VIH et sida : Prévention et risques

Sur cette page

Prévention du VIH

Plusieurs traitements préviennent la transmission du virus de l'immunodéficience humaine (VIH).

Bien qu'un traitement puisse prévenir la transmission du VIH, vous devriez quand même vous protéger contre d'autres infections transmissibles sexuellement (ITS), telles que :

D'autres méthodes de protection, comme les condoms, peuvent contribuer à prévenir les ITS.

Le traitement comme mesure de prévention

Le traitement de l'infection par le VIH améliore la santé des personnes vivant avec le VIH et est une stratégie hautement efficace pour prévenir la transmission du VIH.

Le traitement de l'infection par le VIH peut réduire la quantité du virus (charge virale) dans le sang et les autres liquides organiques (comme le sperme, les sécrétions vaginales et les liquides rectaux) jusqu'à un niveau indétectable.

Les personnes vivant avec le VIH qui suivent un traitement, reçoivent des soins et dont la charge virale n'ont effectivement aucun risque de transmettre le VIH à :

  • leurs partenaires sexuels
  • leur bébé durant la grossesse et lors de l'accouchement

Afin que leur charge virale devienne et reste indétectable, les personnes vivant avec le VIH doivent prendre leur traitement comme le médecin leur a prescrit. En plus de la prise des médicaments contre VIH, les visites régulières chez le médecin sont importantes afin de :

  • surveiller la charge virale pour s'assurer qu'elle reste indétectable
  • recevoir d'autres soins médicaux

Ainsi, Indétectable = Intransmissible (I = I).

Prophylaxie pré-exposition (médicaments)

Les personnes qui ne sont pas infectées par le VIH peuvent prendre des médicaments qu'on appelle « prophylaxie pré-exposition » (PPrE) comme moyen pour éviter de contracter le VIH. Lorsqu'on prend une PPrE, on doit :

  • voir un médecin ou une infirmière tous les 3 mois pour subir un dépistage du VIH
  • subir un dépistage des autres ITS
  • surveiller la manifestation d'effets secondaires possibles
  • recevoir un soutien constant

Si la PPrE est utilisée de manière constante et correcte, il est rare que le VIH soit transmis lors de relations sexuelles.

La PPrE peut être moins efficace si on oublie de prendre des comprimés, car la concentration des médicaments dans l'organisme risque d'être trop faible pour prévenir une infection par le VIH.

Ces médicaments ne préviennent pas une grossesse.

Si vous souhaitez prendre une PPrE, consultez votre fournisseur de soins de santé. Tout médecin peut prescrire une PPrE, et certaines infirmières sont aussi autorisées à la prescrire.

Prophylaxie post-exposition (médicaments)

Des médicaments, qu'on appelle « prophylaxie post-exposition (PPE) », réduisent le risque de contracter le VIH. Il s'agit d'un traitement qui consiste à prendre des médicaments contre le VIH aussitôt que possible après une exposition potentielle au VIH. Il faut prendre des comprimés tous les jours pendant 4 semaines.

La PPE est très efficace, mais elle ne prévient pas 100 % des infections par le VIH. Elle doit être entreprise aussitôt que possible après une exposition au VIH, idéalement dans les 72 heures qui suivent.

Si vous croyez avoir été exposé au VIH, communiquez immédiatement avec votre fournisseur de soins de santé, le service d'urgence d'un hôpital ou une clinique de santé sexuelle pour savoir si on y offre la PPE.

Condoms

Étant donné que la façon la plus courante de transmettre le VIH est par l'activité sexuelle, l'utilisation de condoms peut réduire le risque de contracter ou de transmettre le virus.

Vous êtes à risque dans les situations suivantes :

  • vous avez des rapports sexuels vaginaux ou anaux avec une personne infectée par le VIH qui ne suit pas un traitement et dont la charge virale n'est pas indétectable
    • la charge virale est indétectable si la quantité du virus dans l'organisme de la personne est trop faible pour être mesurée par une analyse de sang courante
  • vous avez un rapport sexuel oral sans condom
    • un tel rapport est considéré comme présentant un faible risque, sauf si vous avez des ulcères ou des plaies ouvertes dans la bouche

Réduire vos risques

Drogues injectables

Si vous utilisez des drogues injectables, vous pouvez réduire le risque de contracter ou de transmettre le VIH en respectant des pratiques d'injection sûres.

Évitez de partager le matériel servant à l'injection de la drogue, par exemple :

Utilisez du matériel neuf chaque fois que vous faites une injection.

Vous pouvez obtenir de l'aide en vous inscrivant à un programme de traitement pour les consommateurs de drogues, par exemple :

De tels programmes peuvent vous aider à réduire :

Grossesse et accouchement

Si vous êtes enceinte ou prévoyez le devenir, vous et votre partenaire devriez subir un test de dépistage des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS), y compris le VIH. Même si vous avez le VIH, vous n'avez effectivement aucun risque de transmettre le virus à votre bébé, à condition que vous :

Tatouages, perçages corporels, acupuncture et autres interventions

Si vous vous faites tatouer ou percer la peau, si vous vous faites épiler par électrolyse ou si vous recevez un traitement d'acupuncture, vous pouvez éviter de contracter ou de transmettre le VIH en demandant si :

Tourisme médical

Si vous vous rendez dans un autre pays pour recevoir des soins médicaux, demandez si :

Exposition sur le lieu de travail

Si, dans le cadre de votre emploi, vous êtes exposé à du sang ou à d'autres liquides organiques, vous pourriez être à risque de contracter une infection par le VIH.

Vous pouvez réduire votre risque en respectant les pratiques courantes de lutte contre les infections à votre travail.

Liens connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :