Manuel de l'exercice et du cérémonial | Chapitre 7 Exercice de peloton, de compagnie et de bataillon

A-DH-201-000/PT-000

Positions et mouvements des membres d’un peloton, d’une compagnie ou d’un bataillon lors des exercices. Diagrammes montrant les positions, les mouvements et les distances des individus et des groupes.

Table des matières

SECTION 1 INTRODUCTION

GÉNÉRALITÉS

  1. Une fois qu’ils ont appris à exécuter les mouvements d’exercice individuels et d’escouade décrits dans les chapitres précédents, les militaires sont en mesure de participer à des rassemblements au sein d’une unité formée.
  2. L’exercice décrit dans ce chapitre permet aux unités de manœuvrer avec l’ensemble requis, à l’occasion des rassemblements réguliers ou des prises d’armes. Cet exercice dérive des exercices de combat et de marche autrefois pratiqués au combat. Ainsi :
    1. Autrefois, les unités en ligne présentaient une largeur de front maximale et pointaient toutes leurs armes sur l’objectif. Aujourd’hui, les unités se forment en ligne pour se présenter le plus avantageusement possible aux officiers de la revue et aux spectateurs. En marche, la formation en ligne est la plus difficile à contrôler et c’est encore en manœuvrant et en défilant par sous-unités en ligne que les unités manifestent leur grande maîtrise des mouvements.
    2. La formation en colonne permettait jadis aux unités de réduire la largeur de front pour que les mouvements soient plus faciles à contrôler ou encore pour que les troupes puissent traverser des défilés ou emprunter certaines routes.
    3. Des manœuvres comme le changement de direction en formant les rangs et la formation de pelotons (ou de compagnies) permettaient aux unités et aux sous-unités de modifier leur formation pour présenter la largeur de front maximale dans la direction déterminée.
    4. Grâce aux déplacements en ligne vers l’avant et vers l’arrière et d’après les positions adoptées par les officiers et les sous-officiers par rapport aux rangs, tous savaient dans quelle direction s’orientait la sous-unité.
  3. Aujourd’hui, tout comme autrefois, les commandants indiquent à leur unité les mouvements à exécuter et les sous-officiers les aident en contrôlant l’exécution des ordres. Le commandant prend ainsi place devant ses troupes et les sous-officiers, sur les flancs ou à l’arrière. Au moment où les troupes s’alignent, les sous-officiers vérifient si tous les membres de l’unité sont placés correctement.

EXERCICE DE PELOTON

  1. L’exercice de peloton vise à préparer le peloton à évoluer au sein de la compagnie en exécutant correctement tous les mouvements prescrits par le commandant de compagnie.

EXERCICE DE COMPAGNIE

  1. L’exercice de compagnie vise à préparer la compagnie à manœuvrer avec ensemble.

EXERCICE DE BATAILLON

  1. L’exercice de bataillon vise à préparer le bataillon à manœuvrer avec ensemble.

EXERCICE DE FORMATION

  1. Une grande formation, comme une brigade, peut exécuter des manœuvres en suivant essentiellement les règles prescrites pour l’exercice de bataillon. La brigade peut donc défiler de différentes façons, avec ses unités en ligne, en colonne (ou en colonne serrée) de bataillons, etc. À cause du manque d’espace, les formations défilent le plus souvent en masse, c’est-à-dire les bataillons en ligne, chaque bataillon étant disposé en colonne serrée de compagnies.
  2. Il est difficile de contrôler les mouvements d’une grande formation. La plupart du temps, l’exécution des commandements par les bataillons se fait de façon successive ou bien les commandements d’exécution sont transmis par trompette ou par clairon.
  3. Les règles relatives aux manœuvres et au cérémonial des formations étant essentiellement les mêmes que les règles applicables aux unités plus petites, l’exercice de formation ne fait pas l’objet d’une section spéciale

SECTION 2 EXERCICE DE PELOTON

INTRODUCTION

  1. Bien que les commandements et mouvements décrits dans cette section se rapportent à des manœuvres exécutées au pas cadencé, l’exercice de peloton peut également se faire au pas ralenti ou au pas de gymnastique.
  2. On peut prendre comme flanc de direction n’importe lequel des deux flancs, sauf pour exécuter une conversion à pivot mouvant, où l’alignement se fait par le flanc intérieur.
  3. Les prescriptions concernant l’exercice d’escouade avec et sans armes, qui figurent dans les chapitres précédents, s’appliquent également à l’exercice de peloton.
  4. Au cours d’un exercice de peloton, quand les membres du peloton sont à la halte ou qu’ils marchent au pas ralenti, les militaires surnuméraires ou occupant des postes de commandement qui changent de position doivent marcher au pas cadencé; si le peloton est au pas cadencé, ces militaires doivent se déplacer au pas de gymnastique.
  5. Lorsque les membres du peloton sont armés, l’adjudant de peloton peut faire adopter la position à l’épaule armes ou la position au pied armes au peloton pour en remettre le commandement au commandant de peloton. Lui-même doit cependant adopter la position à l’épaule armes. C’est aussi la position qu’il doit prendre chaque fois qu’il donne des ordres au peloton et qu’il est armé.
  6. Quand les membres du peloton font partie d’un rassemblement et qu’ils sont armés, il est normal qu’ils adoptent la position à l’épaule armes avant de se mettre en marche.

PELOTON EN LIGNE

  1. Lorsque le peloton est formé en ligne, quelle que soit sa largeur de front, le commandant de peloton doit se placer trois pas en avant du peloton, au centre, et l’adjudant de peloton, trois pas en arrière, au centre (figure 7-2-1).

Figure 7-2-1 Peloton en ligne

PELOTON EN COLONNE PAR TROIS

  1. A platoon in column of threes is in the same formation as when in line, but facing a flank (Figure 7-2-2). Column of threes is the formation used by a platoon second in command to move platoons on the march.

PELOTON EN COLONNE DE ROUTE

  1. Column of route is similar to column of threes, except that the platoon commander is two paces in front of the centre single file of the platoon and the platoon warrant officer is two paces in rear of the centre single file of the platoon (Figure 7-2-3). Column of route is the formation most commonly used by platoon commanders to move platoons on the march.

ALIGNEMENT DU PELOTON

Figure 7-2-2 Peloton en colonne par trois

  1. Pour commander à ses troupes de s’aligner, à la halte, le commandant de peloton doit se placer devant elles et donner le commandement « ÉPAULE À ÉPAULE (COUDE À COUDE), PAR LA DROITE (GAUCHE), ALI – GNEZ » :
    1. Le peloton exécute la manœuvre demandée :
    2. Pour sa part, l’adjudant de peloton :
      1. fait un pas en avant, effectue une conversion à droite, se déplace de six pas sur la droite du flanc droit, effectue une conversion à gauche, puis s’arrête perpendiculairement au rang avant et aligné sur celui-ci;
      2. se tourne vers la gauche et aligne le rang avant, puis donne le commandement « RANG AVANT –  IMMOBILE »;
      3. se tourne ensuite vers la gauche et, les bras immobiles le long du corps, mesure l’intervalle, s’arrête, tourne à droite et aligne le rang du centre, après quoi il donne le commandement « RANG DU CENTRE – IMMOBILE »;
      4. se tourne ensuite vers la gauche et, les bras immobiles le long du corps, mesure l’intervalle, s’arrête, tourne à droite, aligne le rang arrière et donne l’ordre « RANG ARRIÈRE – IMMOBILE ».
    3. Le commandant de peloton donne ensuite le commandement « FIXE ». Le peloton exécute le commandement, puis l’adjudant de peloton commence à marcher et effectue une série de conversions pour retourner prendre sa position initiale en arrière du peloton.
  2. Lorsque l’alignement par la droite se fait sous les ordres de l’adjudant de peloton, la manœuvre est la même, sauf que le commandement « FIXE » est donné par l’adjudant de peloton, une fois que celui-ci a repris sa place à l’avant du peloton.

Figure 7-2-3 Peloton en colonne de route

RASSEMBLEMENT DU PELOTON

  1. On rassemble le peloton de la même façon qu’on ordonne aux membres de l’escouade de rejoindre les rangs (voir chapitre 2).
  2. Dès que le peloton est rassemblé, l’adjudant peut faire l’appel, placer les membres du peloton selon leur taille, etc.
  3. Si le peloton comprend des officiers surnuméraires, des adjudants et des sous-officiers supérieurs surnuméraires, les règles suivantes s’appliquent :
    1. Les adjudants et les sous-officiers supérieurs doivent former un rang trois pas derrière le rang arrière, espacés régulièrement sur toute la largeur du front du peloton. Ils exécutent les commandements donnés par l’adjudant de peloton.
    2. C’est le commandant de peloton qui, après avoir pris le commandement, donne aux officiers surnuméraires l’ordre de rejoindre les rangs, comme dans le cas de l’exercice de compagnie,  (voir section 3, paragraphe 28 et section 3, tableau 7-3-1, no 20.
  4. Le commandement du peloton doit être remis au commandant de peloton de la façon suivante :
    1. À l’arrivée du commandant de peloton, l’adjudant commande la position du garde-à-vous.
    2. Le commandant de peloton s’arrête devant l’adjudant, à deux pas de lui. L’adjudant salue et le commandant de peloton lui rend son salut. Puis l’adjudant rend compte des effectifs du peloton, de son état, etc.
    3. Après avoir reçu l’ordre de rejoindre les rangs, l’adjudant de peloton salue et, une fois qu’il a été salué de retour, tourne à droite, puis effectue une série de conversions par le flanc droit pour prendre position à l’arrière du peloton.
    4. Le commandant de peloton avance de deux pas pour prendre sa position.

Figure 7-2-4 Exercice de peloton

PELOTON EN LIGNE SE DÉPLAÇANT VERS L’AVANT ET VERS L’ARRIÈRE

  1. On dit du peloton en ligne qu’il se déplace vers l’avant lorsque le rang avant original règle la manœuvre et qu’il se déplace vers l’arrière lorsque c’est le rang arrière original qui la règle (Figure 7-2-1).
  2. Pour ordonner un déplacement vers l’avant, le commandant de peloton donne le commandement « PELOTON, VERS L’AVANT, PAR LA DROITE, PAS CADENCÉ – MARCHE ». Le commandant de peloton et l’adjudant de peloton demeurent à leurs positions respectives.
  3. Au commandement « PELOTON, VERS L’ARRIÈRE, DEMI-TOUR, TOUR – NEZ », le peloton fait demi-tour. Le commandant de peloton et l’adjudant de peloton demeurent à leur position.

PELOTON SE DÉPLAÇANT VERS LA DROITE OU VERS LA GAUCHE, EN COLONNE PAR TROIS

  1. Au commandement « PELOTON, VERS LA DROITE (GAUCHE), EN COLONNE PAR TROIS, À DROITE (GAUCHE), TOUR – NEZ », le peloton exécute la manœuvre demandée. Le commandant de peloton et l’adjudant de peloton tournent dans la direction appropriée tout en demeurant à leur position.

PELOTON SE DÉPLAÇANT VERS LA DROITE OU VERS LA GAUCHE EN COLONNE DE ROUTE

  1. Au commandement « PELOTON, VERS LA DROITE (GAUCHE), EN COLONNE DE ROUTE, À DROITE (GAUCHE), TOUR – NEZ » :
    1. le peloton exécute la manœuvre demandée;
    2. le commandant de peloton et l’adjudant de peloton tournent dans la direction appropriée, observent la pause réglemen­taire et prennent position respectivement en avant et en arrière du peloton.

PELOTON SE DÉPLAÇANT VERS L’AVANT ET VERS L’ARRIÈRE EN COLONNE PAR TROIS

  1. La manœuvre est précédée du commandement d’avertissement « VERS L’AVANT (L’ARRIÈRE), EN COLONNE PAR TROIS », annonçant au peloton qu’il devra tourner, puis faire immédiatement une conversion dans la direction indiquée.
  2. Le commandement est le suivant: « PELOTON, VERS L’AVANT, EN COLONNE PAR TROIS, DE LA DROITE (GAUCHE), À DROITE (GAUCHE), TOUR – NEZ ».
  3. Ce commandement est suivi du commandement « VERS LA GAUCHE (DROITE) - GAUCHE (DROITE), PAR LA GAUCHE (DROITE), PAS CADENCÉ – MARCHE ». Le peloton se met alors en marche en exécutant la conversion indiquée.
  4. Pour le déplacement vers l’arrière, les commandements sont les suivants :
    1. « PELOTON, VERS L’ARRIÈRE, EN COLONNE PAR TROIS, DE LA DROITE (GAUCHE), À DROITE (GAUCHE), TOUR – NEZ »;
    2. « VERS LA DROITE (GAUCHE) - DROITE (GAUCHE), PAR LA DROITE (GAUCHE), PAS CADENCÉ – MARCHE »;
    3. une fois la conversion effectuée, le commandant de peloton donne ordinairement le commandement « PAR LA GAUCHE (DROITE) » pour que l’alignement se fasse par le flanc original.

PELOTON SE DÉPLAÇANT VERS L’AVANT ET VERS L’ARRIÈRE EN COLONNE DE ROUTE

  1. La manœuvre est précédée du commandement d’avertissement « VERS L’AVANT (L’ARRIÈRE), EN COLONNE DE ROUTE », annonçant au peloton qu’il devra tourner, puis faire immédiatement une conversion dans la direction indiquée.
  2. Le commandement est le suivant : « PELOTON, VERS L’AVANT, EN COLONNE DE ROUTE, DE LA DROITE (GAUCHE), À DROITE (GAUCHE), TOUR – NEZ ».
  3. Le commandant de peloton et l’adjudant de peloton prennent leurs nouvelles positions respectives, puis le commandant de peloton donne le commandement « VERS LA GAUCHE (DROITE) - GAUCHE (DROITE), PAR LA GAUCHE (DROITE), PAS CADENCÉ – MARCHE ». Le peloton commence alors à marcher en faisant une conversion dans la direction indiquée.
  4. Pour le déplacement vers l’arrière, les commandements sont les suivants :
    1. « PELOTON, VERS L’ARRIÈRE, EN COLONNE DE ROUTE, DE LA DROITE (GAUCHE), À DROITE (GAUCHE), TOUR – NEZ »;
    2. « VERS LA DROITE (GAUCHE) - DROITE (GAUCHE), PAR LA DROITE (GAUCHE), PAS CADENCÉ –  MARCHE »;
    3. une fois la conversion effectuée, le commandant de peloton donne ordinairement le commandement « PAR LA GAUCHE (DROITE) » pour que l’alignement se fasse par le flanc avant original.

PELOTON SE DÉPLAÇANT SUR UN FLANC ET DEVANT FAIRE DEMI-TOUR

  1. Au commandement « PELOTON, VERS LA DROITE (GAUCHE), EN COLONNE PAR TROIS (COLONNE DE ROUTE), DEMI-TOUR, TOUR – NEZ » :
    1. Le peloton exécute la manœuvre demandée.
    2. Si le peloton se déplace en colonne par trois et conserve la même formation, le commandant de peloton et l’adjudant de peloton doivent faire demi-tour en demeurant à leurs positions respectives.
    3. Si le peloton doit adopter la formation en colonne de route, le commandant de peloton et l’adjudant de peloton doivent faire demi-tour, puis prendre position au pas de gymnastique, respectivement deux pas en avant et deux pas en arrière de la file du centre (le commandant de peloton va se placer devant le rang avant et l’adjudant, derrière le rang arrière), puis revenir au pas cadencé.

SECTION 3 EXERCICE DE COMPAGNIE

INTRODUCTION

  1. Une compagnie comprend au moins deux pelotons. Elle est commandée par un commandant de compagnie, aidé d’un commandant adjoint et d’un adjudant-maître. Les autres officiers, adjudants ou sous-officiers supérieurs qui n’ont pas de fonction précise au sein des pelotons sont surnuméraires et forment des rangs surnuméraires, conformément aux instructions du commandant de compagnie.
  2. Lorsque l’espace disponible est restreint, on peut réduire les intervalles et les distances qui séparent les unités ou les sous-unités.
  3. Pour la passation du commandement de la compagnie et des pelotons lorsque les troupes rassemblées portent les armes, les positions à l’épaule armes et au pied armes sont autorisées. L’adjudant-maître et l’adjudant de peloton doivent toutefois porter l’arme à l’épaule à l’arrivée de leurs officiers respectifs.
  4. Par souci de simplicité dans la présente section, on utilise comme exemple les désignations suivantes : compagnie A, comprenant les pelotons no 1, no 2 et no 3.

FORMATIONS DE COMPAGNIE

  1. Généralités. Les formations de compagnie sont les suivantes :
    1. la ligne;
    2. la colonne par trois;
    3. la colonne de route;
    4. la colonne de pelotons (utilisée uniquement dans le cadre de l’exercice de bataillon, mais répétée au niveau de la compagnie);
    5. la colonne serrée de pelotons (utilisée uniquement dans le cadre de l’exercice de bataillon, mais répétée au niveau de la compagnie).

Figure 7-3-1 Compagnie en ligne

  1. Compagnie en ligne. Lorsque la compagnie est formée en ligne (figure 7-3-1):
    1. les pelotons sont placés côte à côte sur la même ligne et séparés par des intervalles de sept pas;
    2. chaque peloton est formé comme lors de l’exercice de peloton;
    3. le commandant de compagnie se place au centre de la compagnie, trois pas en avant de la ligne des commandants de peloton;
    4. le commandant adjoint est sur la même ligne que les commandants de peloton, trois pas en avant de la deuxième file à partir du flanc droit de la compagnie;
    5. l’adjudant-maître (guide de droite) est à un pas à droite du guide du peloton no 1, aligné sur le rang avant;
    6. l’adjudant (guide de gauche) est à un pas à gauche du flanc gauche de la compagnie, aligné sur le rang avant;
    7. les officiers surnuméraires sont répartis également sur toute la largeur de front des pelotons et alignés sur les commandants de peloton;
    8. les adjudants et sous-officiers supérieurs surnuméraires sont répartis également à l’arrière des pelotons, alignés sur les adjudants de peloton.
  2. Compagnie en colonne par trois. La compagnie en colonne par trois est disposée de la même façon que la compagnie en ligne, sauf qu’elle est orientée vers un flanc (figure 7-3-2).

Figure 7-3-2 Compagnie en colonne par trois

  1. Compagnie en colonne de route. La compagnie en colonne de route (figure 7-3-3) est disposée de la même façon que la compagnie en colonne par trois sauf que :
    1. le commandant de compagnie prend place deux pas en avant du commandant du peloton de tête;
    2. le commandant adjoint prend place deux pas derrière l’adjudant du peloton de queue;
    3. l’adjudant-maître (guide de droite) prend place un pas en avant du flanc de direction du peloton de tête;
    4. l’adjudant (guide de gauche) prend place un pas en arrière du flanc de direction du peloton de queue;
    5. s’il y a des officiers surnuméraires, ceux-ci prennent place deux pas en avant de leurs pelotons respectifs, le commandant de compagnie et les commandants de peloton concernés se plaçant un pas plus loin que la normale, vers l’avant, pour laisser plus d’espace;
    6. s’il y a des adjudants et des sous-officiers supérieurs surnuméraires, ceux-ci prennent place un pas en arrière de leurs pelotons respectifs, alors que l’adjudant agissant comme guide de gauche et les adjudants de peloton concernés prennent place un pas en arrière de leur position habituelle, pour laisser plus d’espace.

Figure 7-3-3 Compagnie en colonne de route

  1. Compagnie en colonne de pelotons. On dit qu’une compagnie est formée en colonne de pelotons lorsque ses pelotons sont placés en ligne, les uns derrière les autres (figure 7-3-4). Si les pelotons n’ont pas tous les mêmes effectifs, le peloton comptant le plus de membres devient le peloton de tête. La distance entre les pelotons doit correspondre à la largeur de front du peloton de tête, plus sept pas. Elle ne doit pas être inférieure à 12 pas (c’est-à-dire à la distance prévue pour la formation en colonne serrée, dont il est question au paragraphe 10) :
    1. Le commandant de compagnie est au centre, devant le commandant du peloton de tête, à trois pas de lui.
    2. Le commandant adjoint se place au centre, derrière l’adjudant du peloton de queue, à trois pas de lui.
    3. L’adjudant-maître se place un pas à droite et aligné sur le rang avant du peloton de tête.
    4. L’adjudant se place un pas à droite et en ligne avec le rang avant du peloton de queue.
    5. Les officiers surnuméraires sont répartis régulièrement, à trois pas en avant du peloton, alignés sur les commandants de peloton.
    6. Les adjudants et les sous-officiers surnuméraires se placent trois pas en arrière du peloton qu’ils accompagnent, alignés sur les adjudants de peloton.
  2. Compagnie en colonne serrée de pelotons. La formation en colonne serrée de pelotons est essentiellement la même que la formation en colonne de pelotons, sauf que la distance minimale entre les pelotons est de 12 pas, mais peut être réduite, au besoin. Cette distance doit toutefois être la même entre chacun des pelotons.

Figure 7-3-4 Compagnie en colonne de pelotons

FAÇON D’IDENTIFIER UNE COMPAGNIE

  1. Lorsque la compagnie n’est pas une unité officielle et que les troupes n’ont pas l’habitude d’évoluer ensemble, il peut être nécessaire de constituer et d’identifier les pelotons. Si les militaires en présence sont rassemblés pour la première fois, on commence habituellement par les diviser en groupes égaux, souvent après les avoir alignés selon leur taille.
  2. L’adjudant-maître doit rassembler les pelotons dans l’ordre approprié. Au commandement de l’adjudant-maître « IDENTIFIEZ-VOUS PAR PELOTON », les adjudants de peloton répondent à tour de rôle :
    1. PELOTON No 1;
    2. No 2;
    3. PELOTON No 3.
  3. L’adjudant-maître donne ensuite l’ordre suivant : « LES PELOTONS No 1, 2 ET 3 FORMERONT LA COMPAGNIE A ».
  4. Seules la première et la dernière sous-unité utilisent le mot « peloton », indiquant le début et la fin de l’identification.

ALIGNEMENT D’UNE COMPAGNIE EN LIGNE

  1. Lorsque toutes les manœuvres sont terminées et que les troupes s’arrêtent en ligne, on procède à l’alignement de la compagnie.
  2. Au commandement « PAR LA DROITE, ALI – GNEZ », donné par le commandant de compagnie :
    1. Les officiers font demi-tour, tournent la tête et les yeux vers la gauche, s’alignent sur le commandant adjoint, puis ramènent la tête vers l’avant pour surveiller l’alignement de leurs troupes.
    2. L’adjudant de peloton ainsi que les adjudants et les sous-officiers surnuméraires tournent la tête vers la droite et s’alignent sur le sous-officier du flanc droit, qui regarde droit devant lui.
    3. Les militaires dans les rangs s’alignent par la droite, les militaires de la file de droite de la compagnie regardant droit devant eux.
    4. Les adjudants de peloton des pelotons nos 2 et 3 mesurent au pas l’intervalle séparant leur peloton du peloton qui est à leur droite, puis ils règlent la position de leur guide en conséquence. Cette manœuvre terminée, ils se replacent en ligne et s’alignent par la droite.
    5. L’adjudant-maître tourne à droite, s’éloigne de cinq pas vers la droite de la compagnie, fait demi-tour et aligne chaque rang à tour de rôle, de la même façon que pour l’alignement du peloton décrit au paragraphe 11 de la section 2.
    6. Lorsque l’adjudant-maître donne le commandement « RANG ARRIÈRE – IMMOBILE », le commandant de compagnie donne le commandement « FIXE ».
  3. Au commandement « FIXE » :
    1. les officiers font demi-tour;
    2. l’adjudant-maître retourne à sa position initiale;
    3. les autres membres de la compagnie exécutent la manœuvre demandée.
  4. Lorsque l’adjudant-maître commande la compagnie et ordonne l’alignement par la droite, l’adjudant du peloton de droite procède à l’alignement de la compagnie de la façon indiquée au paragraphe 11 de la section 2.

ALIGNEMENT D’UNE COMPAGNIE EN COLONNE ET EN COLONNE SERRÉE DE PELOTONS

  1. Lorsque toutes les manœuvres sont terminées et que les troupes font halte en colonne ou en colonne serrée de pelotons, on procède à l’alignement de la compagnie.
  2. Au commandement « PAR LA DROITE, ALI – GNEZ », donné par le commandant de compagnie :
    1. Tous les officiers font demi-tour et surveillent l’alignement tout en prenant eux-mêmes la position appropriée.
    2. Les pelotons exécutent la manœuvre demandée.
    3. Les adjudants de peloton prennent position six pas à droite du rang avant de leur unité, tel qu’indiqué au paragraphe 11 de la section 2.
    4. L’adjudant-maître va se placer six pas en avant du guide de droite du peloton de tête, s’arrête, fait demi-tour, s’assure que la file de droite de chaque peloton est bien couverte et donne l’ordre « FLANC DROIT – IMMOBILE ».
  3. Au commandement « FLANC DROIT – IMMOBILE », les adjudants de peloton alignent leur peloton de la façon habituelle. Une fois l’alignement terminé, les adjudants de peloton donnent successivement les commandements « PELOTON No 1 – IMMOBILE », « No 2 – IMMOBILE » et « PELOTON No 3 – IMMOBILE ».
  4. Dès que le commandement « PELOTON No 3 – IMMOBILE » a été donné, le commandant de compagnie donne le commandement « COMPAGNIE A – FIXE ».
  5. Au commandement « COMPAGNIE A – FIXE » :
    1. les officiers font demi-tour;
    2. l’adjudant-maître retourne à sa position initiale;
    3. les adjudants de peloton retournent à leur position normale;
    4. les autres membres de la compagnie exécutent la manœuvre demandée.

RASSEMBLEMENT D’UNE COMPAGNIE

  1. Avant le rassemblement de la compagnie, les adjudants de peloton font l’appel et passent leur peloton en revue. Ils placent ensuite leur peloton (les militaires étant alignés selon leur taille, si un ordre à cet effet a été donné) selon les instructions de l’adjudant-maître, généralement en bordure du terrain de rassemblement. Enfin, ils rendent compte de leurs effectifs à l’adjudant-maître avant que les guides ne soient appelés.
  2. La compagnie peut se rassembler de différentes façons, soit :
    1. en ligne;
    2. en colonne de pelotons;
    3. en colonne serrée de pelotons.
  3. La compagnie se rassemble ordinairement au centre du terrain qui lui est assigné. D’après les effectifs de la compagnie et sa largeur de front, l’adjudant-maître détermine l’endroit où doivent se placer les guides, de la façon suivante :
    1. si la compagnie est rassemblée en colonne de pelotons ou en colonne serrée de pelotons, il divise par deux la largeur de front du peloton de tête (qui est en même temps le peloton comptant le plus de membres), puis il fait un nombre égal de pas vers le flanc droit, depuis le centre de la compagnie;
    2. si la compagnie est rassemblée en ligne, il divise par deux la largeur de front de la compagnie, en incluant les intervalles, puis il marche vers le flanc droit en faisant le nombre de pas approprié.
  4. Le tableau 7-3-1 contient la liste des commandements et des mouvements propres au rassemblement de la compagnie.
Table 7-3-1 Rassemblement d’une compagnie
No. Commandement Donné par Exécution Observations
1 - - L’adjum va se placer face à la position que doit occuper le guide du peloton no 1, à trois pas à gauche de celle-ci. Les pelotons se placent générale­ment en bordure du terrain de rassemblement, leurs membres adoptant la position repos. L’adjum doit faire face à la future position du rang avant si la compagnie est censée adopter la formation en ligne, ou au futur emplacement du flanc droit si la compagnie est censée se rassembler en colonne de pelotons ou en colonne serrée de pelotons.
2 « GUIDES » Adjum Les guides de peloton adoptent la position du garde-à-vous, portent l’arme à l’épaule et s’avancent sur le terrain de rassemblement. Le guide du peloton no 1 s’arrête à trois pas de l’adjum, face à celui-ci. Les autres guides s’arrêtent à la gauche du guide du peloton no 1 et s’alignent par la droite épaule à épaule. Après s’être alignés, ils tournent succes­sivement la tête vers l’avant en commençant par la droite. Les guides gardent l’arme à l’épaule. Les membres des pelotons alignés en bordure du terrain de rassemblement adoptent la position en place repos. Ils doivent observer la pause réglementaire entre les mouvements.
3 « GUIDES,
NUMÉRO – TEZ »
Adjum Les guides numérotent les pelotons successivement, en commençant par la droite : « un », « deux », etc. -
4 « PELOTON No 1, À DROITE, LES AUTRES À GAUCHE,
TOUR – NEZ »
Adjum Le guide du peloton no 1 tourne à droite, les autres tournent à gauche. L’adjum indique le nombre de pas que doivent faire les guides des pelotons nos 2 et 3 après avoir tourné à gauche.
5 « PELOTON No 1, IMMOBILE, LES AUTRES, PAS CADENCÉ –  MARCHE » Adjum Le guide du peloton no 1 reste immobile, les autres parcourent la distance nécessaire au pas cadencé et s’arrêtent. -
6 « PELOTON No 1, IMMOBILE, LES AUTRES,
DEMI-TOUR,
TOUR – NEZ »
Adjum Le guide du peloton no 1 reste immobile, les autres font demi-tour et s’alignent sur le guide du peloton no 1. L’adjum effectue une conversion pour aller se placer six pas en avant du guide du peloton no 1 et s’assure que les guides sont couverts.
7 « GUIDES –  IMMOBILES » Adjum Les guides restent immobiles. Si la compagnie se rassemble en ligne, l’adjum doit procéder de la façon indiquée au no 7a. Si la compagnie se rassemble en colonne ou en colonne serrée, l’adjum tourne à droite et va se placer à la halte devant l’endroit où le peloton de tête doit se rassembler, au centre et à une distance de six pas, puis tourne à gauche pour faire face à la position que la compagnie occupera. L’adjum donne ensuite le commandement indiqué au no 8.
7a « GUIDES, À GAUCHE,
TOUR – NEZ »
Adjum Les guides tournent à gauche. Les guides se trouvent placés en ligne. L’adjum effectue alors une conversion pour aller se placer face au futur centre de la compagnie, à six pas de celui-ci.
8 « COMPAGNIE __, RASSEMBLE­MENT – MARCHE » Adjum Les adjudants de peloton se mettent au garde-à-vous et font demi-tour de façon à faire face à leur peloton. -
9 « PELOTON No 1, GARDE-À – VOUS » Adj du pon no 1 Le peloton exécute l’ordre donné. Les adjudants des pelotons nos 2 et 3 ordonnent successivement à leur peloton de se mettre au garde-à-vous, à la suite du peloton no 1.
10 « PELOTON No 1, À L’ÉPAULE – ARMES » Adj du pon no 1 Le peloton exécute l’ordre donné. Les adjudants des pelotons nos 2 et 3 donnent successivement le même ordre à leur peloton, à la suite de l’adj du peloton no1.
11 « PELOTON No 1, (À DROITE,
TOUR – NEZ;)
PAS CADENCÉ –  MARCHE »
Adj du pon no 1 Le peloton exécute l’ordre donné. Comme ci-dessus.
12 « PELOTON No 1 –  HALTE » Adj du pon no 1 Le peloton s’arrête dans la ligne de son guide. Comme ci-dessus. Pendant que les pelotons s’alignent, les officiers se rendent sur le terrain de rassemblement et entament la promenade, habituellement sur le flanc.
13 « PELOTON No 1, VERS L’AVANT, À GAUCHE,
TOUR – NEZ »
Adj du pon no 1 Le peloton exécute l’ordre donné. Comme ci-dessus. Dès que l’adjudant du peloton no 3 donne le commandement « À GAUCHE TOUR  – NEZ », les trois adjudants font demi-tour et font face à l’avant ensemble.
14 « COMPAGNIE __, AU PIED – ARMES » Adjum La compagnie exécute l’ordre donné. -
15 « COMPAGNIE __, OUVREZ LES RANGS – MARCHE » Adjum La compagnie exécute l’ordre donné. -
16 « COMPAGNIE __, PAR LA DROITE,
ALI – GNEZ »
Adjum La compagnie exécute l’ordre donné. L’adjum et les adjudants de peloton procèdent à l’alignement de la compagnie.
17 « COMPAGNIE __, FIXE » Adjum La compagnie exécute l’ordre donné. -
18 « PELOTONS, FAITES
RAP – PORT »
Adjum Les adjudants de peloton rendent compte de l’effectif de leur peloton. Les adjudants de peloton désignent leur peloton conformément à la procédure d’identification établie. Pendant ce temps, les officiers se placent en vue de rejoindre les rangs. Le commandant adjoint (cmdtA) de la compagnie se place deux pas derrière l’adjum.
19 - - L’adjum fait demi-tour, salue et remet le commandement de la compagnie au cmdtA. Le cmdtA ordonne à l’adjum de rejoindre les rangs. L’adjum salue, tourne à droite et va prendre position. Le cmdtA fait deux pas en avant pour aller se placer à l’endroit auparavant occupé par l’adjum. Tous les saluts doivent être rendus. Le cmdtA doit attendre que l’adjum soit parvenu à sa nouvelle position avant de donner d’autres commandements.
20 « MESSIEURS LES OFFICIERS, À VOS –  POSTES » CmdtA Les officiers exécutent l’ordre donné. Les adjudants de peloton rendent compte de l’effectif de leur peloton et, après avoir reçu l’ordre de se rendre à leur poste, ils tournent à droite pour l’exécuter. La compagnie est maintenant prête, au moment convenu, à accueillir son commandant (cmdt cie). Ce dernier s’avance sur le terrain de rassemblement et va se placer à deux pas du cmdtA. Le cmdtA fait demi-tour et met la compagnie au garde-à-vous à l’arrivée du cmdt cie.
21 « COMPAGNIE __, GARDE-À – VOUS » CmdtA Le cmdtA salue et rend compte de la situation de la compagnie à son commandant. Le cmdt cie donne l’ordre au cmdtA de se rendre à son poste. Le cmdtA salue, tourne à droite et prend position en effectuant une série de conversions. Le cmdt cie avance de deux pas pour prendre place à l’endroit occupé auparavant par le cmdtA. Tous les saluts doivent être rendus. Le cmdt cie attend que le cmdtA soit parvenu à sa nouvelle position avant de donner d’autres commandements.
22 « COMPAGNIE __, EN PLACE
RE – POS »
Cmdt cie La compagnie exécute l’ordre donné. Le cmdt cie peut alors passer les pelotons en revue, ordonner aux commandants de peloton de passer leur peloton en revue ou encore diriger l’entraînement ou la prise d’armes de la compagnie.

Table 7-3-1 Rassemblement d’une compagnie

Figure 7-3-5 Officiers rejoignant leur poste

OFFICIERS REJOIGNANT LEUR POSTE

  1. Les officiers peuvent entreprendre la promenade une fois que les pelotons se sont alignés (tableau 7-3-1, no 12; voir aussi chapitre 9, section 1, paragraphe 7). Ils continuent à marcher ainsi jusqu’à ce que le commandant adjoint soit prêt à accepter de l’adjudant-maître le commandement de la compagnie.
  2. Les commandants de peloton et les officiers surnuméraires se placent à cinq pas derrière le commandant adjoint, l’officier du centre étant directement derrière lui. L’alignement se fait automatiquement, et les officiers adoptent successivement, à partir de la droite, la position en place repos.
  3. Une fois que le commandant adjoint a donné l’ordre à l’adjudant-maître de rejoindre son poste et qu’il s’est lui-même rendu à la place occupée précédemment par l’adjudant-maître, il fait demi-tour et ordonne aux officiers de prendre leurs postes.
  4. Au commandement « MESSIEURS LES OFFICIERS À VOS – POSTES », donné par le commandant adjoint, les officiers se placent au garde-à-vous, saluent, tournent à gauche et se dirigent vers leurs pelotons respectifs en s’approchant de leur adjudant de peloton par le flanc droit (figure 7-3-5).
  5. La remise du commandement aux commandants de peloton se fait de la même façon que pour les pelotons manœuvrant séparément. Une fois les adjudants de peloton rendus à leur nouvelle position, les pelotons adoptent successivement la position en place repos à partir de l’avant (à droite), sur l’ordre de leur commandant. Lorsque le dernier commandant de peloton a ordonné à son peloton de prendre la position en place repos, les commandants de peloton font demi-tour et adoptent ensemble la position en place repos.

REVUE DU COMMANDANT DE COMPAGNIE

  1. Pour la revue du commandant, la compagnie ouvre les rangs.
  2. Lorsque le commandant de compagnie désire passer sa compagnie en revue, il inspecte chaque peloton séparément, accompagné, en général, du commandant de peloton concerné, du commandant adjoint de la compagnie et de l’adjudant-maître. Il donne le commandement « PELOTON No 1, IMMOBILE, LES AUTRES, EN PLACE RE –  POS », puis entreprend sa revue en commençant par le peloton no 1.
  3. Au moment où le commandant de compagnie s’approche du peloton qui est au garde-à-vous, le commandant de peloton tourne à droite, prend position trois pas en avant du guide de peloton, salue le commandant de compagnie et rend compte de l’effectif de son peloton (figure 7-3-6). Les autres commandants de peloton observent le commandant de compagnie et, dès que celui-ci arrive au rang arrière du peloton précédent, font demi-tour de façon à faire face à leur peloton, donnent l’ordre à leur peloton d’adopter la position du garde-à-vous, tournent à gauche et vont se placer trois pas en avant de leur guide, où ils saluent le commandant de compagnie à son arrivée et rendent compte de l’effectif de leur peloton.
  4. Si le commandant de compagnie ne désire pas passer lui-même la compagnie en revue, il peut donner l’ordre aux commandants de peloton de le faire. Les commandants de peloton passent alors leur peloton en revue, accompagnés des adjudants de peloton.

Figure 7-3-6 Revue du commandant de compagnie – Compagnie en ligne, en colonne ou en colonne serrée de pelotons

  1. Une fois la revue terminée, chacun des commandants de peloton doit retourner se placer en face de son peloton, au centre, et donner l’ordre de fermer les rangs et d’adopter la position en place repos. Il fait alors demi-tour pour se retrouver face à l’avant, adopte la position en place repos et attend les ordres du commandant de compagnie.
  2. Après la revue de la compagnie, le commandant de compagnie donne le commandement « COMPAGNIE A, GARDE-À – VOUS », puis prend l’une des mesures suivantes :
    1. il procède à l’exercice de compagnie ou poursuit les manœuvres prévues pour le rassemblement en cours (figure 7-3-7 et articles subséquents);
    2. il remet le commandement de la compagnie au commandant adjoint;
    3. il ordonne aux officiers de quitter leur poste et remet le commandement de la compagnie à l’adjudant-maître; ou
    4. il ordonne au commandant adjoint, à l’adjudant-maître et à l’adjudant (guide de gauche) de quitter les rangs et, aux commandants de peloton, de prendre leur peloton en charge.

OFFICIERS QUITTANT LEUR POSTE

  1. Avant de donner l’ordre aux officiers de quitter leur poste, le commandant de compagnie se place de façon que les officiers puissent faire halte devant lui à la distance requise, tout en laissant assez d’espace à l’adjudant de peloton pour qu’il puisse prendre la place laissée libre par le commandant du peloton de tête, s’il s’agit d’une formation en colonne, ou par le commandant du peloton du centre, s’il s’agit d’une formation en ligne.
  2. Le commandant de compagnie donne le commandement « OFFICIERS, ROMPEZ LES – RANGS » pendant que la compagnie se tient au garde-à-vous.
  3. Les officiers se placent en ligne en prenant le chemin le plus court. Ils se positionnent face au commandant, à cinq pas de lui. Les officiers des deux extrémités doivent être à égale distance du commandant et le commandant adjoint se place à droite. L’intervalle entre les officiers doit correspondre à la longueur d’un bras (le bras ne devant pas être levé). Quand tous les officiers sont en place, le commandant adjoint s’avance d’un demi-pas. Dès qu’il a exécuté son mouvement du pied droit, tous les officiers observent la pause réglementaire, puis font le salut. Une fois que le commandant de compagnie a fini de s’adresser à eux, ils saluent tous ensemble et reculent de cinq pas, s’arrêtent, font demi-tour, rengainent les épées et adoptent la position en place repos. Lorsque le commandant de compagnie donne le commandement « ROM – PEZ », le commandant adjoint recule d’un demi-pas. Tous les officiers observent alors la pause réglementaire, saluent de la main et quittent immédiatement le terrain de rassemblement.
  4. Au commandement « OFFICIERS, ROMPEZ LES – RANGS », les adjudants de peloton contournent le flanc gauche de leur peloton et prennent place aux endroits précédemment occupés par les commandants de peloton. Si les troupes sont en armes, les adjudants de peloton mettent l’arme à l’épaule avant de contourner le flanc gauche, puis la mettent au pied en arrivant à leur nouvelle position.
  5. Une fois que les adjudants de peloton sont en place et que les officiers ont rompu les rangs, le commandant de compagnie donne le commandement « COMPAGNIE A, EN PLACE RE – POS ».
  6. Lorsque les membres de la compagnie sont en position en place repos, le commandant de compagnie ordonne à l’adjudant-maître de s’avancer. Ce dernier se présente, salue, reçoit ses instructions et salue de nouveau. Le commandant de compagnie se retourne ensuite et quitte le terrain de rassemblement. L’adjudant‑maître ordonne à la compagnie de se mettre au garde-à-vous au départ du commandant. L’adjudant‑maître exerce ensuite le commandement en suivant les instructions reçues.

COMPAGNIE EN COLONNE (OU EN COLONNE SERRÉE) DE PELOTONS FORMANT COLONNE PAR TROIS (OU COLONNE DE ROUTE)

  1. Au commandement « COMPAGNIE A, VERS LA DROITE, EN COLONNE PAR TROIS, À DROITE, TOUR – NEZ » :
    1. la compagnie tourne à droite;
    2. le commandant adjoint se rend à l’endroit qu’il doit occuper pour cette formation.
    Dès que le commandant adjoint arrive à la nouvelle position, le commandant du peloton de tête donne le commandement « PELOTON No 1, PAR LA GAUCHE, PAS CADENCÉ – MARCHE » (figure 7-3-7).
  2. Les commandants du deuxième et du troisième peloton donnent successivement le commandement « PELOTON No 2 (3), VERS LA GAUCHE - GAUCHE, PAR LA GAUCHE, PAS CADENCÉ – MARCHE ». Ces commandements sont échelonnés de façon à créer les intervalles appropriés entre les pelotons. Dès que leur unité se trouve alignée sur le peloton de tête, les commandants de peloton donnent le commandement « PELOTON No 2 (3), VERS LA DROITE – DROITE ». Une fois que leur peloton a exécuté la conversion, ils donnent l’ordre « PAR LA GAUCHE ».

Figure 7-3-7 Exercice de compagnie

  1. Si la compagnie est en marche en colonne de pelotons, le commandement donné est : « EN SUCCESSION DE PELOTONS, VERS LA DROITE EN COLONNE PAR TROIS », après quoi :
    1. le commandant du peloton de tête donne le commandement « PELOTON No 1, À DROITE, TOUR –  NEZ »;
    2. à mesure que le deuxième et le troisième peloton atteignent l’endroit occupé précédemment par le peloton de tête, les commandants de peloton leur donnent l’ordre de tourner à droite;
    3. le commandant adjoint de la compagnie se rend directement à sa nouvelle position en interceptant le peloton de tête.
  2. Une compagnie peut former une colonne par trois de la même manière, en tournant vers la gauche : il suffit d’inverser les termes « gauche » et « droite » dans les paragraphes ci-dessus. La compagnie peut aussi recevoir l’ordre de se déplacer vers l’avant ou vers l’arrière en colonne par trois depuis la droite ou la gauche : les pelotons font alors une conversion dans la direction indiquée après avoir effectué leur virage.
  3. De même, une compagnie peut recevoir l’ordre de se déplacer vers la droite ou vers la gauche pour adopter la formation en colonne de route. La compagnie étant à la halte, le commandant du peloton de tête attend que tous les officiers et adjudants se soient rendus à leur nouveau poste, puis il donne le commandement « PELOTON No 1 (2), PAR LA GAUCHE (DROITE), PAS CADENCÉ – MARCHE ». C’est uniquement dans des circonstances exceptionnelles qu’une compagnie en marche en colonne de pelotons reçoit l’ordre de former une colonne de route; si cet ordre est donné, les officiers et les adjudants se rendent à leur nouveau poste au pas de gymnastique.

COMPAGNIE EN COLONNE PAR TROIS (OU COLONNE DE ROUTE) FORMANT COLONNE (OU COLONNE SERRÉE) DE PELOTONS À LA HALTE PAR UN FLANC

Figure 7-3-8 Exercice de compagnie – Façon de passer de la formation en colonne de pelotons à la formation en colonne par trois, et vice versa

  1. Au commandement « COMPAGNIE A, À LA HALTE, FACE À GAUCHE, FORMEZ COLONNE (SERRÉE) DE PELOTONS » :
    1. Le commandant du peloton de tête donne le commandement « PELOTON No 1 – HALTE ». Une fois le peloton arrêté, le commandant de peloton rejoint sa position en ligne, au besoin, face au peloton.
    2. L’adjudant-maître, après s’être arrêté au commandement du commandant de peloton, tourne à droite, mesure au pas la distance nécessaire entre les pelotons nos 1 et 2, puis s’arrête.
  1. Le commandant du deuxième peloton donne le commandement « PELOTON No 2, VERS LA DROITE – DROITE », en s’assurant qu’il y a suffisamment d’espace entre son peloton et le flanc gauche du peloton no 1. Le commandant du troisième peloton fait effectuer à son peloton une conversion vers la droite, au même endroit que le deuxième peloton (figure 7-3-8).
  2. Lorsque le guide du deuxième peloton se trouve vis-à-vis de l’adjudant-maître, le commandant de peloton donne le commandement « PELOTON No 2, VERS LA GAUCHE – GAUCHE ». Le peloton s’arrête à un pas de l’adjudant-maître et le commandant de peloton se rend à sa position en ligne, au besoin, face au peloton.
  3. Une fois que le deuxième peloton s’est arrêté, l’adjudant-maître calcule le nombre de pas nécessaires entre les pelotons nos 2 et 3, puis s’arrête. Lorsque le guide du peloton no 3 se trouve vis-à-vis de l’adjudant‑maître, le commandant de peloton donne le commandement « VERS LA GAUCHE – GAUCHE », puis fait arrêter son peloton à un pas de l’adjudant-maître. Le commandant de peloton se rend à sa position en ligne, au besoin, et fait face au peloton, tandis que l’adjudant-maître va occuper la position qui lui est assignée dans la formation en colonne serrée de pelotons.
  4. Une fois l’adjudant-maître en position pour la formation en colonne serrée de pelotons, les commandants de pelotons donnent successivement, à partir de l’avant, le commandement « PELOTON No 1 (2), (3), VERS L’AVANT, À GAUCHE, TOUR – NEZ ». Dès que le commandant du peloton de queue a donné son commandement, les trois commandants de peloton font demi-tour ensemble.
  5. Le personnel mentionné ci-dessous change de position comme suit :
    1. Le commandant de compagnie, après avoir donné l’ordre d’adopter la formation en colonne de pelotons, continue d’avancer, puis s’arrête en même temps que le commandant du peloton de tête, puis se rend à sa nouvelle position devant le peloton de tête, au centre, et fait face à la compagnie.
    2. Le commandant adjoint s’arrête en même temps que le peloton de tête (dans la formation en colonne par trois) ou de queue (dans la formation en colonne de route) puis, en se dirigeant vers la droite, il se rend à sa nouvelle position dans la formation en colonne de pelotons.
    3. Après avoir fait halte et tourné à gauche avec le peloton de queue, l’adjudant se remet en marche et, en effectuant une série de conversions, passe derrière le peloton no 3 pour aller rejoindre sa nouvelle position dans la colonne de pelotons.
    4. Les adjudants de peloton tournent à gauche lorsque leur commandant de peloton donne l’ordre « PELOTON No __, VERS L’AVANT, À GAUCHE, TOUR – NEZ ».
  6. Si la compagnie doit former une colonne de pelotons à la halte, par la droite, on doit lire les paragraphes ci-dessus en inversant les termes « gauche » et « droite ».

COMPAGNIE EN COLONNE SERRÉE DE PELOTONS FORMANT COLONNE DE PELOTONS

  1. À la halte. Au commandement « À LA HALTE, SUR LE PELOTON No __, FORMEZ – COLONNE » :
    1. Sur le peloton de queue. Le peloton de queue reste immobile. Les autres pelotons se déplacent sur l’ordre de leur commandant et s’arrêtent à la distance appropriée pour former la colonne, cette distance ayant été mesurée par l’adjudant-maître.
    2. Sur le peloton de tête. Le peloton de tête reste immobile. Les autres pelotons font demi-tour, franchissent la distance requise, s’arrêtent et font demi-tour, l’adjudant-maître ayant, au préalable, mesuré la distance à parcourir.
    3. Sur le peloton du centre. Le peloton de tête se met en marche au commandement de son commandant et s’arrête à la distance appropriée. Le peloton du centre reste immobile et le peloton de queue fait demi-tour, franchit la distance requise, s’arrête et fait demi-tour, l’adjudant-maître ayant, au préalable, mesuré la distance à parcourir.
  2. Au départ. Au commandement « COMPAGNIE A, AVANCEZ EN – COLONNE » :
    1. le commandant du peloton de tête donne le commandement « PELOTON No 1, AVANCEZ PAR LA DROITE, PAS CADENCÉ – MARCHE »;
    2. les autres commandants de peloton font avancer leur peloton successivement, à la distance appropriée, au même pas que le peloton de tête.
  3. En marchant. La compagnie peut passer de la formation en colonne serrée à la formation en colonne de pelotons, soit sur le peloton de queue, soit sur le peloton de tête :
    1. Sur le peloton de queue. Au commandement « COMPAGNIE A, FORMEZ COLONNE SUR LE PELOTON No 3, LES AUTRES, AU PAS DE GYMNASTIQUE – MARCHE », la compagnie forme colonne sur le peloton de queue. Lorsque le peloton du centre et celui de tête ont parcouru la distance appropriée, leurs commandants donnent le commandement « CHANGEZ DE CADENCE, PAS CADENCÉ –  MARCHE ».
    2. Sur le peloton de tête. Au commandement « COMPAGNIE A, FORMEZ COLONNE SUR LE PELOTON No 1, LES AUTRES, MARQUEZ LE – PAS », la compagnie forme colonne sur le peloton de tête. Lorsque le peloton du centre et celui de queue ont parcouru la distance appropriée, leurs commandants donnent le commandement « VERS L’A – VANT ».

COMPAGNIE EN COLONNE DE PELOTONS FORMANT COLONNE SERRÉE DE PELOTONS

  1. À la halte. Au commandement « SUR LE PELOTON No __ FORMEZ COLONNE SERRÉE, LES AUTRES, PAS CADENCÉ – MARCHE », les pelotons se rapprochent du peloton de direction et s’arrêtent sur l’ordre de leur commandant, une fois à la distance requise. L’adjudant-maître mesure cette distance au pas.
  2. En marchant
    1. Au commandement « SUR LE PELOTON No __, FORMEZ COLONNE SERRÉE, LES AUTRES, PAS DE GYMNASTIQUE – MARCHE », les pelotons se rapprochent du peloton désigné et, une fois arrivés à la distance requise, reçoivent de leur commandant le commandement « CHANGEZ DE CADENCE, PAS CADENCÉ – MARCHE ».
    2. Au commandement « À LA HALTE, FORMEZ COLONNE SER – RÉE », le commandant du peloton de tête fait arrêter son peloton, puis les autres commandants de peloton font de même dès que leur peloton s’est suffisamment déplacé.

COMPAGNIE EN COLONNE (OU EN COLONNE SERRÉE) DE PELOTONS À LA HALTE SE DÉPLAÇANT VERS UN FLANC SUR TROIS RANGS

  1. Aux commandements « COMPAGNIE A, VERS LA DROITE, EN COLONNE (SERRÉE) DE PELOTONS, SUR TROIS RANGS, À DROITE, TOUR – NEZ »; et « COMPAGNIE A, PAS CADENCÉ – MARCHE », la compagnie tourne à droite et se met en marche au pas cadencé. Le commandant de compagnie désigne alors le flanc de direction.

COMPANY IN COLUMN OF PLATOONS FORMING LINE FACING A FLANK

  1. À la halte
    1. Au commandement « PELOTONS, CHANGEZ DE DIRECTION VERS LA GAUCHE, EN LIGNE, À GAUCHE, FOR – MEZ »; et « PAS CADENCÉ – MARCHE », les pelotons exécutent les mouvements de la façon prescrite pour l’exercice d’escouade. La compagnie marque le pas jusqu’à ce que soit donné le commandement « VERS L’A – VANT » ou « HALTE ».
    2. Au commandement « PELOTONS, À LA HALTE, CHANGEZ DE DIRECTION VERS LA GAUCHE, EN LIGNE, À GAUCHE, FOR – MEZ »; et « PAS CADENCÉ – MARCHE », les pelotons exécutent les mouvements de la façon prescrite pour l’exercice d’escouade et s’arrêtent une fois la manœuvre effectuée.
  2. En marchant
    1. Au commandement « PELOTONS, À LA HALTE, CHANGEZ DE DIRECTION VERS LA GAUCHE, EN LIGNE, À GAUCHE, FOR – MEZ », les pelotons exécutent les mouvements de la façon prescrite pour l’exercice d’escouade et s’arrêtent une fois la manœuvre effectuée.
    2. Au commandement « PELOTONS, CHANGEZ DE DIRECTION VERS LA GAUCHE, EN LIGNE, À GAUCHE, FOR – MEZ », les pelotons exécutent les mouvements de la façon prescrite pour l’exercice d’escouade. La compagnie marque le pas jusqu’à ce que soit donné le commandement « VERS L’A – VANT » ou « HALTE ».

Figure 7-3-9 Compagnie en ligne formant colonne de pelotons, vers un flanc

COMPAGNIE EN LIGNE FORMANT COLONNE DE PELOTONS VERS UN FLANC

  1. À la halte
    1. Au commandement « PELOTONS, À LA HALTE, CHANGEZ DE DIRECTION VERS LA DROITE, EN COLONNE, À DROITE, FORMEZ; PAS CADENCÉ – MARCHE », les pelotons exécutent les mouvements de la façon prescrite pour l’exercice d’escouade et font halte une fois la manœuvre effectuée (figure 7-3-9).
    2. Au commandement « PELOTONS, CHANGEZ DE DIRECTION VERS LA DROITE, EN COLONNE, À DROITE, FORMEZ; PAS CADENCÉ – MARCHE », les pelotons exécutent les mouvements de la façon prescrite pour l’exercice d’escouade. La compagnie marque le pas jusqu’à ce que soit donné le commandement « VERS L’A – VANT » ou « HALTE ».
  2. En marchant
    1. Au commandement « PELOTONS, À LA HALTE, CHANGEZ DE DIRECTION VERS LA DROITE, EN COLONNE, À DROITE, FOR – MEZ », les pelotons exécutent les mouvements de la façon prescrite pour l’exercice d’escouade et s’arrêtent une fois la manœuvre effectuée.
    2. Au commandement « PELOTONS, CHANGEZ DE DIRECTION VERS LA DROITE, EN COLONNE, À DROITE, FOR – MEZ », les pelotons exécutent les mouvements de la façon prescrite pour l’exercice d’escouade. La compagnie marque le pas jusqu’à ce que soit donné le commandement « VERS L’A –  VANT » ou « HALTE ».

COMPAGNIE EN COLONNE PAR TROIS EN MARCHE FORMANT COLONNE DE PELOTONS VERS UN FLANC

  1. Au commandement « COMPAGNIE A, FACE À GAUCHE, AVANCEZ EN COLONNE » :
    1. le commandant du peloton de tête donne le commandement « PELOTON No 1, À GAUCHE, TOUR – NEZ »;
    2. lorsque les pelotons nos 2 et 3 atteignent la position occupée précédemment par le peloton de tête, leurs commandants leur ordonnent de tourner à gauche (figure 7-3-10).
  2. Dès qu’un peloton a tourné, le commandant de celui-ci désigne le flanc de direction.
  3. Le commandant adjoint et l’adjudant prennent leur position dans la formation en colonne en coordonnant leurs mouvements avec les commandements des commandants des pelotons nos 1 et 3.

Figure 7-3-10 Compagnie en colonne par trois en marche formant colonne de pelotons vers un flanc

COMPAGNIE EN COLONNE DE PELOTONS FORMANT LIGNE DANS LA MÊME DIRECTION

  1. À la halte
    1. Au commandement « À LA HALTE, SUR LA GAUCHE, FORMEZ LIGNE, LES AUTRES, À GAUCHE, OBLI – QUEZ; PAS CADENCÉ – MARCHE » :
      1. le peloton de tête reste immobile;
      2. les autres obliquent à gauche et, au second commandement, commencent à marcher.
  2. Les commandants de peloton donnent le commandement « À DROITE, OBLI – QUEZ » lorsque leur peloton arrive vis-à-vis de l’endroit où il doit se placer en ligne. Une fois leur peloton en place, ils lui donnent l’ordre de faire halte.
  3. En marchant
    1. Au commandement « À LA HALTE, SUR LA GAUCHE, FORMEZ LIGNE; LES AUTRES, VERS LA GAUCHE, OBLI – QUEZ » :
      1. le commandant du peloton de tête donne le commandement « HALTE »;
      2. les autres commandants de peloton donnent le commandement « À DROITE, OBLI – QUEZ » lorsque leur peloton arrive vis-à-vis de l’endroit où il doit se placer en ligne. Une fois leur peloton en place, ils lui donnent l’ordre de faire halte.
  4. Si le commandement « À LA HALTE » n’est pas donné, le peloton de tête continue à avancer au pas cadencé tandis que les autres avancent au pas de gymnastique. Dans ce cas, le commandement « VERS LA GAUCHE, OBLI – QUEZ » est suivi du commandement « VERS LA DROITE, OBLIQUEZ, CHANGEZ DE CADENCE, PAS DE GYMNASTIQUE – MARCHE ». Lorsque le deuxième et le troisième peloton atteignent leur position, les commandants donnent le commandement « CHANGEZ DE CADENCE, PAS CADENCÉ – MARCHE ».

COMPAGNIE EN LIGNE FORMANT COLONNE (OU COLONNE SERRÉE) DE PELOTONS DANS LA MÊME DIRECTION

  1. À la halte. Au commandement « À LA HALTE, SUR LE PELOTON No 1, FORMEZ COLONNE (SERRÉE), LES AUTRES À DROITE, TOURNEZ; PAS CADENCÉ – MARCHE » :
    1. le peloton désigné reste immobile;
    2. les autres pelotons tournent à droite, se mettent en marche au pas cadencé et forment colonne (ou colonne serrée) de pelotons à l’arrière du peloton désigné, comme lorsqu’il s’agit de passer de la formation en colonne par trois à la formation en colonne de pelotons (voir paragraphes 51 à 57).
  2. En marchant. Au commandement « AVANCEZ EN COLONNE, LES AUTRES, À DROITE, TOUR –  NEZ », le peloton de droite continue à marcher vers l’avant, les autres pelotons tournent à droite (pendant que le commandant de compagnie se rend directement à sa nouvelle position) et les commandants des autres pelotons donnent le commandement « À GAUCHE, TOUR – NEZ » dès que leur peloton atteint sa position dans la colonne.

COMPAGNIE EN COLONNE DE PELOTONS SE DÉPLAÇANT VERS UN FLANC FORMANT COLONNE PAR TROIS PAR CONVERSION

  1. Au commandement « AVANCEZ EN COLONNE PAR TROIS, PELOTONS, VERS LA GAUCHE –  GAUCHE », les pelotons font immédiatement une conversion vers la gauche.

COMPAGNIE EN COLONNE PAR TROIS FORMANT COLONNE DE PELOTONS SE DÉPLAÇANT VERS UN FLANC PAR CONVERSION

  1. Au commandement « VERS LA DROITE, EN COLONNE DE PELOTONS, SUR TROIS RANGS, PELOTONS, VERS LA DROITE – DROITE », les pelotons font immédiatement une conversion.

Figure 7-3-11 Compagnie en colonne par trois formant colonne de pelotons dans la même direction

COMPAGNIE EN COLONNE PAR TROIS FORMANT COLONNE DE PELOTONS DANS LA MÊME DIRECTION

  1. À la halte
    1. Au commandement « À LA HALTE, SUR LA GAUCHE, EN COLONNE, FORMEZ  PELOTONS; PAS CADENCÉ – MARCHE », les pelotons exécutent les mouvements demandés.
    2. Pour former une colonne serrée de pelotons, la manœuvre est la même, avec les différences suivantes :
      1. le commandant de la compagnie doit donner le commandement « SUR LA GAUCHE, EN COLONNE SERRÉE, FORMEZ PELOTONS; PAS CADENCÉ – MARCHE »;
      2. le peloton de tête doit former le peloton de la façon habituelle;
      3. dès que le peloton du centre et le peloton de queue sont formés, les commandants de peloton doivent donner le commandement « PELOTON No __, VERS L’A – VANT », et lorsque ces pelotons se trouvent à la distance requise pour la formation en colonne serrée, les commandants donnent le commandement « PELOTON No __, MARQUEZ LE – PAS »;
      4. le commandant de la compagnie donne alors le commandement « COMPAGNIE A, VERS L’A – VANT » ou « HALTE ».
  2. En marchant
    1. Au commandement « SUR LA GAUCHE, EN COLONNE, FORMEZ – PELOTONS », les pelotons exécutent les mouvements demandés (figure 7-3-11).
    2. Pour former une colonne serrée de pelotons, la manœuvre est la même, avec les différences suivantes :
      1. le commandant de compagnie doit donner le commandement « SUR LA GAUCHE, EN COLONNE SERRÉE, FORMEZ – PELOTONS »;
      2. le peloton de tête doit former le peloton de la façon habituelle;
      3. dès que le peloton du centre et le peloton de queue sont formés, les commandants de peloton doivent donner le commandement « PELOTON No __ VERS L’A – VANT », et lorsque ces pelotons se trouvent à la distance requise pour la formation en colonne serrée, les commandants doivent donner le commandement « PELOTON No __, MARQUEZ LE – PAS »;
      4. le commandant de compagnie doit alors donner le commandement « COMPAGNIE A, VERS L’A – VANT » ou « HALTE ».

COMPAGNIE EN COLONNE DE PELOTONS CHANGEANT DE DIRECTION EN FORMANT LES RANGS

  1. Au commandement « PAR LA DROITE, CHANGEZ DE DIRECTION, VERS LA DROITE », le commandant du peloton de tête donne le commandement « PELOTON No 1, VERS LA DROITE, FOR – MEZ », puis « VERS L’A – VANT ». Les autres pelotons font de même en arrivant au même endroit (figure 7-3-12).

COMPANY IN CLOSE COLUMN OF PLATOONS ON THE MARCH FORMING LINE FACING A FLANK

  1. Au commandement « À LA HALTE, FACE À GAUCHE, FORMEZ – LIGNE », le commandant du peloton de queue donne le commandement « PELOTON No 3, VERS LA GAUCHE, FOR – MEZ ». Les commandants des autres pelotons donnent le même commandement de façon que leurs pelotons se rendent à leurs positions en ligne.
  2. Si le commandement d’avertissement « À LA HALTE » n’est pas donné, la compagnie marque le pas jusqu’à ce que soit donné le commandement « VERS L’A – VANT » ou « HALTE ».

Figure 7-3-12 Compagnie en colonne de pelotons changeant de direction en formant les rangs

COMPAGNIE EN COLONNE SERRÉE DE PELOTONS À LA HALTE, FORMANT LIGNE DANS LA MÊME DIRECTION

  1. Au commandement « SUR LA GAUCHE, FORMEZ LIGNE, LES AUTRES, À GAUCHE, TOURNEZ; PAS CADENCÉ – MARCHE », les pelotons de queue font une conversion à droite, puis à gauche, pour aller prendre position en ligne. En fonction de l’ordre des pelotons, les commandants de peloton donnent à leur peloton l’ordre de faire halte et de s’avancer.

SECTION 4 EXERCICE DE BATAILLON

INTRODUCTION

  1. Les instructions relatives à l’exercice d’escouade, de peloton et de compagnie, avec ou sans armes, s’appliquent également à l’exercice de bataillon.
  2. Un bataillon est constitué d’au moins deux compagnies. Il est placé sous les ordres d’un commandant, lequel est assisté d’un commandant adjoint, d’un capitaine-adjudant et d’un adjudant-chef. On peut voir, à la Figure 7-4-5, les positions respectives de ces militaires dans les rassemblements. Les autres officiers, les adjudants et les sous-officiers supérieurs qui n’ont pas de fonctions précises au sein des compagnies constituent des surnuméraires et, à ce titre, ils forment des rangs à part, selon les instructions du commandant. En ce qui concerne les unités qui portent des drapeaux consacrés, les positions des drapeaux consacrés dans les rassemblements sont décrites et illustrées dans le chapitre 8, section 7.
  3. On peut modifier les intervalles et les distances entre unités et sous-unités en fonction des dimensions du terrain de rassemblement.
  4. Pour faciliter la description des mouvements, on prend ici comme exemple un bataillon composé des compagnies A, B et C. Les membres du personnel d’état-major occupent les postes qui leur sont réservés au rassemblement ou bien sont répartis entre les diverses compagnies. Lorsque l’état-major d’une unité est suffisamment important pour défiler en tant que compagnie distincte lors d’un rassemblement et qu’il doit demeurer ainsi, ce groupe prend place à droite de la ligne.

FORMATIONS DE BATAILLON

  1. Généralités. Les formations de bataillon sont les suivantes :
    1. en ligne;
    2. en colonne par trois;
    3. en colonne de route;
    4. en colonne de compagnies;
    5. en colonne serrée de compagnies;
    6. en masse.
  2. Bataillon en ligne. Lorsque le bataillon est en ligne (voir la figure 7-4-1) :
    1. les compagnies sont placées en ligne, alignées côte à côte et séparées par des intervalles de 10 pas;
    2. chaque compagnie se met en ligne comme à l’exercice de compagnie;
    3. le commandant prend place au centre du bataillon, 15 pas en avant du rang avant;
    4. le commandant adjoint s’aligne sur les commandants de compagnie, six pas en avant de la deuxième file à partir de la gauche du peloton qui se trouve sur le flanc gauche du bataillon;
    5. le capitaine-adjudant s’aligne sur les commandants de compagnie, six pas en avant de la deuxième file à partir de la droite du peloton qui se trouve sur le flanc droit du bataillon;
    6. l’adjudant-chef se place un pas à droite de l’adjudant-maître de la compagnie de tête, aligné sur le rang avant.
  3. Bataillon en colonne par trois. La formation en colonne par trois est semblable à la formation en ligne, sauf que le bataillon est orienté vers un flanc (voir la figure 7-4-2).
  4. Bataillon en colonne de route. La formation en colonne de route (voir la figure 7-4-3) est semblable à la formation en colonne par trois, avec les différences suivantes :
    1. le commandant se place à l’avant du bataillon, huit pas en avant de la file du centre;
    2. le commandant adjoint se place derrière la file du centre, à une distance de six pas;
    3. le capitaine-adjudant se place à l’avant de la file de droite, à une distance de six pas;
    4. l’adjudant-chef se place à l’avant de la file de gauche, à une distance de six pas.

Figure 7-4-1 Bataillon en ligne

Figure 7-4-2 Bataillon en colonne par trois

  1. Bataillon en colonne de compagnies. Lorsque le bataillon est en colonne de compagnies, les compagnies sont en ligne l’une derrière l’autre (voir la figure 7-4-4). Si l’effectif diffère d’une compagnie à l’autre, la compagnie qui compte le plus grand effectif doit se placer en avant. La distance entre les compagnies doit correspondre à la largeur de front de la compagnie ayant le plus grand effectif, plus 10 pas. Dans la formation en colonne de compagnies :
    1. le commandant se place devant la compagnie de tête, au centre, à une distance de 15 pas du rang avant;
    2. le commandant adjoint se place devant la deuxième file de gauche du peloton du flanc gauche de la compagnie de tête, à une distance de 6 pas;
    3. le capitaine-adjudant se place devant la deuxième file de droite du peloton du flanc droit de la compagnie de tête, à une distance de 6 pas;
    4. l’adjudant-chef se place à droite de l’adjudant-maître de la compagnie de tête, à un pas de celui-ci et aligné sur le rang avant.
  2. Bataillon en colonne serrée de compagnies. La formation en colonne serrée de compagnies est identique à la formation en colonne de compagnies (voir la figure 7-4-4), sauf que :
    1. la distance entre les compagnies peut être réduite, au besoin, tout en demeurant la même entre chacune des compagnies;
    2. la distance minimale entre les compagnies est de 15 pas.
  3. Bataillon en masse. Dans cette formation (figure 7-4-5):
    1. les compagnies sont formées en colonne serrée de pelotons et elles sont toutes alignées;
    2. l’intervalle entre les compagnies est de 10 pas;
    3. le commandant est au centre du bataillon, à 15 pas du rang avant;
    4. le commandant adjoint est devant la deuxième file de gauche du peloton de tête de la compagnie se trouvant sur le flanc gauche, à une distance de 6 pas;
    5. le capitaine-adjudant est devant la deuxième file de droite du peloton de tête de la compagnie se trouvant sur le flanc droit, à une distance de 6 pas;
    6. l’adjudant-chef est à droite de l’adjudant-maître de la compagnie de tête, à un pas de celui-ci et aligné sur le rang avant.

Figure 7-4-3 Bataillon en colonne de route

Figure 7-4-4 Bataillon en colonne (colonne serrée) de compagnies

Figure 7-4-5 Bataillon en masse

FAÇON D’IDENTIFIER UN BATAILLON

  1. Lorsque les troupes n’ont pas l’habitude d’évoluer ensemble, il peut être nécessaire de constituer et d’identifier les compagnies et les pelotons. On divise alors les militaires en groupes, souvent après les avoir alignés selon leur taille.
  2. Si les groupes sont des pelotons ou des unités de la taille d’un peloton, l’adjudant-chef doit les rassembler dans l’ordre approprié et donner le commandement « IDENTIFIEZ-VOUS PAR PELOTON ». Les adjudants de peloton répondent alors à tour de rôle en mentionnant leur numéro de peloton, tel qu’il est indiqué au paragraphe 12 de la section 3. L’adjudant-chef donne ensuite les commandements suivants :
    1. « LES PELOTONS No 1, 2 ET 3 FORMERONT LA COMPAGNIE A »;
    2. « LES PELOTONS No 4, 5 ET 6 FORMERONT LA COMPAGNIE B », etc.
  3. Si les groupes sont des compagnies ou des unités de la taille d’une compagnie, l’adjudant-chef donne le commandement « IDENTIFIEZ-VOUS PAR COMPAGNIE », à quoi les adjudants-maîtres répondent successivement :
    1. « COMPAGNIE A »;
    2. « B »;
    3. « COMPAGNIE C ».
  4. Seules la première et la dernière compagnie emploient le mot « compagnie » pour s’identifier. La dernière indique ainsi que toutes ont répondu.
  5. L’adjudant-maître donne alors l’ordre suivant : « LES COMPAGNIES A, B ET C FORMERONT LE BATAILLON. »

ALIGNEMENT DU BATAILLON EN LIGNE

  1. Une fois que le bataillon a exécuté tous ses mouvements et qu’il s’arrête en ligne, on procède à son alignement.
  2. Au commandement « PAR LA DROITE, ALI – GNEZ » donné par le commandant :
    1. tous les officiers font demi-tour;
    2. le commandant adjoint du bataillon et les commandants de compagnie s’alignent sur le capitaine‑adjudant;
    3. les commandants de peloton, les commandants-adjoints de compagnie et les officiers surnuméraires s’alignent sur le commandant adjoint de la compagnie A;
    4. les adjudants de peloton ainsi que les adjudants et les sous-officiers surnuméraires s’alignent sur l’adjudant ou sur les sous-officiers occupant le flanc droit, qui regardent droit vers l’avant;
    5. les militaires dans les rangs s’alignent par la droite tandis que la file du flanc droit est orientée vers l’avant;
    6. l’adjudant-chef tourne à droite, fait cinq pas à droite du bataillon, fait demi-tour et aligne chaque rang successivement de la même façon que pour l’alignement du peloton (paragraphe 10 de la section 2);
    7. lorsque l’adjudant-chef donne le commandement « RANG ARRIÈRE – IMMOBILE », le commandant du bataillon donne le commandement « BATAILLON – FIXE ».
  3. Au commandement « BATAILLON – FIXE » :
    1. les officiers font demi-tour;
    2. l’adjudant-chef revient à sa position initiale;
    3. les autres membres du bataillon exécutent l’ordre donné.
  4. S’il est nécessaire de mesurer au pas l’intervalle entre les pelotons et les compagnies, cette tâche incombe aux adjudant-maîtres des compagnies B et C.
  5. Lorsque l’adjudant-chef commande le bataillon et qu’il donne le commandement « PAR LA DROITE, ALI –  GNEZ », l’adjudant-maître de la compagnie occupant le flanc droit remplit les fonctions prévues ci-dessus pour l’adjudant-chef.

ALIGNEMENT DU BATAILLON EN COLONNE ET EN COLONNE SERRÉE DE COMPAGNIES

  1. Une fois que le bataillon a exécuté tous ses mouvements et qu’il s’arrête en colonne ou en colonne serrée de compagnies, on procède à son alignement.
  2. Au commandant « PAR LA DROITE, ALI – GNEZ » donné par le commandant :
    1. tous les officiers font demi-tour et le commandant adjoint du bataillon ainsi que le commandant de la compagnie A s’alignent sur le capitaine-adjudant;
    2. le reste du bataillon agit de la façon prescrite pour l’exercice de compagnie;
    3. l’adjudant-chef s’avance et prend position six pas en avant du guide de droite de la compagnie de tête; il s’arrête, fait demi-tour, s’assure que la file de droite de chaque compagnie est bien couverte, puis donne le commandement « FLANC DROIT – IMMOBILE ».
  3. Au commandement « FLANC DROIT – IMMOBILE », les adjudant-maîtres alignent leur compagnie de la façon habituelle. Une fois l’alignement terminé, les adjudants-maîtres donnent à tour de rôle le commandement « COMPAGNIE __, RANG ARRIÈRE – IMMOBILE ».
  4. Une fois que l’adjudant-maître de la compagnie de queue a donné le commandement « RANG ARRIÈRE  – IMMOBILE », le commandant donne le commandement « BATAILLON – FIXE ».
  5. Au commandement « BATAILLON – FIXE » :
    1. tous les officiers font demi-tour;
    2. l’adjudant-chef retourne à sa position initiale;
    3. les adjudants-maîtres retournent à leur position initiale;
    4. le reste du bataillon exécute l’ordre donné.
  6. S’il est nécessaire de mesurer au pas l’intervalle entre les pelotons, cette tâche incombe aux adjudants du deuxième et du troisième peloton de chaque compagnie.
  7. Lorsque l’adjudant-chef commande le bataillon et qu’il donne le commandement « PAR LA DROITE, ALI – GNEZ », l’adjudant-maître de la compagnie de tête remplit les fonctions de l’adjudant-chef et l’adjudant du peloton no 1 remplit les fonctions de l’adjudant-maître de la compagnie de tête.

ALIGNEMENT DU BATAILLON EN MASSE

  1. Lorsque le bataillon a exécuté tous ses mouvements et qu’il s’arrête en masse, on procède à son alignement.
  2. Au commandement « PAR LA DROITE, ALI – GNEZ » donné par le commandant :
    1. tous les officiers font demi-tour et s’alignent sur les officiers qui se trouvent sur le flanc droit;
    2. l’adjudant de peloton de même que les adjudants et les sous-officiers surnuméraires s’alignent sur les sous-officiers du flanc droit, lesquels regardent droit devant eux;
    3. les militaires dans les rangs s’alignent par la droite et ceux qui composent la file du flanc droit regardent droit devant eux;
    4. l’adjudant-chef s’avance devant le guide avant, lui fait face à une distance de six pas et aligne le flanc droit du bataillon;
    5. les adjudants de peloton de la compagnie de droite se placent à droite du rang avant de leur peloton, à une distance de six pas, comme pour l’exercice de peloton, puis alignent le bataillon une fois que l’adjudant-chef a donné le commandement « FLANC DROIT – IMMOBILE »;
    6. les adjudants de peloton donnent le commandement « IMMOBILE » à chaque rang successivement, à partir du rang avant, puis se déplacent tous ensemble jusqu’au rang suivant sur l’ordre « IMMOBILE » donné par l’adjudant du peloton de queue;
    7. une fois que l’adjudant du peloton de queue a donné le commandement « RANG ARRIÈRE – IMMOBILE », le commandant du bataillon lance le commandement « BATAILLON – FIXE ».
  3. Au commandement « BATAILLON – FIXE » :
    1. tous les officiers font demi-tour;
    2. l’adjudant-chef et les adjudants de peloton retournent à leur position initiale;
    3. les autres membres du bataillon exécutent l’ordre donné.
  4. S’il est nécessaire de mesurer l’intervalle entre les compagnies, cette tâche incombe aux adjudants‑maîtres des compagnies B et C.
  5. Lorsque l’adjudant-chef commande le bataillon et donne l’ordre « PAR LA DROITE ALI – GNEZ », l’adjudant-maître de la compagnie de droite remplit les fonctions prévues pour l’adjudant-chef.

RASSEMBLEMENT DU BATAILLON

  1. Avant le rassemblement du bataillon, chacune des compagnies se regroupe dans son secteur, sous le commandement de son adjudant-maître. Les adjudant-maîtres s’assurent que les adjudants de peloton font l’appel, alignent les militaires en fonction de la taille et passent leur peloton en revue. Les adjudants doivent rendre compte de l’effectif de leur peloton à l’adjudant-maître.
  2. Les guides de compagnie rejoignent l’adjudant-chef en bordure du terrain de rassemblement, face à la position qu’ils doivent occuper au moment du rassemblement. Les guides doivent être au courant de la largeur de front du peloton de tête (le plus gros au sein de la compagnie).
  3. Le bataillon peut se rassembler en masse, en ligne ou en colonne (serrée) de compagnies.
  4. Le tableau 7-4-1 contient la liste des commandements à donner pour la formation du bataillon en masse, avec la description des manœuvres à exécuter..
Table 7-4-1 Rassemblement du bataillon
No. Commandement Donné
par
Exécution Observations
1 - - L’adjuc se dirige vers la position que doit occuper le guide de la compagnie A et s’arrête à trois pas devant celle-ci. Les compagnies se regroupent dans le secteur qui leur est attribué et les militaires adoptent la position repos. Si le bataillon est censé se rassembler en ligne ou en masse, l’adjuc se tient face au futur emplacement du rang avant et, si le bataillon doit se rassembler en colonne (serrée) de compagnies, il se place au flanc droit.
2 « GUIDES » Adjuc Les guides de compagnie se mettent au garde-à-vous, adoptent la position à l’épaule armes et se rendent sur le terrain de rassemblement. Le guide de la compagnie de tête s’arrête devant l’adjuc, face à lui et à une distance de trois pas. Les autres s’arrêtent à la gauche du premier guide et s’alignent sur lui épaule à épaule. Une fois alignés, ils se tournent successivement vers l’avant, en commençant par la droite, et gardent l’arme à l’épaule.

Les compagnies adoptent la position en place repos. Elles doivent observer les pauses réglementaires entre les mouvements.
Nota :

Lors des cérémonies, l’adjuc peut ordonner ou signaler à un clairon de sonner les GUIDES. Les guides de la compagnie agissent sur la dernière note ou sur un « sol » d’exécution, selon les coutumes de l’unité.
3 « GUIDES, NUMÉRO – TEZ » Adjuc Les guides numérotent leur compagnie tour à tour, de droite à gauche. -
4 « No 1, VERS LA DROITE, LES AUTRES, À GAUCHE, TOUR – NEZ » Adjuc Le guide de la compagnie A tourne à droite, les autres tournent à gauche. L’adjuc indique le nombre de pas que chaque guide doit faire.
5 « No 1, IMMOBILE, LES AUTRES, PAS CADENCÉ –  MARCHE » Adjuc Le guide de la compagnie A reste immobile tandis que les autres s’avancent à la distance requise, puis s’arrêtent. -
6 « No 1, IMMOBILE, LES AUTRES, DEMI-TOUR, TOUR –  NEZ » Adjuc Le guide de la compagnie A reste immobile tandis que les autres font demi-tour et couvrent le guide de la compagnie A. L’adjuc prend place six pas en avant du guide de la compagnie A, s’arrête, fait demi-tour et s’assure que les guides sont bien couverts.
7 « GUIDES –  IMMOBILES » Adjuc Les guides restent immobiles. Si le bataillon est censé se rassembler en ligne ou en masse, l’adjuc doit procéder de la façon indiquée au no 7a. Si le bataillon doit adopter la formation en colonne (serrée), l’adjuc tourne à droite et va se placer devant l’endroit où le bataillon doit se rassembler, au centre et à une distance de 15 pas. L’adjuc donne ensuite le commandement indiqué au no 8.
7a « GUIDES, À GAUCHE, TOUR – NEZ » Adjuc Les guides tournent à gauche. Les guides se trouvent maintenant en ligne. L’adjuc se place devant le lieu de rassemblement du bataillon, au centre et à une distance de 15 pas.
8 « BATAILLON, RASSEMBLEMENT – MARCHE » Adjuc Les adjum de compagnie se mettent au garde-à-vous et font demi-tour pour faire face à leur compagnie.

Nota :

Lors des cérémonies, l’adjuc peut ordonner ou signaler à un clairon de sonner VERS L’AVANT. Les adjum de la compagnie agissent sur la dernière note ou sur un « sol » d’exécution, selon les coutumes de l’unité.
9 « COMPAGNIE __, GARDE-À – VOUS » Adjum La compagnie exécute le commandement. Les adjum donnent ce commandement à tour de rôle à leur compagnie.
10 « COMPAGNIE __, À L’ÉPAULE – ARMES » Adjum La compagnie exécute le commandement. -
11 « COMPAGNIE __, VERS LA DROITE, EN COLONNE PAR TROIS, À DROITE, TOUR – NEZ » Adjum La compagnie exécute le commandement. -
12 « COMPAGNIE __, PAS CADENCÉ – MARCHE » Adjum La compagnie exécute le commandement. Au besoin, l’adjum commande une conversion pour amener la compagnie jusqu’à son guide. Si le bataillon doit se rassembler en ligne ou en colonne de compagnies, chacune des compagnies s’arrête à la position de son guide et les adjum donnent le commandement indiqué au no 13. Si le bataillon est censé se rassembler en masse, chacune des compagnies manœuvre de sorte que son peloton de tête s’aligne sur le guide de gauche. Les adjum agissent comme il est indiqué au no 14.
13 « COMPAGNIE __, HALTE » Adjum La compagnie exécute le commandement. Les officiers peuvent commencer la promenade.
13a « COMPAGNIE __, VERS L’AVANT, À GAUCHE (DROITE), TOUR – NEZ » Adjum La compagnie exécute le commandement. Les compagnies s’avancent l’une après l’autre, à partir de la droite (et l’avant). Lorsque l’adjum de la dernière compagnie donne son commandement, tous les adjum font demi-tour en même temps de façon à s’orienter vers l’avant. L’adjuc donne alors le commandement indiqué au no 15.
14 « COMPAGNIE __, À LA HALTE, FACE À GAUCHE, FORMEZ COLONNE (COLONNE SERRÉE) DE PELOTONS » Adjum La compagnie exécute le commandement et les adj de peloton font arrêter leur peloton de façon à former une colonne. L’adjum mesure au pas la distance à laisser entre chaque peloton, comme pour l’alignement de la compagnie. Les officiers peuvent commencer la promenade.
14a « PELOTON No 1, VERS L’AVANT, À GAUCHE, TOUR –  NEZ » Adj du peloton no 1 Le peloton no 1 exécute le commandement. L’adj de peloton demeure face à son peloton. Tous les pelotons de la compagnie exécutent successivement la manœuvre. Au commandement « TOUR – NEZ » donné par l’adj du peloton de queue, l’adjum et les adj de peloton font demi-tour ensemble de façon à s’orienter vers l’avant. Chacune des compagnies répète la manœuvre à tour de rôle. Une fois que les sous-officiers de la dernière compagnie sont tournés vers l’avant, l’adjuc donne le commandement indiqué au no 15.
15 « BATAILLON, AU PIED – ARMES » Adjuc Le bataillon exécute le commandement. -
16 « BATAILLON, OUVREZ LES RANGS –  MARCHE » Adjuc Le bataillon exécute le commandement. -
17 « BATAILLON, PAR LA DROITE ALI –  GNEZ » Adjuc Le bataillon exécute le commandement. The MWOs of “B” and “C” Companies pace off the interval between companies once the front rank of the platoon to their right stands firm, and then return to their original positions.
18 « BATAILLON –  FIXE » Adjuc Le bataillon exécute le commandement. -
19 « FAITES RAP –  PORT » Adjuc Les adjum rendent compte de l’effectif de leur compagnie, l’un après l’autre, en commençant par la droite. À moins que l’unité ait d’autres coutumes, l’adjum utilise les termes suivants : « Compagnie —, — officiers et militaires du rang présents, Monsieur ». Une fois ces comptes rendus terminés, le commandant adjoint du bataillon se place deux pas derrière l’adjuc, tandis que les autres officiers prennent position en ligne, cinq pas derrière le cmdtA, face à leurs compagnies respectives, prêts à rejoindre les rangs.
20 - - L’adjuc fait demi-tour, salue et rend compte de l’effectif du bataillon au cmdtA. Ce dernier lui donne l’ordre de rejoindre les rangs. L’adjuc salue, tourne à droite et se rend à sa place. Le cmdtA s’avance de deux pas pour aller occuper l’ancienne position de l’adjuc. Le cmdtA attend que l’adjuc soit parvenu à sa nouvelle position avant de donner d’autres commandements. Il arrive souvent que le cmdtA donne l’ordre au bataillon de se mettre en place repos, puis au garde-à-vous, après quoi il passe à la manœuvre indiquée au no 21.
21 « MESSIEURS LES OFFICIERS, À VOS POSTES » CmdtA Les officiers exécutent le commandement, comme dans le cas de l’exercice de compagnie. Les adjum et les adj de peloton rendent compte de l’effectif de leur sous-unité à leur officier, puis après avoir reçu l’ordre de rejoindre les rangs, se rendent à leur nouveau poste. Une fois que l’adj de peloton est parvenu à sa nouvelle position, le commandant de peloton fait demi-tour pour faire face à l’avant.
22 « COMPAGNIE, EN PLACE RE – POS » Cmdt cie La compagnie exécute le commandement. Ce commandement est donné par chacun des commandants de compagnie (cmdt cie), successive­ment, en commençant par la droite. Dès que le commandant de la dernière compagnie a donné son commandement, tous les cmdt cie font demi-tour et adoptent simultanément la position en place repos. Le bataillon est maintenant prêt à accueillir son commandant à l’heure prévue. Le cmdt s’avance sur le terrain de rassemblement et va se placer deux pas derrière le cmdtA. Le cmdtA fait demi-tour et ordonne au bataillon de se mettre au garde-à-vous à l’approche du cmdt.
23 « BATAILLON, GARDE-À – VOUS » CmdtA Le cmdtA salue et rend compte de l’effectif du bataillon au cmdt. Ce dernier ordonne au cmdtA de rejoindre les rangs. Le cmdtA salue, tourne à gauche et se rend à son poste. Le cmdt s’avance pour prendre la place occupée précédemment par le cmdtA. Le cmdt doit attendre que le cmdtA prenne place avant de donner le commandement suivant.
24 « BATAILLON, EN PLACE RE – POS » Cmdt Le bataillon exécute le commandement. Le cmdt peut alors choisir de passer le bataillon en revue, d’ordonner aux commandants subalternes de passer leur sous-unité en revue, ou encore de procéder à l’entraînement ou à la prise d’armes, selon le cas.

Table 7-4-1 Rassemblement du bataillon

OFFICIERS QUITTANT LEUR POSTE

  1. Avant de commander aux officiers de quitter leur poste, le commandant se place de façon que les officiers puissent faire halte devant lui à la distance requise, tout en laissant assez d’espace pour que les adjudants-maîtres puissent prendre la place laissée libre par les commandants de compagnie.
  2. Le commandant donne le commandement « OFFICIERS, ROM – PEZ » pendant que le bataillon se tient au garde-à-vous.
  3. Les officiers se placent en ligne en prenant le chemin le plus court. Ils se positionnent face au commandant, à cinq pas de lui. Les officiers des deux extrémités se placent à égale distance du commandant, et le commandant adjoint se place à droite. L’intervalle entre les officiers doit correspondre à la longueur d’un bras (sans que le bras soit levé).
  4. Quand tous les officiers sont en place, le commandant adjoint s’avance d’un demi-pas. Dès qu’il a exécuté son mouvement du pied droit, tous les officiers observent la pause réglementaire, puis font le salut. Une fois que le commandant de compagnie a fini de s’adresser à eux, ils saluent tous ensemble et reculent de cinq pas, s’arrêtent, font demi-tour, rengainent les épées et adoptent la position en place repos. Lorsque le commandant donne le commandement « ROM – PEZ », le commandant adjoint recule d’un demi-pas. Tous les officiers observent alors la pause réglementaire, saluent de la main et quittent immédiatement le terrain de rassemblement.
  5. Au commandement « OFFICIERS, ROM – PEZ », l’adjudant-maître et les adjudants de peloton, s’ils sont en armes, mettent l’arme à l’épaule et vont prendre place aux endroits précédemment occupés par les commandants de compagnie et les commandants de peloton. Les adjudants de peloton contournent le flanc gauche de leur peloton respectif. Tous mettent l’arme au pied en arrivant à leur nouvelle position.
  6. Une fois que les officiers ont rompu les rangs, le commandant donne le commandement « EN PLACE RE  – POS ».
  7. Lorsque les membres du bataillon sont en position en place repos, le commandant ordonne à l’adjudant-chef de s’avancer. Ce dernier se présente, salue, reçoit ses instructions et salue de nouveau. Le commandant se retourne ensuite et quitte le terrain de rassemblement. L’adjudant-chef ordonne au bataillon de se mettre au garde-à-vous au départ du commandant. L’adjudant-chef exerce ensuite le commandement en suivant les instructions reçues

BATAILLON EN MASSE MARCHANT EN COLONNE PAR TROIS (OU EN COLONNE DE ROUTE)

  1. Le bataillon peut recevoir l’ordre de se déplacer vers l’avant, de se déplacer vers l’arrière ou de faire mouvement vers un flanc, en colonne par trois ou en colonne de route.
  2. Pour un déplacement vers l’avant (ou vers l’arrière) en colonne par trois :
    1. Le commandant donne le commandement « VERS L’AVANT (L’ARRIÈRE), DE LA DROITE (GAUCHE) EN COLONNE PAR TROIS, COMPAGNIE __ EN TÊTE, VERS LA DROITE (GAUCHE), TOUR –  NEZ ». Le bataillon exécute la manœuvre.
    2. Le commandant du peloton de tête de la compagnie de tête donne le commandement « PELOTON No __, VERS LA GAUCHE (DROITE) - GAUCHE (DROITE), PAR LA GAUCHE (DROITE), PAS CADENCÉ  – MARCHE ». Les autres commandants de peloton donnent les commandements appropriés pour que leur peloton se conforme à la manœuvre du premier.
  3. Pour le déplacement vers un flanc en colonne par trois :
    1. Le commandant donne le commandement « VERS LA DROITE (GAUCHE), EN COLONNE PAR TROIS, COMPAGNIE __ EN TÊTE, À DROITE (GAUCHE), TOUR – NEZ ».
    2. Le bataillon exécute la manœuvre demandée. Dès que le peloton de tête a tourné à droite (gauche), son commandant donne le commandement « PELOTON No __, PAR LA DROITE (GAUCHE), PAS CADENCÉ – MARCHE ». Les autres commandants de peloton donnent les commandements appropriés pour que leur peloton se conforme à la manœuvre du premier.
  4. Pour les déplacements en colonne de route, que ce soit vers l’avant, vers l’arrière ou vers un flanc, les commandements sont similaires. Le commandant du peloton de tête doit attendre que tous les officiers et sous-officiers aient pris leur place avant de donner ses commandements. Les autres commandants de peloton donnent les commandements appropriés pour que leur peloton se conforme à la manœuvre du premier.

BATAILLON EN COLONNE PAR TROIS OU EN COLONNE DE ROUTE FORMANT MASSE

  1. Le commandant donne le commandement « SUR LA COMPAGNIE __, FORMEZ – MASSE ». La compagnie ainsi désignée devient compagnie de tête.
  2. Le commandant de la compagnie de tête donne le commandement « À LA HALTE, FACE À GAUCHE, FORMEZ COLONNE SERRÉE DE PELOTONS ». La compagnie exécute l’ordre donné.
  3. Les autres commandants de compagnie donnent ensuite le même commandement et les compagnies se placent en colonne serrée de pelotons, à gauche de la compagnie de tête, séparées l’une de l’autre par un intervalle de 10 pas.

BATAILLON EN COLONNE (SERRÉE) DE COMPAGNIES MARCHANT EN COLONNE PAR TROIS (EN COLONNE DE ROUTE)

  1. On peut ordonner au bataillon de se déplacer vers l’avant, vers l’arrière ou vers un flanc, en colonne par trois ou en colonne de route.
  2. Pour les déplacements vers l’avant (vers l’arrière) en colonne par trois :
    1. Le commandant donne le commandement « VERS L’AVANT (L’ARRIÈRE) DE LA DROITE (GAUCHE), EN COLONNE PAR TROIS, COMPAGNIE __ EN TÊTE, VERS LA DROITE (GAUCHE), TOUR – NEZ ». Le bataillon exécute la manœuvre demandée.
    2. Le commandant de la compagnie de tête donne le commandement « COMPAGNIE __, VERS LA GAUCHE (DROITE) - GAUCHE (DROITE), PAR LA GAUCHE (DROITE), PAS CADENCÉ – MARCHE ». Les autres commandants de compagnie donnent ensuite les commandements appropriés pour que leur compagnie se rassemble correctement en colonne par trois.
  3. Pour les déplacements vers un flanc en colonne par trois :
    1. Le commandant donne le commandement « VERS LA DROITE (GAUCHE) EN COLONNE PAR TROIS, COMPAGNIE __ EN TÊTE, À DROITE (GAUCHE), TOUR – NEZ ». Le bataillon exécute la manœuvre demandée.
    2. Dès que la compagnie de tête a tourné à droite (gauche), le commandant donne le commandement « COMPAGNIE __, PAR LA DROITE (GAUCHE), PAS CADENCÉ – MARCHE ». Les autres commandants de compagnie donnent ensuite les commandements appropriés pour que leur compagnie exécute la même manœuvre que la compagnie de tête.
  4. Les commandements sont similaires lorsqu’il s’agit de faire déplacer le bataillon en colonne de route, que ce soit vers l’avant, vers l’arrière ou vers un flanc. Le commandant de la compagnie de tête attend que tous les officiers et sous-officiers aient pris leur place avant de donner ses commandements. Les autres commandants de compagnie donnent ensuite les commandements appropriés pour que leur compagnie se rassemble correctement en colonne de route.

BATAILLON EN COLONNE PAR TROIS OU EN COLONNE DE ROUTE FORMANT COLONNE SERRÉE DE COMPAGNIES À LA HALTE, VERS UN FLANC

  1. Le commandant donne le commandement « À LA HALTE, FACE À GAUCHE (DROITE), FORMEZ COLONNE SERRÉE DE COMPAGNIES ».
  2. Les commandants de compagnie donnent les mêmes commandements applicables aux pelotons (voir les paragraphes 51 à 56 de la section 3).

BATAILLON EN COLONNE PAR TROIS OU EN COLONNE DE ROUTE FORMANT COLONNE SERRÉE DE COMPAGNIES À LA HALTE, DANS LA MÊME DIRECTION

  1. Le commandant donne le commandement « À LA HALTE, FACE À GAUCHE, FORMEZ COLONNE SERRÉE DE COMPAGNIES ».
  2. Les compagnies manœuvrent de la même façon que les pelotons dans le cas de l’exercice de compagnie (voir le paragraphe 78 de la section 3).
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :