Groupe des muscs nitrés - fiche d'information

  • 1-[4-(tert-Butyl)-2,6-diméthyl-3,5-dinitrophényl]éthanone (musc cétonique)
    Numéro de registre du CAS 81-14-1
  • 1-(tert-Butyl)-3,5-diméthyl-2,4,6-trinitrobenzène (musc xylénique)
    Numéro de registre du CAS 81-15-2

Sur cette page

Aperçu

  • Le gouvernement du Canada a réalisé une évaluation scientifique, appelée une évaluation préalable, du Groupe des muscs nitrés, afin de déterminer le potentiel d'effets nocifs sur les Canadiens et l'environnement.
  • En vertu de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement (1999) [LCPE (1999)] le risque que pose une substance est déterminé en considérant à la fois ses propriétés dangereuses (la capacité de causer les effets nocifs sur la santé humaine ou l'environnement) et les niveaux d'exposition des personnes ou de l'environnement. Une substance peut avoir un potentiel de danger élevé, mais le risque pour la santé humaine et l'environnement dépend du niveau d'exposition à la substance.
  • Le musc cétonique et le musc xylénique peuvent être associés à des effets préoccupants sur la santé et l'environnement. Toutefois, le risque pour les Canadiens et l'environnement est faible aux niveaux d'exposition actuels. Il est donc proposé de conclure que ces substances ne sont nocives pour la santé humaine ou pour l'environnement aux niveaux d'exposition actuels.

À propos de ces substances

  • Cette évaluation préalable porte sur les 2 substances appelées collectivement dans le cadre du Plan de gestion des produits chimiques (PGPC) le Groupe des muscs nitrés. Les substances visées par cette évaluation préalable sont le musc cétonique et le musc xylénique.
  • Le gouvernement collecte des renseignements sur les substances, y compris des détails sur leurs statuts commerciaux au Canada, afin d'étayer l'évaluation des risques et la gestion des risques des substances en vertu du PGPC.
  • Le musc cétonique et le musc xylénique ne sont pas présents naturellement dans l'environnement.
  • Au Canada, ils peuvent être utilisés comme fragrances ou ingrédients de fragrances dans des produits offerts aux consommateurs.

Exposition des Canadiens et de l'environnement

  • Les Canadiens peuvent être exposés à ces substances dans l'environnement (par exemple, air intérieur) et lors de l'utilisation de produits offerts aux consommateurs, tels que des cosmétiques, des assainisseurs d'air et des produits de nettoyage.
  • Le musc cétonique et le musc xylénique sont principalement rejetés dans les eaux usées suite à l'utilisation de produits ou à la formulation de produits de nettoyage ou de soins personnels. Ces substances peuvent être rejetées dans l'environnement dans les effluents ou les biosolides d'usines de traitement des eaux usées. De tels rejets conduisent toutefois à des niveaux inférieurs aux niveaux préoccupants pour les organismes aquatiques ou vivants dans les sols.

Effets principaux (dangers) sur la santé et l'environnement

  • Le musc cétonique et le musc xylénique ont fait l'objet d'une évaluation à l'étranger, par la Commission européenne, et ces évaluations ont été utilisées lors de la caractérisation des risques pour la santé et l'environnement pour cette évaluation préalable.
  • Le musc xylénique a aussi été étudié par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). Cette étude a été utilisée lors de la caractérisation des effets sur la santé de la présente évaluation préalable.
  • Pour l'évaluation ayant trait à la santé humaine, les effets « critiques » ou importants utilisés pour caractériser le risque pour la santé humaine sont un poids corporel et une consommation d'aliments moindres et des effets sur le foie.
  • Le musc cétonique et le musc xylénique sont considérés persistants dans l'environnement, ont un potentiel de bioaccumulation modéré à élevé et ont un potentiel d'effets nocifs sur les organismes aquatiques à faible concentration.

Résultats de l'évaluation des risques

  • D'après les renseignements présentés dans cette évaluation préalable, le risque pour la santé humaine posé par le musc cétonique et le musc xylénique est considéré faible.
  • En tenant compte de tous les renseignements présentés, il a été déterminé que le risque d'effet nocif de ces substances sur l'environnement est faible.
  • Le gouvernement du Canada a publié l'Ébauche d'évaluation préalable du Groupe des muscs nitrés le 15 septembre 2018. Cette publication est suivie d'une période de commentaires du public de 60 jours se terminant le 14 novembre 2018.

Conclusions de l'évaluation préalable proposées

  • Par suite de cette évaluation, le gouvernement propose de conclure que le musc cétonique et le musc xylénique ne sont pas nocifs pour la santé humaine aux niveaux d'exposition actuels.
  • Le gouvernement propose aussi de conclure que ces substances ne pénètrent pas dans l'environnement à des niveaux qui sont nocifs pour l'environnement.

Mesures préventives et réduction des risques

  • Bien que le musc cétonique et le musc xylénique ne soient pas considérés nocifs pour l'environnement aux niveaux d'exposition actuels, ces substances peuvent causer des effets nocifs sur des organismes aquatiques à faible concentration. Il pourrait donc exister un potentiel de risque si les quantités de ces substances présentes dans l'environnement venaient à croître.
  • Pour cette raison, des activités de suivi de l'exposition et des profils d'utilisation de ces substances sont à l'étude.
  • Les parties intéressées sont encouragées à fournir tout renseignement pertinent sur ces substances, qui pourrait aider au choix des activités de suivi, pendant la période de commentaires du public de 60 jours portant sur l'évaluation. Cela pourrait inclure des renseignements sur l'importation, la production ou l'utilisation, nouvelles ou prévues, de ces substances.

Important à savoir

  • Le musc cétonique et le musc xylénique sont présents dans des produits offerts aux consommateurs. Les Canadiens devraient respecter les mises en garde et les instructions inscrites sur les étiquettes des produits, et éliminer les produits de manière responsable.
  • Les Canadiens qui pourraient être exposés à ces 2 substances en milieu de travail devraient consulter leur employeur et leur représentant en santé et sécurité au travail (SST) en ce qui a trait aux pratiques de manutention sécuritaires et aux lois et exigences applicables en vertu de la législation en matière de SST et du Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT)
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :