Les symboles territoriaux des Territoires du Nord-Ouest

Les Territoires du Nord‑Ouest, territoire le plus peuplé du Nord canadien, partagent leurs frontières avec deux autres territoires – le Nunavut à l’est et le Yukon à l’ouest.

Origines du nom

La plus grande partie des Territoires du Nord‑Ouest s'est appelée jusqu'en 1870 « le Territoire du Nord‑Ouest ». Tout comme aujourd'hui, le nom se voulait principalement une description géographique de l'endroit.

Population (2006) : 41 900

Superficie totale : 1 171 918 km2

Capitale : Yellowknife

Date do création du territoire : le 15 juillet 1870

Territoires du Nord-Ouest mis en évidence sur la carte du Canada

Histoire

Des Inuits et des Premières Nations habitent les Territoires du Nord‑Ouest bien avant que les Européens ne se mettent en quête du fameux passage Nord‑Ouest. Parmi les nations inuites, on retrouve celles du Mackenzie, du Cuivre, du Caribou et du Centre. De nombreuses nations amérindiennes s'y trouvent également à l’arrivée des Européens, notamment les Couteaux-Jaunes (en anglais, « Yellowknife »), les Chippewayan, les Sekanis, les Castors, les Nahanes, les Dogrib et les Esclaves. Certaines des nations amérindiennes de la région parlent un dialecte de l'athapascan, seule langue autochtone d'Amérique du Nord dont certains aspects sont d'origine asiatique.

Les Vikings, qui se rendirent en bateau dans l'est de l'Arctique vers l'an 1 000, sont les premiers explorateurs européens. Toutefois, les expéditions de Martin Frobisher dans les années 1570 constituent les premières visites officielles effectuées par un explorateur dans les Territoires du Nord‑Ouest. En 1610, Henry Hudson débarque brièvement sur la rive ouest de la baie qui porte aujourd'hui son nom, alors qu'il cherche le passage du Nord‑Ouest. Sa découverte incite d'autres explorateurs à pénétrer plus avant dans les terres.

Au XVIIIe siècle, les Territoires du Nord‑Ouest sont dominés par deux entreprises de traite des fourrures : la Compagnie de la Baie d'Hudson, dont le siège social est à Londres, et la Compagnie du Nord-Ouest, dont l'administration se trouve à Montréal.

En 1870, le gouvernement britannique remet au Canada la responsabilité d'administrer le Territoire du Nord‑Ouest, et la Compagnie de la Baie d'Hudson vend au nouveau dominion la Terre de Rupert pour 300 000 livres sterling. La région est rebaptisée Territoires du Nord‑Ouest. Dix ans plus tard, le gouvernement britannique cède les îles de l'Archipel arctique aux territoires.

À une certaine époque, les Territoires du Nord‑Ouest englobent l'Alberta, la Saskatchewan et le Yukon, ainsi que la majeure partie du Manitoba, de l'Ontario et du Québec.

En 1870, la province du Manitoba fut constituée à partir d'une minuscule parcelle des Territoires du Nord‑Ouest. En 1905, l'Alberta et la Saskatchewan se détachent à leur tour des Territoires. Entre‑temps en 1881, le Manitoba recule les frontières des Territoires et le Yukon devient un territoire autonome en 1898. Enfin, en 1912, les provinces du Manitoba, de l'Ontario et du Québec s'agrandissent en diminuant d'autant les Territoires du Nord-Ouest, mais ceux-ci demeurent la plus grande subdivision politique du Canada avec un peu plus du tiers de la superficie totale du pays jusqu'en 1999.

En avril 1999, les Territoires du Nord-Ouest sont divisés en deux, cédant 60 p. 100 de leurs terres au Nunavut, situé dans l'est de l'Arctique.

Carte des Territoires du Nord-Ouest

Armoiries

Les armoiries des Territoires du Nord‑Ouest sont accordées par la reine Elizabeth II en 1956 et représentent la géographie de ce territoire à l'époque. Le tiers supérieur blanc de l'écu représente la banquise polaire et est coupé d'une bande bleue ondulée qui symbolise le passage du Nord‑Ouest. La partie inférieure de l'écu est divisée par une diagonale ondulée représentant la limite de la végétation arborescente : la partie verte symbolise la forêt du Sud, et la partie rouge la toundra du Nord.

Les minéraux et les fourrures, principales richesses du Nord, sont représentés par des billettes d'or sur la pointe verte et la tête de renard polaire sur la pointe rouge. Le cimier est constitué de deux narvals, et la rose du compas entre les deux représente le pôle Nord magnétique.

Les armoiries des Territoires du Nord-Ouest

Drapeau

Le drapeau des Territoires du Nord‑Ouest est adopté par le Conseil du Territoire en 1969 à la suite d'un concours à l'échelle nationale, le gagnant est Robert Bessant, de Margaret, au Manitoba. Les bandes verticales bleues aux deux extrémités représentent les lacs et cours d'eau des Territoires. Le centre blanc symbolise les glaces et les neiges du Nord et est orné de l'écu que contiennent les armoiries des Territoires. Les proportions du drapeau sont deux de longueur sur un de largeur.

Le drapeau des Territoires du Nord-Ouest

Emblème floral

La dryade à feuilles entières (Dryas octopetala), adoptée comme emblème en 1957, appartient à la famille des rosacées et pousse dans le centre et dans l'est des régions arctiques sur des sols rocailleux et stériles à de hautes altitudes. Elle porte une seule fleur blanche sur une courte tige, ornée à sa base de feuilles étroites.

L'emblème floral des Territoires du Nord-Ouest, la dryade à feuilles entières

Autres symboles du territoire

Oiseau

Oiseau emblématique des Territoires du Nord‑Ouest depuis 1990, le faucon gerfaut (Falco rusticolus) est le plus gros de tous les faucons. Cet oiseau élancé, rapide et fort habite pratiquement toutes les régions du territoire. Bien qu’il puisse être de couleur blanche, grise, brune ou noire, les oiseaux au plumage foncé sont plus courants dans les régions de la toundra.

L'oiseau des Territoires du Nord-Ouest, le faucon gerfaut

Poisson

L’ombre de l’Arctique (Thymallus arcticus) devient le poisson emblématique des Territoires du Nord‑Ouest en 1999. Il peut vivre dans les environnements les plus difficiles et on le retrouve dans une variété d’habitats dans les Territoires du Nord‑Ouest.

Le poisson des Territoires du Nord-Ouest, l'ombre de l'Atlantique

Pierre fine

Le diamant devient la pierre fine officielle des Territoires du Nord‑Ouest en 1999 afin de souligner le fait que la première mine de diamants était sur ce territoire.

La pierre fine des Territoires du Nord-Ouest, le diamant

Minerai

En 1981, l’or est proclamé l’emblème minéral des Territoires du Nord‑Ouest. Au cours de l’histoire, l’or a joué un rôle important dans le développement et la prospérité de la région. Il symbolise la valeur permanente de la richesse et les brillantes perspectives et l’avenir prometteur des Territoires du Nord‑Ouest.

Le minerai des Territoires du Nord-Ouest, l'or natif

Tartan

Le tartan des Territoires du Nord-Ouest est proposé par Janet Anderson Thomson, une résidente de longue date. À sa suggestion, des recherches ont été entreprises et un concept original a été créé par la firme Hugh MacPherson (Scotland) Limited, d’Edinburgh, chef de file mondial en matière de tartan. Le tartan est dévoilé lors de la 48e session du Conseil territorial, en janvier 1973. Ce motif de conception traditionnelle regroupe plusieurs couleurs représentant le Nord : le blanc de la neige, le vert des forêts, le jaune de l’écorce à l’automne, le rouge de la toundra et le bleu des lacs, des rivières et des océans. Le tartan est inscrit auprès de la Cour du Lord Lyon, Roi d'armes de l'Écosse et tous peuvent le porter.

Le tartan des Territoires du Nord-Ouest

Arbre

Le mélèze laricin (Larix laricina) remplace le pin gris comme arbre emblématique du territoire en 1999. Cet arbre d’une hauteur pouvant atteindre 15 mètres (49 pieds) constitue une ressource principale pour la fabrication de pieux et de poteaux.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :