8. Conclusion

Cette étude portant sur les immigrants s’exprimant en anglais au Québec révèle que la population immigrante anglophone élargie compte deux catégories linguistiques distinctes : les immigrants dont la première langue officielle est l’anglais (immigrants de PLOP anglais) et les immigrants de double première langue officielle (immigrants de PLOP anglais-français). Le contenu du présent document et les données du tableau récapitulatif qui suit montrent que chacune de ces catégories linguistiques qui composent la population d’immigrants anglophones présente des caractéristiques démographiques distinctes qui évoluent à mesure que les taux d’immigration augmentent. Comparativement à la catégorie de PLOP anglais-français, la catégorie de PLOP anglais compte davantage d’immigrants établis qui sont plus âgés en moyenne, vivent moins souvent dans des familles de recensement, sont moins nombreux à connaître l’anglais et le français et à avoir une langue non officielle comme langue maternelle. Si la proportion d’immigrants nés dans des pays européens et non européens est similaire dans les deux catégories, les principaux pays d’origine des immigrants des minorités visibles diffèrent. Les principales régions d’origine des immigrants de PLOP anglais sont l’Asie du Sud et la Chine, tandis que les immigrants de PLOP anglais-français viennent surtout de l’Amérique latine et des pays arabes. Les résultats socioéconomiques sont un peu plus difficiles à comparer en raison des différences entre les catégories au chapitre de l’âge, de la période d’immigration et du sexe. Il ressort que les immigrants de PLOP anglais-français sont plus instruits, ont des taux d’activité et d’emploi plus élevés et des taux de représentation similaires dans les emplois professionnels et de gestion, bien que leur revenu d’emploi médian soit inférieur. Il pourrait être utile de réaliser une analyse statistique plus poussée de ces différents facteurs.

Compte tenu des caractéristiques des catégories de PLOP anglais et de PLOP anglais-français, il est intéressant de constater l’hétérogénéité des communautés d’immigrants dans les régions économiques (RE). Montréal, la Montérégie et Laval sont des régions qui comptent un nombre important d’immigrants des deux catégories d’immigrants anglophones (PLOP). Toutefois, chaque région a sa propre composition démographique, qui se compare ou non à celle de la province. Pour citer quelques exemples qui illustrent bien les différences, mentionnons que les Laurentides ont le plus haut taux d’immigrants nés en Europe, que Laval affiche un fort taux d’immigrants de PLOP anglais-français, et que l’Outaouais a un taux relativement important d’immigrants ayant vécu dans une RE de l’extérieur du Québec cinq ans auparavant.

Comme la population anglophone totale comprend les personnes de la catégorie de PLOP anglais et la moitié des personnes de la catégorie de PLOP anglais-français, une catégorie de PLOP anglais-français relativement nombreuse peut avoir un effet important sur le nombre d’anglophones. Ce phénomène s’observe notamment dans les RE comme Laval et la Capitale-Nationale où, après répartition des immigrants, la taille de la catégorie de PLOP anglais est à peu près égale ou inférieure à celle de la catégorie de PLOP anglais-français. Par conséquent, il faudrait se rappeler qu’il existe des différences entre ces deux catégories dans certaines RE lorsqu’on examine la composition des immigrants répartis dans la catégorie des anglophones (PLOP).

À la lumière des données examinées ici, il est difficile de déterminer si les immigrants de PLOP anglais-français ont appris l’anglais ou le français en premier, ou de définir la communauté de langue officielle à laquelle ils sont le plus étroitement liés. Ces résultats semblent indiquer que la catégorie de PLOP anglais-français réunit des immigrants de PLOP anglais et de PLOP français. Par ailleurs, il semble également que les immigrants venant de certains pays (p. ex. d’origine roumaine) soient plus prédisposés que d’autres à se retrouver dans cette catégorie d’allophones connaissant les deux langues officielles.

En somme, les immigrants jouent un rôle de plus en plus important dans les communautés anglophones du Québec. Les résultats présentés dans ces pages témoignent de la grande diversité des immigrants anglophones. L’étude souligne la nécessité de bien comprendre la répartition des immigrants dans les catégories de PLOP à l’échelle de la province et des RE, et reconnaît qu’il est essentiel d’analyser non seulement la situation des immigrants de la région de Montréal, mais aussi celle des immigrants de l’ensemble de la province.

Sommaire des résultats des immigrants au Québec selon les catégories de PLOP, recensement de 2006

Caractéristiques PLOP français PLOP anglais-français PLOP anglais
% des immigrants au Québec 48 % 18 % 29 %
Immigrants en % des catégories de PLOP 7 % 69 % 28 %
Principales RE Montréal, Montérégie, Laval, Capitale-Nationale Montréal, Laval, Montérégie, Outaouais Montréal, Montérégie, Laval, Outaouais
Langue maternelle autre qu’une langue officielle 59 % 98 % 68 %
% d’immigrants connaissant l’anglais et le français 43 % 100 % 40 %
Transfert linguistique des allophones vers la PLOP de la collectivité 61 % 6 % 54 %
Utilisation de la PLOP au travail 83 % 22 % 76 %
Âge moyen 42 ans 41 ans 49 ans
% d’hommes 49 % 55 % 49 %
% d’immigrants vivant dans une famille de recensement 82 % 89 % 80 %
% d’immigrants récents 26 % 24 % 17 %
% d’immigrants nés en Europe 35%
(18 % d’Europe occidentale)
37%
(19 % d’Europe méridionale)
37%
(15 % d’Europe méridionale)
% de membres des minorités visibles (principales catégories) 50 %
19 % Noirs et 12 % Arabes
49 %
11 % Latino Américains, 11 % Arabes
50 %
13 % Sud Asiatiques et 10 % Chinois
Principales origines ethniques Française, haïtienne, italienne, espagnole, libanaise Italienne, roumaine, chinoise, libanaise, espagnole Chinoise, italienne, anglaise, indienne orientale, grecque
Formation universitaire 26 % 32 % 28 %
Taux d’activité 77,9 % 79,6 % 75,5 %
Taux d’emploi 69,8 % 72,2 % 69,2 %
Emploi professionnel ou de gestion 51 % 52 % 52 %
Revenu d’emploi médian 25 607 $ 25 116 $ 25 865 $
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :