Une compagnie de produits isolants à Winnipeg coupable d’avoir falsifié ses registres comptables

Le 23 mai 2019

Winnipeg (Manitoba)

Agence du revenu du Canada

L’Agence du revenu du Canada (ARC) a annoncé, le 21 mai 2019, que l’entreprise Thermo Applicators Inc. (Thermo) avait plaidé coupable devant la Cour provinciale du Manitoba à deux chefs d’accusation de déclarations fausses ou trompeuses dans ses registres comptables pour les années d’imposition de 2009 à 2014. Il a été constaté que Thermo avait sous-déclaré le revenu imposable d’un montant de 1 139 000 $, représentant un montant de 190 142 $ en impôts sur le revenu et un montant de 47 611 $ en taxe sur les produits et services/taxe de vente harmonisée (TPS/TVH) qui n’ont pas été payés. Le tribunal a condamné Thermo à une amende de 237 753 $. En plus de l’amende pénale imposée par la Cour, Thermo devra payer les impôts dus, ainsi que les intérêts correspondants et toute pénalité fixée par la Cour canadienne de l'impôt.

Thermo est une entreprise de produits isolants pour des bâtiments industriels et commerciaux, dont Robert Gray est le président-directeur. M. Gray a également plaidé coupable à un chef d’accusation pour évasion fiscale d’un montant de 109 620 $ sur ses déclarations de revenus de particuliers de 2009 et 2010. Le tribunal l’a condamné à une amende de 109 620 $. En plus de l’amende pénale imposée par la Cour, M. Gray devra payer les impôts dus, ainsi que les intérêts correspondants et toute pénalité fixée par la Cour canadienne de l'impôt.

L’enquête a révélé que certaines dépenses personnelles de M. Gray avaient été consignées dans les registres comptables de Thermo à titre de dépenses d’entreprise. Voici quelques-unes de ces dépenses :

Tous les renseignements susmentionnés relatifs au cas ont été tirés des dossiers judiciaires.

L’ARC prend très au sérieux les cas d’évasion fiscale. L’évasion fiscale se produit lorsqu’un particulier ou une entreprise fait fi volontairement des lois fiscales du Canada ou n’en tient pas compte. Par exemple, les personnes se livrant à l’évasion fiscale peuvent ne déclarer qu’une partie des revenus imposables ou demander des dépenses non déductibles ou surévaluées. Les contribuables qui ne respectent pas les lois fiscales imposent un fardeau injuste aux contribuables et aux entreprises qui les respectent, et mettent en péril l’intégrité de l’assiette fiscale du Canada. Pour la période de cinq ans s’étendant du 1er avril 2013 au 31 mars 2018, les tribunaux ont condamné 307 contribuables pour évasion fiscale. Cela représentait 134 millions de dollars en impôt fédéral éludé. Les condamnations ont donné lieu à environ 37 millions de dollars en amendes imposées par les tribunaux et à des peines d’emprisonnement totalisant 2 964 mois.

L’inobservation délibérée des lois fiscales peut entraîner des conséquences graves, y compris l’établissement de nouvelles cotisations, l’imposition de pénalités administratives et la tenue d’enquêtes et de poursuites criminelles menant à l’imposition d’amendes et de peines d’emprisonnement. En vertu de la Loi de l’impôt sur le revenu et de la Loi sur la taxe d’accise, toute personne reconnue coupable d’évasion fiscale se verra infliger une amende allant de 50 % à 200 % de l’impôt éludé et une peine d’emprisonnement maximale de cinq ans. Une personne reconnue coupable de fraude en vertu de l’article 380 du Code criminel pourrait être condamnée à une peine d’emprisonnement allant jusqu’à 14 ans.

L’ARC a mis sur pied un service d’abonnement gratuit pour permettre aux Canadiens d’être au fait de ses efforts pour faire respecter la loi.

Liens connexes

- 30 -

Personnes-ressources

Joanne de Waal
Gestionnaire, Communications
587-475-3331

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :