Environnement protégé

Environnement protégé
  • Graphique - version texte

    Financement : $ possibles pour le remboursement des frais de voyage

    Bénéficiaires admissibles : Tout le monde! Sauf les fonctionnaires fédéraux

    Niveau de maturité de la solution : de 6 à 7

Les Environnements protégés sont une occasion pour les innovateurs de mettre à l’essai et de démontrer leurs solutions aux défis publiés. Le ministère de la Défense nationale (MDN) et les Forces armées canadiennes (FAC) proposent le scénario et l’environnement, et les participants reçoivent des rétroactions d’utilisateurs potentiels et d’experts du MDN et des FAC.

« L’Armée canadienne est ravie de constater les progrès réalisés dans le domaine des systèmes de défense contre les aéronefs sans pilote et nous attendrons avec impatience les résultats et les conclusions de cet Environnement protégé d’IDEeS. » – Colonel Chris Renahan, Direction des besoins en ressources terrestres

Guerres de drones : la lutte contre les attaques aériennes sans pilote

  • La technologie des drones est bon marché, largement disponible et peut être facilement modifiée pour nuire. Elle est difficile à détecter et peut être utilisée pour la surveillance. Il n’y a qu’une seule option : détecter et vaincre. Un récent Environnement protégé visant à contrer les menaces aériennes sans pilote a réuni des participants canadiens et internationaux et leur a présenté des menaces réalistes et des scénarios tactiques modernes.
  • Des technologies telles que la détection électro-optique, acoustique et radar, les filets tirés par des drones, les brouilleurs et les drones projectile ont reçu des rétroactions en direct des membres du MDN, des FAC, de la GRC et d’autres experts. Cette approche collaborative permettra aux innovateurs d’atteindre de nouveaux niveaux en affinant leurs systèmes et technologies.

Le défi

Challenge group
Légende

De gauche à droite : Eric Fournier, DG Innovation; Isabelle Desmartis, SMA (RDDC); Tom Hughes, Directeur, Environnement protégé; Robert Chaloux, Équipe d’Environnement protégé

Les Forces armées canadiennes ont besoin de nouvelles technologies et approches pour détecter et vaincre les diverses menaces que représentent les drones. L’environnement protégé pour les systèmes de défense contre les aéronefs sans pilote (CUAS) a permis aux innovateurs de tester et de démontrer leurs solutions à des clients gouvernementaux et militaires potentiels dans un environnement réel. Les innovateurs ont eu accès à une infrastructure avancée dans un environnement de test optimal pour tester les réponses à diverses menaces réalistes et à des scénarios tactiques modernes tout en recevant des rétroactions d’experts relatives à l’utilisation et au développement..

Avantages de cet environnement protégé

  • Expertise — Grâce à cet événement, nous avons maintenant une solide exposition aux différents types de systèmes CUAS. Cela va bien au-delà de ce que l’on peut apprendre des recherches sur le Web ou des démonstrations superficielles. Cette expertise nous permettra de parler avec autorité de la technologie en fournissant des conseils judicieux à nos partenaires de la défense et de la sécurité.
  • Capacité expérimentale — La conduite d’un test complexe comme celui-ci a exigé le développement de procédures et de tactiques pour tester pleinement les systèmes CUAS. Cette capacité peut maintenant être utilisée pour mener des recherches et des évaluations supplémentaires chez nos autres partenaires.
participants
  • Graphique - version texte

    Participants listed by country included: Canada (6), Finland (1), Australia (1), United States (2), Israel (2)

    The 12 participants from 5 countries flew 298 sorties (flights) for a total of 3,771 minutes of flight time

Statistiques de vol des systèmes autonomes sans pilote (UAS)

L’environnement protégé a été structuré pour accueillir à la fois des technologies de détection UAS et des technologies de défaite telles que les brouilleurs RF et l’interception cinétique des drones. Un total de 12 entreprises participantes ayant des systèmes de niveau de préparation technologique (NPT) moyen à élevé, provenant de cinq pays différents, ont été invitées à RDDC Suffield pendant quatre semaines pour faire des démonstrations et des essais et recevoir des rétroactions d’experts, du 9 septembre au 4 octobre 2019.

Combien d’heures de vol?

Pendant 19 jours d’essai, l’équipe a effectué 298 vols d’essai de drones, soit 3771 minutes de vol.

Autres données intéressantes sur l’environnement protégé précédent :

  • 298 vols d’essai de drones ont été effectués contre les différents systèmes CUAS, avec un succès variable;
  • Les technologies testées comprenaient les radars, la poursuite optique, la détection et la poursuite acoustique, la détection par radiofréquence (RF) et la radiogoniométrie, le brouillage de RF et l’interception physique des UAS à l’aide de lance-filets aéroportés et l’impact physique avec des drones amis;
  • Les systèmes aériens sans pilote testés avaient une envergure de 30 cm à 2 m et une vitesse allant jusqu’à 160 km/h.

Détection de la corrosion sur les navires

  • La rouille est un ennemi implacable qui attaque les navires de l’intérieur. Dans le cadre de cet Environnement protégé, il est demandé aux innovateurs de développer une technologie pour détecter la rouille, en mettant leurs méthodes à l’épreuve dans l’installation d’essai COVE à Halifax, en Nouvelle-Écosse.
  • Des experts de la marine participeront pour partager leur rétroaction tout au long des démonstrations.
  • L’appel de participation pour cet événement a été reporté au 17 novembre 2020, l’événement lui-même devant avoir lieu à Halifax, en Nouvelle-Écosse, au printemps 2021.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :