Conclusion – Devenir une organisation de référence

Le présent rapport final s’appuie sur ce que le Groupe consultatif a entendu de la part des témoins, des groupes consultatifs internes et externes et des intervenants et intervenantes clés de l’Équipe de la Défense au sujet des défis actuels et des obstacles systémiques à une organisation plus inclusive. Il ne fait qu’effleurer la surface de ce que les GCD et les réseaux ont à offrir en termes de conseils avisés.

La clé pour que la Défense nationale devienne une organisation inclusive se trouve dans l’engagement de ses membres à être des êtres humains décents, à accepter les différences et à respecter toutes les personnes présentes dans le milieu de travail. Ce processus nécessite que les membres de l’Équipe de la Défense ne se contentent pas d’être des témoins silencieux quand elles ou ils constatent des inégalités, des injustices et toute forme d’abus de pouvoir. Il incombe à chaque membre de lutter activement contre le racisme, de défendre ardemment l’égalité des genres et de s’attaquer vigoureusement aux obstacles à un environnement accessible. Chaque membre de l’Équipe de la Défense a la responsabilité de défendre l’équité, en particulier si elle ou s’il a bénéficié d’un privilège sous-jacent découlant de l’histoire coloniale du Canada. Ce groupe de personnes privilégiées a une obligation supplémentaire : celle de se livrer à une introspection et de s’interroger sur les conditions qui rendent leur lieu de travail plus favorable pour elles que pour leurs collègues issus de la diversité. Le fait de ne pas examiner ses préjugés involontaires conduit à une discrimination involontaire. Ces préjugés, souvent hérités de plusieurs décennies, doivent être recherchés et éliminés rigoureusement.

Ce n’est qu’ainsi que chaque élément du lieu de travail de l’Équipe de la Défense peut être un environnement accueillant où tous ses membres peuvent s’épanouir.

Le Groupe consultatif reconnaît qu’il s’agit d’un objectif ambitieux.

Il reconnaît également que les chefs de l’Équipe de la Défense disposent des spécialistes nécessaires pour les encadrer et les conseiller. Une fois encore, le Groupe consultatif exhorte ces chefs à écouter leurs GCD, leurs réseaux et leurs membres marginalisés. Ils ont chacun leur propre histoire, leurs propres défis et leurs propres suggestions, qui évoluent constamment, sur la manière de construire ensemble un avenir meilleur. Ils ont besoin d’un espace sûr pour partager leur sagesse et leurs idées.

Plus important encore, les Canadiens et les Canadiennes ont besoin que l’ensemble de l’Équipe de la Défense agisse.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :