Les gouvernements du Canada et de l’Ontario signent des accords visant à améliorer les soins de santé et les services pour traiter les troubles liés à l’utilisation de substances

Communiqué de presse

23 janvier 2019 - Santé Canada - Ottawa (Ontario)

Le gouvernement du Canada collabore avec les provinces et les territoires afin de renforcer les soins de santé et de s’attaquer à la crise des opioïdes qui continue d’avoir des effets dévastateurs sur des individus, des familles et des communautés.

Aujourd’hui, l’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé, et l’honorable Christine Elliott, vice-première ministre et ministre de la Santé et des Soins de longue durée de l’Ontario, ont signé deux accords bilatéraux.

L’accord bilatéral Canada-Ontario sur les priorités partagées en matière de santé énonce la façon dont la province investira environ 1,9 milliard de dollars en fonds fédéraux ciblés répartis sur cinq ans, dans le cadre d’un engagement financier fédéral d’environ 4,2 milliards de dollars répartis sur dix ans. Cet engagement a comme objectif d’étendre les soins à domicile et les soins communautaires, de même que les services de santé mentale et de traitement des dépendances.

Dans le budget de 2017, le gouvernement du Canada a consenti de nouveaux investissements historiques dans les soins de santé. Le gouvernement a promis 11 milliards de dollars, répartis sur 10 ans, en financement ciblé visant à améliorer l’accès aux services de santé mentale et de traitement des dépendances, ainsi qu’aux soins à domicile et en milieu communautaire. Les provinces et les territoires ont déjà reçu la première année de ce financement par le biais d’un transfert prévu par la loi après avoir approuvé l’Énoncé de principes communs sur les priorités partagées en santé.*

En outre, dans le cadre du Fonds de traitement d’urgence du gouvernement du Canada, les ministres ont signé un accord bilatéral prévoyant l’investissement de plus de 102 millions de dollars, dont 51,1 millions proviennent du gouvernement du Canada et 51,2 millions de la province de l’Ontario, afin d’améliorer l’accès à des services de traitement fondés sur des données probantes pour les personnes de la province qui sont aux prises avec un trouble lié à l’utilisation de substances.

En offrant aux personnes qui font face à des problèmes de consommation de substances un accès à des traitements au sein de leurs propres communautés, il y a fort à parier que ces personnes pourront profiter d’une vie plus saine. L’appui aux mesures de réduction des méfaits fait partie intégrante de la stratégie du gouvernement du Canada pour remédier à la crise des opioïdes.

*Le gouvernement fédéral a convenu avec le Québec une entente asymétrique, distincte de l’Énoncé de principes communs.

Citations

Je suis ravie de la signature des deux accords bilatéraux avec le gouvernement de l’Ontario en vue d’améliorer les soins de santé et les services de traitement dans la province. Ces accords engendreront un accès accru aux services de santé mentale, un financement ciblé pour les soins à domicile et en milieu communautaire, ainsi que de nouvelles possibilités élargies pour traiter les troubles liés à l’utilisation de substances. L’annonce d’aujourd’hui constitue une étape importante visant à garantir aux personnes et aux familles un accès aux services qui sont nécessaires à leur santé et à leur bien-être.
L’honorable Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé

Faits en bref

  • Dans le but d’améliorer les soins à domicile et en milieu communautaire partout au pays, le gouvernement du Canada s’est engagé à verser 6 milliards de dollars sur dix ans.

  • De même, le gouvernement du Canada s’est engagé à verser 5 milliards de dollars sur dix ans dans le but d’améliorer l’accès aux services de santé mentale et de traitement des dépendances dans l’ensemble du pays.

  • Le budget de 2018 prévoyait un financement d’urgence ponctuel de 150 millions de dollars destiné aux provinces et aux territoires afin d’accroître l’accès aux services de traitement fondés sur des données probantes. Le Fonds de traitement d’urgence est à frais partagés avec les provinces et les territoires et portera l’investissement total à près de 300 millions de dollars.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Thierry Bélair
Cabinet de Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé
613-957-0200

Santé Canada
Relations avec les médias
613-957-2983
hc.media.sc@canada.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :