Isobutane (2-méthylpropane) - contenant du 1,3-butadiène

Mise à jour le 28 janvier 2017 :

Une évaluation préalable de l'isobutane contenant du 1,3-butadiène a été effectuée en en 2009 dans le cadre de l'initiative du Défi du Plan de gestion des produits chimiques (PGPC). Les renseignements fournis dans le présent résumé public, tels que l'utilisation de cette substance et les sources d'exposition, reflète la situation de cette substance au moment où l'évaluation a été terminée.

La section du présent résumé public intitulé « Que fait le gouvernement du Canada? » a été révisée afin de communiquer des mises à jour dans la gestion des risques et dans les activités d'évaluation. Le butane en l'absence du 1,3-butadiène, fait l'objet d'une évaluation de risque potentiel pour la santé humaine et de l'environnement en tant que substance du groupe désigné comme alcanes à chaîne courte.

De quoi s'agit-il?

  • L'isobutane, aussi connu sous le nom de 2-méthylpropane, est un produit chimique industriel et il est également produit naturellement dans les champs de pétrole et de gaz naturel.
  • L'isobutane peut également contenir de très faibles quantités de 1,3-butadiène qui est produit lors du raffinage de l'isobutane. Le gouvernement du Canada a déjà évalué le 1,3-butadiène et celui-ci est considéré comme étant dangereux pour la santé humaine.

Comment est-il utilisé?

  • L'isobutane est utilisé comme solvant/véhiculeur, propulseur/gonflant, carburant ou additif de carburant et composant de formulation.
  • L'isobutane est aussi utilisé dans certains produits tels que les cosmétiques/produits de beauté, assainisseurs d'air, agents nettoyants, activateurs/apprêts et divers revêtements.
  • Selon les plus récentes données disponibles, l'isobutane contenant de très petites quantités de 1,3-butadiène est fabriqué et importé au Canada.

Pourquoi le gouvernement du Canada l'a-t-il évalué?

  • L'isobutane a été identifié comme présentant un problème potentiel pour la santé humaine en raison de sa classification, par des organisations internationales, comme substance pouvant causer le cancer lorsqu'il contient 0.1% et plus de 1,3-butadiène; et en fonction d'un potentiel élevé d'exposition pour les Canadiens.

Comment les Canadiens y sont-ils exposés?

  • Les canadiens peuvent être exposés à l'isobutane contenant du 1,3-butadiène provenant de l'utilisation de produits contenant de l'isobutane comme agent propulseur (par exemple, assainisseurs d'air). L'exposition au 1,3-butadiène provenant de ces produits devrait être faible.

Que fait le gouvernement du Canada?

  • Le gouvernement du Canada a réalisé une évaluation scientifique de l'isobutane contenant du 1,3-butadiène , appelée évaluation préalable.
  • L'Évaluation préalable finale pour l'isobutane contenant du 1,3-butadiène a été publiée en août 2009.
  • Des activités de gestion des risques que pose le 1,3-butadiène provenant de sources différentes sont en place. Le gouvernement du Canada examinera les activités de gestion des risques en cours afin de s'assurer de leur caractère adéquat et de tenir compte de tout nouveau renseignement concernant l'exposition au 1,3-butadiène de l'isobutane contenant le 1,3-butadiène.
  • De plus, l'isobutane contenant 0,1 % ou plus de 1,3-butadiène a été ajouté à la «Liste critique des ingrédients des cosmétiques » de Santé Canada en mars 2011, qui est une liste administrative de substances qui sont restreintes et prohibées dans les cosmétiques.
  • L'isobutane en l'absence de 1,3-butadiène est évalué dans le groupe de substances connu sous le nom d'alcanes à chaine courte.

Que devraient faire les Canadiens?

  • Les risques pour la santé associés à un produit chimique dépendent du danger (son potentiel d'effets nocifs sur la santé) et de la quantité du produit chimique à laquelle une personne est exposée. En raison de la faible exposition au 1,3-butadiène dans l'isobutane, le gouvernement du Canada ne recommande actuellement aucune mesure précise visant à réduire l'exposition des Canadiens à cette substance.
  • Par mesure de précaution, on rappelle aux Canadiens d'observer attentivement les mises en garde et les modes d'emploi de tout produit qu'ils utilisent et d'éliminer les produits de façon appropriée.
  • Les Canadiens qui pourraient être exposés à l'isobutane contenant du 1,3-butadiène en milieu de travail devraient consulter leur employeur et leur représentant en santé et sécurité au travail (SST) au sujet des pratiques de manutention sécuritaires, des lois applicables et des exigences en vertu de la législation sur la SST et du Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT).
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :