[1R-(1α, 4aβ, 10aα)]-4-[[[7-Isopropyl-1,2,3,4,4a,9,10, 10a-octahydro-1,4a-diméthylprénanthrén-1-yl)]méthyl] (3-oxo-3-phénylpropyl)amino]butan-2-one (BODPA)

Qu'est-ce que le BODPA?

  • Le [1R-(1α,4aβ,10aα)]-4-{[(7-Isopropyl-1,2,3,4,4a,9,10,10a-octahydro-1,4a-diméthylphénanthrén-1-yl)]méthyl](3-oxo-3-phénylpropyl)amino}butan-2-one-, également appelé BODPA, est un composé chimique synthétique.

Comment le BODPA est-il utilisé?

  • Historiquement parlant, le BODPA a servi aux fonctions suivantes : comme composant de formulation et pour le placage et la finition de surfaces.
  • Le BODPA n'est pas commercialisé au Canada.

Pourquoi le gouvernement du Canada a-t-il fait une évaluation du BODPA?

  • Il a été déterminé que le BODPA pouvait présenter des risques pour l'environnement, sur la base des renseignements disponibles quant à la persistance et à l'accumulation possibles de cette substance dans l'environnement et à son potentiel de toxicité pour l'environnement.

Quelles mesures ont été mises en place par le gouvernement du Canada?

  • L'évaluation a montré que le BODPA peut persister longtemps dans l'environnement. Il peut s'accumuler dans l'organisme des animaux ou dans la chaîne alimentaire, et de faibles quantités de BODPA pourraient être nocives pour les animaux ou les végétaux aquatiques.
  • Toutefois, le gouvernement du Canada a examiné les données qui indiquent que le BODPA n'est pas disponible sur le marché canadien en quantités importantes.
  • Eu égard à ces faibles quantités, il est fort peu probable que le BODPA pénètre dans l'environnement à la suite de sa fabrication ou de son utilisation commerciales au Canada.
  • Le gouvernement du Canada propose que le BODPA ne soit pas considéré nocif pour l'environnement.
  • Si l'évaluation finale confirme la conclusion proposée, le gouvernement proposera que le BODPA fasse l'objet d'un avis de nouvelle activité (NAc). En vertu de cette mesure, quiconque proposerait de fabriquer ou d'importer du BODPA au Canada serait tenu d'en informer le gouvernement, lequel mènerait alors une évaluation plus approfondie des effets de cette substance sur la santé humaine et l'environnement avant d'autoriser ces activités.
  • L'ébauche du rapport d'évaluation préalable a été rendue publique le 24 janvier 2009, et cette publication sera suivie d'une période de consultation publique de 60 jours qui prendra fin le 25 mars 2009.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :