Plan de gestion de la réserve nationale de faune du lac Mississippi

Table des matières

Information sur le document

Information sur le document

Remerciements :

Ce plan de gestion a été élaboré par Laurie Maynard du Service canadien de la faune (Région de l’Ontario) d’Environnement Canada, et Felicia Syer (anciennement du Service canadien de la faune [région de l'Ontario]). Merci aux experts qui ont participé à la préparation de ce document ou l'ont commenté : Shannon Badzinski, John Brett, Mike Cadman, Brigitte Collins, Lesley Dunn, Andrea Kettle, Shawn Meyer et Jeff Robinson (Service canadien de la faune [région de l'Ontario]); Barbara Slezak (anciennement du Service canadien de la faune [région de l'Ontario]); Al Hanson (Service canadien de la faune [région de l'Atlantique]), Olaf Jensen (Service canadien de la faune [région de la Capitale nationale]);Gord Mountenay et Alyson Symon (Office de protection de la nature de la vallée du Mississippi); Shaun Thompson (ministère des Richesses naturelles de l’Ontario). Merci également à Marie-Claude Archambault, Marko Andan et Andrew Noad (Service canadien de la faune [région de l'Ontario]) qui ont préparé les cartes et les figures.

Hélène Lévesque (Service canadien de la faune [région de l'Ontario]) a préparé le Plan de gestion de la réserve nationale de faune du lac Mississippi de 1986 dont s'est inspirée la présente mise à jour.

Des exemplaires de ce plan de gestion sont disponibles aux adresses suivantes :

Environnement Canada
Informathèque
10, rue Wellington, 23e étage
Gatineau (Québec)  K1A 0H3
Téléphone : 819-997-2800
Ligne sans frais : 1-800-668-6767 (au Canada seulement)
Télécopieur : 819-994-1412
ATS : 819-994-0736
Courriel : enviroinfo@ec.gc.ca Environnement Canada - Service canadien de la faune
Région de l'Ontario
4905, rue Dufferin
Toronto (Ontario)  M3H 5T4
Site Web d'Environnement Canada : Aires protégées .

Comment citer ce document :

Environnement Canada. 2014. Plan de gestion de la réserve nationale de faune du lac Mississippi. Environnement Canada, Service canadien de la faune, région de l'Ontario, 54 p.

À moins d'avis contraire, il est interdit de reproduire le contenu de cette publication, en totalité ou en partie, à des fins de diffusion commerciale sans avoir obtenu au préalable la permission écrite de l'administrateur du droit d'auteur d’Environnement Canada. Si vous souhaitez obtenir du gouvernement du Canada les droits de reproduction du contenu à des fins commerciales, veuillez demander l'affranchissement du droit d'auteur de la Couronne en communiquant avec :

Environnement Canada
Informathèque
10, rue Wellington, 23e étage
Gatineau (Québec)  K1A 0H3
Téléphone : 819-997-2800
Ligne sans frais : 1-800-668-6767 (au Canada seulement)
Télécopieur : 819-994-1412
ATS : 819-994-0736
Courriel : enviroinfo@ec.gc.ca

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par la ministre de l'Environnement, 2014

Also available in English

À propos des aires protégées d'Environnement Canada et des plans de gestion

Qu'est-ce qu'une aire protégée d'Environnement Canada

Environnement Canada établit des réserves nationales de faune terrestres et marines à des fins de conservation, de recherche et d’interprétation. Les réserves nationales de faune sont créées afin de protéger les oiseaux migrateurs, les espèces en péril ainsi que d’autres espèces sauvages et leurs habitats. Les réserves nationales de faune sont établies aux termes de la Loi sur les espèces sauvages du Canada et visent principalement la protection des espèces sauvages. Des refuges d’oiseaux migrateurs sont établis aux termes de la Loi de 1994 sur la convention concernant les oiseaux migrateurs et offrent un refuge pour les oiseaux migrateurs dans le contexte marin et terrestre.

Quelle est la superficie du réseau d’aires protégées d’Environnement Canada?

Le réseau d’aires protégées comprend 54 réserves nationales de faune et 92 refuges d’oiseaux migrateurs couvrant plus de douze millions d’hectares dans toutes les régions du Canada.

Qu’est-ce qu’un plan de gestion?

Un plan de gestion procure un cadre de décision en matière de gestion. Il guide la prise de décisions par le personnel d’Environnement Canada, notamment en ce qui concerne l’émission de permis. La gestion s’effectue de façon à maintenir l’intégrité écologique de l’aire protégée et des attributs pour lesquels celle-ci a été désignée. Environnement Canada élabore un plan de gestion pour chaque aire protégée en consultation avec les Premières nations et d’autres parties intéressées.

Un plan de gestion précise les activités autorisées et celles qui ne peuvent être menées qu’en vertu d’un permis. Il peut aussi décrire les améliorations qu’il faut apporter à l’habitat et préciser à quel endroit et à quelle période ces améliorations doivent être faites. Un plan de gestion doit identifier les droits des Autochtones et les pratiques admissibles au titre des accords sur les revendications territoriales. De plus, les mesures prises en vue de la conservation des espèces ne doivent pas être incompatibles avec la législation provinciale applicable à la protection de la faune de la province où se trouve l’aire protégée.

En quoi consiste la gestion d’une aire protégée?

Les activités de gestion comprennent la surveillance des espèces sauvages, la conservation et l’amélioration des habitats fauniques, des inspections régulières, l’application des règlements ainsi que l’entretien des installations et des infrastructures. La recherche est également une importante activité réalisée dans les aires protégées; par conséquent, le personnel d’Environnement Canada effectue ou coordonne des activités de recherche dans certains sites.

Série de Plans de gestion

Toutes les réserves nationales de faune doivent avoir un plan de gestion. Tous les plans de gestion seront initialement réexaminés cinq ans après leur approbation initiale et, par la suite, tous les 10 ans.

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus sur les aires protégées d’Environnement Canada, veuillez visiter le site Aires protégées ou communiquez avec le Service canadien de la faune.

Réserve nationale de faune du lac Mississippi

La réserve nationale de faune (RNF) du lac Mississippi (264 ha), située à l'extrémité sud-ouest du lac Mississippi dans l'est de l'Ontario, sert d'abri et d'habitat important pour la reproduction d'une variété d'espèces d'oiseaux et de poissons. Elle se trouve à l'intérieur des limites du refuge d’oiseaux migrateurs (ROM) du lac Mississippi dont la superficie est plus vaste. La RNF englobe la baie McEwen et les milieux humides qui l'entourent, ainsi que des milieux boisés plus secs situés à l'ouest de la baie McEwen et une petite zone humide et boisée longeant la rive nord de la rivière Mississippi, à l'est du village d'Innisville. Le ruisseau McIntyre traverse le coin sud-est de la RNF et relie la baie McEwen au lac Mississippi. La réserve et le refuge ont été créés pour protéger un habitat qui sert de halte à la sauvagine migratrice.

Le ROM du lac Mud a été créé en 1959 à la demande des propriétaires fonciers locaux afin de limiter la chasse à la sauvagine qui utilisait cet endroit, aujourd'hui connu sous le nom de baie McEwen, pour se reposer pendant leurs migrations. Il a été rebaptisé Refuge d’oiseaux migrateurs du lac Mississippi en 1970 pour éviter toute confusion avec d'autres lacs Mud situés en Ontario. En 1968, le Service canadien de la faune (SCF) d’Environnement Canada a commencé à acheter des terres autour de la baie McEwen afin de protéger cet habitat. La RNF du lac Mississippi, la première en Ontario, a été établie en 1977 aux termes de la Loi sur les espèces sauvages du Canada (1973).

La RNF du lac Mississippi est connue depuis plusieurs années comme un endroit où convergent en grands nombres des individus de sauvagine pour se reposer et s'alimenter dans les milieux humides de la baie McEwen pendant leurs migrations. Pendant la migration d'automne, 10 000 canards - le canard noir, la sarcelle à ailes bleues, la sarcelle d'hiver, le harle couronné, le canard colvert, le canard branchu et le fuligule à collier étant les espèces les plus communes - s'arrêtent chaque jour dans cette réserve. Les milieux humides constituent par ailleurs un habitat important pour la reproduction d'oiseaux aquatiques comme le plongeon huard, le troglodyte des marais et le grèbe à bec bigarré. Les eaux peu profondes de la baie McEwen procurent un habitat pour des amphibiens comme le ouaouaron et servent à la fraye de poissons comme l'achigan à grande bouche, le grand brochet et le doré.

On a signalé la présence dans la RNF du lac Mississippi d'un certain nombre d’espèces en périlprotégées en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP) du gouvernement fédéral, notamment le noyer cendré (en voie de disparition), le petit blongios, la paruline à ailes dorées, la paruline du Canada et le sternothère odorant (menacées), et le quiscale rouilleux, la buse à épaulettes, la chélydre serpentine, le monarque et la phégoptère à hexagones (préoccupantes). Cinq espèces d'oiseaux désignées « en péril » par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) - l'hirondelle rustique, le goglu des prés, la sturnelle des prés, la grive des bois et le pioui de l'Est - et deux autres classés « espèces préoccupantes » en vertu de la Loi de 2007 sur les espèces en voie de disparition de l'Ontario - le pygargue à tête blanche et la guifette noire - ont également été recensés sur ce site.

La RNF n'est accessible au public que pendant la journée, du 16 décembre au 14 septembre. L'entrée se trouve sur le chemin de concession 9A de Drummond. Les activités récréatives autorisées comprennent la randonnée pédestre, le ski, la raquette, les pique-niques et l'observation des animaux sauvages sur les sentiers désignés, ainsi que la navigation de plaisance (en saison) et la pêche sportive (utilisant la rampe de mise à l'eau désignée). Afin de procurer un refuge sûr et paisible pour la sauvagine migratrice, la navigation de plaisance et la pêche sportive sont interdites dans le ruisseau McIntyre et la baie McEwen du 15 septembre au 15 décembre, le droit de passage étant cependant maintenu pour ceux qui souhaitent accéder directement à la portion du lac Mississippi située à l'extérieur de la RNF ou à la portion de la rivière Mississippi située à l'intérieur de la RNF en utilisant la rampe de mise à l’eau du ruisseau McIntyre. Il n'existe aucun autre accès à l'eau dans la RNF. La chasse est interdite dans la réserve conformément au Règlement sur les réserves d'espèces sauvages de la Loi sur les espèces sauvages du Canada et au Règlement sur les refuges d'oiseaux migrateurs.

La RNF du lac Mississippi est une des dix réserves nationales de faune établies en Ontario. Le présent plan de gestion (2014) conçu pour encadrer les activités de gestion de la réserve du lac Mississippi constitue une mise à jour du plan de gestion de 1986 et remplace toutes les versions antérieures.

Il est entendu que le présent plan de gestion ne porte pas atteinte à la protection des droits existants - ancestraux ou issus de traités - des peuples autochtones du Canada découlant de leur reconnaissance et de leur confirmation au titre de l’article 35 de la Loi constitutionnelle de 1982.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :