Vapotage

La Loi sur le tabac et les produits de vapotage est entrée en vigueur le le 23 mai 2018. Il est désormais légal pour les adultes de se procurer des produits de vapotage contenant de la nicotine, une option de rechange moins nocive que la cigarette.

Sur cette page

Si vous êtes fumeur, cesser de fumer est la meilleure chose que vous puissiez faire pour améliorer votre santé. Du soutien vous est offert pour vous aider à cesser de fumer.

Vous pouvez réduire votre exposition aux produits chimiques nocifs en remplaçant complètement vos cigarettes par un produit de vapotage.Note de bas de page 1

Si vous n'êtes pas fumeur, le vapotage pourrait augmenter le risque d'exposition à certaines substances nocives pouvant nuire à votre santé.

À propos du vapotage

Le vapotage consiste à inhaler et à expirer une vapeur générée par un produit de vapotage comme une cigarette électronique. Cette vapeur est souvent aromatisée et peut contenir de la nicotine.

Les produits de vapotage sont constitués de :

  • consommables (comme des solutions liquides)
  • dispositifs de vapotage (y compris toutes les pièces utilisées avec ces dispositifs)

Il existe plusieurs noms pour désigner les produits de vapotage, notamment :

  • « mods »
  • vaporisateurs
  • cigares électroniques
  • appareil « sous-ohm »
  • cigarettes électroniques stylos
  • narguilés électroniques
  • appareils à réservoir
  • cigarettes électroniques
  • inhalateurs électroniques de nicotine

Dispositifs de vapotage

La plupart des dispositifs de vapotage comprennent :

  • une pile
  • un embout buccal
  • un élément chauffant
  • un réservoir (pour contenir une solution liquide)

La plupart des dispositifs utilisent l'électricité produite par la pile pour chauffer une solution liquide, qui se vaporise. La vapeur se condense ensuite en un aérosol, qui est inhalé par l'utilisateur par l'embout buccal.

Les dispositifs de vapotage sont maintenant disponibles dans des formes et des tailles diverses. Certains sont petits et ressemblent à des clés USB ou à des stylos, tandis que d'autres sont plus gros.

Certains produits sont « ouverts », c'est-à-dire qu'ils peuvent être rechargés, tandis que d'autres sont « fermés ». Si un produit est fermé, il est impossible de recharger le produit ou la partie qui contient les substances.

Liquides et substances de vapotage

La plupart des substances de vapotage sont aromatisées et peuvent contenir de la nicotine. Sur le marché actuel, la plupart de ces substances sont liquides, mais certaines sont offertes sous forme de cire, de sels ou d'herbes.

Dans les liquides de vapotage, la nicotine et/ou les aromatisants sont en suspension dans un mélange liquide généralement composé de propylèneglycol et/ou de glycérol (glycérine végétale).

Dans les substances de vapotage qui contiennent de la nicotine, la teneur en nicotine peut varier largement. Certains mélanges ont une très faible teneur en nicotine, tandis que d'autres peuvent en contenir plus qu'une cigarette normale.

Les aromatisants sont des produits chimiques et des mélanges de produits chimiques visant à simuler différentes saveurs.

Contenus de la vapeur de vapotage

Les produits de vapotage produisent une vapeur qui contient de nombreuses substances chimiques. Les ingrédients habituels des liquides de vapotage se retrouvent également dans la vapeur. Parmi celles-ci, on trouve :

  • le glycérol
  • les arômes
  • le propylèneglycol
  • la nicotine (le cas échéant)

Le vapotage ne nécessite pas de combustion, contrairement au tabagisme, mais le processus de vapotage exige le chauffage de la substance.

Si vous êtes fumeur : le vapotage par rapport au tabagisme

Le vapotage est moins nocif que le tabagisme. La majeure partie des substances chimiques toxiques et cancérigènes contenues dans le tabac et dans la fumée de tabac sont produites lorsque le tabac est brûlé.Note de bas de page 2 Note de bas de page 3 Note de bas de page 4

Les produits de vapotage ne contiennent pas de tabac, n'entraînent pas de combustion et ne produisent pas de fumée. À l'exception de la nicotine, les produits de vapotage ne contiennent habituellement qu'une fraction seulement des 7000 substances chimiques que renferment le tabac et la fumée de tabac, et ce, à des concentrations inférieures.

Le fait de passer de la consommation de tabac à celle des produits de vapotage réduira le niveau d'exposition d'une personne à de nombreuses substances chimiques toxiques et cancérigènes.Note de bas de page 5

Plusieurs fumeurs passent par une étape de transition pour cesser de fumer la cigarette en utilisant à la fois la cigarette et les produits de vapotage. Les études indiquent une amélioration à court terme de l'état de santé général chez les personnes qui ont complètement délaissé la cigarette au profit du vapotage.Note de bas de page 6

Le vapotage comme moyen de cesser de fumer

Arrêter de fumer peut être difficile, mais cela reste possible. Les produits de vapotage et les cigarettes électroniques procurent de la nicotine sous une forme moins nocive que le tabagisme et peuvent réduire les risques pour la santé chez les fumeurs qui ne sont pas disposés ou qui sont incapables :

  • d'arrêter de fumer de leur propre volonté
  • de cesser en utilisant des thérapies de remplacement de la nicotine (telles que les gommes à mâcher, les pastilles ou les timbres)
  • d'arrêter de fumer en recourant au counseling

Quoique les données sont récentes, elles semblent indiquer néanmoins un lien entre l'amélioration du taux de réussite en ce qui concerne l'abandon du tabac et l'usage de la cigarette électronique (en anglais seulement).

Soutien et outils pour cesser de fumer

Demandez à votre médecin du soutien et des conseils pour pouvoir vivre sans tabac.

Vous pouvez également trouver de l'aide supplémentaire pour arrêter de fumer en :

Les risques du vapotage

Si vous n'êtes pas fumeur, le vapotage peut augmenter le risque d'exposition à certaines substances chimiques nocives pouvant nuire à votre santé. Le vapotage peut également entraîner une exposition à la nicotine, une substance qui crée une dépendance.

Des préoccupations ont également été exprimées en ce qui concerne l'attrait de ces produits pour les jeunes et leur utilisation possible pour faire la promotion de la consommation de tabac.

Si vous êtes fumeur, le vapotage est une option de rechange moins nocive que le tabagisme.

La quantité de substances (y compris la nicotine) à laquelle s'expose une personne qui vapote dépend :

  • de la puissance des piles
  • du type du dispositif de vapotage
  • des réglages du dispositif
  • des composants internes du dispositif
  • du type de liquide de vapotage et de la quantité de nicotine

Risques pour la santé du vapotage avec de la nicotine

La nicotine n'est pas une cause connue du cancer. Son usage est approuvé dans les thérapies de remplacement de la nicotine telles que le timbre et la gomme à mâcher. Des risques demeurent tout de même associés à l'usage de la nicotine.

La nicotine est une substance qui engendre une très forte dépendance. L'utilisation des produits de vapotage peut entraîner des symptômes de dépendance.Note de bas de page 7

Les enfants et les jeunes sont particulièrement sensibles aux effets néfastes de la nicotine, y compris la dépendance. Il est établi que la nicotine altère le développement cérébral et peut nuire à la mémoire et à la concentration. Elle pourrait également prédisposer les jeunes à la dépendance à la nicotine et éventuellement à d'autres drogues.Note de bas de page 8 Note de bas de page 9

Dans certains cas, les contenants de liquide de vapotage contiennent une quantité suffisante de nicotine pour être toxiques à de jeunes enfants.

Il faut donc empêcher les enfants d'avoir accès aux liquides et aux dispositifs de vapotage.

La sécurité des produits de vapotage est réglementée par Santé Canada.

Risques pour la santé associés aux autres substances chimiques présentes dans les produits de vapotage

Il existe des risques pour la santé liés à d'autres substances chimiques présentes dans les produits de vapotage.

Les principaux liquides contenus dans les produits de vapotage (glycérine végétale et propylèneglycol) sont jugés sans danger en ce qui concerne leur utilisation dans de nombreux autres produits de consommation (cosmétiques et édulcorants). Les effets sur la santé de l'inhalation à long terme des substances contenues dans les produits de vapotage est inconnue et est toujours en cours d'évaluation.

Contrairement au tabagisme, il n'y a aucune combustion pendant le vapotage, mais le processus de vapotage exige que le liquide soit chauffé. Ce processus peut provoquer des réactions et entraîner la création de nouveaux produits chimiques (comme les aldéhydes). Certains contaminants (comme les métaux) peuvent aussi se retrouver dans les produits de vapotage et ensuite dans la vapeur.

Les types de produits chimiques ou contaminants et leurs concentrations peuvent varier selon la sorte de dispositif et la façon dont il est utilisé. Il a été démontré que l’utilisation de produits de vapotage à une puissance et à une température plus élevées peut produire davantage de ces substances.Note de bas de page 10 Note de bas de page 11 Note de bas de page 12 Note de bas de page 13

Un lien a été établi entre certains de ces produits chimiques ou contaminants et des effets néfastes sur la santé. Toutefois, ils sont normalement présents à faible concentration dans la vapeur, et à un niveau beaucoup plus bas que dans la fumée de cigarette. À ce jour, la concentration de métaux relevée dans les vapeurs des produits de vapotage n'est pas considérée comme une source d'inquiétude majeure en matière de sécuritéNote de bas de page 14.

Inhalation de vapeur secondaire

Les tierces personnes peuvent aussi être exposées à des vapeurs expirées par les utilisateurs. Les effets sur la santé de l'exposition des non-utilisateurs à la vapeur secondaire sont toujours inconnus. Cependant, étant donné le faible niveau de concentration de produits chimiques contenu dans la vapeur comparé à celui de la fumée du tabac, les risques sont considérés comme étant nettement inférieurs.

Néanmoins, à titre de précaution, Santé Canada recommande que les utilisateurs soient prudents à l'égard des non-utilisateurs et des jeunes.

Il existe peu de données probantes démontrant que l'utilisation de la cigarette électronique augmenterait le niveau de nicotine ou d'autres produits chimiques sur les surfaces intérieuresNote de bas de page 15.

Dysfonctionnement du dispositif

Le dysfonctionnement des produits de vapotage, incluant des explosions et des incendies, a entraîné des blessures. Pour en savoir plus au sujet des exigences relatives à la sécurité des produits et sur la façon de vous protéger, renseignez-vous à propos de la sécurité de la règlementation des produits de vapotage.

Le vapotage au Canada : ce que nous savons

Nous utilisons divers d'outils pour :

  • évaluer la taille du marché des produits de vapotage
  • comprendre l'utilisation qu'en font les Canadiens
  • rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques et en matière de recherche sur le vapotage

Enquêtes

Un certain nombre d'enquêtes ont été réalisées sur le vapotage au Canada.

Enquête canadienne sur le tabac, l'alcool et les drogues

Il s'agit d'une enquête auprès de la population générale portant sur la consommation du tabac, du vapotage, de l'alcool et des drogues chez les Canadiens âgés de 15 ans et plus. Celle-ci a été menée par Statistique Canada au nom de Santé Canada. L'enquête la plus récente, réalisée en 2015, a démontré que :

  • 13 % des Canadiens ont déjà essayé un produit de vapotage (appelé cigarette électronique dans l'enquête). L'expérimentation du vapotage est plus répandue chez les jeunes (âgés de 15 à 19 ans) et les jeunes adultes (âgés de 20 à 24 ans) comparativement aux adultes âgés de 25 ans et plus
  • parmi les Canadiens ayant déjà utilisé un produit de vapotage (comme les cigarettes électroniques) au cours des 30 derniers jours, la plupart sont des fumeurs actuels (63 %) ou d'anciens fumeurs (24 %). 13 % ont déclaré n'avoir jamais fumé de cigarettes
  • 50 % des fumeurs de cigarettes actuels ou des anciens fumeurs ayant déjà utilisé des produits de vapotage (comme les cigarettes électroniques) ont déclaré l'avoir fait comme moyen de cesser de fumer
    • Cette enquête ne comprenait pas de questions au sujet du taux de réussite des tentatives d'arrêter de fumer grâce aux produits de vapotage.
Enquête canadienne sur le tabac, l'alcool et les drogues chez les élèves

Les élèves canadiens de la septième à la douzième année (du secondaire I au secondaire V au Québec) ont été interrogés quant à leur consommation :

  • de drogues
  • du vapotage
  • d'alcool
  • de tabac

L'enquête est réalisée tous les deux ans. L'enquête la plus récente a été réalisée en 2016-2017 et a démontré que :

  • 23 % des élèves de la septième à la douzième année avaient déjà essayé un produit de vapotage (appelé cigarette électronique dans l'enquête). Dix pour cent ont déclaré en avoir utilisé au cours des 30 derniers jours
  • la plupart des élèves qui avaient essayé un produit de vapotage (comme les cigarettes électroniques) avaient aussi essayé la cigarette
  • 53 % des élèves pensent qu'il serait « assez facile » ou « très facile » d'obtenir un produit de vapotage (comme les cigarettes électroniques) s'ils en voulaient

Données sur le comportement des détaillants

Les règlements sur la vente des cigarettes électroniques sont maintenant en place (en vertu de la Loi sur le tabac et les produits de vapotage). De nouveaux produits de cigarettes électroniques et de nouvelles options sont introduits sur le marché.

Santé Canada s'appuie sur les études de recherche pour :

Recherche sur l'opinion publique

En plus de mener des études d'envergure et d'utiliser d'autres méthodes de collecte de données, nous nous efforçons également d'évaluer la compréhension et les opinions des Canadiens sur les produits de vapotage. C'est pourquoi nous effectuons des recherches sur l'opinion publique (ROP). Les données les plus récentes qui ressortent des ROP effectuées en 2017 sur les produits de vapotage révèlent ce qui suit :

  • les raisons les plus courantes pour lesquelles les personnes essaient leur premier produit de vapotage comprennent :
    • la curiosité
    • l'odeur attirante
    • l'activité sociale qui permet de créer des liens
    • la commodité (produit perçu comme pouvant être utilisé à l'intérieur)
  • de nombreux vapoteurs utilisent des produits de vapotage lorsqu'ils sont en compagnie d'autres personnes, et préfèrent des parfums doux de type fruité
  • la plupart des utilisateurs et des non-utilisateurs ont de la difficulté à percevoir les risques ou les avantages des produits de vapotage

Conseil consultatif des sciences

Santé Canada et les Instituts de recherche en santé du Canada ont mis sur pied un Conseil consultatif des sciences sur les produits de vapotage. Ce conseil consultatif examinera les données scientifiques sur les produits de vapotage et fournira régulièrement des conseils et des données probantes.

Ce conseil est formé :

  • de scientifiques
  • d'universitaires
  • de chercheurs
  • de professionnels de la santé

Ces membres sont des experts dans une variété de disciplines, notamment en :

  • médecine clinique
  • santé de la population et santé publique
  • science fondamentale et science biomédicale

Sécurité et règlementation des produits de vapotage

Les produits de vapotage qui sont produits, annoncés, importés ou vendus au Canada sont assujettis aux lois suivantes :

Loi sur le tabac et les produits de vapotage

La LTPV remplace la Loi sur le tabac, laquelle régissait la façon dont les produits du tabac étaient :

  • vendus
  • étiquetés
  • fabriqués
  • promus

Tout en continuant de régir les produits du tabac, la nouvelle LTPV crée un cadre juridique pour régir les produits de vapotage. Ainsi, elle établit un équilibre entre plusieurs objectifs, notamment :

  • protéger les jeunes de la dépendance à la nicotine et des incitations à utiliser les produits du tabac et de vapotage
  • permettre aux adultes (principalement ceux qui fument) d'accéder aux produits de vapotage comme option de rechange moins nocive au tabagisme

Les principaux éléments de la LTPV relatifs au vapotage comprennent :

  • d'interdire la vente ou le don de produits de vapotage à quiconque est âgé de moins de 18 ans
  • de nous donner le pouvoir d'élaborer des règles concernant, par exemple :
    • les rapports l'industrie
    • les normes de fabrication
    • l'étiquetage des produits et des emballages (par exemple, messages d'avertissement pour la santé)
  • d'établir des limites à la publicité des produits de vapotage, notamment comme de faire la promotion d'arômes attrayants pour les jeunes ou de mener des campagnes publicitaires qui peuvent induire en erreur les consommateurs au sujet des effets de ces produits sur la santé
  • d'interdire l'utilisation de certains ingrédients et interdire la vente de produits de vapotage dont l'apparence ou les fonctions peuvent s'avérer attrayantes pour les jeunes

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la LTPV, veuillez communiquer avec la Direction de la lutte au tabagisme à l'adresse hc.tcp.questions-plt.sc@canada.ca. Veuillez également consulter notre résumé de la consultation sur les propositions entourant la réglementation des produits de vapotage.

Loi sur les aliments et drogues

La LAD et ses règlements continuent de s’appliquer à tout produit de vapotage qui fait l’objet d’une allégation santé, y compris ceux qui contiennent de la nicotine ou tout autre médicament, comme le définit la LAD. Ces produits doivent être autorisés par Santé Canada avant d’être :

  • importés;
  • annoncés;
  • vendus sur le marché au Canada.

Avant d’accorder une autorisation de mise en marché, Santé Canada procède à un examen minutieux des preuves fournies par le promoteur du produit afin de confirmer que le produit satisfait aux exigences de sécurité, d’efficacité et de qualité énoncées dans la LAD et ses règlements. De plus, les promoteurs de produits doivent obtenir de Santé Canada une licence pour chaque établissement ou site avant d’importer, de fabriquer, d’emballer ou d’étiqueter commercialement un produit santé de vapotage au Canada. Pour de plus amples informations, veuillez consulter Avis : Répercussions de la Loi sur le tabac et les produits de vapotage sur les produits de santé réglementés en vertu de la Loi sur les aliments et drogues.

Pour de plus amples renseignements sur le processus d’examen et la réglementation des produits de santé sur ordonnance en vertu du Règlement sur les aliments et drogues, communiquez avec la Direction des produits thérapeutiques à hc.policy.bureau.enquiries.sc@canada.ca.

Pour de plus amples renseignements sur l’autorisation relative aux médicaments en vente libre en vertu du RAD, ainsi que les licences d’exploitation et de mise en marché de produits de santé naturels conformément au Règlement sur les produits de santé naturels, veuillez communiquer avec la Direction des produits de santé naturels et sans ordonnance au hc.nnhpd-dpsnso.sc@canada.ca.

Loi canadienne sur la sécurité des produits de consommation

L'ensemble des produits de vapotage pour lesquels il n'y a pas d'allégation relative à la santé sont régis par la LCSPC. La LCSPC autorise Santé Canada à mener des inspections et à ordonner des retraits du marché ou à prendre d'autres mesures. La LCSPC interdit également la fabrication, l'importation, la promotion ou la vente de tout produit de consommation qui présente un « risque pour la sécurité ou la santé publique ». Les membres de l'industrie qui fournissent des produits de consommation au Canada doivent se conformer à toutes les exigences applicables de la LCSPC et à ses règlements.

Entre autres, la LCSPC et ses règlements :

  • réglemente les substances toxiques, et exige notamment l'apposition d'étiquettes d'avertissement ainsi que des emballages protège-enfants
  • exige que l'industrie signale les incidents relatifs à la santé et à la sécurité et tienne des dossiers sur ses produits
  • autorise Santé Canada à ordonner des retraits de produits du marché

Le Règlement sur les produits chimiques et contenants de consommation, 2001

Les liquides de vapotage sont également assujettis au Règlement sur les produits chimiques et contenants de consommation, 2001 (RPCCC, 2001) qui comprend des dispositions visant l'étiquetage les contenants protège-enfant. Santé Canada prévoit de proposer des règles visant les produits de vapotage.

Pour de plus amples renseignements sur la LCSPC, veuillez envoyer un courriel à hc.tcp.questions-plt.sc@canada.ca. Vous pouvez également signaler un incident ou consulter la Directives concernant les produits de vapotage non mis en marché à des fins thérapeutiques.

La Loi sur la santé des non-fumeurs

La Loi sur la santé des non-fumeurs (LSNF) traite de l'enjeu de la fumée et de la vapeur secondaires. Cette loi ne s'applique qu'aux milieux de travail soumis à la réglementation fédérale, par exemple :

  • les banques
  • les traversiers
  • les aéronefs commerciaux
  • les bureaux du gouvernement fédéral

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la LSNF, veuillez communiquer avec le Programme du travail d'Emploi et Développement social Canada.

Autres lois régissant le vapotage

Des lois provinciales, territoriales et municipales régissent également les produits de vapotage et leur utilisation. Pour obtenir de plus amples renseignements sur la façon dont votre province, territoire ou municipalité régit les produits de vapotage, vous pouvez communiquer avec votre :

  • ministère de la santé local
  • gouvernement provincial ou territorial local ou votre administration municipale locale

Renseignements destinés à l'industrie du vapotage

Pour obtenir des renseignements sur les exigences en matière de produits de consommation que vous devez respecter, veuillez consulter ces liens :

Pour en savoir plus

Notes de bas de page

Note de bas de page 1

Public Health Consequences of E-cigarettes. A Consensus Study Report of the National Academies of Sciences, Engineering and Medicine. The National Academies Press, Washington, DC.; 2018. www.nap.edu

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Note de bas de page 2

A Review of Human Carcinogens. Part E: Personal Habits and Indoor Combustions. IARC monograph volume 100E. Centre international de Recherche sur le Cancer, Lyon, France, 2012.

Retour à la référence de la note de bas de page 2

Note de bas de page 3

How Tobacco Smoke Causes Disease--The Biology and Behavioral Basis for Smoking-Attributable Disease: A Report of the Surgeon General. Atlanta (GA): U.S. Department of Health and Human Services, Centers for Disease Control and Prevention, National Center for Chronic Disease Prevention and Health Promotion, Office on Smoking and Health, 2010.

Retour à la référence de la note de bas de page 3

Note de bas de page 4

The health consequences of smoking--50 years of progress: A report of the Surgeon General. Atlanta, GA: U.S. Department of Health and Human Services, Centers for Disease Control and Prevention, National Center for Chronic Disease Prevention and Health Promotion, Office on Smoking and Health.

Retour à la référence de la note de bas de page 4

Note de bas de page 5

Public Health Consequences of E-cigarettes. A Consensus Study Report of the National Academies of Sciences, Engineering and Medicine. The National Academies Press, Washington, DC.; 2018. www.nationalacademies.org/eCigHealthEffects

Retour à la référence de la note de bas de page 5

Note de bas de page 6

Public Health Consequences of E-cigarettes. A Consensus Study Report of the National Academies of Sciences, Engineering and Medicine. The National Academies Press, Washington, DC.; 2018. www.nationalacademies.org/eCigHealthEffects

Retour à la référence de la note de bas de page 6

Note de bas de page 7

Public Health Consequences of E-cigarettes. A Consensus Study Report of the National Academies of Sciences, Engineering and Medicine. The National Academies Press, Washington, DC.; 2018. www.nationalacademies.org/eCigHealthEffects

Retour à la référence de la note de bas de page 7

Note de bas de page 8

E-Cigarette Use Among Youth and Young Adults. A Report of the Surgeon General. Atlanta, GA: U.S. Department of Health and Human Services, Centers for Disease Control and Prevention, National Center for Chronic Disease Prevention and Health Promotion, Office on Smoking and Health, 2016.

Retour à la référence de la note de bas de page 8

Note de bas de page 9

Public Health Consequences of E-cigarettes. A Consensus Study Report of the National Academies of Sciences, Engineering and Medicine. The National Academies Press, Washington, DC.; 2018. www.nationalacademies.org/eCigHealthEffects

Retour à la référence de la note de bas de page 9

Note de bas de page 10

Geiss, O., Bianchi, I. et Barrero-Moreno, J. 2016. Correlation of volatile carbonyl yields emitted by e-cigarettes with the temperature of the heating coil and the perceived sensorial quality of the generated vapours. Int J Hyg Environ Health, 219, 268-277.

Retour à la référence de la note de bas de page 10

Note de bas de page 11

Gillman, I.G., Kistler, K.A., Stewart, E.W. et Paolantonio, A.R. 2015. Effect of variable power levels on the yield of total aerosol mass and formation of aldehydes in e-cigarette aerosols. Reg Toxicol Pharmacol, 75, 58-65.

Retour à la référence de la note de bas de page 11

Note de bas de page 12

Kosmider, L., Sobczak, A., Fik, M., Knysak, J., Zaciera, M., Kurek, J. et Goniewicz, M.L. 2014. Carbonyl compounds in electronic cigarette vapors: effects of nicotine solvent and battery output voltage. Nicotine Tob Res, 16, 1319-1326.

Retour à la référence de la note de bas de page 12

Note de bas de page 13

Talih, S., Balhas, Z., Salman, R., Karaoghlanian, N. et Shihadeh, A. 2016. "Direct Dripping": A High-Temperature, High-Formaldehyde Emission Electronic Cigarette Use Method. Nicotine Tob Res, 18, 453-459.

Retour à la référence de la note de bas de page 13

Note de bas de page 14

McNeill A, Brose LS, Calder R, Bauld L et Robson D (2018). Evidence review of e-cigarettes and heated tobacco products 2018. A report commissioned by Public Health England. Londres : Public Health England.

Retour à la référence de la note de bas de page 14

Note de bas de page 15

Public Health Consequences of E-cigarettes. A Consensus Study Report of the National Academies of Sciences, Engineering and Medicine. The National Academies Press, Washington, DC.; 2018. www.nationalacademies.org/eCigHealthEffects

Retour à la référence de la note de bas de page 15

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :