Masques médicaux et respirateurs utilisés pour la lutte contre la COVID-19 : Retraitement des respirateurs N95

Sur cette page

Utilisation des respirateurs N95 retraités

Le N95 est un type de respirateur jetable à masque filtrant conçu et étiqueté en vue d'un usage unique par le fabricant d'origine.

Il est préférable d'utiliser un nouveau respirateur N95 chaque fois qu'il en faut un, mais, étant donné les graves pénuries, Santé Canada a approuvé diverses méthodes de décontamination en vue du retraitement des respirateurs N95 à usage unique. Le but : prolonger la durée d'utilisation des respirateurs N95 compatibles en les retraitant et en les réutilisant afin de favoriser un accès continu à ces instruments comme mesure d'urgence durant la pandémie de COVID-19.

Essai des respirateurs N95 retraités

Les respirateurs N95 retraités :

Par contre, les respirateurs N95 retraités :

L'examen réglementaire des instruments médicaux de décontamination (instruments de classe II) prend en compte :

Le nombre maximal de cycles recommandés est établi en fonction du rendement du respirateur N95, y compris son efficacité de filtration et la possibilité de bien l'ajuster pour qu'il soit étanche.

Les respirateurs N95 retraités ne sont pas soumis à un nouveau test de résistance aux liquides.

Certains fabricants effectuent leurs propres essais pour évaluer l'effet des méthodes de décontamination. Santé Canada recommande de communiquer directement avec les FEO pour obtenir des conseils concernant le retraitement ou les tests qui se rapportent à leurs instruments. Par exemple, 3M a récemment publié le bulletin technique intitulé 3M Decontamination Methods for 3M Filtering Facepiece Respirators (en anglais seulement) (méthodes de décontamination pour les respirateurs à masque filtrant 3M). Ce bulletin décrit la méthode d'essai du NIOSH utilisée pour les respirateurs à masque filtrant 3M après le retraitement au moyen de divers appareils dont l'usage est actuellement approuvé.

Santé Canada indique que les respirateurs N95 retraités qui répondent aux exigences de sécurité et d'efficacité peuvent être utilisés pour la réalisation d'interventions médicales générant des aérosols (IMGA) lorsqu'ils sont :

Cet usage doit cependant n'être envisagé qu'en tant que mesure d'urgence en fonction d'une évaluation du risque au point de service (ERPS).

Limites relatives au retraitement des respirateurs N95

Les respirateurs N95 et équivalents, qu'ils soient neufs ou retraités,n'ont pas été approuvés pour une utilisation après une IMGA.

Les respirateurs N95 qui ont été utilisés pendant une IMGAou qui ont été souillés ne doivent jamais être retraités.

L'étiquette du fabricant des respirateurs retraités indique de vérifier s'ils ont été souillés après leur utilisation. Le respirateur risque davantage de se souiller pendant une IMGA.

De plus, comme le SRAS-CoV-2 (le virus qui cause la COVID-19) est un nouveau virus, les renseignements de validation pour chacun des procédés de décontamination comprennent les suivants :

La liste des respirateurs N95 et de l'équipement servant à les décontaminer qui ont été autorisés au titre de l'arrêté d'urgence se trouve sur le site Web de Santé Canada.

Retraitement des respirateurs N95

À l'heure actuelle, la décontamination des respirateurs contenant de la cellulose ou du latex n'est pas recommandée. De plus, rien de permet d'affirmer que la décontamination des instruments qui suivent est à prescrire :

Aucun arrêté d'urgence concernant le retraitement des respirateurs équivalents à N95 n'a été pris. Cette ligne directrice s'applique exclusivement aux respirateurs N95 retraités.

Pour obtenir des renseignements sur les exigences de Santé Canada concernant les ventilateurs retraités, veuillez consulter l'Avis sur le retrait des respirateurs N95 à usage unique pendant l'intervention COVID-19.

L'étiquette de tous les respirateurs N95 retraités doit clairement indiquer qu'ils ont fait l'objet d'un retraitement et inclure le nom et l'adresse du retraiteur. Cette indication claire est également recommandée pour les établissements de soins de santé qui effectuent la décontamination sur place. L'étiquette doit aussi mentionner combien de fois le respirateur a été retraité et être accompagnée d'une feuille d'instruction à l'intention de l'utilisateur final.

Le présent document n'a pas pour but de remplacer les procédés, les procédures ou les lignes directrices établis par les provinces, les territoires et leurs établissements de soins de santé en ce qui concerne le retraitement et la décontamination sur place par les hôpitaux.

C'est à chaque utilisateur final que revient la décision d'utiliser ou non un respirateur N95 retraité en conformité avec leur évaluation du risque au point de service (ERPS).

L'Agence de la santé publique du Canada continue de recommander l'usage de respirateurs N95 certifiés conformément aux instructions du fabricant. Cependant, étant donné les graves pénuries, il y a d'importants éléments à prendre en considération avant d'utiliser des respirateurs N95 retraités.

Principaux éléments à prendre en considération avant l'utilisation de respirateurs N95 retraités

Pour réduire le risque d'infection, les établissements de soins de santé qui utilisent des respirateurs N95 retraités doivent, en plus de suivre les instructions du fabricant, faire ce qui suit.

Les établissements de soins de santé doivent aussi :

Lors de l'utilisation d'un respirateur N95 retraité, il est recommandé que l'utilisateur final prenne les mesures suivantes :

Le respirateur doit être mis au rebut si l'intégrité d'au moins une de ses composantes est compromise ou s'il devient difficile de respirer quand il est porté.

L'utilisateur final devrait vérifier l'étanchéité du respirateur (conformément à la norme CAN/CSA Z94.4) immédiatement après l'avoir mis. Les respirateurs N95 retraités qui ont échoué à un essai d'étanchéité doivent être jetés, comme le recommande l'étiquetage.

Exigences réglementaires concernant le retraitement des respirateurs N95

En réponse à la pandémie de COVID-19, Santé Canada a adopté de nouvelles mesures réglementaires provisoires pour accélérer l'examen des instruments médicaux. Ces mesures comprennent des exigences réglementaires concernant deux différentes stratégies d'autorisation pour le retraitement des respirateurs N95 à usage unique :

Pour connaître les exigences réglementaires et les exigences relatives aux demandes, veuillez consulter l' Avis - Considérations réglementaires importantes pour le retraitement des masques respiratoires N95 à usage unique dans le cadre de la réponse à la COVID-19 . Comme pour tous les produits liés à la COVID-19, Santé Canada accélère l'examen des demandes concernant les respirateurs N95 et il en fait sa priorité.

Pour en savoir plus sur l'homologation des instruments médicaux, veuillez communiquer avec la Direction des instruments médicaux, à hc.devicelicensing-homologationinstruments.sc@canada.ca .

Décontamination dans les hôpitaux et les établissements de soins de santé

Les critères d'utilisation des respirateurs retraités s'appliquent à toutes les circonstances où les établissements de soins de santé réutilisent ces appareils, que ce soit en :

L'autorisation de Santé Canada n'est pas nécessaire si :

Par contre, si un hôpital décontamine les respirateurs N95 d'un établissement externe et les envoie à un établissement différent, il s'adonne alors à une activité réglementée. Dans ce cas, il doit présenter une demande dans le cadre du processus d'autorisation en vertu de l'arrêté d'urgence afin de devenir retraiteur.

Un fabricant d'instruments pourrait obtenir une autorisation en vertu de l'arrêté d'urgence pour son appareil de décontamination et vendre celui-ci à un hôpital, comme l'explique l' Avis - Considérations réglementaires importantes pour le retraitement des masques respiratoires N95 à usage unique dans le cadre de la réponse à la COVID-19 .

Santé Canada continuera de :

Liens connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :