Les investissements prévus dans le budget de 2021 favoriseront la création d’emplois et la croissance en appuyant les petites entreprises

Communiqué de presse

Le 29 avril 2021 - Ottawa (Ontario) - Ministère des Finances Canada

Tout au long de la pandémie, de nombreuses petites entreprises ont dû fermer leurs portes en raison des restrictions de santé publique nécessaires ou ont vu leurs activités sévèrement réduites. Il faut les remettre rapidement sur pied. L’économie du pays ainsi que ses rues commerçantes et ses communautés reposent sur elles.

La situation économique demeure inégale et le budget de 2021 prévoit des investissements ciblés dans les petites entreprises du Canada afin qu’elles puissent revenir en force, embaucher des travailleurs, innover et assurer une croissance résiliente et durable.

Afin d’aider les entreprises canadiennes, y compris les petites et moyennes entreprises, à assurer leur transition vers la relance, le budget de 2021 propose de prolonger, jusqu’en septembre, la Subvention salariale d’urgence du Canada, la Subvention d’urgence du Canada pour le loyer et la mesure de soutien en cas de confinement, pour donner aux entreprises la certitude dont elles ont besoin au cours des prochains mois. Cette mesure permettra de continuer de protéger des millions d’emplois et d’aider les entreprises à continuer d’être bien placées aux fins d’une relance robuste. Le budget de 2021 présente également le nouveau programme d’embauche pour la relance économique du Canada en vue d’aider les employeurs admissibles à compenser une partie des coûts supplémentaires qu’ils engageront dans le cadre de leur réouverture et d’augmenter les salaires ou les heures travaillées ou d’embaucher un plus grand nombre de personnes.

Afin d’aider les petites entreprises et les entrepreneurs à accéder aux capitaux dont ils ont besoin pour assurer leur relance, pour innover et pour croître à long terme, le gouvernement prévoit, dans le budget de 2021, un plan visant à améliorer le Programme de financement des petites entreprises du Canada en augmentant le financement annuel pour qu’il puisse appuyer de milliers d’autres petites entreprises.

Le budget de 2021 prévoit également un plan visant à réduire les coûts d’exploitation en réduisant les frais de transactions liés aux cartes de crédit. Les petites et moyennes entreprises du Canada engagent des frais qui sont parmi les plus élevés au monde. Le gouvernement collaborera avec les principaux intervenants pour réduire le coût général moyen des frais, veillera à ce que les petites entreprises paient des prix similaires à ceux des grandes entreprises et protégera les points de récompense des consommateurs.

Les entreprises font de plus en plus affaire en ligne. Afin d’aider les petites entreprises à s’adapter, à se rétablir et à demeurer compétitives, le budget de 2021 a mis sur pied le Programme canadien d’adoption du numérique, qui créera des milliers d’emplois pour les jeunes canadiens en plus d’aider jusqu’à 160 000 petites et moyennes entreprises à adopter les nouvelles technologies numériques. 

Citations

« Les petites entreprises sont le moteur dynamique et prospère de notre économie. Elles sont la pierre angulaire de la rue principale dans chaque ville et village au Canada. Et, même si de nombreuses grandes entreprises multinationales ont effectivement prospéré pendant cette année à faible taux d’intérêt en raison de la COVID-19, nos petites entreprises ont été secouées. Afin de réparer les blessures causées par la COVID-19, il faut un plan de sauvetage pour ces petites entreprises. »

L’honorable Chrystia Freeland, vice-première ministre et ministre des Finances

Faits en bref

  • Les investissements proposés dans le budget de 2021 feront des investissements ciblés dans les entreprises canadiennes afin qu’elles puissent se rétablir en étant plus solides que jamais auparavant. Les principales mesures consistent à :

    • Prolonger la Subvention salariale d’urgence du Canada, la Subvention d’urgence du Canada pour le loyer et la mesure de soutien en cas de confinement jusqu’au 25 septembre 2021. Il propose également de réduire progressivement les taux de la Subvention salariale et de la Subvention pour le loyer, à compter du 4 juillet 2021, afin d’assurer l’élimination progressive des programmes, à mesure que l’administration des vaccins progresse et que l’économie se remet en marche. De plus, le gouvernement demandera l’autorisation législative de prolonger davantage le programme de subvention salariale par voie de règlement jusqu’au 20 novembre 2021, si la situation économique et de santé publique nécessite un soutien supplémentaire au-delà de septembre 2021.
    • Reporter au 30 juin 2021 la date limite de présentation des demandes d’aide similaire à celle du Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes dans le cadre du Fonds d’aide et de relance régionale et de l’Initiative de soutien aux entreprises autochtones. Cela comprend :
      • Fournir un financement jusqu’à 80 millions de dollars en 2021-2022, selon la comptabilité de caisse, au Réseau de développement des collectivités du Canada et aux organismes de développement régional, et transférer à l’année 2021-2022 les fonds restants dans le cadre de l’Initiative de soutien aux entreprises autochtones, afin d’appuyer la prolongation de la date limite de présentation des demandes. Cela aiderait les petites entreprises des collectivités rurales.
    • Instaurer le nouveau programme d’embauche pour la relance économique du Canada pour les employeurs admissibles qui continuent de subir des baisses de revenus admissibles par rapport au début de la pandémie. Ce soutien serait seulement offert aux employés actifs du 6 juin au 20 novembre 2021. Les employeurs admissibles demanderaient la Subvention salariale d’urgence du Canada ou la nouvelle subvention proposée, selon la plus élevée des deux. L’objectif est de faciliter autant que possible l’embauche de nouveaux travailleurs par les entreprises au moment de la réouverture de l’économie.
    • Améliorer le Programme de financement des petites entreprises du Canada en modifiant la Loi sur le financement des petites entreprises du Canada et les règlements connexes. Ces modifications proposées devraient accroître le financement annuel de 560 millions de dollars, ce qui soutiendrait environ 2 900 petites entreprises supplémentaires.
    • Permettre la passation en charges immédiate d’un montant de 1,5 million de dollars en investissements admissibles effectués par des sociétés privées sous contrôle canadien, afin d’aider les entreprises canadiennes à investir dans les nouvelles technologies et de faire progresser les projets d’immobilisations, d’accélérer la relance du Canada et d’aider à libérer du capital que les entreprises peuvent utiliser pour créer de bons emplois.
    • Fournir un financement de 700 millions de dollars sur trois ans, à compter de 2021-2022, aux agences de développement régional pour appuyer le financement des entreprises. Les économies locales seraient ainsi positionnées de sorte qu’elles connaissent une croissance durable en passant à une économie verte, ce qui favoriserait une relance inclusive, améliorerait la compétitivité et créerait des emplois partout au pays.
    • Créer une nouvelle agence de développement régional pour la Colombie-Britannique et lui fournir un financement de 553,1 millions de dollars sur cinq ans, à compter de 2021-2022, et de 110,6 millions par année par la suite, pour l’appuyer et veiller à ce que les entreprises de la Colombie-Britannique puissent croître et créer de bons emplois pour les Britanno-Colombiens.
    • Affecter 21 millions de dollars sur trois ans pour appuyer l’élimination d’obstacles au commerce entre les provinces et les territoires, ce qui contribuera à bâtir une économie plus prospère, en plus de créer des emplois, de stimuler l’expansion des entreprises, de donner aux consommateurs un choix accru de biens et de services canadiens et d’aider les économies régionales à croître.
    • Fournir un financement supplémentaire de 1 milliard de dollars sur six ans au Fonds pour la large bande universelle afin que les ménages et les petites entreprises dans les communautés rurales aient des connexions plus rapides et plus fiables à Internet.
    • Investir 500 millions de dollars sur deux ans aux fins des projets d’infrastructures communautaires sur les rues commerçantes, les marchés agricoles et d’autres lieux de rassemblement qui soutiennent les économies locales.
    • Revitaliser le secteur du tourisme, qui compte de nombreuses petites entreprises, grâce à un financement de 1 milliard de dollars pour aider les entreprises touristiques à se rétablir et pour appuyer les festivals et les événements culturels qui offrent des emplois et une croissance dans bon nombre de nos villes et communautés.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Les médias peuvent s’adresser à :

Katherine Cuplinskas
Attachée de presse
Cabinet de la vice-première ministre
Katherine.Cuplinskas@dpmo-cvpm.gc.ca

Relations avec les médias
Ministère des Finances Canada
fin.media-media.fin@canada.ca
613-369-4000

Demandes de renseignements généraux

Téléphone : 1-833-712-2292
Télécopieur : 613-369-4065
Téléimprimeur : 613-369-3230
Courriel : fin.financepublic-financepublique.fin@canada.ca

Restez branchés

Twitter : @financescanada

RSS

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :