveau 3 signifie qu'il est recommandé aux voyageurs canadiens d’éviter tout voyage non essentiel dans le but de protéger la santé de la population et des voyageurs canadiens

Les voyageurs sont informés des précautions particulières à prendre lorsqu’ils visitent une région donnée et de ce qu’ils doivent faire s’ils tombent malades durant ou après le voyage.

Une avis à ce niveau est souvent émis lors une vaste région géographique est touchée par une éclosion de grande envergure, ou si une voyageur est exposé à un risque accru et s’il risque davantage de transmettre la maladie à d’autres groupes, y compris à la population canadienne.

En savoir plus sur les différents niveaux de risque associés aux conseils de santé aux voyageurs.

Actions du gouvernement du Canada

21. Quelles sont les mesures prises dans les aéroports et aux frontières canadiennes pour empêcher le virus d'entrer au Canada?

De nouvelles mesures ont été mises en œuvre dans les dix aéroports au Canada. Les mesures aident à :

Tout voyageur arrivant au Canada qui aurait pu se trouver dans la province du Hubei entrera normalement au Canada par l'un de trois aéroports internationaux : Vancouver, Toronto ou Montréal.

Les voyageurs qui passent par ces aéroports verront des panneaux supplémentaires en français, en anglais et en chinois simplifié, leur demandant d'avertir un agent des services frontaliers s'ils présentent des symptômes de grippe.

Les voyageurs devront répondre à une question de contrôle qui a été ajoutée aux bornes électroniques pour tous les voyageurs internationaux dans ces aéroports. Cette question est disponible en 15 langues différentes.

Les voyageurs qui ne présentent pas de signes ou de symptômes de maladie recevront un document leur conseillant de consulter leur fournisseur de soins de santé et d'indiquer :

Ces mesures complètent les procédures de contrôle systématique des voyageurs qui sont déjà en place pour se préparer à la propagation de maladies infectieuses graves au Canada, pour la détecter et pour y réagir.

22. Dans quels dix aéroports des mesures de contrôle supplémentaires ont-elles été mises en place?

Les mesures de contrôle supplémentaires ont été mises en place aux aéroports internationaux de Vancouver, de Toronto et de Montréal le 22 janvier 2020. Depuis le 1 février 2020, des mesures supplémentaires sont également en place dans les aéroports suivants :

23. Le Canada fermera-t-il ses frontières ou commencera-t-il à interdire les vols en provenance de la Chine?

Non. Le gouvernement du Canada, les provinces et les territoires ont mis en place de multiples systèmes pour se préparer à la propagation de maladies infectieuses graves au Canada, ainsi que pour les détecter, les prévenir et y répondre.  

Nous savons également que la Chine a pris des mesures exceptionnelles, y compris des mesures de dépistage à la sortie, et a annulé tous les vols et le transport en provenance de Wuhan et d’autres villes touchées.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) est mobilisée et suit de près la situation. Compte tenu de l’information sur le coronavirus actuellement disponible, l’OMS conseille la prise de mesures visant à limiter le risque d’exportation ou d’importation de la maladie, sans imposer de restrictions inutiles aux voyages internationaux.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :