Réduction des méfaits : Stratégie canadienne sur les drogues et autres substances

Les données disponibles démontrent que la réduction des méfaits représente un élément essentiel de toute approche globale de santé publique relative aux troubles liés à la consommation de substances fondée sur la compassion et la collaboration.

Sur cette page

Réduction des méfaits

La Stratégie canadienne sur les drogues et autres substances appuie la mise en œuvre de mesures visant à atténuer les conséquences sanitaires, sociales et économiques néfastes qu’entraîne la consommation de substances sur les :

  • personnes
  • familles
  • collectivités

Tout le monde n’est pas prêt à entreprendre un traitement ou n’est pas en mesure de le faire à tout moment. En attendant que les gens soient prêts à recevoir un traitement ou soient en mesure de le suivre, les programmes de réduction des méfaits visent à :

  • réduire les risques
  • améliorer leur état de santé
  • les diriger vers les principaux services sociaux et de santé

Activités de réduction des méfaits découlant de la Stratégie canadienne sur les drogues et autres substances

Nous nous employons à réduire les méfaits liés à la consommation problématique de substances en :

  • collaborant avec les provinces et les territoires à l’élaboration d’une nouvelle loi visant à réglementer et à restreindre l’accès au cannabis
  • menant des campagnes de sensibilisation du public et des programmes de surveillance avant d’avoir légalisé et réglementé le cannabis et par la suite
  • facilitant l’accès à la naloxone, médicament servant à neutraliser temporairement les effets de la surdose d’opioïdes, en :
    • la rendant disponible sans ordonnance
    • contribuant aux efforts d’intervention des provinces et des territoires par l’obtention de naloxone en vaporisateur nasal et sous forme injectable
  • soutenant de nouvelles interventions de première ligne visant à réduire le risque d’infections transmissibles sexuellement et par le sang qui résultent :
    • du partage de matériel servant à la consommation de drogues
    • d’autres comportements liés à la consommation de drogues
  • simplifiant le processus de demande que doivent suivre les collectivités souhaitant établir un site de consommation supervisée
  • menant des recherches sur la réduction des méfaits dans le cadre de l’Initiative canadienne de recherche sur l’abus de substances (ICRAS)
  • ajoutant des mesures de réduction des méfaits aux services de santé financés par le gouvernement fédéral dans les communautés inuites et des Premières Nations
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :