Groupe des époxydes et des éthers glycidyliques – Fiche d'information

Sur cette page

Aperçu

  • Le gouvernement du Canada a réalisé une évaluation scientifique appelée évaluation préalable, du Groupe des époxydes et des éthers glycidyliques, afin de déterminer le potentiel de risque posé aux Canadiens et à l'environnement.
  • En vertu de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement (1999) [LCPE (1999)], le risque que pose une substance est déterminé en considérant à la fois ses propriétés dangereuses (la capacité de causer des effets nocifs sur la santé humaine ou l'environnement) et les niveaux d'exposition des personnes ou de l'environnement. Une substance peut avoir des propriétés dangereuses, mais le risque pour la santé humaine et l'environnement dépend du niveau d'exposition à la substance.
  • Le risque de danger pour l'environnement et le risque d'exposition associés à ces 5 substances ont été classés en suivant l'approche de Classification des risques écologiques des substances organiques.
  • À la suite de l'évaluation préalable, il a été proposé que ces 5 substances ne sont pas nocive pour la santé humaine ou l'environnement aux niveaux actuels d'exposition. Les substances éther d'allyle et de glycidyle, éther d'o‑crésol et de glycidyle et isocyanurate de triglycidyle sont associées à des effets sur la santé préoccupants, mais le risque posé par ces substances a été établi comme étant faible, compte tenu de l'exposition des Canadiens.

À propos de ces substances

  • Cette évaluation préalable porte sur 5 des 12 substances appelées collectivement le Groupe des époxydes et des éthers glycidyliques dans le cadre du Plan de gestion des produits chimiques (PGPC). Les substances visées par cette évaluation préalable sont : éther d'allyle et de glycidyle, oxyde de bêta-caryophyllène, éther d'o-crésol et de glycidyle, isocyanurate de triglycidyle et éther d'alkyle (C12-C13) et de glycidyle.
  • Il a été déterminé par d'autres approches que les 7 autres substances du Groupe des époxydes et des éthers glycidyliques étaient peu préoccupantes pour la santé humaine et pour l'environnement. Les conclusions établies pour les substances ayant les No CAS 61788-72-5, 61789-01-3 et 68082-35-9 sont fournies dans l'Évaluation préalables pour les substances jugées comme étant peu préoccupantes au moyen de l'approche de la Classification du risque écologique des substances organiques et de l'approche fondée sur le seuil de préoccupation toxicologique (SPT) pour certaines substances. conclusions établies pour les substances ayant les No CAS 101-90-6, 556-52-5, 28768-32-3 et 66072-38-6 sont fournies dans l'Évaluation préalable pour l'examen préalable  rapide des substances avec une exposition limitée pour la population générale.
  • Le gouvernement collecte des renseignements sur les substances, y compris des détails sur leurs statuts commerciaux au Canada, afin d'étayer l'évaluation des risques et la gestion des risques des substances en vertu du PGPC.
  • Ces 5 substances sont connues pour être naturellement présentes dans l'environnement, à l'exception de l'oxyde de bêta-caryophyllène, qui est naturellement présent dans certaines plantes et huiles essentielles.
  • L'éther d'allyle et de glycidyle est utilisé dans des applications industrielles, et l'oxyde de bêta-caryophyllène est un parfum entrant dans la composition de cosmétiques et un aromatisant parfois employé dans des aliments.
  • L'éther d'o-crésol et de glycidyle est principalement utilisé dans la préparation de résines époxydes et est présent dans certains produits de bricolage vendus aux consommateurs, comme un adhésif pour revêtement de sol, un revêtement de plancher pour les garages, une résine époxyde à deux composantes et une résine pour l'artisanat.
  • L'isocyanurate de triglycidyle sert principalement à la préparation de résines polyester utilisées pour fabriquer des revêtements en polyester à base de poudre.
  • Il a été déterminé que l'éther d'alkyle (C12-C13) et de glycidyle est présent dans certains produits de bricolage vendus aux consommateurs, y compris un adhésif époxyde à deux composantes, un produit de remplissage en résine époxyde et une résine époxyde polyvalente utilisée pour rendre les surfaces étanches et les enduire.

Exposition des Canadiens et de l'environnement

  • Les Canadiens ne devraient pas être exposés à l'éther d'allyle et de glycidyle ni à l'isocyanurate de triglycidyle. L'exposition à l'oxyde de bêta-caryophyllène peut découler de l'utilisation de produits cosmétiques et de l'ingestion d'aliments contenant cette substance, mais l'exposition alimentaire est considérée faible.
  • L'utilisation de produits de bricolage contenant de l'éther d'o-crésol et de glycidyle ou de l'éther d'alkyle (C12-C13) et de glycidyle peut donner lieu à une exposition de Canadiens à ces 2 substances.
  • Selon l'information considérée sous la Classification des risques écologiques des substances organiques, il a été déterminé que ces substances présentent un faible risque d'exposition de l'environnement, à l'exception de l'isocyanurate de triglycidyle, qui est associé à un risque élevé d'exposition étant donné la valeur estimée de sa persistance (capacité à demeurer dans l'environnement), qui est longue, et les grandes quantités utilisées par l'industrie.

Effets principaux (dangers) sur la santé et l'environnement

  • Pour relever les effets sur la santé humaine, nous avons examiné des rapports d'autres pays et avons utilisé ces données pour éclairer la caractérisation des effets sur la santé de la présente évaluation.
  • L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), dans le cadre du Programme d'évaluation coopérative des produits chimiques, a évalué l'éther d'allyle et de glycidyle.
  • L'éther d'allyle et de glycidyle, l'éther d'o-crésol et de glycidyle et l'isocyanurate de triglycidyle sont des entrées de la liste des classifications et l'étiquetage harmonisés des substances dangereuses, approuvée par l'Union européenne, et ont été catégorisés comme pouvant causer le cancer, nuire à la fertilité ou causer des défauts génétiques.
  • Les effets importants ou « critiques » pris en compte dans l'évaluation des effets sur la santé de l'oxyde de bêta-caryophyllène étaient des effets sur le foie et ganglions lymphatiques.
  • Comme on disposait de peu de données sur éther d'o-crésol et de glycidyle, une approche comparative à l'aide de substances chimiques similaires, qui est un recours à des références croisées, a servi à évaluer les effets sur la santé possibles. D'après les données sur l'éther d'o-crésol et de glycidyle et les substances apparentées, la carcinogénicité (capacité à causer le cancer) et les effets sur la cavité nasale ont été les effets critiques utilisés dans l'évaluation de l'éther d'o-crésol et de glycidyle.
  • Pour l'éther d'alkyle (C12-C13) et de glycidyle, les effets réversibles au point de contact étaient les effets critiques de l'évaluation des risques pour la santé humaine.
  • Dans l'évaluation des risques pour l'environnement, la Classification des risques écologiques des substances organiques a permis d'établir que l'éther d'allyle et de glycidyle et l'oxyde de bêta-caryophyllène présentent un potentiel de danger faible et modéré, respectivement, pour l'environnement. Il a été déterminé que l'oxyde de bêta-caryophyllène présente un potentiel modéré de causer des effets nocifs dans les réseaux trophiques aquatiques en raison de son potentiel modéré de bioaccumulation.
  • Un potentiel de danger élevé et modéré pour l'environnement a été décelé pour l'éther d'o-crésol et de glycidyle et l'isocyanurate de triglycidyle, respectivement, d'après leur écotoxicité accrue.
  • Enfin, l'éther d'alkyle (C12-C13) et de glycidyle présente un potentiel de danger élevé pour l'environnement compte tenu de son écotoxicité modérée et d'un potentiel accru de causer des effets nocifs dans les réseaux trophiques aquatiques, étant donné son potentiel de bioaccumulation.

Résultats de l'évaluation des risques

  • D'après les renseignements présentés dans l'évaluation préalable, le risque pour la santé humaine est jugé faible pour l'éther d'allyle et de glycidyle et l'isocyanurate de triglycidyle.
  • D'après une comparaison des concentrations d'oxyde de bêta-caryophyllène, d'éther d'o-crésol et de glycidyle, et d'éther d'alkyle (C12-C13) et de glycidyle auxquelles les Canadiens peuvent être exposés et des concentrations associées aux effets critiques sur la santé, le risque pour la santé humaine associé à chaque substance est jugé faible.
  • L'approche de la Classification des risques écologiques des substances organiques a permis de caractériser que ces 5 substances posent un faible risque d'effets nocifs sur l'environnement.
  • Le gouvernement a publié l'Ébauche d'évaluation préalable pour le Groupe des époxydes et des éthers glycidyliques le 24 novembre 2018. Cette publication est suivie d'une période de commentaires du public de 60 jours se terminant le 23 janvier 2019.

Conclusions proposées de l'évaluation préalable

  • Par suite de cette évaluation, le gouvernement a conclu que l'éther d'allyle et de glycidyle, l'oxyde de bêta-caryophyllène, l'éther d'o-crésol et de glycidyle, l'isocyanurate de triglycidyle et l'éther d'alkyle (C12-C13) et de glycidyle ne sont pas nocifs pour la santé humaine aux niveaux d'exposition actuels.
  • Le gouvernement propose aussi de conclure que l'éther d'allyle et de glycidyle, l'oxyde de bêta-caryophyllène, l'éther d'o-crésol et de glycidyle, l'isocyanurate de triglycidyle et l'éther d'alkyle (C12-C13) et de glycidyle ne pénètrent pas dans l'environnement à des concentrations qui peuvent constituer un danger pour l'environnement.

Mesures préventives et réduction des risques

  • Bien que l'éther d'allyle et de glycidyle, l'éther d'o-crésol et de glycidyle et l'isocyanurate de triglycidyle ne soient pas considérés comme nocifs pour la santé humaine aux niveaux actuels d'exposition, ces 3 substances sont associées à des effets sur la santé préoccupants. Il pourrait y avoir un risque pour la santé humaine si les profils d'utilisation de ces substances venaient à changer.
  • Pour ces raisons, des mesures sont envisagées pour faire le suivi de l'exposition ou des profils d'utilisation commerciaux de ces 3 substances.
  • Les intervenants sont invités à fournir toute information sur ces substances pouvant contribuer à éclairer le choix de la mesure de suivi, pendant la période de commentaires du public de 60 jours sur l'évaluation. Cette information peut porter sur l'importation, la production ou l'utilisation, nouvelle ou prévues, des substances.

Important à savoir

  • Certaines substances de ce groupe être présentes dans les produits offerts aux consommateurs. Les Canadiens devraient respecter les mises en garde et les instructions inscrites sur les étiquettes des produits et éliminer les produits de manière responsable.
  • Les Canadiens qui pourraient être exposés à cette substance en milieu de travail devraient consulter leur employeur et leur représentant en santé et sécurité au travail (SST) en ce qui a trait aux pratiques de manutention sécuritaires et aux lois et exigences applicables en vertu de la législation en matière de SST et du Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT).
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :