Déclaration de l’administratrice en chef de la santé publique du Canada, le 4 mars 2022

Déclaration

Le 4 mars 2022 | Ottawa (Ontario) | Agence de la santé publique du Canada

La pandémie de la COVID‑19 continue de provoquer du stress et de causer de l'anxiété à de nombreux Canadiens, particulièrement à ceux qui n'ont pas accès à leur réseau de soutien habituel. Le portail en ligne Espace mieux-être Canada (EMC) offre aux personnes de tous âges partout au pays un accès immédiat à du soutien en matière de santé mentale et de toxicomanie sans frais et de façon confidentielle. Ces services sont accessibles 24 heures sur 24, sept jours sur sept. L'application Mieux-être, qui sert de complément gratuit au portail en ligne EMC, constitue un moyen supplémentaire pour les Canadiens d'obtenir des ressources en ligne liées à la santé mentale et à la consommation de substances, et d'évaluer, puis de faire le suivi des aspects de leur bien-être mental.

L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) continue de surveiller les indicateurs épidémiologiques de la COVID-19 pour rapidement déceler, comprendre et communiquer les enjeux émergents et préoccupants. Voici un bref résumé des dernières données et tendances à l'échelle du pays.

En raison du passage à des tests ciblés, une série d'autres indicateurs, allant de la positivité des tests de laboratoire au nombre quotidien de personnes hospitalisées et aux soins intensifs, continuent d'être importants pour le suivi des tendances. Bien que le virus du SARS-CoV-2 circule toujours largement, la situation épidémiologique est variable dans l'ensemble du Canada. Certaines administrations continuent de signaler une augmentation du nombre de cas, ce qui contribue probablement au déclin global plus lent observé de l'activité de la maladie au niveau national au cours des sept derniers jours. En raison de l'assouplissement en cours des mesures de santé publique, il n'est pas surprenant d'observer une transmission accrue dans d'autres régions au cours des semaines à venir. Bien que des incertitudes persistent sur l'évolution de la trajectoire et du virus en soi au cours des semaines et des mois à venir, il ne fait aucun doute que notre meilleur pari est de continuer d'être prudents et d'assurer une surveillance tandis que nous reprenons davantage d'activités en personne, dans des lieux privés et lors de grands rassemblements.

Au cours de la plus récente période de sept jours (du 25 février au 3 mars 2022), une moyenne de 5 663 nouveaux cas a été signalée par jour à l'échelle du Canada, ce qui représente une diminution de 5 % par rapport à la semaine précédente. Le nombre de tests de laboratoire positifs au cours de la plus récente période de 7 jours (du 23 février au 1er mars 2022) est demeuré à 11 %, ce qui indique une activité encore très répandue dans le pays.

La tendance à la baisse des cas de maladie grave se poursuit, la plupart des administrations faisant état de diminutions hebdomadaires. Les dernières données provinciales et territoriales montrent que, en moyenne, 5 153 personnes atteintes de la COVID-19 se sont fait soigner dans des hôpitaux chaque jour au cours de la plus récente période de sept jours (du 25 février au 3 mars 2022), ce qui représente une diminution de 15 % comparativement à la semaine dernière. Cela inclut, en moyenne, 618 personnes traitées aux soins intensifs chaque jour, soit une diminution de 16 % par rapport à la semaine précédente, et une moyenne de 58 décès ont été signalés chaque jour (du 25 février au 3 mars 2022). Il demeure crucial de maintenir un faible taux d'infection pour continuer à freiner la hausse des cas de maladie grave et protéger les populations vulnérables au cours des prochaines semaines.

Notre priorité continue d'être la vaccination de toutes les personnes qui sont admissibles, mais qui n'ont pas encore reçu leur série primaire. En date du 24 février 2022, les provinces et les territoires ont administré plus de 81 millions de doses de vaccins contre la COVID-19. Selon les dernières données provinciales et territoriales, plus de 80 % de l'ensemble de la population est maintenant entièrement vacciné. Les données relatives à la couverture vaccinale selon l'âge indiquent que, en date du 27 février 2022, plus de 88 % des personnes âgées de 12 ans ou plus ont reçu au moins une dose et plus de 84 % sont complètement vaccinées, tandis que 57 % des enfants âgés de 5 à 11 ans ont reçu au moins une dose.

Les autorités sanitaires continuent de recommander fortement une vaccination à jour contre la COVID‑19 pour toutes les personnes admissibles, y compris celles qui ont été infectées ou qui pourraient avoir été infectées par la COVID-19. En tout, plus de 5,4 millions de Canadiens admissibles doivent recevoir une ou plusieurs doses pour compléter leur série primaire et beaucoup d'autres sont admissibles à une dose de rappel pour renforcer leur protection, qui pourrait avoir diminué depuis leur deuxième dose, et obtenir une protection encore meilleure contre la maladie grave causée par Omicron. En particulier, il est très important de recevoir une dose de rappel si vous êtes admissible et surtout si vous avez 50 ans ou plus. Des études récentes indiquent qu'une dose de rappel d'un vaccin à ARNm contre la COVID-19 renforce la réponse immunitaire globale, ce qui peut fournir une protection plus durable et peut-être une meilleure efficacité contre les variants. En date du 3 mars, plus de 17 millions de troisièmes doses ont été administrées. Selon les données nationales en date du 27 février 2022, plus de 82 % des personnes âgées de 70 ans et plus et 60 % à 74 % des personnes âgées de 50 à 69 ans ont reçu une dose supplémentaire.

Alors que nous entrons dans une phase où la transmission est plus faible et par la suite, notre plus grand avantage sera de maintenir un état de vigilance et de ne pas oublier les habitudes de protection personnelle que nous avons apprises. Au niveau individuel, le meilleur moyen d'y parvenir est de garder à jour vos vaccins contre la COVID-19, notamment de recevoir une dose de rappel si vous êtes admissible, et de continuer à suivre les conseils de santé publique adaptés à l'épidémiologie et aux circonstances locales afin d'évaluer vos risques individuels et familiaux et de prendre des décisions concernant l'utilisation de mesures de protection individuelles. En particulier, le port d'un masque bien conçu et bien ajusté, l'évitement des endroits bondés et l'amélioration de la ventilation intérieure constituent des couches de protection supplémentaires qui peuvent réduire le niveau de risque, peu importe le contexte.

Nous pouvons également rester en meilleure santé en mettant à jour nos vaccins recommandés ainsi que les vaccins de routine pour les enfants et les adultes. Pour de plus amples renseignements sur la vaccination dans votre région, communiquez avec l'autorité locale en santé publique, votre médecin ou toute autre source fiable et crédible de renseignements, tels que Immunisation Canada et Canada.ca, qui fournissent de l'information pour aider les Canadiens à comprendre les avantages de la vaccination contre la COVID-19.

Les membres de la population canadienne peuvent également en faire plus en diffusant des renseignements crédibles sur les risques associés à la COVID-19 et sur les mesures à prendre pour réduire la transmission de la COVID-19 dans les collectivités. Je vous invite à lire mon document d'information pour obtenir d'autres renseignements et ressources sur la COVID-19, ainsi que sur les moyens de réduire les risques et de vous protéger et de protéger les autres, y compris de l'information sur la vaccination contre la COVID-19.

Coordonnées

Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983
media@hc-sc.gc.ca

 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :