Déclaration de l’administratrice en chef de la santé publique du Canada, le 7 juin 2021

Déclaration

Le 7 juin 2021 | Ottawa (Ontario) | Agence de la santé publique du Canada

La pandémie de la COVID-19 continue de provoquer du stress et de causer de l'anxiété à de nombreux Canadiens, particulièrement à ceux qui n'ont pas accès à leur réseau de soutien habituel. Le portail Espace mieux-être Canada offre aux personnes de tous âges partout au pays un accès immédiat à du soutien en matière de santé mentale et de toxicomanie sans frais et de façon confidentielle. Ces services sont accessibles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) se sert de divers outils pour détecter et surveiller le virus SRAS-CoV-2 responsable de la COVID-19, notamment la surveillance des premiers signes de propagation dans une collectivité. L'analyse des eaux usées est une approche légitime qui permet de surveiller une population afin de déceler les premiers signaux d'alerte qui indiquent la présence de la COVID-19. L'ASPC travaille en collaboration avec d'autres ministères fédéraux, avec les provinces et les territoires, avec les municipalités et avec le milieu universitaire pour mettre sur pied un réseau pancanadien de surveillance des eaux usées pour surveiller l'apparition des premiers signaux d'alerte indiquant que le SRAS-CoV-2 se propage dans les collectivités.

Figure 1
Figure 1 - Équivalent textuel

La carte indique les provinces et les territoires qui participent à des programmes de prélèvement et d'analyse des eaux usées pour la détection du SARS-CoV-2 partout au Canada, notamment à des programmes fédéraux. Derrière chaque bulle représentant un programme fédéral, provincial ou territorial se trouve une description qui offre : le pilote du programme (ordre de gouvernement, milieu universitaire ou secteur privé); le nombre et le type de sites (si l'information est accessible) faisant l'objet de prélèvements et d'analyses; le pourcentage de la population que les prélèvements et les analyses représente; et les principales organisations participantes. Environ 60 % de la population canadienne est représentée sur l'ensemble des réseaux.

Programme fédéral, provincial ou territorial Pilote (ordre de gouvernement, milieu universitaire ou secteur privé) Nombre et type de sites de prélèvements (lorsque l'information est accessible) Pourcentage de la population représentée Principales organisations participantes
Fédéral Gouvernement fédéral et territorial 29 sites à l'échelle Canada Environ 25 p. 100 de la population Agence de la santé publique du Canada et Statistique Canada
Colombie-Britannique Gouvernement provincial et milieu universitaire 5 stations de traitement des eaux usées (MetroVancouver) Environ 49 p. 100 de la population Centre de contrôle des maladies de la Colombie-Britannique et Université de la Colombie-Britannique
Alberta Gouvernement provincial et milieu universitaire 10 villes à l'échelle de la province (22 sites) 72 p. 100 de la population Alberta Precision Labs, Université de l'Alberta et Université de Calgary
Saskatchewan Milieu universitaire et gouvernement fédéral stations de traitement des eaux usées (Regina et Saskatoon) et 5 communautés autochtones Environ 46 p. 100 de la population Université de la Saskatchewan et Université de Regina
Manitoba Gouvernement fédéral 3 stations de traitement des eaux usées à Winnipeg Environ 56 p. 100 de la population Agence de la santé publique du Canada
Ontario Gouvernement provincial et milieu universitaire Environ 21 villes et régions à l'échelle de la province (141 sites) 82 p. 100 de la population Ministre de l'Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs de l'Ontario et 12 établissements universitaires
Québec Gouvernement provincial, milieu universitaire et secteur privé 3 villes 2 régions (68 sites) Environ 47 p. 100 de la population Institut national de santé publique du Québec et 15 universités
Nouvelle-Écosse Milieu universitaire 4 municipalités (35 sites) 37 p. 100 de la population Université Dalhousie, Halifax Water et 3 autres universités
Terre-Neuve-et-Labrador Gouvernements provincial et local 1 station de traitement des eaux usées (St. John's) Environ 21 p. 100 de la population Gouvernement de T.-N.-L. et Eastern Health
Nunavut Gouvernements territorial et fédéral 2 stations de traitement des eaux usées (Iqalui et Rankin) 27 p. 100 de la population Gouvernement du Nunavut
Territoires du Nord-Ouest Gouvernements territorial et fédéral 6 villes et villages (7 sites) 50 p. 100 de la population Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest
Remarque : À l'heure actuelle, le Yukon n'effectue aucune surveillance des eaux usées.

La détection rapide du virus dans les eaux usées permet de capter un signal d'alerte de 5 à 10 jours d'avance, rendant possible des interventions importantes pour interrompre la propagation de la COVID-19, avant qu'un grand nombre de cas soit signalé dans la collectivité. Au Canada, la surveillance des eaux usées contribue à la prise de mesures de santé publique et à la réalisation d'interventions dans plusieurs régions.

Dans les Territoires du Nord-Ouest, par exemple, la détection de la présence de la COVID-19 dans les eaux usées de la ville a permis de découvrir une infection au virus causant la COVID-19 chez une personne en quarantaine à Yellowknife. En poursuivant la surveillance, d'autres échantillons positifs ont été prélevés, révélant que d'autres cas se trouvaient dans la collectivité. Par conséquent, un communiqué a été diffusé dans lequel on demandait aux membres de la collectivité qui étaient en quarantaine de subir un test de dépistage de la COVID-19. La mise en œuvre rapide de mesures fondée sur les signaux captés au moyen de la surveillance des eaux usées a permis la détection de cas supplémentaires, ce qui a prévenu une éclosion potentielle.

En outre, l'ASPC effectue sur les échantillons d'eaux usées le séquençage du génome entier, ce qui lui permet d'obtenir des données à jour sur les variants préoccupants et sur les variants d'intérêt qui se propagent et lui donne des indications sur l'émergence possible de ces types de variants. Cette méthode est particulièrement utile pour détecter ces variants chez des personnes asymptomatiques qui pourraient avoir échappé à la surveillance clinique fondée sur les cas. L'élargissement en cours des réseaux de surveillance des eaux usées continuera de jouer un rôle majeur dans la lutte contre la COVID-19, et les retombées perdureront au-delà de la pandémie de COVID-19 pour d'autres enjeux de santé publique, comme la résistance aux antimicrobiens et les pathogènes d'origine alimentaire.

La COVID-19 sévit encore au Canada, et nous surveillons un ensemble d'indicateurs épidémiologiques pour cerner les endroits les plus touchés par la maladie, où la maladie se propage et quelles en sont les répercussions sur la santé des Canadiens et sur la capacité des services de santé publique, des laboratoires et du système de santé. Parallèlement, l'Agence de la santé publique du Canada présente des mises à jour régulières aux Canadiens sur le nombre de vaccins administrés, sur la couverture vaccinale et sur la surveillance continue de l'innocuité des vaccins contre la COVID-19 à l'échelle du pays. Voici le plus récent résumé des tendances et des données nationales ainsi que des mesures que nous devons tous prendre pour réduire les taux d'infection tandis que nous continuons d'exécuter les programmes de vaccination pour protéger toute la population canadienne. En raison du faible nombre de signalements durant la fin de semaine, les moyennes sur sept jours à l'échelle nationale n'ont pas été mises à jour dans la déclaration d'aujourd'hui. La collecte et l'analyse de ces données se poursuivent toutefois et je communiquerai les données les plus récentes lors de mon allocution demain.

Depuis le début de la pandémie, il y a eu au Canada 1 392 563 cas de COVID-19, dont 25 724 décès. Ces chiffres cumulatifs illustrent le fardeau global de la COVID-19 à ce jour. Considérés avec les études sérologiques, ces chiffres indiquent également que la grande majorité des Canadiens sont toujours vulnérables à la COVID-19 (rapport en anglais seulement). Cependant, alors que la campagne de vaccination se déroule rapidement, il y a un optimisme croissant quant à la possibilité d'atteindre une immunité répandue et durable grâce à la vaccination contre la COVID-19 au cours des semaines et des mois à venir.

L'immunité est encore en train de s'établir au sein de la population, et les mesures de santé publique ainsi que les précautions individuelles demeurent essentielles au contrôle de la COVID-19. Grâce aux mesures en place dans les régions fortement touchées, nous continuons d'observer une diminution importante et régulière des tendances épidémiologiques. Les dernières données à l'échelle nationale montrent que la tendance à la baisse de la transmission de la maladie se poursuit, avec une moyenne de 2 339 cas signalés par jour au cours de la dernière période de sept jours (du 28 mai au 3 juin), une diminution de 31 % par rapport à la semaine précédente. Pour la semaine du 23 au 29 mai, en moyenne, 78 089 tests de dépistage de la COVID-19 ont été effectués par jour à l'échelle nationale et 3,8 % d'entre eux ont donné un résultat positif, contre 4,7 % la semaine précédente. D'ici à ce que la couverture vaccinale soit suffisante pour avoir une incidence importante sur la propagation de la maladie au sein de la communauté, nous devons faire preuve de vigilance rigoureuse afin d'abaisser les taux d'infection à des niveaux faibles et gérables et nous ne devons pas alléger les restrictions trop tôt ni trop rapidement, là où les taux d'infection sont élevés.

Avec la baisse considérable des taux d'infection au pays, le nombre total de personnes souffrant d'une forme grave et critique de la COVID-19 diminue aussi. Les données des provinces et des territoires montrent qu'en moyenne, 2 344 personnes atteintes de la COVID-19 ont été traitées quotidiennement dans des hôpitaux canadiens au cours de la période de sept jours la plus récente (du 28 mai au 3 juin), ce qui représente 19 % de moins que la semaine précédente. En moyenne, 1 006 de ces personnes étaient traitées dans des unités de soins intensifs, soit 14 % de moins que la semaine précédente. De manière comparable, le nombre moyen de décès signalés chaque jour qui se chiffre à 34 sur une période de sept jours (du 28 mai au 3 juin) diminue, ce qui correspond à une baisse de 21 % comparativement à la semaine précédente.

Le Canada continue de surveiller et d'évaluer les variants génétiques du virus SRAS-CoV-2, notamment leurs incidences dans le contexte canadien. Dans l'ensemble, la majorité des cas de COVID-19 récemment signalés au pays est attribuable à des variants préoccupants. L'Organisation mondiale de la Santé a établi de nouvelles désignations simplifiées fondées sur l'alphabet grec pour désigner les variants préoccupants. Quatre variants préoccupants (B.1.1.7 [Alpha], B.1.351 [Bêta], P.1 [Gamma] et B.1.617, qui comprend le sous-variant B.1.617.2 [Delta]) ont été détectés dans la plupart des provinces et territoires. Toutefois, le variant Alpha continu de représenter la majorité des variants génétiquement séquencés au Canada. Les données montrent que les variants Alpha et Delta sont au moins 50 % plus transmissibles. De plus, les variants Gamma, Bêta et Delta ont certaines mutations qui pourraient avoir une incidence sur l'efficacité du vaccin, même si les données sont toujours limitées. Il en reste que nous savons que la vaccination, jumelée à des mesures sanitaires et individuelles, permet de réduire la propagation de la COVID-19.

Nous offrons les vaccins à de plus en plus de personnes, et nous invitons tous les Canadiens à se faire vacciner et à encourager les autres à le faire lorsqu'ils auront accès aux vaccins. Toutefois, vacciné ou non, il est important de demeurer vigilant et de continuer à suivre les conseils des autorités locales de la santé publique et à toujours prendre des mesures de protection individuelles pour assurer sa sécurité et celle de ses proches. Même si nous constatons l'effet positif des vaccins contre la COVID-19 : restez à la maison ou isolez-vous si vous avez des symptômes, réfléchissez aux risques, réduisez au minimum vos activités et vos sorties non essentielles, et évitez les voyages non essentiels. De plus, suivez les mesures de protection individuelle, à savoir la distanciation physique, une bonne hygiène des mains, une bonne étiquette respiratoire, la désinfection des surfaces et le port d'un masque bien conçu et bien ajusté (y compris dans les espaces partagés, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur, avec des personnes qui ne font pas partie de votre ménage).

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les risques et les bienfaits de la vaccination, j'encourage la population canadienne à communiquer avec les autorités locales en santé publique, les prestataires de soins de santé ou à se fier aux sources fiables et crédibles telles que Canada.ca et Immunize.ca. Ensemble, Santé Canada, l'Agence de la santé publique du Canada, le Comité consultatif national de l'immunisation, les médecins hygiénistes en chef du Canada et d'autres spécialistes de la santé d'un bout à l'autre du pays surveillent l'innocuité, l'efficacité et l'utilisation optimale des vaccins pour adapter les approches. À mesure que la science et la situation évoluent, nous sommes résolus à donner des directives claires et fondées sur des données probantes pour assurer la santé et la sécurité de toutes les personnes au Canada.

Les Canadiens peuvent également contribuer en diffusant des renseignements crédibles sur les risques de la COVID-19 et sur les mesures à prendre pour réduire la transmission de la COVID-19 dans les collectivités. Je vous invite à lire mon document d'information pour obtenir de plus amples renseignements et ressources sur la COVID-19 et sur les moyens de réduire les risques et de se protéger et de protéger les autres, y compris de l'information sur la vaccination contre la COVID-19.

Coordonnées

Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983
hc.media.sc@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :