Déchets et gaz à effet de serre : mesures prises par le Canada

Lorsque des déchets organiques — tels que la nourriture et les déchets de jardin ou en papier — sont éliminés dans des lieux d’enfouissement, ils produisent du méthane, un puissant gaz à effet de serre. Ce processus dure de nombreuses années, ce qui signifie que le méthane produit aujourd’hui dans les lieux d’enfouissement est le résultat de l’élimination de déchets organiques sur plusieurs décennies.

Selon l’Inventaire canadien des gaz à effet de serre, en 2019 :

  • les émissions provenant des lieux d’enfouissement canadiens représentaient 23 % des émissions de méthane au Canada;
  • environ 1 420 kilotonnes (kt) de méthane ont été produites, 473 kt récupérées et 851 kt émises (soit l’équivalent de 21 Mt de CO2);
  • sur la totalité du méthane récupéré, 50 % ont servi à produire de l’électricité à faible teneur en carbone, 18 % à produire du gaz naturel renouvelable et 32 % ont été utilisés directement dans une installation voisine.

Pour avoir un aperçu de la méthode d’estimation des émissions de biogaz au Canada, veuillez consulter le Rapport d’inventaire national sur les sources et puits de gaz à effet de serre au Canada.

Réduction des émissions de méthane provenant des lieux d’enfouissement

L’installation de systèmes de collecte du biogaz sur les lieux d’enfouissement permet de récupérer le méthane avant qu’il ne soit émis dans l’atmosphère. Le gaz récupéré est brûlé (par torchage) ou sert à produire de l’énergie à faible teneur en carbone. Au Canada, plus de 100 lieux d’enfouissement sont dotés de systèmes de récupération du biogaz.

Réduction et réacheminement des déchets organiques

En redirigeant les déchets organiques destinés aux lieux d’enfouissement et en les traitant dans des installations de compostage ou de biométhanisation, on évite la production de méthane sur les lieux d’enfouissement et on prolonge la durée de vie de ces derniers.

Les dispositifs de compostage vont des composteurs domestiques aux grandes installations qui transforment les déchets alimentaires et de jardin et d’autres déchets organiques en compost pouvant servir à amender les sols.

La biométhanisation est un processus industriel utilisé pour convertir les aliments et autres déchets organiques en biogaz (un mélange gazeux riche en méthane qui peut remplacer les combustibles fossiles et l’énergie d’origine fossile) et en produits riches en nutriments servant à amender les sols.

Pour en savoir davantage sur ces technologies de gestion des déchets organiques, consultez le document technique sur le traitement des matières organiques des déchets solides municipaux.

Bien entendu, la réduction des déchets alimentaires produits permet d’abord de tirer le meilleur parti de l’énergie et des ressources consacrées aux cultures et à la production de nourriture, de réduire la quantité de déchets à gérer et de diminuer les émissions de méthane provenant des lieux d’enfouissement.

Apprenez-en davantage sur la manière dont nous pouvons réduire le gaspillage et la quantité de déchets alimentaires.

Biogaz

Le biogaz récupéré dans les lieux d’enfouissement et le biogaz généré par les déchets organiques peuvent être utilisés pour :

  • produire de l’électricité;
  • produire du gaz naturel renouvelable;
  • alimenter les industries en énergie;
  • chauffer les bâtiments.

Le biogaz peut remplacer des sources d’énergie non renouvelables comme le charbon, le pétrole ou le gaz naturel. La matière résiduelle obtenue à l’issue du processus de biométhanisation est appelée digestat. Riche en nutriments, elle est utilisée pour fertiliser les sols et augmenter la teneur de ces derniers en matière organique et permet de réduire l’utilisation d’engrais synthétiques.

Mesures prises par le Canada visant à réduire les émissions de méthane provenant des lieux d’enfouissement

Réglementation

Le Plan climatique renforcé du gouvernement du Canada, intitulé « Un environnement sain et une économie saine », a engagé à élaborer une nouvelle réglementation fédérale visant à augmenter le nombre de lieux d’enfouissement qui récupèrent et brûlent ou utilisent le biogaz issu de ces lieux.

Apprenez-en davantage au sujet de la Consultation sur la réduction des émissions de méthane provenant des lieux d’enfouissement de déchets solides municipaux au Canada.

Crédits de compensation des émissions de gaz à effet de serre

En vertu du Règlement sur le régime canadien de crédits compensatoires concernant les gaz à effet de serre (GES), un protocole de compensation des émissions de GES est en cours d’élaboration pour les projets de récupération et de destruction du biogaz. Les projets admissibles pourront permettre aux propriétaires de lieux d’enfouissement et aux promoteurs de projets de générer des revenus.

Norme sur les combustibles propres

En plus d’augmenter la demande en combustibles à faible teneur en carbone (comme le gaz naturel renouvelable produit par les lieux d’enfouissement ou les installations de biométhanisation) et les revenus potentiels qui en découlent, la Norme sur les combustibles propres offre aux parties non réglementées la possibilité de créer des crédits.

Programmes de financement

Bien qu’ils ne soient pas spécifiques au secteur des déchets, les projets de recherche ou de mesures visant à éviter ou à réduire les émissions de méthane provenant des lieux d’enfouissement ou à produire de l’énergie ou des combustibles à faible teneur en carbone à partir de déchets peuvent être admissibles dans le cadre de plusieurs programmes de financement fédéraux, notamment :

Engagement international

En octobre 2021, le Canada a confirmé son soutien à l’engagement mondial sur le méthane (en anglais seulement), qui vise à réduire les émissions mondiales de méthane de 30 % sous les niveaux de 2020 d’ici 2030 en concentrant les efforts dans les secteurs de l’énergie, de l’agriculture et des déchets.

L’Initiative mondiale sur le méthane (GMI) (en anglais seulement) est un partenariat international visant à réduire les émissions de méthane et à récupérer le méthane et à l’utiliser comme source d’énergie propre. Dans le cadre de la GMI, le Canada copréside le Sous-comité du secteur du biogaz (en anglais seulement), lui-même composé de groupes techniques consacrés à l’agriculture, aux déchets solides municipaux et aux eaux usées.

Pour nous joindre

Division de la réduction et de la gestion des déchets
Environnement et Changement climatique Canada
351, boulevard Saint-Joseph
Gatineau QC  K1A 0H3
Courriel : ges-dechets-ghg-waste@ec.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :