Conseils pour éviter les allergènes courants dans les aliments

Entre 1,8 et 2,1 millions de Canadiennes et de Canadiens seraient atteints d'allergies alimentaires. Les allergènes alimentaires le plus souvent incriminés dans les réactions allergiques ou de type allergique graves au Canada, aussi appelés allergènes prioritaires, sont :

  • arachides
  • noix
  • graines de sésame
  • soya
  • poissons
  • crustacés et mollusques
  • blé et triticale
  • œufs
  • lait
  • moutarde
  • sulfites ajoutés (les sulfites sont des additifs alimentaires qui ne déclenchent pas de véritables réactions allergiques mais les personnes qui y sont sensibles peuvent réagir avec des symptômes de type allergique qui peuvent être graves. Les mêmes précautions sont de mise pour ces individus que pour ceux qui ont des allergies alimentaires)

Réactions allergiques

Les allergènes peuvent provoquer une réaction dans votre système respiratoire, dans votre estomac et vos intestins, sur votre peau ou dans votre système cardiovasculaire. La forme la plus sévère de la réaction allergique se nomme anaphylaxie. Les symptômes peuvent inclure des difficultés respiratoires, une chute de la tension artérielle, voire un état de choc qui peuvent entraîner une perte de connaissance et même le décès. Il est impossible de prévoir une réaction allergique grave. Vous ou votre enfant pouvez avoir une réaction allergique bénigne une fois et grave la fois suivante, ou inversement.

Une réaction allergique se déclenche lorsque votre système immunitaire perçoit, à tort, qu'une protéine de source alimentaire est menaçante. Chez les personnes sensibles,  même une infime quantité de la protéine allergène peut suffire pour provoquer une réaction allergique grave. C'est pourquoi il est important de bien comprendre et prendre en charge les risques que comportent les allergènes alimentaires.

Comment éviter les réactions allergiques

Si vous souffrez d'une allergie alimentaire, éviter de consommer l'allergène en cause est la seule façon efficace de prévenir les réactions allergiques. Certaines précautions essentielles contribueront à vous protéger ou protéger votre enfant. Voici quelques conseils généraux à ce sujet :

1. Lisez les étiquettes alimentaires minutieusement.

  • Rechercher toujours des produits alimentaires avec une liste d’ingrédients.
  • Assurez-vous de lire la liste d’ingrédients située sur l’emballage externe et, s’il y a lieu, sur l’emballage interne.
  • Vérifiez l’information contenue sur l’étiquette chaque fois que vous vous procurez un produit.  Les fabricants peuvent modifier les ingrédients qu'ils utilisent dans des produits qui nous sont familiers. Des variétés et des formats d'un produit d'une même marque peuvent également contenir des ingrédients différents ou avoir été fabriqués dans des installations différentes..
  • Si un ingrédient vous est étranger, en l'absence d'une liste des ingrédients ou si vous ne comprenez pas la langue dans laquelle les renseignements figurent sur l'emballage, ne consommez pas le produit.

2. Méfiez-vous de la contamination croisée.

La contamination croisée est le transfert accidentel d'un ingrédient (comme un allergène alimentaire) à un produit qui, normalement, n'en contient pas. Les fabricants peuvent avoir recours à une mise en garde sur l’étiquette pour indiquer que des aliments ont été accidentellement exposés à un allergène pendant leur transformation et ne sont plus sûrs pour les consommateurs allergiques.  

  • Évitez les produits alimentaires qui portent une mise en garde telle que « Peut contenir » où figure un allergène auquel vous êtes allergique.
  • Évitez les aliments en vrac en raison de l’absence fréquente d’une liste d’ingrédients pour ces aliments et du risque élevé de contamination croisée entre les contenants.  

3. Ne laissez rien au hasard.

  • Lorsque quelqu'un d'autre que vous prépare un repas à votre intention, que vous soyez au restaurant ou chez des amis, assurez-vous qu'il soit au courant de votre allergie alimentaire. Il pourra ainsi prendre les mesures nécessaires pour éviter la contamination croisée (en portant, par exemple, une attention particulière aux ustensiles, à la batterie de cuisine, aux planches à découper, aux surfaces de travail utilisés) et vous informer de la présence de tout ingrédient auquel vous êtes allergique.
  • En cas de doute sur la présence ou non d’un allergène alimentaire dans un aliment obtenez plus d’information sur le produit (par ex. : communiquer avec le fabricant) ou n’en mangez pas.

4. Ayez votre auto-injecteur d'épinéphrine/adrénaline sous la main en tout temps.

  • Si un allergologue vous prescrit un auto-injecteur d'épinéphrine/adrénaline, apprenez comment vous en servir adéquatement et ayez-le sous la main en tout temps. Il pourrait vous sauver la vie.
  • Exercez-vous régulièrement à l'utiliser et formez aussi d'autres membres de la famille de même que les proches aidants (par ex. : gardien ou gardienne).
  • Si c'est votre enfant qui est allergique, apprenez-lui comme utiliser le dispositif et insistez sur l'importance de le garder en tout temps sous la main.
  • Utilisez l'auto-injecteur dès les premiers signes de réaction. Après avoir utilisé un auto-injecteur d'épinéphrine, vous devez consulter un professionnel de la santé immédiatement.
  •  Vous ou votre enfant pouvez porter un identifiant MedicAlert. En cas d'accident, les autres connaîtront vos allergies et réactions ou celles de votre enfant.

5. Informez-vous

  • Dans le passé, les allergènes alimentaires étaient parfois désignés sous différents noms sur l'étiquette des aliments. Aujourd’hui, les allergènes prioritaires ne peuvent être désignés par d’autres noms que si leur nom usuel apparaît au moins une fois sur l’étiquette des aliments.
  • Le gouvernement du Canada a publié une série de brochures contenant des renseignements sur chacun des allergènes alimentaires prioritaires, y compris des listes avec les autres noms utilisés pour les désigner ainsi que les produits alimentaires et non-alimentaires qui en contiennent souvent.
  • Abonnez-vous au service d’avis de l'Agence canadienne d'inspection des aliments pour recevoir une notification en cas de rappel d'aliment ou d'alerte à l'allergie.

Que fait le gouvernement du Canada pour assurer la salubrité de la chaîne alimentaire?

Le gouvernement du Canada tient à s'assurer que les Canadiennes et les Canadiens disposent des renseignements dont ils ont besoin pour faire des choix alimentaires sains et sans danger pour eux.

Il incombe à Santé Canada d'établir des règlements et des normes en matière de salubrité et de qualité nutritionnelle des aliments vendus au Canada. Au moyen d'inspections et de mesures d'application, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) vérifie que les aliments vendus au Canada respectent les exigences de Santé Canada.

Plus de renseignements sur le règlement améliorant l'étiquetage des allergènes alimentaires, des sources de gluten et des sulfites ajoutés sont publiés sur la page Web de Santé Canada intitulée Les allergies alimentaires et les intolérances alimentaires.

Si vous croyez qu’un aliment n'est pas étiqueté correctement, n'hésitez pas à communiquer avec l'ACIA et à lui fournir l'information sur le produit.

« Signalez une préoccupation en matière d'étiquetage ou de salubrité des aliments ».

Pour plus d'information

Avis, mises en garde et retraits

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :