Maladie à coronavirus (COVID-19) : Pour les professionnels de la santé

Sur cette page

Ce que les professionnels de la santé doivent savoir

Les professionnels de la santé du Canada ont un rôle essentiel à jouer dans la détermination, le signalement et la gestion des cas potentiels de COVID-19.

La COVID‑19 est la maladie causée par le coronavirus SARS‑CoV‑2, un nouveau virus qui a été détecté pour la première fois en décembre 2019. Le séquençage génétique du virus suggère qu’il s’agit d’un bétacoronavirus étroitement lié au virus du SRAS. Les coronavirus forment une grande famille de virus. Certains d'entre eux peuvent infecter les animaux alors que d'autres peuvent infecter les humains.

En mars 2020, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré que la COVID‑19 était une pandémie mondiale.

Les personnes infectées par la COVID-19 peuvent n'avoir que peu ou pas de symptômes. Les symptômes de la COVID‑19 sont souvent similaires à ceux d’autres maladies. Ils peuvent prendre jusqu'à 14 jours pour apparaître après l'exposition au virus. Des études récentes indiquent que le virus peut être transmis par des personnes infectées avant qu’elles ne présentent des symptômes (transmission présymptomatique) et par des personnes infectées qui n’ont jamais présenté de symptômes (transmission asymptomatique). C’est la raison pour laquelle tout le monde, même les personnes qui se sentent bien, devrait respecter les mesures visant à prévenir la propagation de la COVID‑19.

Dans les cas graves, l'infection peut entraîner la mort.

L'OMS surveille la situation de près et a publié des renseignements à jour sur l'éclosion (en anglais seulement), notamment des conseils sur les mesures de santé publique, de prévention et de contrôle des infections, et de l'information sur la surveillance accrue.

L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) surveille aussi étroitement la situation de la COVID-19 et présente des mises à jour dès que de nouveaux renseignements sont disponibles.

Transmission

Les coronavirus humains peuvent infecter le nez, la gorge et les poumons. Ils se propagent le plus souvent par les gouttelettes respiratoires générées, par contact personnel étroit prolongé avec une personne infectée, par contact avec des surfaces infectées, suivi du contact de la main avec la bouche, le nez ou les yeux avant de se laver les mains.

Les données probantes actuelles indiquent que la maladie se propage de personne à personne lorsqu'il y a un contact étroit entre des sujets.

Renseignements épidémiologiques

L'ASPC collabore avec des partenaires provinciaux et territoriaux de la santé publique pour recueillir de l'information sur les cas de la COVID-19 au Canada. Un résumé épidémiologique est disponsible.

Détection et signalement

Tests de dépistage et instruments médicaux

Le Laboratoire national de microbiologie (LNM) de l'ASPC a la capacité de détecter la COVID-19. À l'heure actuelle, il élabore et met en œuvre de nouveaux tests de diagnostic en fonction de la séquence génétique de la COVID-19 que la Chine a rendue accessible le 10 janvier 2020. Les tests en laboratoire doivent être amorcés en consultation avec le laboratoire de santé publique (LSP) provincial concerné. Le LSP coordonnera ensuite la soumission des échantillons au Laboratoire national de microbiologie aux fins d'analyses approfondies, selon le besoin. Consultez le Protocole d'enquête microbiologique concernant les infections respiratoires aiguës sévères pour obtenir les détails concernant la collecte et la manipulation d'échantillons, ainsi qu'au sujet des consultations, auprès du microbiologiste du LSP en service. Consultez aussi les lignes directrices supplémentaires fournies par les LSP.

Un arrêté d'urgence a également été signé en vue de contribuer à accélérer et à rendre plus souple l'approbation de l'importation et de la vente des instruments médicaux nécessaires pour la réponse du Canada à la COVID-19, incluant des trousses de dépistage. Nous avons publié une liste des tests de diagnostic commerciaux dont la vente est autorisée au Canada.

Un arrêté d'urgence est l'un des mécanismes les plus rapides dont dispose le gouvernement du Canada pour aider à rendre les produits de santé disponibles afin de répondre aux urgences de santé publique à plus grande échelle.

Si vous souhaitez soumettre une demande d'autorisation en vertu de l'arrêté d'urgence, veuillez communiquer avec la Direction des instruments médicaux par courriel, à l'adresse hc.devicelicensing-homologationinstruments.sc@canada.ca. ou appeler le 613-324-7842.

Les professionnels de la santé peuvent obtenir des trousses de dépistage de la COVID-19 ou des instruments d'appoint dont la vente n'a pas encore été autorisée par le biais du Programme d'accès spécial aux instruments médicaux.

Pour les demandes de renseignements de nature générale concernant l'homologation ou l'autorisation d'instruments médicaux au Canada, vous pouvez communiquer avec la Direction des instruments médicaux au 613-957-7285 ou par courriel, à l'adresse hc.meddevices-instrumentsmed.sc@canada.ca.

Signalement

Les professionnels de la santé peuvent se référer aux lignes directrices concernant la surveillance de la COVID-19 et au formulaire national de déclaration de cas de la COVID-19.

Recommandations aux professionnels de la santé publique

Prévention et contrôle des infections

Renseignez-vous davantage sur l'équipement de protection individuelle à utiliser contre la COVID-19 .

Le retraitement des masques respiratoires N95

Les professionnels de la santé qui fournissent des soins directs aux patients à travers le pays ont, avant tout, besoin accès à l'équipement de protection individuelle (EPI) pour chaque quart de travail.

La pandémie COVID-19 a créé une demande sans précédent pour certains matériels, incluant l'EPI. Le gouvernement du Canada utilise une gamme de stratégies pour répondre à cette demande croissante en

Le retraitement de dispositif à usage unique n'est pas un nouveau concept. Il a été effectué avec succès avec d'autres instruments utilisés au Canada et une technologie semblable peut être appliquée aux masques respiratoires N95.

Une liste de tous les masques respiratoires N95 autorisés, ainsi que tout l'équipement autorisé pour le retraitement des masques respiratoires N95, est disponible sur le site web de Santé Canada. Un avis aux professionnels de la santé est affiché sur le site web de Santé Canada qui fournit de plus amples informations sur les exigences de preuves de Santé Canada ainsi que le fondement pour cette approche. Vous pouvez également trouver de l'information sur la ligne directrice que nous avons fournis à l'industrie sur les exigences minimales requises pour l'autorisation de l'équipement utilisé pour le retraitement des masques respiratoires N95 qui étaient originalement destinés à usage unique.

Traitement

À l'heure actuelle, aucun médicament ni aucun vaccin contre la COVID-19 n'est autorisé au Canada. Bien que certains produits puissent soulager les symptômes comme la fièvre et la toux, il n'existe aucun traitement éprouvé pour prévenir ou guérir la maladie.

Chez les patients hospitalisés atteints de la COVID-19 qui ont besoin d’oxygène supplémentaire ou d’une ventilation mécanique, il est fortement recommandé :

Ces conseils ne visent pas à remplacer le jugement clinique ni la consultation d’un spécialiste.

Veuillez vous référer aux lignes directrices provisoires sur la prise en charge clinique des patients atteints d'une forme modérée ou grave de la COVID-19.

Santé Canada suit de près tous les médicaments et vaccins en développement au Canada et à l'étranger. Nous travaillons avec des entreprises, des centres universitaires de recherche et des chercheurs afin d'accélérer la mise au point de traitements visant à prévenir et à traiter la COVID-19 et de les rendre plus rapidement accessibles.

Médicaments et vaccins

Les essais cliniques sont la façon la plus appropriée pour que les Canadiens aient accès à des médicaments expérimentaux ou à des vaccins qui pourraient aider à traiter ou à prévenir la COVID-19. Les essais cliniques servent à recueillir de l’information pour appuyer l’innocuité et l’efficacité d’un produit tout en en permettant l’accès dans des circonstances contrôlées. Santé Canada accorde la priorité à l’examen de toutes les demandes d’essais cliniques liées à la COVID-19. Nous avons déjà autorisé plusieurs essais.

Pour permettre la vente d’un un médicament ou d’un vaccin au Canada, nous passons en revue les preuves scientifiques, y compris les résultats des essais cliniques. Nous veillons à ce qu’il y ait suffisamment de preuves à l’appui de l’innocuité, de l’efficacité et de la qualité d’un produit.

Santé Canada accordera la priorité à l’examen des demandes d’autorisation de mise en marché afin de faciliter l’accès plus rapide aux médicaments ou aux vaccins contre la COVID-19. Il est aussi possible que nous autorisions l’accès au marché canadien, de façon conditionnelle (avis de conformité conditionnel).

De plus, pour appuyer et accélérer l’autorisation de médicaments et de vaccins pour la COVID-19 au Canada, nous :

Au Canada, nous collaborons avec des associations du secteur et des promoteurs de médicaments. Notre objectif est d’en apprendre le plus possible sur les vaccins et les traitements possibles et de faciliter leur accessibilité au Canada.

Accès spécial aux médicaments et aux instruments médicaux non commercialisés

Grâce à notre Programme d’accès spécial (PAS), les professionnels de la santé peuvent avoir accès à des médicaments ou à des instruments médicaux non commercialisés pour traiter ou diagnostiquer la COVID-19 chez les patients.

Remdesivir

Le remdesivir est un médicament expérimental qui a été utilisé pour traiter certains patients hospitalisés atteints de la COVID-19 dans le cadre d’essais cliniques. Le 19 juin 2020, Santé Canada a reçu une nouvelle demande d’autorisation du remdesivir pour le traitement de la COVID 19. Nous effectuons un examen accéléré de l’information soumise par le fabricant dans le cadre duquel nous nous pencherons sur les avantages et les risques du médicament, et son utilisation la plus appropriée.

Au Canada, deux essais cliniques sur l’utilisation du remdesivir contre la COVID-19 ont été autorisés à ce jour. Le médicament est accessible à différents endroits au pays par l’intermédiaire des essais cliniques. Notre liste d'essais cliniques autorisés contient de plus amples renseignements à ce sujet.

En raison de la forte demande mondiale de remdesivir, son fabricant, la société Gilead, ne peut plus fournir le médicament par l’entremise du PAS. Toutefois, une exception est prévue pour les femmes enceintes et les enfants ayant reçu un diagnostic confirmé de COVID-19 et qui développent une forme sévère de la maladie.

Avis liés aux produits de santé contre la COVID-19

Documents d'orientation

Liens connexes

De quels renseignements avez-vous besoin au sujet du COVID-19

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :