Grippe (influenza) : Pour les professionnels de la santé

Sur cette page

Ce que les professionnels de la santé doivent savoir

L'influenza est une maladie respiratoire principalement causée par les virus de l'influenza A et B.

Alors que la plupart des gens se rétablissent en sept à dix jours, la maladie peut s'aggraver. Certains groupes sont plus susceptibles de subir des complications liées à la grippe.

Se faire vacciner contre la grippe en automne est la meilleure façon de contribuer à prévenir l'infection.

Pendant la saison de la grippe 2020-2021, il est particulièrement important que les Canadiens obtiennent le vaccin contre la grippe pour réduire :

  • la morbidité et la mortalité associées à la grippe
  • toute pression supplémentaire sur le système de santé pendant la pandémie de COVID-19

Commandez le Guide de poche du vaccin antigrippal saisonnier, édition 2020-2021.

Consultez les Lignes directrices sur l’administration des vaccins contre la grippe en présence de la COVID-19 récemment élaborées.

Obtenez des produits gratuits pour la sensibilisation à la grippe et l'éducation

Agent pathogène

L'influenza A et B sont les principaux virus de l'influenza qui causent des épidémies saisonnière chez les humains.

Les virus de l'influenza A sont classés en sous-types d'après deux protéines de surface :

  1. l'hémagglutinine (HA)
  2. la neuraminidase (NA)

De ceux-ci, les virus de l'influenza A qui ont causé de la maladie à grande échelle chez les humains sont :

  • trois sous-types de HA (H1, H2 et H3)
  • deux sous-types de NA (N1 et N2)

L'influenza B a évolué en deux lignées :

  1. virus analogues B/Yamagata/16/88
  2. virus analogues B/Victoria/2/87

Avec le temps, il se produit une variation antigénique (dérive antigénique) des souches dans un sous-type de la grippe A ou d'une lignée B. La possibilité constante d'une dérive antigénique fait en sorte qu'il est nécessaire de reformuler les vaccins contre la grippe saisonnière chaque année. Une dérive antigénique peut survenir dans une ou plus d'une souche de virus d'influenza. C’est pourquoi un nouveau vaccin antigrippal est nécessaire chaque année.

Spectre de la maladie clinique

Le spectre de la maladie de l'influenza est vaste. Elle peut être asymptomatique, légère et sans complications, ou grave et avec complications.

Les symptômes de l'influenza regroupent en général l'apparition soudaine de :

  • fièvre élevée
  • toux
  • douleurs musculaires

Autres symptômes courants peuvent inclurent:

  • maux de tête
  • frissons
  • fatigue
  • perte d'appétit
  • mal de gorge
  • coryza (rhinite)

Certaines personnes, surtout les enfants, peuvent être atteintes de nausées, de vomissements ou de diarrhée.

Alors que la plupart des gens se rétablissent en sept à dix jours, la maladie peut s'aggraver. Certaines personnes sont plus susceptibles de subir des complications liées à la grippe et d'être hospitalisées.

Les symptômes de la grippe peuvent ressembler à ceux de la COVID-19. Consultez le document sur la COVID-19 destiné aux professionnels de la santé.  

Transmission

L'influenza se transmet principalement par les gouttelettes et se propage par la toux ou les éternuements. Elle peut aussi se transmettre par contact direct ou indirect avec des sécrétions respiratoires contaminées.

La période d'incubation de l'influenza est en général de deux jours, mais peut être de un à quatre jours. Les adultes peuvent transmettre l'influenza de un jour avant la manifestation des symptômes jusqu'à cinq jours après.

Les enfants et les personnes dont le système immunitaire est affaibli peuvent être infectieux plus longtemps.

Groupes à risque de complications liées à l'influenza

Parmi les personnes présentant un risque élevé de complications liées à la grippe ou d'être hospitalisées se trouvent :

  • les personnes enceintes
  • les enfants et les adultes atteints de ces maladies chroniques :
    • maladies cardiaques ou pulmonaires
    • diabète sucré et autres maladies métaboliques
    • cancer et autres troubles liés à l'immunodépression résultant d'une maladie sous-jacente, d'un traitement ou des deux
    • néphropathie
    • anémie ou hémoglobinopathie
    • troubles neurologiques ou du développement neurologique
    • obésité morbide (IMC de 40 ou plus)
    • les enfants de moins de 18 ans sous traitement pendant de longues périodes par de l'acide acétylsalicylique (ASA)
  • les résidents de maisons de soins et d'autres établissements de soins de longue durée
  • les adultes âgées de 65 ans et plus
  • les enfants de moins de 60 mois
  • les personnes ayant un accès réduit aux soins de santé, comme les populations vulnérables (par exemple, les personnes itinérantes ou handicapées)
  • les personnes à risque plus élevé de maladie en raison de leurs conditions de vie, comme celles qui :
    • vivent dans un endroit surpeuplé (comme les refuges)
    • ont un accès limité à des installations pour s’occuper de leur hygiène personnelle
    • sont handicapées et peuvent avoir une capacité limitée à comprendre les pratiques d’hygiène personnelle et à les suivre.

La déclaration suivante donne des précisions sur les personnes à risque élevé de complications liées à la grippe :

Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) : Chapitre sur la grippe du Guide canadien d’immunisation et Déclaration sur la vaccination antigrippale pour la saison 2020-2021

Prévention et contrôle

La vaccination antigrippale annuelle est la meilleure façon de contribuer à prévenir la grippe et ses complications.

Chaque année, le CCNI publie une déclaration sur la grippe saisonnière, qui offre aux praticiens des directives au sujet des vaccins autorisés pendant la saison. D'autres directives cliniques concernant la vaccination, entre autres au sujet de l'administration et de la sûreté, se trouvent dans le Guide canadien d'immunisation.

Le CCNI recommande la vaccination contre la grippe à tous les Canadiens et Canadiennes âgés de six mois et plus qui ne présentent pas de contre-indication au vaccin.

Pour réduire la morbidité et la mortalité associées à l'influenza, les programmes d'immunisation devraient viser les personnes âgées de six mois et plus qui :

  • présentent un risque élevé de complications liées à la grippe
  • pourraient en particulier transmettre la grippe aux personnes à risque élevé, notamment :
    • les fournisseurs de soins de santé et autres fournisseurs de soins dans des établissements et des milieux communautaires
    • les contacts familiaux (adultes et enfants) de personnes à risque élevé de complications liées à la grippe, soit :
      • les nourrissons de six mois et moins
      • les membres d'un ménage devant accueillir un nouveau-né pendant la saison grippale
    • les personnes qui ont régulièrement soin d'enfants âgés de moins de 60 mois
    • les personnes fournissant des services à des personnes à risque élevé dans un milieu fermé ou relativement fermé, par exemple un équipage de navire ou le personnel des établissements de soins de longue durée

Ces programmes d'immunisation devraient aussi inclure les personnes qui :

  • fournissent des services communautaires essentiels;
  • participent directement à des activités d'abattage de la volaille infectée par le virus de la grippe aviaire.

Au Canada, ce sont les vaccins antigrippaux trivalents et quadrivalents qui sont homologués et commercialisés (soit qui confèrent une immunité contre trois et quatre souches de la grippe). Les produits vaccinaux ne sont pas tous offerts dans toutes les juridictions. La disponibilité de certains produits peut être limitée. Par conséquent, il faut s'informer auprès de chaque juridiction provinciale ou territoriale à ce sujet.

Les fournisseurs de soins de santé devraient offrir le vaccin contre l'influenza lorsqu'il est disponible à l'automne. Les décisions au sujet du calendrier des programmes de vaccination dans une région géographique donnée sont prises en tenant compte :

  • de l'activité grippale locale;
  • de facteurs associés au programme.

Les professionnels de la santé devraient offrir le vaccin contre la grippe au moment où celui-ci sera disponible, à l’automne. Il est préférable d'administrer les vaccins avant le début de la saison grippale. Toutefois, la vaccination est toujours efficace et peut être offerte jusqu'à la fin de la saison.

Le moment, l’endroit et la logistique de la vaccination contre la grippe pourraient être modifiés en raison de la COVID-19. Veuillez consulter les récents avis sur l’administration des vaccins contre la grippe en présence de la COVID-19.

Pour prévenir la propagation de l'influenza et de la COVID-19, les fournisseurs de soins de santé peuvent :

  • se faire eux-mêmes vacciner, pour réduire le risque de transmettre l'influenza à leurs patients;
  • saisir toute occasion d’administrer le vaccin antigrippal aux  personnes à risque, même après qu'une activité grippale ait été déclarée dans la communauté;
  • discuter des risques et avantages du vaccin antigrippal avec les patients, ainsi que des risques de ne pas se faire vacciner;
  • enseignez aux patients les  mesures de santé publique pour réduire et prévenir la propagation de la grippe et de la COVID-19;
  • informer les patients que les symptômes de la grippe ressemblent à ceux de la COVID-19 et leur dire quoi faire si des symptômes apparaissent.

Traitement

La plupart des gens atteints de la grippe ne sont que légèrement malades et n'ont pas besoin de soins médicaux ou de médicaments antiviraux.

Les fournisseurs de soins de santé peuvent envisager de prescrire des antiviraux pour réduire la morbidité et la mortalité causées par l'influenza, en particulier dans le cas des personnes à risque élevé ou qui sont gravement malades. Les antiviraux suivants ont été homologués au Canada pour le traitement et la prophylaxie de l'influenza:

  • l'oseltamivir
  • le zanamivir
  • le peramivir

Leur utilisation dépendra de divers facteurs, notamment :

  • le risque pour le patient
  • les antécédents pertinents
  • la durée et la gravité des symptômes

Pour avoir de l'information sur la gestion clinique de l'influenza, consultez les ressources suivantes (en anglais seulement) :

Épidémiologie de l'influenza au Canada

L'influenza et la pneumonie se classent parmi les dix principales causes de décès au Canada.

Chaque année, au Canada, l'influenza cause environ :

  • 12 200 hospitalisations
  • 3 500 décès

Surveillance

Surveillance par FluWatch

Le programme FluWatch, système canadien de surveillance nationale de la grippe, fournit de l'information à jour sur les souches d'influenza en activité. Il précise aussi quelle proportion de ces souches est résistante aux antiviraux.

Pour avoir de l'information récente sur l'activité grippale au Canada, consultez le rapport FluWatch actuel.

Vous pouvez également inviter vos patients à participer au programme ActionGrippe.

Surveillance mondiale

Chaque année, dans le monde, la grippe saisonnière cause :

  • un milliard d’infections
  • 3 à 5 millions de cas de maladie grave
  • 290 000 à 650 000 décès

Pour avoir de l'information sur l'activité grippale à l'échelle mondiale, consultez le site FluNet de l'Organisation mondiale de la Santé (en anglais seulement).

Renseignements connexes

Ressources de vaccins

Communiquer avec les patients

Prévention, contrôle et traitement des infections

Publications

Ressources éducatives

Ressources des partenaires

Pour les Premières Nations et les Inuits

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :