Manuel de l'exercice et du cérémonial | Chapitre 2 Exercice d'escouade à la halte sans armes

A-DH-201-000/PT-000

Positions et mouvements des membres de l’escouade lors des exercices à la halte sans armes. Diagrammes montrant les bonnes positions.

FORMATION D’UNE ESCOUADE

Figure 2-1 Formations d’escouade

  1. Dès que possible après leur arrivée au centre d’instruction des recrues, les recrues doivent recevoir l’instruction sur les différentes formations d’escouade. Ces formations sont essentielles au maintien du contrôle et de l’uniformité durant toute la période d’instruction des recrues.
  2. Au commandement « SUR UN (DEUX) (TROIS) RANG(S) — MARCHE », toutes les personnes qui reçoivent cet ordre doivent :
    1. se mettre au garde-à-vous;
    2. observer la pause réglementaire;
    3. en partant du pied gauche, se diriger vers l’instructeur;
    4. la première personne qui arrive près de l’instructeur s’arrête à trois pas directement en face de celui-ci; les autres se placent derrière elle ou s’alignent à sa gauche à portée de bras, comme l’illustre la figure 2-1.
  3. L’instructeur doit choisir la formation à utiliser. À titre d’indication, une escouade :
    1. de cinq (5) personnes ou moins forme un seul rang;
    2. de six (6) à neuf (9) personnes forme deux rangs;
    3. de dix (10) personnes ou plus forme trois rangs.

POSITION DU GARDE-À-VOUS

Figure 2-2 Position du garde-à-vous

  1. La position du garde-à-vous est celle qu’adoptent les militaires en attendant de recevoir un commandement. Les militaires doivent être alertes et faire preuve de précision dans cette position; on ne doit donc pas les laisser au garde-à-vous plus longtemps qu’il ne le faut.
  2. Le garde-à-vous est la position qu’adoptent tous les militaires lorsqu’ils s’adressent à un supérieur.
  3. À la position du garde-à-vous (figure 2-2) :
    1. les talons sont rapprochés et alignés;
    2. la pointe des pieds est tournée vers l’extérieur pour former un angle de 30 degrés;
    3. le corps est bien équilibré et le poids est réparti également sur les deux pieds;
    4. les épaules sont à la même hauteur et entièrement tournées vers l’avant;
    5. les bras pendent naturellement et les coudes et les poignets sont appuyés contre le corps;
    6. les poignets sont droits, le revers de la main étant tourné vers l’extérieur;
    7. les doigts bien alignés sont refermés contre la paume de la main, les pouces sont collés sur l’index à la deuxième jointure, les pouces et le dos des doigts touchant légèrement la cuisse, et les pouces sont alignés sur la couture du pantalon;
    8. la tête est droite, le cou appuyé sur l’arrière du col, les yeux sont immobiles et le regard est dirigé droit devant.
  4. Aucune partie du corps ne doit être tendue.

POSITION EN PLACE REPOS

  1. La position en place repos est une position intermédiaire entre le garde-à-vous et la position repos. Elle ne permet pas de détente, mais peut être maintenue sans effort plus longtemps que la position du garde-à-vous.

DU GARDE-À-VOUS À LA POSITION EN PLACE REPOS

Figure 2-3 Passage de la position du garde-à-vous à la position en place repos

  1. Au commandement « EN DÉCOMPOSANT, EN PLACE REPOS, ESCOUADE — UN », les membres de l’escouade fléchissent le genou gauche (figure 2-3).
  2. Au commandement « ESCOUADE — DEUX », les membres de l’escouade doivent :
    1. écarter le pied gauche vers la gauche, redresser la jambe à la cadence du pas de gymnastique et placer rapidement le pied bien à plat sur le sol, l’intérieur du talon gauche à 25 cm de celui du talon droit;
    2. en même temps, placer rapidement les bras derrière le dos, en les tendant au maximum, le revers de la main droite dans la paume de la main gauche, les pouces croisés, le droit par-dessus le gauche, et les doigts collés les uns aux autres et tendus vers le sol;
    3. répartir également le poids du corps sur les deux pieds.
  3. Au commandement « EN PLACE RE — POS », les deux parties du mouvement sont combinées.

REPOS

Figure 2-4 Position repos

  1. On ordonne aux militaires de prendre la position repos pour leur permettre de se détendre. Ce commandement est donné uniquement lorsque l’escouade est à la position en place repos.
  2. Au commandement « RE — POS », les membres de l’escouade doivent (figure 2-4) :
    1. fermer les mains et ramener les bras le long du corps, comme pour la position du garde-à-vous;
    2. observer une pause réglementaire;
    3. se détendre.
  3. À la position repos, les membres de l’escouade peuvent, s’ils en ont la permission, ajuster leur tenue et leur équipement sans toutefois déplacer les pieds et ils ne doivent ni fumer, ni parler.

DE LA POSITION REPOS À LA POSITION EN PLACE REPOS

  1. Au commandement d’avertissement « ESCOUADE », les membres de l’escouade adoptent la position en place repos

DE LA POSITION EN PLACE REPOS AU GARDE-À-VOUS

  1. Au commandement « EN DÉCOMPOSANT, GARDE-À-VOUS, ESCOUADE — UN », les membres de l’escouade doivent fléchir le genou gauche et ramener le poids de leur corps sur le pied droit.
  2. Au commandement « ESCOUADE — DEUX », les membres de l’escouade doivent :
    1. allonger la jambe gauche à la cadence du pas de gymnastique, poser vivement le pied bien à plat sur le sol, le bout du pied en premier, puis le talon, en gardant les talons alignés;
    2. en même temps, d’un mouvement rapide, ramener les bras et les mains à la position du garde-à-vous.
  3. Au commandement « GARDE-À — VOUS », les deux parties du mouvement sont combinées.

FAÇON DE PORTER LES OBJETS

Figure 2-5 Façon de porter les objets

  1. Les objets, comme un porte-documents, un parapluie ou un imperméable, se portent de la main gauche. Il ne faut alors pas balancer le bras gauche en marchant.
  2. Les objets doivent être portés de la façon indiquée à la figure 2-5.
  3. Quelle que soit la position, à la halte, le bras libre doit être ramené le long du corps, comme au garde-à-vous.

FAÇON DE SE DÉCOUVRIR

Figure 2-6 Retrait de la coiffure

  1. L’ordre de se découvrir est donné lorsque la coutume l’exige, par exemple pendant les services religieux en plein air, au cours de la consécration des drapeaux et lorsqu’il est souhaitable d’honorer un dignitaire au moyen d’un triple ban. Lorsqu’ils reçoivent cet ordre dans le cadre d’une activité religieuse, les membres des Forces canadiennes sont libres d’enlever ou non leur coiffure pour des raisons spirituelles ou religieuses.
  2. Lorsqu’ils en reçoivent l’ordre, tous les militaires participant à un rassemblement doivent se découvrir, sauf :
    1. les adeptes de confessions qui n’autorisent pas ou n’acceptent pas le retrait de la coiffure (p. ex., les Sikhs);
    2. les musiciens qui prennent part à un rassemblement avec leurs instruments;
    3. lorsqu’ils reçoivent cet ordre dans le cadre d’une activité religieuse, les membres des Forces canadiennes sont libres d’enlever ou non leur coiffure en fonction de leurs croyances.
  3. Au commandement « EN DÉCOMPOSANT, DÉCOUVREZ-VOUS, ESCOUADE — UN », les membres de l’escouade doivent amener la main droite devant la coiffure par le plus court chemin et en saisir l’avant entre le pouce et les doigts; ceux-ci doivent, dans la mesure du possible, être parallèles aux épaules (figure 2-6).
  4. Au commandement « ESCOUADE — DEUX », les membres de l’escouade doivent garder le bras droit plié, ramener le bras le long du corps en gardant l’avant-bras parallèle au sol et ramener la main droite au centre du corps. Tout en maintenant la prise sur le devant de la coiffure, les membres de l’escouade doivent tenir la coiffure au-dessous de la main et au centre du corps.
  5. Au commandement « DÉCOUVREZ — VOUS », les deux mouvements sont combinés. Il faut observer la pause réglementaire entre les deux mouvements.
  6. Lorsque les militaires d’une unité portent des armes, ils doivent exécuter tous les mouvements nécessaires de la main gauche au commandement « DÉCOUVREZ — VOUS ».
  7. Les principes religieux, dont ceux qui sont sexospécifiques, doivent être respectés dans les lieux de culte (voir aussi l’A-DH-265-000/AG-001, Instructions sur la tenue des FAC).

EN PLACE REPOS, LA COIFFURE À LA MAIN

  1. Au commandement « EN PLACE RE — POS », les membres de l’escouade doivent adopter la position commandée lorsqu’ils transportent des articles, sauf que la main et le bras droits maintiendront la coiffure dans la position indiquée au paragraphe 25.

REPOS, LA COIFFURE À LA MAIN

Figure 2-7 Position repos, la coiffure à la main

  1. Au commandement « RE — POS », les membres de l’escouade doivent amener le bras droit le long du corps, la coiffure tenue au bout de la main et alignée sur celle-ci. Après avoir observé la pause réglementaire, ils se détendent (voir figure 2-7).

FAÇON DE SE COUVRIR

  1. Au commandement « EN DÉCOMPOSANT, COUVREZ-VOUS, ESCOUADE — UN », les membres de l’escouade doivent se couvrir de la main droite. Lorsqu’ils portent une coiffure autre que la casquette réglementaire ou le calot, ils doivent utiliser les deux mains.
  2. Au commandement « ESCOUADE — DEUX », les membres de l’escouade reprennent la position du garde-à-vous en ramenant le bras droit ou les bras le long du corps.
  3. Au commandement « COUVREZ — VOUS », les deux mouvements sont combinés. Il faut observer la pause réglementaire entre les mouvements.
  4. Une fois la coiffure ajustée, la main/les mains demeure(nt) à la tête avec les coudes vers le corps. Une fois que le commandement « GARDE-À — VOUS » est donné, le bras/les bras est/sont ramené(s) le long du corps (position du garde-à-vous). Les membres du personnel qui portent une arme et qui ont besoin de leurs deux mains pour placer la coiffure sur leur tête doivent, au commandement « COUVREZ — VOUS », placer d’abord l’arme entre les genoux et l’y coincer, comme dans le cas des baïonnettes au fourreau (chapitre 4), libérant ainsi leurs mains, après une pause réglementaire, pour obéir au commandement.
  5. Les officiers qui portent l’épée doivent recevoir l’ordre de rengainer l’épée avant de se découvrir et doivent dégainer au commandement « GARDE-À — VOUS », qui suit le commandement « COUVREZ — VOUS », et observer une pause réglementaire entre les mouvements.

SALUT À LA HALTE, SANS ARMES

Figure 2-8 Salut à la halte sans armes

  1. Le salut se fait de la main droite. Lorsqu’il est impossible de saluer de la main droite à cause d’une incapacité physique ou parce qu’on porte un objet, le salut se fait en tournant la tête et les yeux vers la droite ou la gauche ou en se tenant au garde-à-vous, selon le cas (voir aussi chapitre 1, section 2).
  2. Au commandement « EN DÉCOMPOSANT, SALUT VERS L’AVANT, ESCOUADE — UN », les membres de l’escouade doivent :
    1. fléchir le coude droit et ouvrir la paume de la main droite au moment où elle passe au niveau de l’épaule;
    2. amener la main droite par le plus court chemin jusqu’au devant de la coiffure (figure 2-8), de sorte que :
      1. la paume de la main soit dirigée vers le sol,
      2. le pouce et les doigts soient complètement dépliés et collés les uns aux autres,
      3. le bout de l’index soit aligné sur l’extrémité extérieure du sourcil droit et touche la bordure de la coiffure ou la branche des lunettes, le cas échéant,
      4. la main, le poignet et l’avant-bras forment une ligne droite, à un angle de 45 degrés par rapport au bras,
      5. le coude soit aligné sur les épaules,
      6. le bras soit parallèle au sol.
  3. Au commandement « ESCOUADE — DEUX », la main est ramenée vivement à la position du garde-à-vous par le plus court chemin, sans frapper la cuisse. La main est refermée après que l’avant-bras a été abaissé au-dessous du niveau de l’épaule.
  4. Au commandement « SALUT VERS L’AVANT, SALU — EZ », les deux mouvements sont combinés. Il faut observer la pause réglementaire entre les mouvements.
  5. Au commandement « EN DÉCOMPOSANT, SALUT VERS LA DROITE (GAUCHE), ESCOUADE — UN », le salut est exécuté de la façon décrite au paragraphe 37. Toutefois :
    1. on doit tourner vivement la tête et les yeux vers la droite (gauche) aussi loin que possible sans effort excessif;
    2. lorsque le salut se fait vers la gauche, la main, le poignet et le bras droits sont amenés vers la gauche de façon à atteindre la bonne position, dans le prolongement de l’extrémité extérieure du sourcil droit;
    3. lorsque le salut se fait vers la droite, le bras est ramené vers l’arrière. Le bout de l’index demeure aligné sur l’extrémité extérieure du sourcil droit.
  6. Au commandement « ESCOUADE — DEUX », la main est ramenée vivement à la position du garde-à-vous et, au même moment, la tête et les yeux sont tournés vivement vers l’avant.
  7. Au commandement « SALUT VERS LA DROITE (GAUCHE), SALU – EZ », les deux mouvements sont combinés. Il faut observer la pause réglementaire entre les mouvements.
  8. Lorsque les militaires portent une coiffure autre qu’une casquette à visière, l’index doit être placé à 2 cm au-dessus et aligné sur l’extrémité extérieure du sourcil droit.

FAÇON DE TOURNER ET D’OBLIQUER À LA HALTE

Figure 2-9 Façon de tourner à droite

  1. On tourne ou on oblique pour changer de direction : le changement de direction vers la droite ou vers la gauche implique un mouvement de 90 degrés, le demi-tour, un mouvement de 180 degrés et le mouvement oblique vers la droite ou vers la gauche, un mouvement de 45 degrés.
  2. Au commandement « EN DÉCOMPOSANT, À DROITE TOURNEZ, ESCOUADE — UN », les membres de l’escouade doivent tourner vers la droite à un angle de 90 degrés en pivotant sur le talon droit et la pointe du pied gauche, tout en soulevant le talon gauche et la pointe du pied droit. Il faut garder les genoux droits, les bras le long du corps et le corps droit. Une fois le mouvement terminé, le poids du corps repose sur le pied droit et la jambe gauche est tendue, le talon légèrement soulevé, comme l’illustre la figure 2-9.
  3. Au commandement « ESCOUADE — DEUX », les membres de l’escouade doivent fléchir le genou gauche, puis le redresser à la cadence du pas de gymnastique et placer vivement le pied gauche à côté du pied droit de façon à revenir à la position du garde-à-vous.
  4. Au commandement « À DROITE TOUR — NEZ », les deux mouvements sont combinés. Il faut observer la pause réglementaire entre les mouvements.
  5. Au commandement « À DROITE OBLI — QUEZ », il faut exécuter les mêmes mouvements que lorsqu’il s’agit de tourner à droite, mais à un angle de 45 degrés.
  6. Au commandement « À GAUCHE TOUR — NEZ », il faut exécuter les mêmes mouvements que lorsqu’il s’agit de tourner à droite, sauf que le mouvement des pieds et la direction sont inversés.
  7. Au commandement « À GAUCHE OBLI — QUEZ », il faut exécuter les mêmes mouvements que lorsqu’il s’agit de tourner à gauche, mais à un angle de 45 degrés.
  8. Au commandement « DEMI-TOUR, TOUR — NEZ », il faut exécuter les mêmes mouvements que lorsqu’il s’agit de tourner à droite, sauf que le mouvement de rotation vers la droite se poursuit jusqu’à 180 degrés. On maintient l’équilibre en raidissant les jambes et en serrant les cuisses (figure 2-10).

Figure 2-10 Demi-tour

FAÇON DE RESSERRER LES RANGS VERS LA DROITE (GAUCHE)

  1. On ne doit pas donner l’ordre de resserrer les rangs vers la droite (ou la gauche) lorsque la distance à couvrir est de plus de huit pas. Dans un tel cas, il faut ordonner à l’escouade de tourner dans la direction appropriée et d’effectuer le nombre de pas nécessaires.
  2. Au commandement « EN DÉCOMPOSANT, UN PAS VERS LA DROITE, MARCHE, ESCOUADE — UN », les membres de l’escouade doivent :
    1. fléchir le genou droit, déplacer le pied vers la droite et le poser vivement au sol, en laissant un pas de côté (25 cm) entre les talons (partie intérieure);
    2. répartir le poids du corps également sur les deux pieds;
    3. garder les bras immobiles le long du corps.
  3. Au commandement « ESCOUADE — DEUX », les membres de l’escouade doivent transférer le poids du corps sur le pied droit, fléchir le genou gauche et ramener vivement le pied gauche à côté du droit pour revenir à la position du garde-à-vous.
  4. Au commandement « EN DÉCOMPOSANT, UN PAS VERS LA GAUCHE, MARCHE, ESCOUADE — UN », il faut exécuter les mouvements décrits aux paragraphes 53 et 54 ci-dessus, sauf que les mouvements des pieds et la direction sont inversés.
  5. Au commandement « UN PAS VERS LA DROITE (GAUCHE) — MARCHE », les deux mouvements sont combinés et on observe la cadence indiquée au paragraphe 57.
  6. La cadence des mouvements indiqués ci-dessus est la suivante :
    1. déplacement d’un pas, « un-un »;
    2. déplacement de deux pas, « un-un, pause, un-deux »;
    3. déplacement de trois pas, « un-un, pause, un-deux, pause, un-trois »;
    4. etc.

FAÇON DE FAIRE L’APPEL

  1. Au commandement « GARDE-À-VOUS, RÉPONDEZ À L’APPEL, EN PLACE RE — POS », chacun des membres de l’escouade adopte la position du garde-à-vous à l’appel de son nom et répond :
    1. « Monsieur » ou « Madame », si c’est un officier ou un adjudant-chef qui fait l’appel;
    2. « Adjudant », si c’est un adjudant qui fait l’appel;
    3. « Sergent », « Caporal-chef », « Caporal » ou l’équivalent, si c’est un militaire détenant ces grades qui fait l’appel; ou
    4. « Présent », si la personne qui fait l’appel est d’un grade inférieur à celui de caporal.
  2. Lorsque l’appel est fait sous la surveillance d’une personne dont le grade est supérieur à celui de la personne qui fait l’appel, chacun des membres de l’escouade doit répondre en utilisant le grade du surveillant.
  3. Lorsqu’une personne dont le grade est supérieur à celui de la personne qui fait l’appel se trouve dans les rangs et qu’aucune personne de grade supérieur ne supervise l’appel, chacun des deux doit utiliser le grade de l’autre lorsqu’il fait l’appel ou y répond.
  4. Chacun des membres de l’escouade revient à la position en place repos après avoir répondu à l’appel.

NUMÉROTAGE

  1. Le numérotage permet :
    1. de désigner chaque membre de l’escouade;
    2. de déterminer le nombre de personnes présentes au rassemblement.
  2. Au commandement « ESCOUADE NUMÉRO — TEZ », seuls les militaires du rang avant se numérotent les uns après les autres à partir de la droite, le premier militaire de droite répondant « UN », le suivant « DEUX » et ainsi de suite. Il faut garder la tête et les yeux immobiles. Aucune pause n’est observée.
  3. Les militaires occupant le rang du centre et le rang arrière prennent le numéro de la personne qui est devant eux.
  4. Si une erreur se produit, l’instructeur peut donner le commandement « AU TEMPS » et rappeler le dernier bon numéro. Le membre de l’escouade ainsi interpellé répète son numéro, et le numérotage continue. Si l’instructeur donne le commandement « AU TEMPS, ESCOUADE NUMÉRO — TEZ », le numérotage recommence depuis le début.

IDENTIFICATION

  1. L’identification sert à désigner l’homme de flanc lorsque l’escouade est divisée en plusieurs groupes. Elle peut également permettre aux membres de l’escouade de s’identifier. Il peut être nécessaire de procéder au numérotage de l’escouade avant de passer à l’identification.
  2. Au commandement « NUMÉROS __, __, __, VÉRIFICA — TION », les militaires désignés lèvent l’avant-bras gauche de façon qu’il soit parallèle au sol, en gardant le coude gauche près du corps et la main fermée comme à la position du garde-à-vous.
  3. Au commandement « GARDE-À — VOUS », les militaires qui se sont identifiés reprennent la position du garde-à-vous.

PAS VERS L’AVANT ET PAS VERS L’ARRIÈRE

  1. Lorsque les militaires se déplacent de quelques pas vers l’avant ou vers l’arrière :
    1. le mouvement se fait au pas cadencé;
    2. chaque déplacement doit correspondre à la longueur d’un demi-pas (35 cm);
    3. les bras restent immobiles le long du corps.
  2. Cette manœuvre ne doit pas être utilisée pour faire déplacer les troupes de plus de trois pas vers l’avant ou vers l’arrière. Lorsque la distance est supérieure à trois pas, l’escouade doit se déplacer au pas de marche.
  3. Au commandement « EN DÉCOMPOSANT, UN PAS VERS L’AVANT, MARCHE, ESCOUADE — UN », les membres de l’escouade doivent :
    1. avancer le pied gauche et faire un demi-pas en appuyant le poids du corps sur le pied gauche et en soulevant le talon droit;
    2. garder les bras immobiles le long du corps.
  4. Au commandement « ESCOUADE — DEUX », les membres de l’escouade fléchissent le genou droit, puis le redressent à la cadence du pas de gymnastique, ramenant rapidement le pied droit au sol à côté du pied gauche, et reprennent la position du garde-à-vous.
  5. Au commandement « UN PAS VERS L’AVANT — MARCHE », les mouvements sont combinés et la manœuvre est exécutée selon la cadence indiquée au paragraphe 77.
  6. Au commandement « EN DÉCOMPOSANT, UN PAS VERS L’ARRIÈRE, MARCHE, ESCOUADE — UN », les membres de l’escouade doivent :
    1. déplacer vivement le pied gauche d’un demi-pas vers l’arrière en transférant le poids du corps sur le pied droit et en soulevant le talon gauche;
    2. garder les bras immobiles le long du corps.
  7. Au commandement « ESCOUADE — DEUX », les membres de l’escouade fléchissent le genou droit, puis le redressent à la cadence du pas de gymnastique, ramenant rapidement le pied droit sur le sol à côté du pied gauche, et reprennent la position du garde-à-vous.
  8. Au commandement « UN PAS VERS L’ARRIÈRE — MARCHE », les deux mouvements sont combinés et la manœuvre est exécutée selon la cadence indiquée au paragraphe 77.
  9. La cadence des mouvements ci-dessus est la suivante :
    1. déplacement d’un pas, « un-deux »;
    2. déplacement de deux pas, « un, un-deux »;
    3. déplacement de trois pas, « un, un, un-deux ».
  10. Au commandement « DEUX PAS VERS L’AVANT (L’ARRIÈRE) — MARCHE », le mouvement devra être exécuté de la façon indiquée ci-dessus, sauf que les membres de l’escouade fléchissent le genou gauche, puis le redressent vivement, ramenant rapidement le pied gauche à côté du pied droit, et reprennent la position du garde-à-vous.

ALIGNEMENT D’UNE ESCOUADE

Figure 2-11 Alignement d’une escouade

  1. Au commandement « EN DÉCOMPOSANT, PAR LA DROITE, ALIGNEZ, ESCOUADE — UN » :
    1. la personne à l’extrême droite du rang avant reste immobile;
    2. les autres font un demi-pas vers l’avant en avançant le pied gauche et en fléchissant le genou droit et adoptent la position du garde-à-vous.
  2. Au commandement « ESCOUADE — DEUX » :
    1. la file de droite reste immobile;
    2. les autres tournent la tête et les yeux vers la droite, aussi loin que possible sans faire d’effort excessif;
    3. en même temps, les militaires occupant le rang avant, sauf la personne à l’extrême droite, étirent le bras droit au maximum derrière l’épaule de leur voisin de droite, la main fermée comme à la position du garde-à-vous, le dos de la main vers le haut et le bras parallèle au sol.
  3. Au commandement « ESCOUADE — TROIS » :
    1. la personne à l’extrême droite du rang avant reste immobile;
    2. les autres s’alignent sur la personne à l’extrême droite et sur celle du rang d’en avant et adoptent la bonne distance en faisant de petits pas rapides jusqu’à ce qu’ils soient dans la bonne position. Il faut commencer le mouvement du pied gauche (voir figure 2-11).
  4. Pour bien s’aligner, chaque membre de l’escouade, sauf la personne à l’extrême droite, se place de façon à ne voir que la partie inférieure du visage de la deuxième personne à sa droite. Il faut couvrir la personne d’en avant en jetant un coup d’œil vers l’avant sans remuer la tête. L’intervalle est correct lorsque la main refermée touche l’épaule gauche de la personne placée à droite.
  5. Au commandement « PAR LA DROITE, ALI — GNEZ », les trois mouvements sont combinés. Il faut observer la pause réglementaire entre les mouvements.
  6. Au commandement « FIXE », les membres de l’escouade ramènent vivement la tête et les yeux vers l’avant et déplacent rapidement le bras droit de sorte qu’il se retrouve à l’arrière de la personne à leur droite, pour adopter la position du garde-à-vous sans frapper la cuisse.
  7. Au commandement « PAR LA DROITE, ÉPAULE À ÉPAULE, ALI — GNEZ », l’alignement se fait comme pour l’alignement par la droite, sauf qu’on ne lève pas les bras et qu’on ne laisse pas d’intervalle équivalent à la longueur du bras. Il faut laisser suffisamment d’espace latéral entre chaque personne dans le rang pour permettre le maniement des armes.
  8. Au commandement « PAR LA DROITE, COUDE À COUDE, ALI — GNEZ », il faut procéder comme pour l’alignement par la droite, mais :
    1. placer la main droite sur la hanche ou la ceinture, selon le cas;
    2. garder les doigts fermés, dépliés et pointés vers le sol;
    3. placer le pouce en arrière;
    4. toucher avec la pointe du coude pressé vers l’avant le bras de la personne placée à sa droite.
  9. Lorsque l’alignement se fait par la gauche, la manœuvre est la même, sauf que la tête et les yeux sont tournés vers la gauche et que le bras gauche est levé. La personne à l’extrême gauche reste immobile, les yeux fixés vers l’avant, et les personnes en file derrière elle laissent la distance appropriée entre les rangs.
  10. Il est possible d’aligner, au besoin, les militaires en partant du centre lorsque plus d’une escouade sont rassemblées en formation en ligne ou en masse. On donne alors le commandement « PAR LE CENTRE, ALI — GNEZ » pour que les escouades de flanc s’alignent à partir de la gauche ou de la droite, selon le cas.
  11. Quand une escouade ne comprend qu’une seule personne dans la file creuse, cette dernière s’aligne sur le rang avant lorsque l’escouade se déplace vers l’avant, et sur le rang arrière lorsque l’escouade se déplace vers l’arrière. Quand l’escouade se déplace vers un flanc, la personne doit s’aligner sur le flanc de direction.
  12. Lorsque les militaires portent des armes, ils s’alignent en levant le bras gauche plutôt que le bras droit.

FAÇON D’OUVRIR LES RANGS

  1. La façon d’ouvrir les rangs est la suivante :
    1. le rang avant avance de trois demi-pas, tandis que le rang arrière recule de trois demi-pas et que le rang du centre reste immobile;
    2. la cadence observée est celle du pas cadencé;
    3. les bras restent immobiles le long du corps.
  2. Au commandement « OUVREZ LES RANGS — MARCHE », il faut exécuter la manœuvre comme pour le mouvement comprenant trois demi-pas vers l’avant ou vers l’arrière, le dernier mouvement consistant à fléchir le genou droit et à le redresser à la cadence du pas de gymnastique, puis à ramener vivement le pied droit au sol près du pied gauche pour adopter la position du garde-à-vous.
  3. La cadence appropriée s’obtient en comptant « un, un, un-deux ».
  4. Lorsque l’escouade est sur deux rangs, le rang avant reste immobile et le rang arrière recule de trois demi-pas (voir figures 2-12 et 2-13).

FAÇON DE FERMER LES RANGS

  1. Au commandement « FERMEZ LES RANGS — MARCHE », l’escouade exécute la manœuvre décrite aux paragraphes 91 à 94 dans l’ordre inverse.

RASSEMBLEMENT D’UNE ESCOUADE

Figure 2-12 Façon d’ouvrir les rangs (escouade sur trois rangs)

  1. Avant le rassemblement, les membres de l’escouade doivent se placer sur trois rangs, à la position en place repos, en bordure du terrain de rassemblement. Lorsque l’escouade est formée, l’instructeur peut désigner une personne qui doit agir comme guide; ce dernier doit alors prendre position à l’extrême droite du rang avant et adopter la position en place repos. Si l’instructeur ne désigne pas de guide, la personne qui se trouve à l’extrême droite du rang avant doit remplir cette fonction. L’instructeur doit ensuite se diriger vers le terrain de rassemblement et s’arrêter à trois pas devant l’endroit où il désire que le guide prenne position.
  2. Au commandement « GUIDE », la personne désignée comme guide doit :
    1. adopter la position du garde-à-vous et observer la pause réglementaire;
    2. s’avancer au pas cadencé et s’arrêter en face de l’instructeur, à trois pas de lui;
    3. rester au garde-à-vous.
  3. L’instructeur se tourne alors vers la droite et va se placer à trois pas de l’endroit où l’escouade doit se rassembler, au centre.
  4. Au commandement « RASSEMBLEMENT — MARCHE », les membres de l’escouade doivent :
    1. adopter la position du garde-à-vous;
    2. observer la pause réglementaire;
    3. s’avancer jusqu’au terrain de rassemblement et s’arrêter à la gauche du guide, en s’alignant sur celui-ci;
    4. rester au garde-à-vous.

Figure 2-13 Façon d’ouvrir les rangs (escouade sur deux rangs)

  1. L’instructeur doit alors donner les commandements appropriés, par exemple, « OUVREZ LES RANGS — MARCHE »; « PAR LA DROITE, ALI — GNEZ »; « FIXE »; et « EN PLACE, RE — POS ».

FAÇON DE ROMPRE LES RANGS

  1. Le commandement « ROM — PEZ » signifie la fin d’un rassemblement, d’une période d’instruction, etc. L’escouade doit être en ligne, en position du garde-à-vous, lorsque l’ordre de rompre les rangs est donné.
  2. Au commandement « ROM — PEZ », les membres de l’escouade doivent :
    1. tourner vers la droite;
    2. observer la pause réglementaire;
    3. saluer si un officier prend part au rassemblement;
    4. observer la pause réglementaire;
    5. quitter le terrain de rassemblement indépendamment, au pas cadencé.

FAÇON DE QUITTER LES RANGS

Figure 2-14 Façon de quitter les rangs

  1. Les rangs de l’escouade doivent être ouverts lorsque des membres doivent quitter les rangs.
  2. On doit donner le commandement « ROMPEZ LES — RANGS » lorsqu’une personne doit quitter l’escouade.
  3. Au commandement « ROMPEZ LES — RANGS », la personne désignée doit adopter la position du garde-à-vous, observer la pause réglementaire, puis se mettre en marche, en pivotant immédiatement, pour se rendre jusqu’au flanc droit de l’escouade en passant devant le rang qu’elle occupe et se diriger dans la direction voulue en s’assurant qu’elle ne circule pas devant ou avec les rangs d’une autre sous-unité (voir figure 2-14).

FAÇON DE REJOINDRE LES RANGS

Figure 2-15 Façon de rejoindre les rangs

  1. Au commandement « REJOIGNEZ LES — RANGS », la personne désignée se rend jusqu’au flanc gauche de l’escouade et reprend sa position en passant derrière le rang qu’elle occupait, pivote vers sa place et s’arrête. Elle s’aligne et reste au garde-à-vous ou encore adopte la position en place repos, selon le cas (voir figure 2-15).

ALIGNEMENT EN ORDRE DE GRANDEUR SUR TROIS RANGS

  1. Les membres de l’escouade sont alignés selon leur taille à des fins d’équilibre esthétique et pour donner au spectateur la meilleure impression possible.
  2. Au commandement « LES PLUS GRANDS À DROITE, LES PLUS PETITS À GAUCHE, SUR TROIS RANGS, ALI — GNEZ », les membres de l’escouade doivent tourner vers la droite, observer la pause réglementaire, puis se placer par ordre de grandeur, les plus grands à droite et les plus petits à gauche, sur trois rangs, s’aligner épaule à épaule et couvrir les rangs avant.
  3. L’instructeur doit donner les commandements suivants : « OUVREZ LES RANGS — MARCHE »; et « ESCOUADE, NUMÉRO — TEZ ».
  4. Au commandement « LES NUMÉROS PAIRS, UN PAS VERS L’ARRIÈRE — MARCHE », les membres de l’escouade dont le numéro est pair font un demi-pas vers l’arrière.
  5. Au commandement « LES NUMÉROS UN, IMMOBILES, LES NUMÉROS IMPAIRS VERS LA DROITE, LES NUMÉROS PAIRS VERS LA GAUCHE TOUR — NEZ », les membres de l’escouade exécutent la manœuvre demandée.
  6. Au commandement « REFORMEZ SUR TROIS RANGS, PAS CADENCÉ — MARCHE » (figure 2-16):
    1. La file de droite reste immobile;
    2. Les autres membres de l’escouade dont les numéros sont impairs avancent et se placent à la gauche des numéros un de chaque rang;
    3. Les autres personnes dont les numéros sont pairs doivent pivoter vers la droite et suivre les personnes de leur rang respectif dont les numéros sont impairs;
    4. En arrivant à sa nouvelle position, chaque membre de l’escouade doit s’arrêter à portée de bras de son voisin, observer la pause réglementaire, tourner à gauche et rester au garde-à-vous.

Figure 2-16 Alignement selon la taille sur trois rangs

ALIGNEMENT EN ORDRE DE GRANDEUR SUR DEUX RANGS ET RETOUR SUR TROIS RANGS

  1. Au commandement « LES PLUS GRANDS À DROITE, LES PLUS PETITS À GAUCHE, SUR DEUX RANGS, ALI — GNEZ », les membres de l’escouade doivent tourner vers la droite, observer la pause réglementaire, puis se placer par ordre de grandeur, les plus grands à droite et les plus petits à gauche, sur deux rangs, s’aligner épaule à épaule et couvrir les rangs avant.
  2. Au commandement « GUIDE, IMMOBILE, RANG AVANT VERS LA DROITE, RANG ARRIÈRE VERS LA GAUCHE TOUR — NEZ », les deux rangs exécutent la manœuvre demandée.
  3. Au commandement « REFORMEZ TROIS RANGS, PAS CADENCÉ — MARCHE », l’escouade se reforme sur trois rangs comme suit :
    1. Le guide demeure à l’extrême droite du rang avant.
    2. La deuxième personne du rang avant devient la personne à l’extrême droite du rang du centre.
    3. La troisième personne du rang avant devient la personne à l’extrême droite du rang arrière.
    4. Le rang arrière pivote vers la droite, derrière le rang avant et, à mesure que chaque personne s’approche de sa nouvelle position, elle doit exécuter les manœuvres décrites aux alinéas a., b. et c.
    5. En arrivant à sa nouvelle position, chaque membre de l’escouade doit s’arrêter à portée de bras de son voisin, observer la pause réglementaire, tourner à gauche et rester au garde-à-vous.

ALIGNEMENT EN ORDRE DE GRANDEUR SUR UN RANG ET RETOUR SUR TROIS RANGS

Figure 2-17 Alignement selon la taille sur un rang

  1. Au commandement « LES PLUS GRANDS À DROITE, LES PLUS PETITS À GAUCHE, SUR UN SEUL RANG, ALI — GNEZ », les membres de l’escouade doivent tourner vers la droite, observer la pause réglementaire, puis se placer par ordre de grandeur, les plus grands à droite et les plus petits à gauche, sur un seul rang, s’aligner épaule à épaule et couvrir les rangs avant.
  2. Au commandement « ESCOUADE, NUMÉRO — TEZ », les membres de l’escouade exécutent l’ordre reçu.
  3. Au commandement « LES NUMÉROS IMPAIRS, UN PAS VERS L’AVANT, LES NUMÉROS PAIRS, UN PAS VERS L’ARRIÈRE — MARCHE », les membres de l’escouade exécutent l’ordre reçu.
  4. Au commandement « NUMÉRO UN IMMOBILE, LES NUMÉROS IMPAIRS VERS LA DROITE, LES NUMÉROS PAIRS VERS LA GAUCHE TOUR — NEZ », les membres de l’escouade doivent exécuter la manœuvre demandée.
  5. Au commandement « REFORMEZ SUR TROIS RANGS, PAS CADENCÉ — MARCHE », les membres de l’escouade doivent reformer trois rangs (figure 2-17) comme suit :
    1. le numéro un demeure la personne à l’extrême droite du rang avant;
    2. le numéro trois devient la personne à l’extrême droite du rang du centre;
    3. le numéro cinq devient la personne à l’extrême droite du rang arrière, et ainsi de suite;
    4. en arrivant à sa nouvelle position, chaque membre de l’escouade doit s’arrêter à portée de bras de son voisin, observer la pause réglementaire, tourner à gauche et rester au garde-à-vous.

FORMATION SUR DEUX RANGS DEPUIS LA FORMATION SUR TROIS RANGS

  1. Avant d’adopter la formation sur deux rangs depuis la formation sur trois rangs, les rangs doivent être fermés et les membres de l’escouade, qui doivent se numéroter, doivent s’aligner à portée de bras l’un de l’autre.
  2. Au commandement « EN DÉCOMPOSANT, FORMER DEUX RANGS, ESCOUADE — UN », le rang du centre fait un pas vers la gauche.
  3. Au commandement « ESCOUADE — DEUX » :
    1. les numéros impairs du rang du centre font deux demi-pas vers l’avant et adoptent la position du garde-à-vous;
    2. les numéros pairs du rang du centre font deux demi-pas vers l’arrière et adoptent la position du garde-à-vous.
  4. Au commandement « SUR DEUX RANGS, FOR — MEZ », les deux mouvements sont combinés. Il faut observer la pause réglementaire entre les deux mouvements.
  5. Après avoir formé deux rangs, les membres de l’escouade doivent s’aligner.
  6. Lorsqu’il y a une file creuse, la personne à l’extrême gauche du rang du centre tourne dans la direction opposée à celle qui est indiquée. Il y a exception toutefois dans le cas où il existe une file creuse d’une seule personne et où le front de l’escouade est constitué d’un nombre pair de personnes. Dans ce cas, la personne à l’extrême gauche du rang du centre observe la règle en vigueur.

RETOUR À TROIS RANGS DEPUIS LA FORMATION SUR DEUX RANGS

  1. Avant de reformer trois rangs, les membres de l’escouade doivent fermer les rangs.
  2. Au commandement « EN DÉCOMPOSANT, REFORMEZ SUR TROIS RANGS, ESCOUADE — UN » :
    1. les personnes du rang du centre désignées antérieurement par des nombres impairs font deux demi-pas vers l’arrière;
    2. les personnes du rang du centre désignées antérieurement par des nombres pairs font deux demi-pas vers l’avant.
  3. Au commandement « ESCOUADE — DEUX », le rang du centre fait un demi-pas vers la droite.
  4. Au commandement « SUR TROIS RANGS, REFOR — MEZ », les deux mouvements sont combinés. Il faut observer la pause réglementaire entre les deux mouvements.
  5. Après avoir reformé trois rangs, les membres de l’escouade doivent s’aligner.

FORMATION SUR QUATRE RANGS OU PLUS

  1. L’escouade peut, au besoin, être formée sur plus de trois rangs. Dans le cas d’une escouade unique, le plus simple est de le faire au moment du rassemblement. Lorsqu’il y a plus d’une escouade, il est possible de constituer une formation sur rangs multiples en ordonnant aux escouades de se rassembler.
  2. On appelle habituellement « formations sur plusieurs rangs ou sur rangs multiples » toute formation comptant 6, 9 ou 12 rangs.
  3. Le nombre de rangs formés doit normalement dépasser le nombre de files.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :