L’immigration, ça compte pour les sports

Partager : 

La façon dont on pratique le sport au Canada de nos jours dépend d’un certain nombre de facteurs, par exemple de l’existence de nos quatre saisons, de notre réalité géographique et de la diversité sociale. Par exemple, la crosse, notre sport national d’été, était un sport pratiqué par les peuples autochtones il y a près de 1 000 ans.

Le hockey, notre sport national d’hiver, a été inventé au Canada dans les années 1800. Le basketball a été inventé en 1891 par un Canadien, James Naismith, dans le but de préserver la condition physique des jeunes athlètes pendant l’hiver. Notre système sportif permet aux Canadiens de tous les horizons de participer à des activités sportives de qualité, à différents niveaux et de différentes façons.

Le football — comme la citoyenneté — est le jeu d’équipe par excellence : des personnes qui ont une taille, une force et des compétences différentes doivent travailler en équipe pour réaliser de grandes choses. Les nouveaux citoyens du Canada, ainsi que nos joueurs, contribuent à une histoire qui nous rend fiers et qui renforce notre ligue et notre pays.

Randy Ambrosie, commissaire de la Ligue canadienne de football

Effets de l’immigration

  • Plus de 2 800 immigrants travaillent au Canada en tant qu’athlètes, entraîneurs, arbitres et officiels.
  • Les immigrants représentent 20 % de toutes les personnes qui travaillent au Canada à titre d’entraîneurs sportifs.
  • Plus de 16 000 immigrants gagnent leur vie en tant que dirigeants ou instructeurs de programmes de sports, de loisirs et de conditionnement physique.

Toutes les statistiques proviennent du recensement de 2016 de Statistique Canada.

Le nombre d’immigrants qui exercent des professions liées aux sports au Canada
Le nombre d’immigrants qui occupent certains postes liés aux sports au Canada - version texte ci-dessous
Version texte : Le nombre d’immigrants qui exercent des professions liées aux sports au Canada
  • Directeurs de programmes et de services de sports, de loisirs et de conditionnement physique : 1 595
  • Athlètes, entraîneurs, arbitres et officiels : 2 855
  • Animateurs et responsables de programmes de sports, de loisirs et de conditionnement physique : 16 075

Source : Statistique Canada – recensement de 2016.

Immigrants canadiens célèbres

Geraldine Heaney

Geraldine Heaney a quitté l’Irlande du Nord pour s’installer au Canada et est devenue une pionnière dans le domaine du hockey féminin. Elle faisait partie de l’équipe nationale de hockey féminin du Canada lors des sept premiers championnats mondiaux féminins (en plus d’avoir remporté une médaille d’or chaque fois). Elle a remporté deux médailles olympiques (soit l’argent en 1998 et l’or en 2012). Elle a aussi été intronisée au Temple de la renommée du hockey ainsi qu’au Panthéon des sports canadiens.

Donovan Bailey

Donovan Bailey a quitté la Jamaïque pour habiter au Canada. Il a remporté deux médailles d’or olympiques au sprint en 1996, et l’un de ses résultats constitue le temps le plus rapide à avoir été enregistré par un humain. Il a également été intronisé au Temple de la renommée des sports de l’Ontario.

Wally Buono

Wally Buono a quitté l’Italie pour le Canada et est devenu l’un des entraîneurs les plus légendaires de la Ligue canadienne de football (LCF). Après avoir joué au football universitaire aux États-Unis, il a été défenseur pour les Alouettes de Montréal. Il a occupé le poste d’entraîneur-chef et de directeur général des Stampeders de Calgary, puis des Lions de la Colombie-Britannique (et ce, jusqu’à sa retraite à la fin de la saison de 2018). L’impressionnante carrière de Wally dans la LCF s’est échelonnée sur 46 remarquables années.

Bianca Andreescu

Née au Canada de parents roumains, Bianca Andreescu est devenue la première femme canadienne à remporter un titre du Grand Chelem de tennis lors de la finale de l’U.S. Open de 2019. Elle est actuellement classée cinquième au niveau mondial par la Women’s Tennis Association.

Denis Shapovalov

Denis Shapovalov, né en Israël, est le meilleur joueur de tennis masculin canadien et le quinzième au monde. En 2017, il a été nommé nouveau venu de l’année de l’Association of Tennis Professionals (Association des joueurs de tennis professionnels) et joueur s’étant le plus amélioré de l’année.

Elvis Stojko

Elvis Stojko, d’origine hongroise et slovène, a représenté le Canada aux compétitions mondiales de patinage artistique, remportant des titres en 1994, en 1995 et en 1997. Il est également double médaillé d’argent aux Jeux olympiques d’hiver de 1994 et de 1998. Il a été intronisé au Panthéon des sports canadiens en 2006 et au Temple de la renommée olympique du Canada en 2011.

Récits d’immigrants dans le secteur des sports

Faire la fierté du Canada—et offrir du soutien à d’autres amputés

Felicia Voss Shafiq fait partie de la formation initiale de l’équipe féminine canadienne de volleyball assis. Elle aide des gens qui font face à la perspective d’amputation et encourage ceux qui souhaitent en apprendre davantage sur les sports adaptés.

Inspirer la prochaine génération d’athlètes

Connaissant son véritable potentiel en tant qu’athlète paralympique, Maryam est venue au Canada déterminée à porter la feuille d’érable et à inspirer de jeunes athlètes.

Donner un nouveau souffle au club de patinage de Charlottetown

Un nouveau souffle est donné à un club de patinage sur le point d’être fermé à Charlottetown par la participation enthousiaste de la communauté chinoise.

 Obtenez des mises à jour par courriel

Recevez, à même votre boîte de réception, des renseignements sur les récits, les mises à jour et les événements liés à l’#ImmigrationÇaCompte.

Abonnez-vous

Détails de la page

Date de modification :