La protection de notre nature : l’histoire du Canada

C’est dans notre nature

Le Canada possède le quart des milieux humides et des forêts boréales de la planète, 20 p. 100 des ressources d’eau douce, le plus long littoral du monde et de précieux habitats pour les oiseaux, les poissons et les mammifères. Le Canada a une responsabilité toute particulière vis-à-vis du monde entier.

Nous collaborons avec les Canadiens pour conserver un quart de nos terres et un quart de nos océans d’ici 2025

Nous sommes en voie d’assurer la conservation de 2 496 168 km2 de nos terres et de nos ressources d’eau douce, et 1 437 500 km2 de nos océans d’ici 2025. Il s’agit de 3 933 668 km2 de terres, de lacs et d’océans protégés, soit une superficie plus grande que celle de l’Inde. Ces mesures donnent suite à l’engagement du gouvernement du Canada de conserver un quart des terres et un quart des océans au pays d’ici 2025 et de faire le nécessaire pour que ces chiffres s’élèvent à 30 p. 100 d’ici 2030.

Pour atteindre nos objectifs, nous collaborons avec les provinces et les territoires, les peuples autochtones, les villes et les municipalités, les fondations, les organismes de bienfaisance et d’autres partenaires d’un océan à l’autre.

Description longue

Une carte du Canada comporte le texte « Nous progressons vers la protection de de 25 p. 100 de nos terres et de nos eaux d’ici 2025 » et une flèche indique l’augmentation de la superficie des terres et des des océans protégées en fonction de trois dates :

2015 : 1,12 million de kilomètres carrés
aujourd’hui : 2 millions de kilomètres carrés

2025 : 3,93 millions de kilomètres carrés

Les données sont en date d’octobre 2020.

Ce que nous avons fait

Jusqu’à présent, plus de deux millions de kilomètres carrés de nos terres et de nos océans sont déjà protégés ou conservés – une superficie plus grande que celles du Québec et de Terre-Neuve-et-Labrador combinées. Au cours des dernières années, nous avons rendu cette augmentation possible par la création et le soutien de nouvelles aires protégées fédérales, provinciales, territoriales et autochtones et d’aires protégées par des fiducies foncières et des collectivités.

Voici des exemples de nouvelles aires protégées et d’autres nouvelles aires de conservation :

  • les pâturages de Govenlock, de Nashlyn et de Battle Creek, qui sont situés dans les prairies du sud-ouest de la Saskatchewan et qui couvrent une superficie de 800 km2. Le transfert de ces pâturages est un bon exemple de la façon dont les gouvernements, les éleveurs et les groupes de conservation peuvent travailler ensemble pour protéger la biodiversité emblématique du Canada, y compris douze espèces en péril;
  • l’aire protégée autochtone Edéhzhíe, la première aire protégée autochtone établie dans le cadre du Fonds de la nature du Canada;
  • la réserve nationale de faune en milieu marin des Îles-Scott, l’un des écosystèmes marins les plus diversifiés de la côte du Pacifique du Canada, attirant des millions d’oiseaux migrateurs chaque année;
  • la zone de protection marine de Tuvaijuittuq au large de la côte nord-ouest de l’île d’Ellesmere, au Nunavut, dans l’océan Arctique, établie en collaboration avec les Inuits et le gouvernement du Nunavut, afin de conserver et de protéger la diversité et la productivité de l’écosystème des glaces de mer du Haut-Arctique;
  • la zone de protection marine du banc de Sainte-Anne, au large des côtes de la Nouvelle-Écosse, un habitat pour plus d’une centaine d’espèces;
  • le parc sauvage Kitaskino Nuwenëné (en anglais seulement), une aire protégée provinciale en Alberta créée et gérée grâce à la collaboration des peuples autochtones locaux, de la communauté et de l’industrie et au soutien du Fonds de la nature du Canada;
  • l’aire protégée Kenauk (en anglais seulement), un milieu humide et forestier unique et exceptionnel où vivent plus de 170 espèces, qui a été protégé par Conservation de la nature Canada.

Nos prochaines étapes

Nous n’avons pas encore fini! Afin d’atteindre notre objectif pour 2025, nous devons encore protéger une superficie terrestre presque aussi grande que celle du Pérou. Pour ce faire, nous mettons en place les mesures suivantes :

Comment pouvez-vous aider?

Renseignez-vous sur les activités que vous pouvez faire à la maison pour protéger la nature.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :