Gérer votre argent en couple 

De : Agence de la consommation en matière financière du Canada

Il est important de parler d’argent avec votre partenaire. Cela vous aidera à prendre de meilleures décisions financières, surtout si vous emménagez ensemble ou si vous vous mariez. Prenez le temps de bien comprendre la situation financière de l’autre et son approche face à l’argent.

Partager vos responsabilités financières

Discutez des avantages et des inconvénients de chaque option avant de décider comment vous allez gérer votre argent ensemble. Vous trouverez ci-dessous des exemples de façons dont certains couples partagent les responsabilités financières.

Utiliser un compte conjoint pour toutes les dépenses individuelles et partagées

Avec cette option, les membres du couple regroupent leurs revenus. Ils paient toutes leurs dépenses à partir d’un compte conjoint. Cela leur permet de suivre les dépenses du couple plus facilement.

Si vous choisissez cette méthode, assurez-vous de bien comprendre les avantages et les risques d’utiliser un compte conjoint.

Apprenez-en davantage sur les comptes conjoints.

Utiliser un compte conjoint seulement pour les dépenses ménagères

Le couple convient que chacun aura un compte personnel pour payer ses dépenses individuelles comme ses vêtements ou sa coiffure. Ils ouvrent un compte conjoint pour les dépenses partagées.

Les dépenses partagées peuvent comprendre :

  • l’épicerie
  • le loyer ou l’hypothèque
  • les taxes foncières
  • les factures de services publics

Cette option permet au couple de facilement diviser les dépenses partagées.

Utiliser des comptes séparés

Avec cette option, les membres du couple gèrent leurs finances de façon séparée. Ils se divisent les dépenses partagées, et chacun paie ses dépenses individuelles. Ceci convient à des couples qui accordent de l’importance à l’indépendance financière. Il pourrait toutefois être plus difficile de diviser les paiements dus à différents prêteurs ou compagnies.

Peu importe la méthode choisie pour partager vos responsabilités financières, vous devrez discuter des questions suivantes :

  • à quelle fréquence transférerez-vous de l’argent dans votre compte conjoint, selon vos paiements et vos périodes de paie
  • quel montant chacun contribuera-t-il aux dépenses partagées, par exemple, 50/50 ou un pourcentage déterminé au prorata de vos revenus
  • que ferez-vous si les revenus du couple baissent à cause d’une perte d’emploi ou d’une maladie

Emprunter de l’argent en couple

Si vous empruntez de l’argent avec votre partenaire, assurez-vous de connaître vos responsabilités à titre de coemprunteur. Par exemple, si vous cosignez un prêt, vous devenez tous les deux également responsables du remboursement du prêt.

Vous pouvez emprunter ensemble à l’aide d’une hypothèque, une marge ou une carte de crédit ou un prêt conjoint.

Avant d’emprunter, discutez des éléments suivants :

  • comment vous utiliserez le produit de crédit
  • quel type de produit conviendra le mieux aux besoins du couple
  • comment vous partagerez les paiements

Apprenez-en davantage sur vos droits et responsabilités à titre de coemprunteur.

Épargner en couple

Vous pourriez décider de fixer des objectifs d’épargne ensemble pour réaliser un achat ou un projet commun.

Par exemple, vous voudrez peut-être épargner pour :

  • un fonds d’urgence
  • un voyage ou des vacances
  • une maison
  • une automobile
  • votre retraite

Pour atteindre ces objectifs, pensez à quel type d’investissement convient le mieux pour votre couple. Contactez votre institution financière pour trouver des produits d’épargne avec lesquels vous êtes tous les deux à l’aise.

Apprenez comment établir des objectifs d’épargne et d’investissement.

Questions juridiques lorsque vous vivez en couple

Emménager ensemble ou se marier peut avoir des répercussions juridiques qui ont une incidence sur vos finances. Si vous vous séparez, différentes lois s’appliquent au partage des biens communs pour les époux et conjoints de fait. Essayez d’en discuter avec votre partenaire si vous envisagez de vivre en couple.

Vous pourriez décider de signer une entente avec votre partenaire. Un avocat (ou un notaire au Québec et en Colombie-Britannique) peut en préparer une pour vous. Chaque partenaire devrait obtenir ses propres conseils juridiques avant de signer une telle entente. Votre barreau provincial ou territorial peut vous aider à trouver un avocat.

Obtenez les coordonnées de votre barreau provincial ou territorial.

Impôts lorsque vous vivez en couple

Vivre avec un époux ou conjoint de fait peut avoir une incidence sur votre solde d’impôt fédéral à payer. Cela comprend l’impôt sur le revenu et sur les investissements. En vous renseignant sur les différentes options qui s’offrent à vous en matière d’impôt, vous pourriez économiser beaucoup d’argent. Par exemple, vous pourriez être admissible à des crédits d’impôt non remboursables.

Lorsque vous produisez votre déclaration de revenus, tenez compte des renseignements suivants si vous vivez en couple :

Crédit d’impôt pour époux ou conjoint

Vous pourriez avoir droit à un crédit d’impôt non remboursable si votre époux ou conjoint de fait a un revenu plus bas que le vôtre. Cela pourrait réduire votre solde d’impôt à payer.

Déterminez si vous avez droit au crédit d’impôt pour époux ou conjoint de fait.

Baisse d’impôt pour les familles

Avant l’année d’imposition 2016, vous étiez peut-être admissible à un crédit d’impôt non remboursable si vous et votre époux ou conjoint de fait aviez au moins un enfant. Ce crédit permettait de transférer un maximum de 50 000 $ de son revenu imposable à un époux ou conjoint admissible.

Apprenez-en davantage sur le crédit d’impôt basé sur le revenu fractionné.

Regrouper vos dons de bienfaisance

Vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt non remboursable lorsque vous faites des dons à des organismes de bienfaisance enregistrés. Pensez à regrouper vos dons avec ceux de votre époux ou conjoint de fait pour obtenir un crédit d’impôt plus élevé. L’un des partenaires doit demander un crédit d’impôt pour tous les dons du couple dans sa déclaration de revenus.

Apprenez-en davantage sur le crédit d’impôt pour les dons.

Regrouper vos frais médicaux

Vous pourriez demander un crédit d’impôt pour les frais médicaux de votre époux ou conjoint de fait. Le crédit pourrait être plus élevé si la personne ayant le revenu inférieur réclame les frais médicaux du couple. C’est avantageux parce que ce crédit est basé sur un pourcentage du revenu.

Apprenez-en davantage sur les frais médicaux admissibles.

Frais de garde d’enfants

Vous pourriez être en mesure de déduire un montant pour certains frais de garde d’enfants. Règle générale, l’époux ou le conjoint de fait ayant le revenu le plus bas doit demander la déduction.

Apprenez-en davantage sur les frais de garde d’enfants admissibles.

Fractionnement du revenu de pension

Vous pourriez être en mesure de fractionner votre revenu de pension admissible avec votre époux ou conjoint de fait. Cela pourrait diminuer votre solde d’impôt à payer.

Apprenez-en davantage sur le fractionnement de revenu de pension.

Vivre avec un époux ou conjoint de fait peut également avoir une incidence sur votre solde d’impôt provincial ou territorial à payer. Vous pourriez avoir droit à des crédits provinciaux ou territoriaux en plus des crédits fédéraux.

Apprenez-en davantage sur les impôts et les crédits provinciaux et territoriaux.

Assurances lorsque vous vivez en couple

Vos besoins en assurance pourraient changer si vous vous mariez ou si vous emménagez avec votre conjoint. Par exemple, vous pourriez devoir réviser vos polices existantes (assurance habitation, auto ou santé) pour couvrir votre partenaire.

Les situations où vous devrez mettre à jour une police d’assurance peuvent comprendre :

  • vous partagez l’utilisation d’une auto
  • vous partagez une maison ou un appartement et devez protéger l’ensemble des biens
  • votre employeur offre un régime d’assurance dentaire ou santé avec une protection familiale

Contactez votre compagnie, agent ou courtier d’assurances pour plus d’informations sur les modifications à apporter à vos polices d’assurance.

Apprenez-en davantage sur les différents types d’assurance et leur fonctionnement.

Se marier

Un mariage peut être l’une des plus grosses dépenses qu’un couple puisse avoir à effectuer. Faire un budget pour votre mariage peut vous aider à ne pas dépenser plus que prévu. Un budget peut vous permettre de vous assurer qu’il vous reste de l’argent pour d’autres objectifs financiers.

Vous devrez décider ensemble du montant que vous êtes à l’aise de dépenser pour votre mariage. Discutez des éléments qui sont les plus importants pour votre mariage. Si vous avez besoin de réduire les coûts, discutez de ceux que vous pourriez modifier ou laisser tomber. Vous pouvez aussi songer à faire certaines choses vous-même ou avec l’aide de votre famille.

Des exemples peuvent comprendre :

  • repas
  • gâteau
  • décorations
  • photographie
  • musique

Faites le suivi de toutes vos dépenses lorsque vous planifiez le jour de votre mariage. Pour vous assurer de n’oublier aucune dépense, utilisez un outil de suivi budgétaire. Plusieurs outils budgétaires de mariage sont disponibles sur le Web et peuvent vous aider à respecter votre budget.

Liens connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :