Groupe de travail canadien sur la douleur

Résumé

Le gouvernement du Canada reconnaît les problèmes vécus par les Canadiens qui souffrent de douleur chronique. Environ un Canadien sur cinq souffre de douleur chronique en ce moment. La douleur chronique a des conséquences importantes sur la santé physique et mentale d'une personne, l'empêchant souvent d'accomplir ses activités quotidiennes. Les individus avec de la douleur chronique font face à des défis dont la stigmatisation et l'accès à des services de santé en gestion de la douleur fondés sur des données probantes. Santé Canada a mis sur pied le Groupe de travail canadien sur la douleur. Celui-ci est chargé de fournir des conseils à Santé Canada sur les données scientifiques et les meilleures pratiques concernant la prévention et la gestion de la douleur chronique.

Le Groupe de travail a un mandat de trois ans pour :

  • Évaluer la façon dont la douleur chronique est traitée au Canada;
  • Mener des consultations à l'échelle nationale et examiner les données probantes disponibles afin de déterminer les pratiques exemplaires, les points à améliorer et les éléments d'une approche pancanadienne visant à mieux gérer et prévenir la douleur chronique;
  • Collaborer avec les principaux intervenants, notamment les personnes atteintes de douleur chronique et leur entourage, les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, le milieu medical, les chercheurs et les Autochtones, afin de diffuser l'information relative aux pratiques exemplaires en matière de gestion et de prévention de la douleur chronique, entre autres à l'intention des populations atteintes de douleur chronique d'une façon disproportionnée (p. ex. les femmes, Canadiens âgés, Autochtones, enfants, vétérans).

Le Groupe de travail présentera trois rapports à Santé Canada, un pour chacun des éléments de son mandat, le premier devant être soumis en juin 2019. Ses membres collaboreront avec un comité consultatif externe, qui transmettra des conseils et des renseignements se rapportant à certains éléments du mandat du Groupe de travail.

Le Groupe de travail relève du sous-ministre adjoint délégué de la Direction générale des substances contrôlées et du cannabis de Santé Canada.

Se rassembler - Mobiliser les intervenants et les Canadiens

Santé Canada et le Groupe de travail canadien sur la douleur se sont engagés à entendre les voix des personnes vivant avec la douleur afin de déterminer la voie à suivre. Cet engagement est reflété dans le modèle de coprésidence du Groupe de travail, qui comprend un défenseur des personnes souffrant de douleur ainsi qu'un clinicien. Le groupe de travail et le comité consultatif externe de soutien comprennent des personnes touchées personnellement par la douleur. Au cours de la prochaine année, le groupe de travail offrira aux intervenants dans le domaine de la douleur et aux Canadiens des occasions de formuler des commentaires lors de consultations en ligne et en personne afin de déterminer les meilleures pratiques et une approche améliorée de la prévention et du traitement de la douleur chronique au Canada.

Rapports

Rapport du Groupe de travail - juin 2019

Cadre de référence

Cadre de référence

Membres

Santé Canada a choisi les membres du Groupe de travail pour bénéficier d'un éventail de connaissances, d'expérience et d'expertise, et de points de vue sur la douleur chronique. Le Groupe de travail comprennent des personnes vivant ou ayant vécu une expérience concrète reliée à la douleur chronique, ainsi que des chercheurs, des éducateurs et des professionnels de la santé possédant de l'expérience et de l'expertise en matière de prévention et de gestion de la douleur chronique.

  • Fiona Campbell (coprésidente)
  • Maria Hudspith (coprésidente)
  • Melissa Anderson
  • Manon Choinière
  • Hani El-Gabalawy
  • Jacques Laliberté
  • Jaris Swidrovich
  • Linda Wilhelm

Biographies des membres

Fiona Campbell, BSc., M.D., FRCA (coprésidente)

Dre Fiona Campbell est anesthésiste pédiatrique et professeure au département d'anesthésie et de médecine de la douleur à l'hôpital pour enfants malades (SickKids) de l'Université de Toronto. Elle est directrice de l'équipe de la douleur chronique et codirectrice du SickKids Pain Centre de l'hôpital pour enfants malades, où elle aide à intégrer la recherche, l'éducation, l'amélioration de la qualité et les initiatives stratégiques.

À titre de coprésidente du Réseau consultatif de la douleur chronique pédiatrique, en partenariat avec le ministère de la Santé de l'Ontario, Dre Campbell a contribué à l'élaboration d'une stratégie provinciale visant à améliorer l'accès aux services de douleur chronique pédiatrique.

Dre Campbell est présidente de la Société canadienne de la douleur (de mai 2018 à mai 2020).

Maria Hudspith, M.A. (coprésidente)

Maria Hudspith est la directrice générale fondatrice de Pain BC, une organisation non gouvernementale qui travaille à améliorer la vie des personnes qui souffrent de douleur chronique. Mme Hudspith occupe ce poste depuis juin 2010. Forte de deux décennies d'expérience dans le développement communautaire et l'amélioration des systèmes, Mme Hudspith exerce un leadership stratégique axé sur l'éducation, l'engagement, l'application des connaissances et la défense des intérêts des personnes vivant avec une douleur chronique. Ses responsabilités comprennent l'élaboration et la mise en œuvre de plans stratégiques et opérationnels, la conception et l'évaluation de programmes, la direction des activités de collecte de fonds et l'établissement et le maintien de partenariats.

Mme Hudspith est cochercheuse principale du Réseau de douleur chronique de la Stratégie de recherche axée sur le patient des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et coresponsable des initiatives de mobilisation des patients du Réseau.

Mme Hudspith a plus de deux décennies d'expérience de travail dans le secteur public pour mobiliser les collectivités, démocratiser les organisations et faire avancer les programmes progressistes grâce à des changements de politiques et à l'élaboration de programmes.

Melissa Anderson, PT

BScPT, MPA

Melissa Anderson est physiothérapeute et directrice de la promotion, de la pratique professionnelle et de l'avancement à l'Association canadienne de physiothérapie (ACP). Elle a reçu son baccalauréat en sciences de la physiothérapie et sa maîtrise en administration publique (gestion) de l'Université Dalhousie à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Elle a été présidente de l'Association de physiothérapie du Nouveau-Brunswick (2012-2014) et de la section du Nouveau-Brunswick de la Fondation canadienne de la fibrose kystique. De 1992 à 2017, Mme Anderson a travaillé comme physiothérapeute clinicienne, chef de la pratique clinique et gestionnaire de la physiothérapie à Saint John, au Nouveau-Brunswick. Elle représente l'ACP au sein de la Coalition pour une gestion de la douleur sûre et efficace. Après avoir déménagé à Ottawa, en Ontario, elle a travaillé comme conseillère principale en politiques pour l'ACP. À ce titre, elle a aidé à la planification, à l'élaboration et à la mise en œuvre des politiques, a agi à titre de mentore auprès des membres de l'équipe des politiques et des pratiques et a été la responsable nationale de la stratégie de l'ACP pour lutter contre la crise des opioïdes au Canada. Elle siège actuellement au Comité des membres de la section Ottawa-Gatineau de la Société canadienne des directeurs d'association.

Manon Choinière, Ph. D.

Dre Manon Choinière est professeure titulaire au Département d'anesthésiologie et de médecine de la douleur de l'Université de Montréal et chercheuse au Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université de Montréal. Elle détient un doctorat en psychologie de la santé de l'Université McGill. Elle effectue des recherches évaluatives, épidémiologiques et cliniques sur la douleur aiguë et chronique. Sa recherche est financée par les IRSC et le Fonds de recherche du Québec - Santé.

Au fil des ans, Dre Choinière a publié plus de 100 articles dans des revues à comité de pairs et présenté les résultats de ses travaux de recherche dans le cadre de nombreuses réunions scientifiques nationales et internationales. Elle est l'un des membres fondateurs du Réseau québécois de recherche sur la douleur (RQRD) et du Réseau de douleur chronique de la Stratégie de recherche axée sur le patient des IRSC. Elle est également coprésidente du Groupe de travail sur le Registre du RDC et préside la Plateforme de recherche axée sur le patient du RQRD.

Hani El-Gabalawy, M.D., FRCPC

Dr Hani El-Gabalawy est professeur de médecine et d'immunologie, clinicien-chercheur principal et titulaire d'une chaire de recherche en rhumatologie de l'Université du Manitoba, et ancien Directeur du Centre de rhumatologie et d'arthrite. En tant que rhumatologue, le Dr El-Gabalawy fait régulièrement face aux défis inhérents au diagnostic et à la prise en charge des personnes souffrant de diverses types de douleur chronique. Étant donné qu'une proportion importante de sa pratique clinique met en cause des Autochtones atteints de diverses conditions rhumatismales, il est particulièrement conscient du fardeau disproportionné que représentent la douleur chronique et les problèmes liés aux opioïdes pour cette population. Dr El-Gabalawy a été directeur scientifique de l'Institut de l'appareil locomoteur et de l'arthrite des IRSC de 2012 à 2017, où il a élaboré et mis en œuvre un plan stratégique comportant la douleur chronique comme la première de trois priorités stratégiques. Dr El-Gabalawy a reçu ses diplômes d'études prémédicales et médicales des facultés de sciences et de médecine de l'Université de Calgary et a terminé sa formation en médecine interne et sa résidence en rhumatologie à l'Université McGill. De 1997 à 2000, il a été chercheur invité au National Institute of Arthritis and Musculoskeletal and Skin Diseases de Bethesda, au Maryland. En 2000, il est retourné à l'Université du Manitoba où il a poursuivi ses travaux de recherche dans le domaine de la pathogenèse et du pronostic de l'arthrite inflammatoire précoce. Dr El-Gabalawy a établi une cohorte unique de membres de la famille des Premières Nations à risque élevé de patients atteints de polyarthrite rhumatoïde, qui sont suivis longitudinalement pour les premières preuves d'apparition de cette maladie, pour laquelle il reçoit un financement ininterrompu des IRSC depuis 2005.

Jacques Laliberté, BCom

Jacques Laliberté est directeur fondateur de l'Association québécoise de la douleur chronique (AQDC) (2004), président du conseil d'administration et directeur général bénévole depuis 11 ans. Il est toujours très actif au sein du conseil de direction en tant que président sortant. Il a eu une longue carrière en tant que gestionnaire d'une multinationale pétrolière, travaillant dans des postes allant de directeur général de filiales à consultant en planification stratégique, ainsi que dans les ventes et le marketing. À l'heure actuelle, M. Laliberté copréside le Comité exécutif du Réseau de douleur chronique.

En 2013, M. Laliberté a reçu la Médaille du Gouverneur général pour les bénévoles, qui rend hommage aux Canadiens vivants et aux résidents permanents qui ont apporté une contribution importante, soutenue et non rémunérée à leur collectivité, au Canada ou à l'étranger.

Jaris Swidrovich, BSP, PharmD

Dr Swidrovich a obtenu son baccalauréat en sciences de la pharmacie (BSP) de l'Université de la Saskatchewan et son doctorat en pharmacie (PharmD) de l'Université de Toronto. Dr Swidrovich est membre de la Première Nation de Yellow Quill et il est né, a grandi et continue de résider à Saskatoon, en Saskatchewan. Il est le premier médecin auto-identifié en pharmacie des Premières Nations au Canada et le premier membre auto-identifié du corps professoral des Premières Nations en pharmacie au Canada. Il est professeur adjoint au Collège de pharmacie et nutrition de l'Université de la Saskatchewan et poursuit actuellement un doctorat en éducation. Dr Swidrovich a travaillé dans des pharmacies communautaires locales, des cliniques de santé rurales et des centres de recherche, et a travaillé à l'échelle internationale. Il a travaillé comme coordonnateur clinique des services pharmaceutiques à l'Hôpital St Paul de la région sanitaire de Saskatoon où il s'occupait de patients vivant avec le VIH/SIDA et des problèmes de toxicomanie. Il travaille avec des populations diverses et prioritaires souffrant du VIH/SIDA, de maladie mentale et de pauvreté. Il est mentor en pharmacologie pour l'Initiative de mieux-être des élèves vers la santé communautaire Dr Swidrovich est un ancien membre originel du conseil d'administration du Sanctum Care Group, un centre de soins palliatifs et de transition à Saskatoon pour les personnes atteintes du VIH. Il est président d'un réseau national de pharmaciens spécialisés en santé autochtone et président d'un groupe national d'intérêt spécial sur la vérité et la réconciliation avec l'Association des facultés de pharmacie du Canada. Il demeure actif au sein du Comité consultatif sur la diversité, l'équité et l'inclusion de la Ville de Saskatoon et à titre de membre bénévole du conseil d'administration de la clinique communautaire de cette même ville.

En 2018, Dr Swidrovich a reçu le Prix national d'excellence en soins aux patients de l'Association des pharmaciens du Canada et le Prix d'excellence aux étudiants autochtones du Collège des études diplômées et postdoctorales de l'Université de la Saskatchewan.

Linda Wilhelm

Linda Wilhelm est présidente de l'Alliance canadienne des individus souffrant d'arthrite, un organisme national, bénévole et axé sur les patients, qui s'efforce d'améliorer la vie des personnes atteintes d'arthrite depuis 2002. Mme Wilhelm est coprésidente du Comité directeur du Réseau de la douleur chronique de la Stratégie de recherche axée sur le patient des IRSC, et membre du comité consultatif des patients du réseau et de l'Alliance pour les données probantes relevant du Réseau. Mme Wilhelm participe fréquemment à des travaux de comités consultatifs d'experts de Santé Canada et à des conférences concernant l'accès et l'innocuité des médicaments. Elle a déjà été membre du Comité consultatif d'experts de la vigilance des produits de santé et du Comité directeur du Réseau sur l'innocuité et l'efficacité des médicaments.Mme Wilhelm milite activement en faveur de l'accès au traitement et de la qualité des soins pour tous les patients, tant à l'échelle régionale qu'à l'échelle nationale, depuis plus de 20 ans, et elle a été présidente du conseil d'administration de la Division du Nouveau-Brunswick de la Société de l'arthrite. Mme Wilhelm vit avec la polyarthrite rhumatoïde depuis plus de 35 ans, dont plusieurs de ces années insensibles aux médicaments utilisés pour traiter la maladie qui ont entraîné des dommages importants et irréversibles à la plupart des articulations de son corps l'obligeant à gérer sa douleur chronique sur une base quotidienne et tout au long de son rétablissement de 14 chirurgies reconstructives.

Mme Wilhelm est récipiendaire de la Médaille du jubilé d'or et de diamant de la Reine ainsi que du Prix Qualman-Davies en leadership communautaire en matière d'arthrite (2015).

Sommaire des affiliations et des intérêts

Sommaire des affiliations et des intérêts

Réunions

Les membres du Groupe de travail se réuniront environ tous les deux mois sur une période de trois ans soit jusqu'en décembre 2021. Les réunions auront lieu en personne ou par téléconférence.

Compte rendu de réunion - 22 mars 2019

Compte rendu de réunion - 1er et 2 mai 2019

Comité consultatif externe

Le Comité consultatif externe fournira des conseils et des renseignements concernant certains éléments du mandat du Groupe de travail. Le comité va :

  • fournir au groupe de travail des preuves scientifiques, des informations et des conseils à jour reflétant leurs domaines de compétence et leur expérience;
  • conseiller le groupe de travail sur les méthodologies de collecte de données et d'informations, les analyses et la création de rapports;
  • établir les liens nécessaires pour des consultations et une collaboration efficaces entre les régions et les intervenants; et,
  • contribuer à la diffusion des travaux du groupe de travail.

Les membres du Comité se réuniront environ quatre fois par année avec les membres du Groupe de travail. Ils participeront également à certaines consultations régionales et avec les intervenants.

Santé Canada a désigné les membres pour faire parti du comité consultatif externe, en consultation avec les membres du groupe de travail. Les membres comprennent des personnes vivant ou ayant vécue une expérience, ainsi que des chercheurs, des éducateurs et des professionnels de la santé impliqués dans la prévention et la gestion de la douleur chronique.

Biographies des membres

Sommaire des affiliations et des intérêts

Personne-ressource

Secrétariat du Groupe de travail canadien sur la douleur
Direction générale des substances contrôlées et du cannabis
Santé Canada
Localisateur postal : 0301A
Ottawa (Ont.)
Canada
hc.cptfsecretariatsecretariatgtcsld.sc@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :