REER non échu

En règle générale, lorsque le rentier d'un REER non échu décède, nous considérons qu'il a reçu, immédiatement avant son décès, un montant égal à la juste valeur marchande (JVM) de tous les biens du REER au moment du décès. Ce montant doit être inclus dans le revenu du rentier décédé. Toutefois, le montant à inclure peut être réduit s'il a été versé à un survivant admissible à titre de remboursement de primes. Le montant peut aussi être réduit s'il est versé à la succession du rentier décédé et que le représentant légal de la succession ainsi qu'un survivant admissible choisissent de traiter une partie ou la totalité de ce montant comme étant payé au survivant admissible.

Dans certaines situations, le remboursement de primes reçu par un survivant admissible peut être transféré et le survivant peut demander une déduction du montant transféré.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :