Étiquetage des allergènes alimentaires

Pour les personnes atteintes d'allergies, de sensibilités ou d'intolérances alimentaires, éviter certains aliments et certains ingrédients constitue un défi de taille. Chez une personne allergique mise en contact avec un allergène non déclaré, tel que des arachides dans un produit alimentaire, des symptômes peuvent se manifester rapidement et passer, en peu de temps, de légers à graves. Un tel épisode peut même se conclure par un choc anaphylactique ou la mort. Actuellement, le seul moyen de prendre en charge la maladie cœliaque consiste à observer un régime alimentaire strictement exempt de gluten.

 

Veuillez noter que ces modifications réglementaires publiées dans la Partie II de la Gazette du Canada le 14 décembre 2016 auront une incidence sur la façon dont les aliments préemballés sont étiquetés. Ces modifications toucheront : 

La déclaration Contient et les mentions préventives au sujet des allergènes :

  • la déclaration Contient (si elle est utilisée) devra être conforme aux exigences en matière de lisibilité visant la liste des ingrédients;
  • lorsqu’elle est utilisée, la mention préventive devra figurer immédiatement à la suite de la liste des ingrédients ou de la déclaration Contient, le cas échéant.

Pour plus de renseignements, visitez le :

Décembre 2016 – Publication dans la Partie II de la Gazette du Canada - Règlement modifiant le Règlement sur les aliments et drogues (étiquetage nutritionnel, autres dispositions d’étiquetage et colorants alimentaires)

En vertu du Règlement sur les aliments et drogues (le Règlement), la plupart des aliments préemballés doivent porter une étiquette sur laquelle les ingrédients qu'ils contiennent sont énumérés dans l'ordre décroissant de leur proportion. Cependant, certains ingrédients utilisés dans les produits alimentaires, lesquels étaient exemptés d'une telle déclaration dans la liste d'ingrédients (par exemple les constituants de la margarine, des assaisonnements et de la farine) devront désormais figurer également sur l'étiquette des aliments.

À partir de consultations avec les parties prenantes, dont les associations qui représentent les personnes allergiques et la communauté médicale, Santé Canada a préparé des modifications au Règlement afin d'augmenter les exigences relatives à l'étiquetage d'allergènes alimentaires prioritaires particuliers, des sources de gluten et des sulfites ajoutés présents dans les aliments préemballés vendus au Canada.

Afin de recevoir les commentaires du public, le 26 juillet 2008, Santé Canada a d'abord publié, dans la partie I de la Gazette du Canada, sa proposition de modifications au Règlement. Santé Canada a ensuite tenu compte de tous les commentaires reçus jusqu'au 28 novembre 2008 avant de préparer la version définitive du Règlement modifié et de la publier dans la partie II de la Gazette du Canada. Pour connaître le processus réglementaire du gouvernement fédéral, veuillez consulter la page web du gouvernement du Canada consacrée à la réglementation

Pour plus de renseignements sur les modifications à la réglementation canadienne sur l'étiquetage des allergènes alimentaires, veuillez consulter les sources suivantes :

Juin 2013

Mars 2012

Février 2011

En raison de la complexité des modifications et de la durée de conservation à l'étalage des aliments, Santé Canada a accordé aux fabricants 18 mois pour la mise en œuvre de la nouvelle réglementation sur l'étiquetage des allergènes alimentaires. Santé Canada encourage toujours l'industrie à déclarer les allergènes alimentaires prioritaires, les sources de gluten et les sulfites ajoutés sur l'étiquette des aliments préemballés pour fournir à la population canadienne l'information dont elle a besoin pour faire des choix alimentaires éclairés.

 

Les produits à base de bières dont les composés respectent les normes de composition de la bière selon le Règlement sur les Aliments et les Drogues sont considérés comme normalisés. Ces bières normalisées ne sont pas tenues d'avoir une liste d'ingrédients. Les bières normalisées sont toujours fabriquées à partir d'orge et/ou de blé et leur consommation n'est pas recommandée pour les personnes atteintes de la maladie céliaque. La bière peut contenir par ailleurs d'autres allergènes et des sulfites dont la présence dépend du produit considéré.

Comme l'a auparavant recommandé Santé Canada, les personnes allergiques devraient toujours rechercher des produits possèdant une liste d'ingrédients. Ceci est également applicable pour les produits à base de bières. Santé Canada recommande également aux consommateurs allergiques de continuer à prendre directement contact avec le fabricant pour identifier les ingrédients présents dans les produits à base de bières non étiquetés.

Mises à jour antérieures

Juin 2010

Août 2009

Renseignements supplémentaires

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :