Réduire les émissions de méthane

Le méthane est un puissant gaz à effet de serre dont le potentiel de réchauffement est au moins 25 fois supérieur à celui du dioxyde de carbone (CO2) sur une période de 100 ans. Les scientifiques estiment que le méthane est responsable de 30 % du réchauffement climatique observé à ce jour et que le niveau de méthane atmosphérique continue d'augmenter.

Le méthane est classé parmi les polluants climatiques à courte durée de vie, ce qui signifie qu'il reste peu de temps dans l'atmosphère par rapport à d'autres gaz comme le CO2. Par conséquent, les mesures visant à réduire les émissions de méthane feront rapidement baisser leurs concentrations atmosphériques et entraîneront une réaction climatique relativement rapide. Agir pour réduire ses émissions est l'une des mesures les plus rapides et les plus rentables que nous puissions prendre pour lutter contre le changement climatique, protéger notre environnement et préserver la pureté de notre air.

Tendance du méthane provenant du laboratoire d’Environnement et Changement climatique Canada à Alert, au Nunavut

Description Longue

Figure 1 : Tendance du méthane provenant du laboratoire d’Environnement et Changement climatique Canada à Alert, au Nunavut. Concentration de méthane mesurée en parties par milliard.

Ce graphique est un graphique linéaire affichant la moyenne mensuelle (points bleus) de la concentration atmosphérique de méthane, la tendance de ces mesures (ligne jaune) et le cycle annuel (ligne turquoise) du 15 juin 1985 au 15 mars 2022.

Le tableau suivant affiche la moyenne annuelle pour chaque année et le rapport d'observation correspondant.

Année Moyenne annuelle
1985 1 744,1
1986 1 763,7
1987 1 774,0
1988 1 784,0
1989 1 791,9
1990 1 802,8
1991 1 812,8
1992 1 824,4
1993 1 818,8
1994 1 834,8
1995 1 834,2
1996 1 834,6
1997 1 836,4
1998 1 849,0
1999 1 853,3
2000 1 849,2
2001 1 852,8
2002 1 853,4
2003 1 870,5
2004 1 857,1
2005 1 858,8
2006 1 852,0
2007 1 864,8
2008 1 868,5
2009 1 871,5
2010 1 877,8
2011 1 885,4
2012 1 892,8
2013 1 894,6
2014 1 905,9
2015 1 917,4
2016 1 924,9
2017 1 934,2
2018 1 940,2
2019 1 950,5
2020 1 967,7
2021 1,981.1
2022 2 019,8

Les émissions de méthane au Canada

Projections des émissions de méthane pour 2030

Basé sur le Rapport d'inventaire national (RIN) de 2021

Description Longue

Projections des émissions de méthane du Canada jusqu'en 2030 (basées sur le Rapport d'inventaire national (RIN) de 2021 (en mégatonnes d'équivalent en dioxyde de carbone).

Les totaux peuvent ne pas correspondre en raison de l'arrondissement.

La cible de l'Engagement mondial pour le méthane est une réduction de 30 % par rapport aux niveaux de 2020 - appliquée au contexte canadien.

Secteur /Année Agriculture Pétrole et gaz Déchets Autres Total
2020 27,37 34,06 26,98 3,58 91,99
2021 27,36 33,1 26,95 3,52 90,93
2022 27,38 30,67 25,76 2,76 86,57
2023 27,4 26,61 24,39 2,71 81,11
2024 27,41 25,87 22,92 2,68 78,89
2025 27,39 23,87 21,54 2,61 75,41
2026 27,37 23,43 20,1 2,59 73,5
2027 27,34 21,99 18,82 2,52 70,68
2028 27,33 18,64 17,49 2,47 65,93
2029 27,29 15,3 16,22 2,43 61,26
2030 27,22 11,94 14,9 2,41 56,46

Émissions totales de méthane en 2020

Description Longue
Secteur Mégatonnes d'équivalent dioxyde de carbone (Mt CO2e) Pourcentage (%) du total
Pétroleet gaz 35 38 %
Agriculture 28 30 %
Déchets 26 28 %
Autres sources 4 4 %
Total 92 -

Ce que nous faisons

La stratégie canadienne sur le méthane

La Stratégie canadienne sur le méthane propose une marche à suivre pour réduire davantage les émissions de méthane de l'ensemble de l'économie. Elle s'appuie sur les progrès et les engagements du Canada depuis 2015, y compris le Plan de réduction des émissions de 2030.

Actions récentes pour réduire le méthane

Un secteur pétrolier et gazier plus propre

Le Canada a été l'un des premiers pays au monde à réglementer les émissions de méthane du secteur pétrolier et gazier à l'échelle nationale. C'est également le premier pays à s'engager à élaborer un plan comprenant des réglementations prévoyant une réduction d'au moins 75 % d'ici 2030, par rapport aux niveaux de 2012. La réduction des émissions de méthane du secteur pétrolier et gazier comprend de nombreuses solutions à faible coût et constitue l'un des moyens les plus efficaces de ralentir le rythme du réchauffement climatique. Bien que le secteur soit un contributeur économique majeur, il est également la plus grande source d'émissions de gaz à effet de serre. En 2020, le secteur a produit 38 % des émissions de méthane du Canada.

Agriculture durable

L'agriculture joue un rôle essentiel dans l'économie, et les agriculteurs canadiens aident à nourrir le monde. Les agriculteurs canadiens demeureront des partenaires clés dans l'élaboration et la mise en œuvre de solutions pour lutter contre les changements climatiques et renforcer la résilience.

Le gouvernement du Canada s'est engagé à soutenir les agriculteurs canadiens et les partenaires de l'industrie qui prennent des mesures pour réduire les émissions, séquestrer le carbone et rendre leurs activités plus durables, productives et compétitives.

Récupérer les émissions de méthane des sites d’enfouissement

La récupération et la destruction des émissions de méthane des sites d'enfouissement offrent aux municipalités canadiennes des avantages sur le plan économique et de la santé. Ces émissions représentent 28 % des émissions totales de méthane au Canada.

Mesure, recherche, innovation et rapport

Le Canada est un leader mondial dans le développement et la mise en œuvre de technologies novatrices pour détecter, suivre et traiter les émissions de méthane. Nous continuerons de développer et de partager des innovations dans le domaine de la science du méthane, car une mesure et une quantification précises du méthane sont essentielles pour atteindre les objectifs du Canada en matière de méthane.

Mesurer et déclarer les émissions de méthane

Soutenir la science et la recherche canadiennes

Les scientifiques du gouvernement du Canada travaillent en étroite collaboration avec des universitaires et d'autres experts pour étudier et surveiller les émissions de méthane.

Soutenir le développement de technologies propres

GHGSat, une réussite bien canadienne

Depuis ses débuts en 2011 en tant que jeune pousse de Montréal (Québec), GHGSat a grandi pour devenir un chef de file mondial reconnu dans la télédétection à haute résolution de gaz à effet de serre depuis l’espace. Ses données fournissent aux décideurs les renseignements dont ils ont besoin pour réduire les émissions de méthane.

Pour en apprendre davantage sur GHGSat et d’autres réussites canadiennes.

Alors que l'élan mondial pour réduire les émissions de méthane continue de croître, les innovations technologiques propres du Canada fourniront les solutions nécessaires pour aider à accélérer le rythme. Cette stratégie fait progresser l'expertise du Canada sur les technologies du méthane afin de tirer parti du marché des technologies propres de 3,6 billions de dollars, créant des emplois dans l'énergie verte aujourd’hui et à l'avenir.

Soutenir la réduction des émissions mondiales de méthane

Le Canada assure un leadership mondial et un soutien pour lutter contre les émissions de méthane à travers le monde. Qu'il s'agisse de solutions innovantes en matière de technologies propres, d'aide financière aux pays en développement ou de participation à des initiatives climatiques internationales pour aider d'autres pays à réduire leurs émissions de méthane, nous contribuons à assurer une planète plus propre et plus saine.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :