Utilisation du masque contre la COVID-19 : Conseils aux collectivités

Le présent avis s’adresse au grand public. Il ne porte pas sur la santé au travail, notamment dans les établissements de soins de santé. Il contient les renseignements suivants :

Sur cette page

Pourquoi le port du masque reste important

Voici les raisons pour lesquelles il est important de continuer à respecter toutes les mesures de santé publique recommandées par les autorités de santé publique locales, y compris les mesures individuelles, comme le port d’un masque :

Utilisé de concert avec les autres mesures de santé publique recommandées, le port d’un masque bien fabriqué, bien ajusté et porté correctement peut aider à prévenir la propagation de la COVID-19.

Les masques peuvent aider à :

Quand porter un masque

Intégrez le port d’un masque à votre routine.

Suivez les conseils des autorités locales de santé publique pour savoir quand porter un masque. Le port du masque peut être requis ou recommandé dans des lieux publics, comme :

Même si le port du masque n'est pas obligatoire dans votre région ou dans le milieu où vous vous trouvez, il constitue une protection supplémentaire. Que vous soyez vacciné ou non, vous devriez envisager d’en porter un dans les espaces partagés avec des personnes qui ne font pas partie de votre ménage immédiat. Ceci est particulièrement important à l’intérieur, que ce soit dans un cadre privé ou public.

Il est fortement recommandé de porter un masque dans tout endroit bondé, y compris dans les milieux où la vaccination est obligatoire.

Pour en savoir plus :

Quel type de masque choisir

Différents types de masques sont offerts pour l’utilisation en public. Les masques non médicaux, les masques médicaux et les respirateurs peuvent tous être utilisés dans la collectivité. Un masque respiratoire porté dans la communauté n'a pas besoin d'être soumis à un test d'ajustement formel comme c'est le cas dans certains milieux professionnels.

L’efficacité des masques non médicaux pour prévenir la propagation de la COVID-19 peut varier en fonction de nombreux facteurs. Elle dépend des matériaux, de la méthode de fabrication, de l’ajustement et de l’utilisation appropriée. Certains masques non médicaux peuvent aider à prévenir la propagation de la COVID-19 de la même façon que les masques médicaux s’ils sont :

Peu de masques non médicaux fournissent des renseignements sur l’efficacité de la filtration qu’ils offrent.

En général, même si les masques non médicaux peuvent aider à prévenir la propagation de la COVID-19, les masques médicaux et les respirateurs offrent une meilleure protection. Quel que soit le type de masque choisi, un bon ajustement favorise une meilleure efficacité.

Normes relatives aux masques

Il n’existe actuellement aucune norme obligatoire pour les masques non médicaux vendus au Canada. Les masques médicaux et les respirateurs vendus au Canada doivent quant à eux respecter les normes établies au pays en matière de filtration, de perméabilité à l’air et de résistance aux liquides.

Situations d’utilisation d’un masque médical

Les masques médicaux sont recommandés pour :

Les personnes dans les situations susmentionnées pourraient également envisager d’utiliser un respirateur.

Pour en savoir plus :

Matériaux et structure

L’efficacité d’un masque dépend de nombreux facteurs, dont les matériaux et la méthode utilisés pour le fabriquer, et son ajustement.

Masques non médicaux

Un masque non médical peut être acheté ou fait maison, et il doit être :

  • constitué de plusieurs couches, y compris
    • au moins 2 couches d’un tissu serré comme du coton et
    • une troisième couche centrale de tissu filtrant comme du polypropylène non tissé
  • fait de matériaux respirants

L’utilisation d’un filtre comme couche intermédiaire dans votre masque non médical aide à emprisonner les gouttelettes respiratoires infectieuses.

Vous pouvez inclure un filtre dans votre masque non médical en :

  • ajoutant un tissu filtrant comme couche intermédiaire
  • insérant un filtre jetable dans une poche à l’intérieur du masque
    • il est possible d’acheter des filtres ou de fabriquer vos propres filtres

Les masques réutilisables avec une couche filtrante intégrée peuvent être lavés plusieurs fois.

Les filtres jetables doivent être :

  • changés selon les directives du fabricant
  • retirés du masque avant le lavage

Masques médicaux et respirateurs

Les masques médicaux et les respirateurs sont largement disponibles à l'achat. Les matériaux utilisés pour les fabriquer peuvent varier, mais ils doivent respecter les normes de filtration établies pour pouvoir être vendus au Canada.

Masques avec soupapes d’expiration

N’utilisez pas de masques ou de respirateurs avec des soupapes d’expiration.

Ces masques permettent aux gouttelettes respiratoires infectieuses de se propager à l’extérieur du masque. Ces masques ne protègent pas les autres contre la COVID-19 et ils ne limitent pas la propagation du virus.

L’ajustement est important pour tous les types de masques

Le bon fonctionnement d’un masque dépend aussi de son ajustement. Lorsque vous choisissez un masque, gardez à l’esprit ce qui suit :

Un masque bien ajusté doit :

Voici des façons d’améliorer l’ajustement :

Pour en savoir plus :

Utilisation et entretien appropriés

Pour que l’utilisation du masque soit aussi efficace que possible, il est essentiel de l’utiliser, de l’entreposer et de le nettoyer correctement.

Pour qu’un masque soit le plus efficace possible, il faut le porter correctement. Veillez à ce que votre nez et votre bouche soient bien couverts lorsque vous portez un masque pour éviter de vous exposer, vous et les autres, à des particules respiratoires potentiellement infectieuses.

Lavez-vous les mains ou utilisez un désinfectant à base d’alcool lorsque vous :

Il est important de garder votre masque propre lorsque vous ne l’utilisez pas ou lorsque vous mangez ou buvez.

Ne laissez pas le masque pendre à vos oreilles ou ne le placez pas sous votre menton. Rangez-le dans un sac de papier ou de tissu propre jusqu’à sa prochaine utilisation.

Nettoyez et désinfectez adéquatement tout élément qui améliore l’ajustement du masque, comme les attelles et les ajusteurs de masque.

Jetez les masques jetables et les filtres correctement dans un conteneur à déchets ou utilisez un programme de recyclage des masques si vous y avez accès.

Masques non médicaux

Changez votre masque dès que possible s’il devient humide, sale ou endommagé. Placez les masques non médicaux réutilisables souillés dans un sac ou un contenant sécurisé et étanche jusqu’à ce que vous puissiez les laver avec votre lessive.

Masques médicaux et respirateurs

Les masques médicaux et les respirateurs sont habituellement à usage unique et jetables, mais ils peuvent être réutilisés jusqu’à ce qu’ils soient visiblement sales, humides ou endommagés.

Considérations de sécurité

Lorsque vous portez un masque, veillez à ce qu’il :

  • soit constitué de matériaux respirants
  • puisse être enlevé rapidement et en toute sécurité au besoin
  • ne nuise pas à votre vision ni ne vous gêne dans vos tâches

Évitez de :

  • partager votre masque avec les autres
  • mettre un masque aux personnes suivantes :
    • enfants de moins de 2 ans
    • personne qui ne peut pas enlever le masque sans aide
    • personne qui a de la difficulté à respirer en portant le masque
  • fixer un masque avec du ruban adhésif ou d’autres matériaux inappropriés
  • fabriquer un masque avec des matériaux qui se désintègrent facilement, comme des mouchoirs

Pour en savoir plus :

Considérations pour des groupes particuliers

Personnes présentant un risque plus élevé d’exposition ou susceptibles de présenter une forme grave de la maladie ou des complications

Certaines personnes sont plus à risque :

  • de présenter une forme grave de la maladie ou des complications si elles contractent la COVID-19
  • d’être exposées à la COVID-19 en raison de leur mode de vie

Si vous courez un risque plus élevé, il est encore plus important :

  • de porter un masque médical bien ajusté
  • d’envisager de porter un respirateur si vous en avez un à votre disposition

Si vous n’avez pas de masque médical ou de respirateur, portez un masque non médical bien conçu et bien ajusté.

Certaines personnes peuvent être exposées à un risque accru en raison de leur emploi ou de leur profession. Ces personnes devraient suivre les politiques sur les masques mises en place par leur milieu de travail ou leur employeur. Ces politiques tiennent compte des risques précis liés aux milieux et aux tâches.

Pour en savoir plus :

Si vous êtes malade ou que vous prenez soin d’une personne malade

Si vous avez reçu un diagnostic de la COVID‑19 ou si vous avez des symptômes de la COVID‑19, vous devez porter un masque médical lorsque vous :

  • devez quitter votre lieu d’isolement (p. ex. pour consulter un professionnel de la santé)
  • êtes dans un espace intérieur partagé, en présence ou non d’autres personnes, comme :
    • un couloir
    • une cuisine
    • des toilettes
  • êtes dans un espace extérieur partagé avec des membres de votre ménage, comme :
    • un balcon
    • une cour arrière
  • recevez des soins (contacts physiques directs ou interactions à proximité)

Portez un masque médical si vous prodiguez des soins à une personne qui a reçu un diagnostic de la COVID‑19 ou présente des symptômes de la COVID‑19.

Si vous êtes malade ou que vous prenez soin d’une personne malade, vous pouvez également envisager de porter un respirateur.

Si vous n’avez pas accès à un masque médical ou à un respirateur, portez un masque non médical :

  • bien ajusté
  • bien fabriqué
  • muni d’une couche filtrante

Pour en savoir plus :

Enfants et masques

Les enfants de moins de 2 ans ne doivent pas porter de masque.

Les enfants de 2 à 5 ans peuvent porter un masque s’ils sont supervisés. Le port du masque dépend de leur capacité à le tolérer ainsi qu’à le mettre et à l’enlever.

Les enfants de plus de 5 ans doivent porter un masque dans les mêmes situations ou dans les mêmes contextes que les adultes. La capacité d’un enfant à utiliser et à entretenir adéquatement un masque est influencée par des facteurs comme :

  • son âge
  • sa maturité
  • sa capacité physique ou cognitive

Pour en savoir plus :

Port du masque pour les personnes malentendantes

Certains masques non médicaux comportent une fenêtre transparente. Vous pouvez porter ces masques :

  • si vous êtes malentendant
  • si vous interagissez avec des personnes qui lisent sur les lèvres
  • dans des contextes où l’expression faciale est un élément important de la communication

Si vous n’avez pas accès à un masque non médical avec fenêtre transparente :

  • seule la personne qui parle doit retirer son masque
  • l’éloignement physique doit être maintenu
  • dans la mesure du possible, choisir un espace intérieur bien ventilé, ouvrir une fenêtre ou une porte, ou aller à l’extérieur pour communiquer
  • utiliser la communication écrite ou le sous-titrage ou réduisez le bruit de fond autant que possible

Pour en savoir plus :

Stigmatisation et personnes qui ne peuvent pas porter de masque

Il se peut que certaines personnes ne puissent pas porter un masque. Soyez gentil plutôt que de faire des suppositions. Les critiques en public envers les personnes qui ne peuvent pas porter de masque peuvent contribuer à l‘isolement social et à l’anxiété de celles-ci.

Les masques ne sont pas recommandés pour :

  • les enfants de moins de 2 ans
  • les personnes atteintes de maladies ou d’un handicap qui rendent difficile le port ou le retrait d’un masque sans assistance
  • ceux qui ont de la difficulté à respirer en portant le masque

Port du masque en milieu de travail

Lorsqu'ils mettent en place ou modifient des politiques sur le port du masque en milieu de travail, les employeurs doivent consulter :

  • les lois et règlements sur la santé et la sécurité au travail
  • les comités et/ou les représentants de la santé et de la sécurité au travail
  • des ressources réputées en matière de santé et de sécurité au travail, comme le Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail (CCHST) ou
  • les autorités locales de santé publique

Les masques médicaux peuvent être plus appropriés que les masques non médicaux dans certains milieux de travail non liés aux soins de santé.

Les exploitants de milieux communautaires devraient disposer d’un approvisionnement de masques :

  • à donner à quiconque peut présenter des symptômes sur place
  • au cas où ils devraient aider une personne présentant des symptômes

Il peut s’agir d’écoles, de garderies, de lieux de culte, d’installations récréatives ou d’événements.

Pour en savoir plus :

Pour les fabricants

Les masques non médicaux ne sont pas considérés comme des instruments médicaux en vertu du Règlement sur les instruments médicaux, car ils ne satisfont pas aux normes relatives aux masques médicaux. Les couvre-visages ou les masques non médicaux :

  • ne sont pas réglementés comme des instruments médicaux
  • ne peuvent être assortis d’allégations médicales ou d’indications selon lesquelles ils réduisent ou éliminent les risques de l’utilisateur d’être infecté par une maladie

À ce jour, Santé Canada n’a approuvé aucun masque non médical en tant qu’instrument médical.

Un masque non médical bien fabriqué, bien ajusté et porté correctement peut aider la personne qui le porte à prévenir la propagation de la COVID‑19 à d’autres personnes. Il peut également empêcher la personne qui le porte d’être exposée aux gouttelettes respiratoires infectieuses des autres. L’efficacité des masques non médicaux dépend de leurs matériaux, de leur méthode de confection et de leur ajustement.

Les fabricants peuvent utiliser le présent document pour fabriquer leurs masques non médicaux. Ils ne peuvent pas l‘utiliser pour prétendre que les masques non médicaux sont des instruments médicaux.

Santé Canada réglemente les respirateurs et les masques médicaux à titre d’instruments médicaux, qui doivent respecter des normes de rendement et de qualité.

Pour en savoir plus :

Couvre-visages non recommandés

Écrans faciaux

Utilisés seuls, les écrans faciaux ne remplacent pas les masques. Un écran facial peut être porté en plus d’un masque pour une protection oculaire accrue.

L’utilisation d’un écran facial sans masque ne vous protège pas et ne protège pas les autres personnes contre l’exposition aux gouttelettes respiratoires infectieuses. Ces gouttelettes projetées par le nez et la bouche peuvent s’échapper autour de l’écran facial.

Si vous portez un écran facial, choisissez-en un qui s’étend sur les côtés du visage et sous le menton. Il vous faudra tout de même :

  • maintenir l’éloignement physique
  • avoir une bonne hygiène des mains, surtout si vous touchez l’écran facial

Pour en savoir plus :

Cache-cous, foulards et bandanas

Il est déconseillé d’utiliser des cache-cous, des foulards et des bandanas parce qu’ils :

  • ne comprennent pas de couche filtrante
  • ne sont pas faits de matériaux efficaces
  • risquent de se déplacer ou de glisser
  • ne sont pas bien attachés à la tête ou aux oreilles
  • sont difficiles à enlever sans vous contaminer

Pour en savoir plus :

Considérations environnementales

De nombreux masques jetables et à usage unique sont principalement faits de plastique. De plus en plus de masques jetables et à usage unique sont jetés dans les poubelles ordinaires, puisqu’il y a peu ou pas de possibilité de recyclage. Ces masques font augmenter la :

S’il existe un programme de recyclage des masques dans votre région, envisagez de l’utiliser.

Lorsqu’il est possible et convenable de le faire, vous pouvez choisir d’utiliser des masques réutilisables, afin d’aider à prévenir la propagation de la COVID-19 tout en réduisant votre impact sur l’environnement.

Si vous utilisez un masque jetable, veillez à toujours le jeter dans une poubelle.

Pour en savoir plus :

Liens connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :