Programme de mobilité internationale : Situations uniques – jockeys indépendants étrangers (travaillant dans les provinces de l’Ouest uniquement)

Cette section contient des politiques, des procédures et des instructions destinées au personnel d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada. Elle est publiée sur le site Web du ministère par courtoisie pour les intervenants.

Les jockeys indépendants étrangers mentionnés ci-dessus doivent détenir un permis de travail, mais ils sont dispensés de l’EIMT en vertu du R205a) (code dispense C11).

Les jockeys indépendants étrangers devant travailler en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan ou au Manitoba peuvent être dispensés de l’EIMT s’ils possèdent les titres de compétences appropriés. Les documents suivants doivent accompagner la demande de permis de travail :

  • une licence ou une lettre confirmant l'admissibilité à la licence, d'une autorité provinciale régissant les courses de chevaux en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan ou au Manitoba;
  • une offre d'emploi du premier employeur ou propriétaire de chevaux (et non de l'hippodrome) à l'origine de l'offre initiale et se trouvant dans l'une des quatre provinces de l'Ouest.

Délivrance du permis de travail

  • La délivrance est limitée la Colombie-Britannique, l'Alberta, la Saskatchewan et le Manitoba (le lieu de travail pour ces permis de travail couvrira la totalité des quatre provinces de l'Ouest). La mention suivante doit apparaître lisiblement sur le permis de travail : « Le titulaire est autorisé à travailler comme jockey pour tout employeur dans le domaine des courses de chevaux en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan et au Manitoba. »
  • En temps normal, le permis de travail ne devrait être valide que de février à novembre, de façon à couvrir la saison des courses de chevaux tout en permettant la tenue des activités d'entraînement préalables et postérieures à celle-ci.
  • Les agents utiliseront le code de dispense C-11 et le code 5251 de la Classification nationale des professions (CNP) – Athlètes. Les exigences normales touchant l'EIMT et le de la Classification nationale des professions (CNP) continuent de s'appliquer à l'extérieur des quatre provinces de l'Ouest canadien.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :