Vue d’ensemble de la surveillance de la grippe au Canada

ÉpiGrippe, qui est le système national de surveillance de l’activité grippale au Canada, suit la propagation de la grippe et des syndromes grippaux. Les rapports du programme ÉpiGrippe, qui contiennent des renseignements sur l'activité grippale au Canada, sont mise en ligne chaque vendredi.

Sur cette page

Les objectifs du programme

ÉpiGripe se compose d’un réseau de laboratoires, des hôpitaux, des cabinets médicaux et des ministères provinciaux et territoriaux de la Santé. Les objectifs du programme sont les suivants

  • Détecter : détecter des éclosions de la grippe et d’autres événements préoccupants pour la santé publique.
  • Informer : utiliser les données et les renseignements pour créer, améliorer et mettre en application des programmes et des politiques de santé publique afin de lutter contre la grippe.
  • Donner les moyens d’agir : s'assurer que l’information recueillie sur la grippe au Canada permet d’appuyer la surveillance internationale de la grippe et est accessible en cas d'épidémie.

Les sept volets de la surveillance de la grippe au Canada

1. Propagation géographique de l’activité grippale et des syndromes grippaux

ÉpiGrippe permet de surveiller les moments et les lieux où se manifestent la grippe et les syndromes grippaux dans l’ensemble du Canada. Ce volet permet d’identifier les groupes de personnes les plus touchés.

Le niveau d’activité grippale et du syndrome grippal est établi par les ministères provinciaux et territoriaux de la Santé. Le niveau d’activité attribué est basé sur le nombre de cas de grippe confirmés en laboratoire, de l’augmentation du nombre de consultations médicales en raison des syndromes grippaux et du nombre d’éclosions de grippe ou de syndrome grippal signalées. Il revient aux ministères provinciaux et territoriaux de la Santé de délimiter les régions de surveillance grippale au sein d’une province ou d’un territoire.

Définitions de la grippe ou du syndrome grippal

2. Détections des cas de grippe confirmées en laboratoire

ÉpiGrippe permet d’analyser les tendances en matière de circulation de la grippe pour déterminer le début, le pic et la fin de la saison grippale en suivant de près les résultats des tests de laboratoire.

Les laboratoires provinciaux, régionaux et certains laboratoires hospitaliers déclarent chaque semaine le nombre de tests demandés par les médecins ainsi que le nombre de tests positifs pour le virus grippal et d’autres virus respiratoires. Les échantillons des tests des patients provenant des territoires sont envoyés à des laboratoires de référence situés dans les provinces pour y être analysés.

Les laboratoires provinciaux de santé publique transmettent les données démographiques (âge et sexe) des patients présentant des résultats au test de la grippe au programme ÉpiGrippe afin de surveiller les répercussions de la grippe parmi les différents groupes d’âge. Ces données sur les cas ne représentent qu’une partie du nombre de cas détectés de la grippe confirmés en laboratoire.

Définition de « détection de la grippe confirmée en laboratoire » 

3. Surveillance syndromique

ÉpiGrippe recueille et utilise les données sur la grippe et les syndromes grippaux pour rechercher des signes d’activité grippale élevée ou inhabituelle et des éclosions en analysant les tendances de la grippe au Canada. Ce procédé est désigné «  surveillance syndromique ». 

Ce volet permet une détection précoce des signes d’une augmentation de l’activité grippale (avant que les cas définitifs soient confirmés et signalés aux organismes de santé publique).

Dans le cadre du programme ÉpiGrippe, la surveillance du syndrome grippal déclaré par les praticiens sentinelles regroupe plus de 100 fournisseurs de soins de santé des quatre coins du Canada chargés de signaler le nombre de patients qui, chaque semaine, se sont présentés à leur clinique en raison de symptômes semblables à la grippe.

La surveillance syndromique comprend également un autre volet appelé ActionGrippe qui fait appel à plus de 1 000 bénévoles issus de toutes les régions du Canada qui, chaque semaine, remplissent un questionnaire en ligne pour indiquer s’ils ont présenté des symptômes de la grippe. Toute la population canadienne peut participer bénévolement au programme ActionGrippe.

Consultez ActionGrippe pour obtenir des renseignements et participer au programme. 

Définition de syndrome grippal

4. Surveillance des éclosions

La surveillance du lieu et du moment des éclosions fournit une mesure sensible et opportune de l’activité grippale précoce et représente un indicateur du fardeau de la grippe au sein de certains groupes et milieux à risque.

Les provinces et les territoires signalent les éclosions de syndrome grippal ou de grippe confirmée en laboratoire dans différents milieux (établissements de soins de longue durée, maisons de soins infirmiers, écoles, garderies et collectivités éloignées ou isolées).

Définitions de l’éclosion

5. Surveillance des cas sévères

Ce volet permet d’évaluer la gravité, les conséquences et le fardeau de la grippe saisonnière grâce à la surveillance cas sévères.

Les ministères provinciaux et territoriaux de la Santé et deux réseaux d’hôpitaux qui surveillent les conséquences graves de la grippe déclarent le nombre d’hospitalisation et de décès attribuables à la grippe (cas confirmés en laboratoire).

Hospitalisations et décès associés à la grippe déclarés par les provinces et territoires

Chaque semaine, neuf ministères provinciaux et territoriaux de la Santé (à l’exception de la Colombie-Britannique, du Nunavut, de l’Ontario et du Québec) signalent au programme ÉpiGrippe le nombre d’hospitalisations et de décès attribuables à la grippe survenus chez les enfants et les adultes. 

Il n’est pas nécessaire que l’hospitalisation ou le décès soit directement imputable à la grippe; Il suffit d’obtenir un test de laboratoire positif pour signaler le cas. 

Seules les hospitalisations nécessitant des soins médicaux intensifs sont signalées par la Saskatchewan.

Hospitalisations et décès attribuables à la grippe chez les enfants

Chaque semaine, le réseau du Programme canadien de surveillance active de l’immunisation (IMPACT) signale le nombre d’enfants hospitalisés en raison de la grippe au programme ÉpiGrippe.

Douze hôpitaux pédiatriques répartis dans huit provinces font partie du réseau IMPACT. Ces hôpitaux surveillent la grippe en signalant le nombre de cas de grippe infantile.

Le nombre d’enfants hospitalisés en raison de la grippe ne représente qu’une partie de toutes les hospitalisations imputables à la grippe chez les enfants au Canada.

Hospitalisations et décès attribuables à la grippe chez les adultes

Le Canadian Immunization Research Network (CIRN; réseau canadien de recherche sur l’immunisation) signale chaque semaine le nombre d’hospitalisations attribuables à la grippe chez les adultes admis à l’ hôpital avec la grippe chaque semaine provenant d’hôpitaux participants du Canada.  

Le nombre d’hospitalisations signalées par ces cinq hôpitaux sentinelles ne représente qu’une partie de toutes les hospitalisations imputables à la grippe chez les adultes au Canada

6. Tests de caractérisation des souches grippales et de résistance aux antiviraux

Des centaines de souches différentes du virus de la grippe peuvent infecter des personnes. Ceux-ci sont classés en deux principaux types : grippe de type A et grippe de type B. 

D’autres types du virus de la grippe comme la grippe de type C et celle de type D peuvent provoquer maladie très bénigne ou ne pas infecter du tout les personnes.

Les virus de la grippe A peuvent également être classés en sous-types, comme le H1N1, et les virus de la grippe B peuvent être classés par lignées, comme la lignée Yamagata (origine du virus).

ÉpiGrippe reçoit toutes les semaines une analyse du Laboratoire national de microbiologie sur les aspects suivants :

  • les souches grippales en circulation au sein de la population canadienne ;
  • la comparaison entre ces souches et les virus de la grippe couverts par le vaccin antigrippal saisonnier.
  • la résistance des souches en circulation aux antiviraux prescrits par les médecins pour prévenir et traiter la grippe.

Grâce à cette information, ÉpiGrippe permet de détecter les souches inhabituelles et les changements qui surviennent dans le virus de la grippe.

Les laboratoires provinciaux de santé publique cultivent les virus grippaux à partir de certains échantillons, puis les envoient au Laboratoire national de microbiologie pour caractériser les souches et évaluer leur résistance aux antiviraux qui préviennent ou traitent la grippe.

Ces échantillons représentent une partie de tous les tests positifs à la grippe au Canada. 

Le nombre de chaque type et sous-type de grippe constitue un bon indicateur des virus grippaux qui circulent au Canada pendant chaque saison grippale, mais ils ne sont pas toujours parfaitement représentatifs.

Il est possible de déterminer une souche virale particulière en observant le degré auquel les anticorps dirigés contre les souches grippales utilisées dans les vaccins reconnaissent le virus échantillon.

L’analyse utilisée pour la caractérisation des souches antigéniques est le test d’inhibition de l’hémagglutination. La séquence du gène viral de l’hémagglutinine est également comparée à celle des souches grippales contenues dans les vaccins (vaccins antigrippaux).

7. Surveillance des vaccins

ÉpiGrippe a mis en place un volet de surveillance des vaccins pour la saison grippale 2018-2019. Grâce à ce volet de surveillance, ÉpiGrippe fournit des données à l’appui des interventions en matière de santé publique et de leur évaluation. Les résultats de ces activités de surveillance sont inclus dans le rapport du ÉpiGrippe. L’Agence de la santé publique du Canada est également chargée de surveiller les effets secondaires suivant l'immunisation (ESSI) de tous les vaccins, y compris le vaccin antigrippal. Ces données ne sont pas incluses dans le rapport hebdomadaire ÉpiGrippe. Toutefois, vous trouverez de plus amples renseignements sur ce programme ici.

Couverture vaccinale (vaccin antigrippal)

L’Agence de la santé publique du Canada réalise une enquête nationale sur la couverture vaccinale contre la grippe pour recueillir des renseignements sur l’utilisation des vaccins antigrippaux au cours de chaque saison.

Efficacité des vaccins (vaccin antigrippal)

ÉpiGrippe vise à mettre à profit et à renforcer la capacité de surveillance de l’efficacité des vaccins antigrippaux dans les milieux communautaires et hospitaliers.

L’efficacité des vaccins est une mesure de la capacité du vaccin antigrippal à prévenir la grippe. Tout au long de la saison grippale, les réseaux de surveillance évaluent l’efficacité du vaccin antigrippal. Les estimations peuvent varier en fonction de certains éléments, tels que les méthodes d'étude; la population, le cadre et les résultats étudiés; le type et la composition des produits de vaccination; le stade de la saison et les types de virus de la grippe qui circulent au moment de la réalisation de l'étude

Le réseau canadien de surveillance par praticiens sentinelles  (Canadian Sentinel Practitioners Surveillance Network) fournit des estimations fondées sur des données relatives à l’efficacité des vaccins antigrippaux saisonniers chez les patients ayant consulté un praticien sentinelle de première ligne.

Le réseau de surveillance des cas sévères (Serious Outcomes Surveillance [SOS]) du Réseau canadien de recherche sur l’immunisation fournit des estimations de l’efficacité des vaccins antigrippaux saisonniers dans la prévention des hospitalisations chez les adultes.

Définitions

Grippe
L’apparition soudaine d’une maladie caractérisée par la fièvre et la toux survenant quand votre système respiratoire (nez, gorge et poumons) est infecté par un virus appelé virus de la grippe.
  • La grippe peut survenir sur une période de deux jours ou moins
  • L’influenza, qui est couramment appelée « grippe » est différente de la grippe intestinale car les symptômes sont différents et imputables à différents virus.
Influenza
Le nom du virus de la grippe.
Syndrome grippal
Apparition soudaine (sur une période de deux jours ou moins) des symptômes de la grippe caractérisés par la fièvre et la toux et accompagnés d’un ou plusieurs des symptômes suivants : maux de gorge, douleurs articulaires, douleurs musculaires ou fatigue, symptômes probablement dus à la grippe, mais non confirmés par un test de laboratoire.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :