2-(allyloxy)-1,3,5-tribromobenzène (EAT) – fiche d’information 

2-(allyloxy)-1,3,5-tribromobenzène –
Numéro de registre du CAS 3278-89-5

Sur cette page

Aperçu

  • Le gouvernement du Canada a préparé un rapport sur l'état actuel des connaissances scientifiques sur l'EAT, afin de présenter une analyse à jour du risque d'effets nocifs pour la population canadienne et l'environnement.
  • En vertu de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement (1999) (LCPE 1999), le risque que pose une substance est déterminé en considérant à la fois ses propriétés dangereuses (la capacité de causer des effets nocifs sur la santé humaine ou l'environnement) et les niveaux d'exposition des personnes ou de l'environnement. Une substance peut présenter un potentiel de danger élevé, toutefois le risque pour la santé humaine et l'environnement dépend du niveau d'exposition à la substance.
  • Aux niveaux actuels d'exposition, l'EAT n'est pas jugé nocif pour la santé humaine ni pour l'environnement.

À propos de cette substance

  • Le rapport sur l'état actuel des connaissances scientifiques concerne une des dix substances qui, dans le plan de gestion des produits chimiques (PGPC), font partie du groupe de certaines substances ignifuges organiques, lequel réunit des substances organiques ayant une fonction similaire, soit l'application à des matériaux en vue de retarder l'inflammation et la propagation du feu. La substance évaluée dans ce rapport est le 2-(allyloxy)-1,3,5-tribromobenzène, également connue sous le nom 1,3,5-tribromo-2-(prop-2-en-1-yloxy)benzène ou sous l'acronyme EAT.
  • L'EAT ne se trouve pas à l'état naturel dans l'environnement.
  • Le gouvernement rassemble des renseignements sur les substances, y compris des détails sur leurs sources et leurs utilisations au Canada, pour étayer l'évaluation et la gestion des risques des substances visées par le PGPC.
  • Selon les données recueillies par le gouvernement, l'EAT devrait être utilisé au Canada comme substance ignifuge pour le polystyrène expansé, la polyoléfine, le polyamide et les gaines de fils en polyamide, les adhésifs, les revêtements et les textiles industriels.

Exposition des êtres humains et de l'environnement

  • L'EAT est présent dans des produits commerciaux et des produits disponibles aux consommateurs, y compris les appareils électroniques et le polystyrène expansé. Il ne devrait pas y avoir de rejets à partir de produits électroniques. Le polystyrène expansé (EPS) devrait être à l'origine de rejets, mais en quantités minimes et diffuses.
  • L'EAT pourrait être rejeté dans l'environnement canadien dans le cadre d'activités industrielles de fabrication de produits.

Effets principaux (dangers) sur la santé et l'environnement

  • L'examen de rapports de données et d'études en laboratoire à l'échelle nationale et internationale n'a permis d'établir aucun effet de l'EAT sur la santé humaine.  
  • L'EAT a le potentiel de causer des effets nocifs sur les organismes aquatiques à de faibles concentrations.

Résultats

  • Au Canada, l'exposition de la population générale dans l'environnement et celle découlant de l'utilisation de produits de consommation devraient être faibles. Les effets nocifs pour la santé humaine sont donc considérés comme étant faibles.
  • À la lumière des données disponibles, l'EAT présente un faible risque d'effets nocifs sur l'environnement.
  • Les niveaux estimés d'exposition à l'EAT n'indiquent pas de danger pour l'environnement ou la santé humaine, mais des inquiétudes pourraient être soulevées si les quantités importées et utilisées venaient à augmenter au Canada.
  • Le gouvernement du Canada a publié le Rapport final sur l'état des connaissances scientifiques concernant l'EAT le 11 mai 2019.

Renseignements connexes

L'EAT n'est pas inscrit sur la liste intérieure des substances (LIS) et est soumis au Règlement sur les renseignements concernant les substances nouvelles (substances chimiques et polymères) de la LCPE 1999, ce qui permet de veiller à ce qu'il y ait une déclaration de toute nouvelle importation ou production de cette substance avant sa mise en marché, et de mettre en place d'autres restrictions, au besoin.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :