Le Bureau de la concurrence met fin à son enquête sur des allégations d’abus de position dominante visant Janssen Inc.

Communiqué de presse

Le 20 février 2019, Ottawa (Ontario), Bureau de la concurrence

Le Bureau de la concurrence a annoncé aujourd’hui avoir mis fin à son enquête sur des allégations d’abus de position dominante visant Janssen Inc., une entreprise pharmaceutique canadienne appartenant à Johnson & Johnson.

L’enquête du Bureau visait à déterminer si Janssen avait adopté des comportements dans le but d’isoler son médicament biologique Remicade de la concurrence de médicaments biosimilaires, comme Inflectra et Renflexis. Les allégations concernaient la pratique de prix d’éviction, de même que d’autres comportements qui auraient pu exclure ou désavantager les médicaments biosimilaires concurrents.

Après un examen minutieux des faits, le Bureau a conclu qu’il n’y a pas suffisamment d’éléments de preuve pour démontrer que la conduite de Janssen a empêché ou diminué sensiblement la concurrence dans le marché en question. De ce fait, pour le moment, le Bureau ne peut conclure qu’il y a eu infraction à la Loi sur la concurrence.

Bien que l’arrivée des médicaments biosimilaires sur le marché canadien soit assez récente, ils joueront vraisemblablement un rôle important pour limiter les coûts des soins santé à l’avenir. Les médicaments biosimilaires donnent aux patients des options de traitement sécuritaire et efficace à des prix souvent plus bas que les produits biologiques originaux.

Conséquemment, même si le Bureau a mis fin à son enquête, il continuera de surveiller étroitement le secteur canadien des médicaments biologiques et biosimilaires afin d’intervenir si des comportements ont le potentiel de nuire à la concurrence dans ce secteur essentiel de l’économie. Le Bureau n’hésitera pas à prendre les mesures qui s’imposent pour maintenir et promouvoir la concurrence dans le secteur pharmaceutique.

Pour davantage de renseignements sur l’enquête et ses conclusions, veuillez consulter notre énoncé de position complet.

Citations

« Les médicaments biosimilaires sont essentiels à la concurrence dans l’industrie pharmaceutique. Ils offrent aux Canadiens des solutions de rechange plus abordables lorsque certains traitements peuvent coûter des milliers de dollars chaque année. Le Bureau prend au sérieux toute allégation d’entrave à la concurrence, et nous surveillons étroitement les comportements des entreprises dans l’industrie pharmaceutique. »

Matthew Boswell
Commissaire de la concurrence par intérim

Faits en bref

  • Les médicaments biologiques sont dérivés d’organismes vivants et ont tendance à être plus complexes que les médicaments à petites molécules traditionnels. Les médicaments biosimilaires sont des versions très similaires des médicaments biologiques originaux.

  • Les médicaments biologiques sont l’un des segments de produits pharmaceutiques qui se développent le plus rapidement au Canada. Leur coût et leur utilisation croissante ont contribué à augmenter de manière significative les dépenses en médicaments.

  • D’abord introduit en 2001, Remicade est un traitement approuvé pour plusieurs maladies chez les adultes et certaines maladies chez les enfants, notamment la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse.

  • Pour le moment, deux médicaments biosimilaires à Remicade sont approuvés au Canada : Inflectra (Pfizer Canada Inc.), qui est approuvé pour toutes les indications de Remicade chez les adultes, et Renflexis (Merck Canada inc.), qui est approuvé pour toutes les indications de Remicade chez les adultes et les enfants.

  • Au cours de son enquête, le Bureau a recueilli des éléments de preuve et a obtenu des renseignements au moyen d’entrevues avec des participants clés, notamment des fabricants de produits pharmaceutiques, des assureurs publics et privés, des hôpitaux, des médecins, des réseaux de cliniques de perfusion et des associations commerciales.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Renseignements à l’intention des médias :
Relations avec les médias
Téléphone : 819-994-5945
Courriel : ic.media-cb-bc.ic@canada.ca

Renseignements généraux :
Centre des renseignements
Bureau de la concurrence
Téléphone : 819-997-4282
Sans frais : 1-800-348-5358
ATS (malentendants) : 1-866-694-8389
www.bureaudelaconcurrence.gc.ca
Demande de renseignements/Formulaire de plainte

Restez branchés :
Twitter | Facebook | LinkedIn | YouTube | Fil RSS | Diffusion électronique des actualités

Le Bureau de la concurrence, en tant qu’organisme d’application de la loi indépendant, veille à ce que les entreprises et les consommateurs canadiens prospèrent dans un marché concurrentiel et innovateur.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :