Rétablissement des secteurs préoccupants des Grands Lacs

Accéder au PDF (700 ko)

Le bassin des Grands Lacs est la région la plus peuplée du Canada. Sa grande population et le développement intensif de ses activités mettent à rude épreuve la santé de l'écosystème et ses avantages pour les gens. Cet indicateur mesure les progrès vers le rétablissement de secteurs qui ont été considérablement dégradés.

Aperçu des résultats

Aperçu des résultats

  • La qualité de l'environnement dans les 17 secteurs préoccupants canadiens des Grands Lacs s'est améliorée depuis le début du programme de rétablissement en 1987.
  • En 2019, toutes les utilisations bénéfiques altérées ont été rétablies dans 4 secteurs préoccupants.

Progrès relatifs aux secteurs préoccupants canadiens des Grands Lacs, 1987 à 2019

Progrès relatifs aux secteurs préoccupants canadiens des Grands Lacs, 1987 à 2018 (voir le tableau de données ci-dessous pour la description longue)
Tableau de données pour la description longue
Progrès relatifs aux secteurs préoccupants canadiens des Grands Lacs, 1987 à 2019
Lac Secteur préoccupant Évaluation initiale
(nombre d'utilisations bénéfiques altérées)
Année de l'évaluation initiale Année et nombre d'utilisations bénéfiques rétablies Évaluation de 2019
(nombre d'utilisations bénéfiques altérées)
Total des utilisations bénéfiques rétablies Utilisations bénéfiques non altérées
Supérieur Baie Thunder 7 1991 2004 : 1
2012 : 1
5 2 7
Supérieur Baie Nipigon 7
1991 1995 : 3
2016 : 4
0[A] 7
7
Supérieur Baie Jackfish 5 1991 1998 : 1
2010 : 1
3[B] 2
9
Supérieur Havre Peninsula 3 1991 2012 : 1 2 1
11
  Rivière St. Marys 9
1992 2018 : 3
6 3
5
Huron Port de Spanish 6
1993 1999 : 3 3[B] 3
8
Huron Bras Severn 5
1988 2002 : 5 0[C] 5
9
Huron Port de Collingwood 9
1989 1994 : 9 0[C] 9
5
  Rivière Sainte-Claire 8
1991 2012 : 1
2016 : 1
2018 : 2
4
4
6
  Rivière Détroit 12
1991 2010 : 2
2014 : 1
2016 : 2
7 5 2
Érié
Port de Wheatley 5
1998 2010 : 5 0[C] 5
9
  Rivière Niagara 8
1993 2009 : 2 6 2 6
Ontario Port de Hamilton 8 1992 Aucune utilisation bénéfique rétablie 8 0 6
Ontario Communauté urbaine de Toronto 8
1989 2016 : 2 6 2
6
Ontario Port Hope   1
2003 Aucune utilisation bénéfique rétablie
1 0 13
Ontario Baie de Quinte 10
1990 2017 : 1
2018 : 3
6
4
4
  Fleuve Saint-Laurent   10
1992 1997 : 3
2007 : 2
5 5 4
Total s/o
121
s/o
59
62
59 117

Remarque : Une cellule vide indique une rivière tributaire d'un Grand Lac. Le nombre d'utilisations bénéfiques altérées en 2019 repose sur les progrès présentés en date du 31 mars 2019. Bien que la catégorie « Secteur préoccupant en attente d'être retiré de la liste » n'est pas officiellement reconnue dans l'Accord Canada-États-Unis relatif à la qualité de l'eau dans les Grands Lacs, elle fait référence à un secteur pour lequel toutes les utilisations bénéfiques altérées ont été rétablies et dont le retrait de la liste (le désignant comme secteur préoccupant rétabli) est en attente de l'approbation finale du rapport de réalisation. [A] En attente d'être retiré de la liste. [B] Secteur préoccupant en voie de rétablissement. [C] Rétabli.
Source : Environnement et Changement climatique Canada (2019) Programme des secteurs préoccupants des Grands Lacs.

Télécharger le fichier de données (Excel/CSV; 5,58 ko)

Comment cet indicateur est calculé

Remarque : Les évaluations initiales ont toutes été publiées entre 1988 et 1993, à l'exception de celles du port de Wheatley et du port Hope, produites respectivement en 1998 et 2003. Le nombre d'utilisations bénéfiques altérées en 2019 repose sur les progrès présentés en date du 31 mars 2019. Bien que la catégorie « Secteur préoccupant en attente d'être retiré de la liste » n'est pas officiellement reconnue dans l'Accord Canada-États-Unis relatif à la qualité de l'eau dans les Grands Lacs, elle fait référence à un secteur pour lequel toutes les utilisations bénéfiques altérées ont été rétablies et dont le retrait de la liste (le désignant comme secteur préoccupant rétabli) est en attente de l'approbation finale du rapport de réalisation.
Source : 
Environnement et Changement climatique Canada (2019) Programme des secteurs préoccupants des Grands Lacs.

Complément d'information

En 1987, l'Accord Canada-États-Unis relatif à la qualité de l'eau dans les Grands Lacs a déterminé 43 secteurs préoccupants autour des Grands Lacs. Parmi ces secteurs préoccupants :

  • 26 se trouvaient entièrement dans les eaux américaines et 4 ont été rétablis : rivière Oswego (2006), baie Presque Isle (2013), lac Deer (2014) et lac White (2014);
  • 12 se trouvaient entièrement dans les eaux canadiennes; et
  • 5 étaient partagés avec les États-Unis.

À ce jour, des progrès significatifs ont été accomplis vers le rétablissement des 17 secteurs préoccupants du Canada. Parmi les 12 secteurs préoccupants entièrement situés dans les eaux canadiennes :

  • 3 ont été entièrement rétablis et retirés de la liste : port de Collingwood (1994), bras Severn (2002) et port de Wheatley (2010);
  • 1 est en voie de rétablissement : baie Nipigon (2016);
  • 2 ont été officiellement désignés comme « Secteurs préoccupants en voie de rétablissement », ce qui signifie que le suivi se poursuit sur le rétablissement naturel de l'écosystème après l'exécution de mesures d'assainissement : port de Spanish (1999) et baie Jackfish (2011).

État des secteurs préoccupants canadiens des Grands Lacs, 2019

Description longue

La carte illustre l'emplacement et l'état des 17 secteurs préoccupants des Grands Lacs au Canada. Quatre (4) sont situés au lac Supérieur, 3 au lac Huron, 1 au lac Érié et 4 au lac Ontario. Les 5 autres sont situés dans les voies interlacustres et chevauchent le Canada et les États-Unis. Au 31 mars 2019, 4 secteurs avaient été rétablis au Canada : bras Severn et port de Collingwood au lac Huron, port de Wheatley au lac Érié et baie Nipigon (en attente d'être retiré de la liste) au lac Supérieur. Deux (2) secteurs étaient en voie de rétablissement : port de Spanish au lac Huron et baie Jackfish au lac Supérieur.

Comment cet indicateur est calculé

Source : Environnement et Changement climatique Canada (2019) Programme des secteurs préoccupants des Grands Lacs.

Dans les 17 secteurs préoccupants, 121 utilisations bénéfiques ont été considérées comme « Altérées » depuis le début du programme. Parmi ces utilisations bénéfiques, 59 sont rétablis à l'état de « Non altérées » en mars 2019. Les efforts se poursuivent pour rétablir les 62 utilisations bénéfiques altérées restantes.

À propos de l'indicateur

 propos de l'indicateur

Ce que mesure l'indicateur

L'indicateur mesure les progrès vers le rétablissement des 12 secteurs préoccupants du Canada et des 5 secteurs préoccupants partagés avec les États-Unis.

Un secteur préoccupant est une région des Grands Lacs qui a été considérablement dégradée par l'activité humaine. Pour définir si un secteur est préoccupant, il convient d'évaluer 14 utilisations bénéfiques. Les utilisations bénéfiques décrivent l'utilité d'un écosystème aquatique pour l'économie, la santé humaine et l'environnement : ce sont des services écologiques mis à la disposition de la population et de l'environnement lorsque l'écosystème est sain (non altéré). Une utilisation bénéfique est dite « altérée » quand l'intégrité chimique, physique ou biologique du secteur est suffisamment atteinte pour restreindre l'utilisation humaine ou la capacité du secteur de soutenir la vie végétale et animale.

L'état d'une utilisation bénéfique est déterminé par la surveillance et par des études scientifiques dans le secteur préoccupant. Les résultats de ces études sont comparés aux conclusions des sites de référence et aux cibles figurant dans le plan d'assainissement du site et dans d'autres rapports de mises à jour.

Pourquoi cet indicateur est important

Cet indicateur est utilisé pour fournir des renseignements sur l'état des Grands Lacs et de l'environnement canadien. Il permet de faire le suivi des travaux accomplis pour rétablir l'environnement des 17 secteurs préoccupants du Canada. Dans ces secteurs, l'environnement dégradé a perturbé les pêches, le tourisme ou l'agriculture.

Lacs et cours d'eau vierges

Cet indicateur soutient la mesure des progrès vers l'atteinte de l'objectif à long terme de la Stratégie fédérale de développement durable 2019 à 2022 : Des lacs et des cours d'eau propres soutiennent la prospérité économique et le bien-être des Canadiens.

Il sert à évaluer les progrès réalisés en vue d'atteindre le jalon à court terme : Collaborer avec l'Ontario, les gouvernements locaux, les Premières Nations, les Métis, les agences de gestion des bassins versants, les autres organismes publics locaux et les membres de la collectivité à la mise en œuvre de Plans d'action visant à restaurer les utilisations bénéfiques dégradées pour l'ensemble des 14 secteurs préoccupants restants des Grands Lacs canadiens et évaluer environ 19 autres utilisations bénéfiques afin de vérifier leur état de dégradation.

De plus, l'indicateur contribue aux Objectifs de développement durable du Programme de développement durable à l'horizon 2030. Il est lié à l'objectif 6 : Eau propre et assainissement et à la cible 6.6 : D'ici à 2020, protéger et restaurer les écosystèmes liés à l'eau, notamment les montagnes, les forêts, les zones humides, les rivières, les aquifères et les lacs.

Enfin, l'indicateur évalue les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs de l'Accord Canada-Ontario sur la qualité de l'eau et la santé de l'écosystème des Grands Lacs. Plus précisément, il mesure les progrès accomplis dans la restauration des utilisations bénéfiques dans 5 secteurs préoccupants des Grands Lacs canadiens (baie Nipigon, Havre Peninsula, rivière Niagara, baie de Quinte et fleuve Saint-Laurent) et dans les secteurs préoccupants restants (baie Thunder, rivière St. Marys, rivière Sainte-Claire, rivière Détroit, Port de Hamilton, Communauté urbaine de Toronto, et Port Hope), avec l'objectif d'augmenter le nombre d'utilisations bénéfiques rétablis à l'état de « Non altérées » de 18 en 2014 à 30 en 2019.

Indicateurs connexes

L'indicateur sur les Concentrations de phosphore dans les eaux au large des Grands Lacs rend compte de l'état et des tendances des concentrations de phosphore total dans les eaux libres des Grands Lacs canadiens.

L'indicateur sur la Qualité de l'eau des cours d'eau canadiens résume l'état et les tendances de la qualité de l'eau au Canada aux échelles nationale et régionale.

Sources des données et méthodes

Sources des données et méthodes

Sources des données

Le programme des secteurs préoccupants des Grands Lacs d'Environnement et Changement climatique Canada suit l'état de toutes les utilisations bénéfiques des 17 secteurs préoccupants du Canada (y compris les 5 secteurs préoccupants partagés avec les États-Unis). Ces renseignements sont tirés de rapports de situation, de plans d'assainissement et de rapports d'étape publiés pour chacun des secteurs. Les données les plus récentes disponibles pour chaque secteur préoccupant sont utilisées pour calculer l'indicateur.

Complément d'information

Les données de 2019 ont été obtenues du Programme des secteurs préoccupants des Grands Lacs d'Environnement et Changement climatique Canada. Depuis 2003, des rapports de situation résumant l'état des utilisations bénéfiques pour tous les secteurs préoccupants canadiens sont préparés tous les ans ou tous les 2 ans. Avant 2003, le classement des utilisations bénéfiques provenait des plans d'assainissement et des mises à jour.

La couverture des données pour cet indicateur débute avec le rapport de l'étape 1 du bras Severn publié en 1988 et comprend les données jusqu'au 31 mars 2019. Les rapports de l'étape 1 des autres secteurs préoccupants ont été publiés entre 1989 et 1993, la majorité l'ayant été en 1991. Un rapport combiné pour les étapes 1 et 2 a été publié pour le port de Wheatley en 1998.

Le secteur préoccupant de Port Hope n'a pas de plan d'assainissement. Il fait l'objet d'un programme distinct sous la direction de Ressources naturelles Canada (l'Initiative de la région de Port Hope), en raison de la nature de l'altération de l'utilisation bénéfique de ce site. Seuls les rapports de situation établis depuis 2003 ont été pris en compte pour le secteur préoccupant de Port Hope.

Description du processus de détermination des secteurs préoccupants

La révision de 1987 de l'Accord Canada-États-Unis relatif à la qualité de l'eau dans les Grands Lacs a ciblé 43 secteurs préoccupants dans les eaux canadiennes et américaines des Grands Lacs. Tous les secteurs préoccupants du Canada, à l'exception de celui de Port Hope, font l'objet d'un plan d'assainissement conçu pour orienter le rétablissement et les efforts de protection ciblant des utilisations bénéfiques particulières.Note de bas de page 1 

Utilisation bénéfique altérée et type de répercussion
Type de répercussion Utilisation bénéfique altérée
Restrictions sur la consommation de poissons et d'autres espèces sauvages Santé humaine
Restrictions sur la consommation d'eau potable, ou altération du goût et de l'odeur Santé humaine
Fermetures de plages Santé humaine
Altération de la saveur de la chair des poissons et d'autres espèces sauvages Économie
Restrictions sur les activités de dragage Économie
Dégradation de l'aspect esthétique Économie
Coûts accrus pour l'agriculture ou l'industrie Économie
Dégradation des populations de poissons et d'autres espèces sauvages Environnement
Tumeurs et autres malformations chez les poissons Environnement
Malformations ou problèmes de reproduction chez les oiseaux ou les animaux Environnement
Dégradation du benthos Environnement
Dégradation des populations de phytoplancton et de zooplancton Environnement
Eutrophisation ou prolifération d'algues indésirables Environnement
Perte d'habitats du poisson et d'autres espèces sauvages Environnement

Dans le processus précédent, en vertu du Protocole de 1987 de l'Accord Canada-États-Unis relatif à la qualité de l'eau dans les Grands Lacs, des plans d'assainissement ont été élaborés et mis en place en 3 étapes.

  • L'étape 1 définit les utilisations qui, parmi les 14 utilisations bénéfiques établies dans l'Accord Canada-États-Unis relatif à la qualité de l'eau dans les Grands Lacs, sont classées comme « Altérées » ou « Non altérées », ainsi que les sources et les causes du problème.
  • L'étape 2 établit les buts, les objectifs et les mesures requises pour rétablir l'écosystème.

Une fois que toutes les mesures recommandées ont été mises en œuvre, le secteur préoccupant passe à l'état de « Secteur préoccupant en voie de rétablissement », ou à l'étape 3 afin d'être considéré comme « Rétabli ». Un secteur préoccupant en voie de rétablissement est une région initialement définie comme un secteur préoccupant pour laquelle, selon un consensus établi communautaire et gouvernemental, toutes les mesures réalisables sur le plan scientifique et raisonnables sur le plan économique ont été mises en place et où l'environnement a besoin de plus de temps pour se rétablir complètement. Lorsque les activités de suivi confirment qu'un secteur satisfait aux critères pour que l'utilisation bénéfique soit considérée comme « Rétablie », il passe à l'étape 3.

  • Au cours de l'étape 3, les progrès accomplis vers le rétablissement et les efforts de protection réalisés dans le secteur préoccupant sont mesurés par rapport aux objectifs figurant dans le rapport de l'étape 2, afin de vérifier que les cibles et les objectifs locaux ont été atteints. Lorsque les utilisations bénéfiques sont considérées comme « Non altérées », l'étape 3 est terminée et le secteur préoccupant est déclaré « Rétabli ».

Dans le processus actuel, en vertu de l'Accord Canada-États-Unis relatif à la qualité de l'eau dans les Grands Lacs de 2012, le processus a été modifié et les plans d'assainissement sont désormais mis à jour périodiquement afin de refléter les progrès du rétablissement. Le Canada :

  • retire la désignation « Utilisation bénéfique altérée » lorsque les critères définis ont été atteints;
  • peut choisir de classer un secteur préoccupant comme étant en voie de rétablissement lorsque toutes les mesures figurant dans le plan d'assainissement ont été mises en place et que les activités de suivi indiquent que le rétablissement se poursuit comme prévu;
  • retire la désignation de « Secteur préoccupant » ou de « Secteur préoccupant en voie de rétablissement » lorsque les activités de suivi environnemental confirment que les critères de rétablissement pour l'utilisation bénéfique ont été atteints.

Pour consulter les rapports préparés pour chaque secteur préoccupant et obtenir un complément d'information, veuillez consulter : Grands Lacs : secteur préoccupant.

Méthodes

Le nombre d'utilisations bénéfiques définies comme « Altérées » a été recensé pour tous les rapports de l'étape 1 et toutes les mises à jour menées jusqu'à la fin du mois de mars 2019. Les résultats incluent les utilisations bénéfiques pour les 12 secteurs préoccupants du Canada, couvrant les 4 Grands Lacs canadiens et leurs chenaux interlacustres, ainsi que les 5 secteurs préoccupants partagés avec les États-Unis.

Une utilisation bénéfique altérée peut être considérée comme « Rétablie » si toutes les exigences pour que cette utilisation soit retirée de la liste ont été atteintes. Les exigences pour qu'une utilisation bénéfique altérée soit retirée de la liste sont fixées en fonction des conditions susceptibles d'être obtenues à l'échelle du lac.

Changements récents

Dans les rapports antérieurs sur l'indicateur, 17 utilisations bénéfiques définies comme « Nécessite une évaluation approfondie » dans le rapport de l'étape 1 initiale ont été incluses dans les totaux de « Évaluation initiale Altérée ». Dans la présente mise à jour, la catégorie « Évaluation initiale » comprend uniquement les utilisations bénéfiques officiellement reconnues comme « Utilisations bénéfiques altérées » dans l'Accord relatif à la qualité de l'eau des Grands Lacs. Les 17 utilisations bénéfiques classées comme « Nécessite une évaluation approfondie » sont maintenant comptabilisées dans la catégorie « Non altérée ».

Mises en garde et limites

Cet indicateur ne montre pas la nature continue du processus de rétablissement pour chaque secteur préoccupant, car l'état de chaque utilisation bénéfique altérée ne peut être reclassé que lorsque de nouveaux rapports sont publiés et que la Partie (le Canada) confirme l'état conformément aux dispositions de l'annexe 1 de l'Accord relatif à la qualité de l'eau dans les Grands Lacs. Étant donné que les rapports de situation sont mis à jour chaque année, le décalage est moins évident.

Port Hope fait l'objet d'un programme distinct sous la direction de Ressources naturelles Canada.

Ressources
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :