Devenir son propre patron : pas à n’importe quel prix

Communiqué de presse

La différence entre la vente pyramidale illégale et la commercialisation à paliers multiples légitime

Le 27 juin 2018, OTTAWA (Ontario), Bureau de la concurrence

Rêvez-vous de devenir votre propre patron pour décider de vos heures de travail? Cherchez-vous un deuxième petit boulot pour arrondir vos fins de mois? Vous envisagerez peut-être de participer à un système de commercialisation à paliers multiples. Contrairement à ce que beaucoup croient, un tel système n’est pas la même chose qu’un système pyramidal. L’un est légal, tandis que l’autre ne l’est pas.

En vous joignant à un système de commercialisation à paliers multiples, vous devenez essentiellement un vendeur de produits, comme des bijoux, des suppléments alimentaires ou des produits de beauté. Vous pouvez également recruter d’autres personnes pour élargir le réseau. Au fur et à mesure que vos affaires augmentent, vous avez l’occasion de faire de plus en plus d’argent. En tout temps, les gains d’argent reposent sur la vente de vos produits.

Les systèmes pyramidaux ressemblent à leur cousin légitime, à la différence que les profits sont habituellement tirés du recrutement d’autres personnes. Souvent, vous devez payer d’importants frais d’adhésion avant même de vous joindre. La seule façon pour vous de faire de l’argent est de convaincre d’autres personnes de se joindre à l’arnaque et de perdre leur argent durement gagné. C’est souvent des membres de la famille ou des amis qui convainquent d’autres personnes de se joindre.

Avant de vous joindre :

  • Faites des recherches sur l’entreprise : consultez différents sites Web et commentaires. Si quelque chose semble louche, passez votre tour.
  • Soyez prudents si un système de commercialisation à paliers multiples se vante d’énormes profits en n’utilisant comme exemple que les personnes gagnant le plus d’argent.
  • Sachez que les promoteurs du système doivent déclarer la rémunération véritable ou vraisemblable d’un participant typique.
  • Faites attention aux plans qui :
    • axent la rémunération sur le recrutement de nouveaux membres;
    • n’incluent pas de garanties de rachat ou de politiques de remboursement raisonnables vous permettant de retourner les produits en trop à la fin de votre carrière. Si les modalités de garanties ou de politiques ne vous sont pas fournies de manière proactive, demandez-les. Les exploitants du système de commercialisation doivent vous en faire part;
    • vous forcent à acheter des quantités excessives de produits.
  • Ne vous laissez pas berner par des promesses du genre « devenez riches rapidement ». Ces systèmes finissent souvent par demander autant d’efforts que tout autre travail.

Les promesses de liberté financière demandant peu d’efforts sont toujours tentantes. Mais le succès vient du travail acharné, de la détermination et des recherches approfondies. Avant de vous inscrire, assurez-vous que c’est une bonne occasion pour vous. Évitez les systèmes de commercialisation qui ne dévoilent pas tous les détails ou qui pourraient être des systèmes pyramidaux.

Si vous avez des renseignements sur un système de vente pyramidale ou tout autre type de fraude, communiquez avec le Bureau de la concurrence.

Liens connexes

Personnes-ressources

Renseignements à l’intention des médias :
Relations avec les médias
Téléphone : 819-994-5945
Courriel : ic.media-cb-bc.ic@canada.ca

Renseignements généraux :
Centre des renseignements
Bureau de la concurrence
Téléphone : 819-997-4282
Sans frais : 1-800-348-5358
ATS (malentendants) : 1-866-694-8389
www.bureaudelaconcurrence.gc.ca
Demande de renseignements/Formulaire de plainte
Restez branchés

Le Bureau de la concurrence, en tant qu’organisme d’application de la loi indépendant, veille à ce que les entreprises et les consommateurs canadiens prospèrent dans un marché concurrentiel et innovateur.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :