Gaz de pétrole liquéfiés (gaz de pétrole et de raffinerie du Groupe 4)

Gaz de pétrole liquéfiés
Numéro de registre du CAS 68476-85-7

Gaz de pétrole liquéfiés et adoucis
Numéro de registre du CAS 68476-86-8

Publications résumées :

Sur cette page

Aperçu

  • Le gouvernement du Canada réalise des évaluations des risques de substances chimiques en vertu de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement (1999) [LCPE (1999)] afin de déterminer si elles posent ou peuvent poser des risques pour la santé humaine ou l'environnement.
    • Les risques posés par une substance sont déterminés en considérant à la fois ses propriétés dangereuses (la capacité de causer les effets nocifs sur la santé humaine ou l'environnement) et les niveaux d'exposition des personnes ou de l'environnement.
    • Quand cela est nécessaire, le gouvernement met en œuvre des mesures de gestion des risques en vertu de la LCPE (1999) et d'autres lois fédérales, afin de prévenir ou de réduire le danger potentiel.
  • Le gouvernement a conclu que les 2 substances dans l'évaluation des gaz de pétrole liquéfiés (GPL) sont nocives pour la santé humaine aux niveaux d'exposition pris en compte lors de l'évaluation.
    • Cette préoccupation est due à une petite partie de la population canadienne qui pourraient être exposée à proximité des installations pétrolières. Ces substances sont associées avec le potentiel de causer le cancer. Des mesures de gestion des risques ont été prises.
  • Le gouvernement a également conclu que ces 2 substances ne pénètrent pas dans l'environnement à des niveaux nocifs.

À propos de ces substances

  • L'évaluation préalable portait principalement sur 2 substances désignées collectivement dans le Plan de gestion des produits chimiques (PGPC) comme PGL sous l'Approche pour le secteur pétrolier (volet 4) .
  • Les GPL sont des gaz, mais ils peuvent être liquéfiés par compression ou refroidissement afin de faciliter leur stockage ou leur transport. Ces substances sont des combinaisons complexes d'hydrocarbures pétroliers.
  • Sur le plan de leur composition, les gaz de pétrole liquéfiés sont similaires aux gaz de pétrole et de raffinerie restreints aux installations (Groupe 1) et à ceux restreints à l'industrie (Groupe 2). Toutefois, ils peuvent aussi se retrouver dans des produits commercialisés.
  • D'après les informations collectées par le gouvernement, les GPL sont principalement utilisés comme combustibles, matières premières pour les procédés industriels et comme agents propulseurs d'aérosols dans les produits mis à la disposition des consommateurs.
  • Ils peuvent être utilisés comme combustibles pour la cuisine ou le chauffage et sont souvent stockés dans des réservoirs cylindriques qui sont à la disposition des consommateurs.

Exposition des humains et de l'environnement

  • L'évaluation préalable indique que les Canadiens peuvent être exposés aux GPL lors de l'utilisation de produits aérosols à l'intérieur contenant des GPL comme agents propulseurs.
  • Les Canadiens qui vivent à proximité d'installations pétrolières ou de stations-service peuvent également être exposés aux GPL par suite de rejets non intentionnels de ces substances.
  • Les GPL peuvent être rejetés dans l'environnement pendant le transport et le transfert, ainsi que pendant l'utilisation des produits en aérosol mis à la disposition des consommateurs.

Effets clés sur la santé et l'environnement (danger)

  • La cancérogénicité potentielle (capacité de causer le cancer) a été considérée comme l'effet important ou « critique » de ces substances utilisé pour caractériser le risque pour la santé humaine dans l'évaluation.
  • Aucun effet écologique n'a été identifié pour ces substances.

Résultats de l'évaluation des risques

  • D'après les renseignements présentés dans l'évaluation préalable, il a été déterminé que ces substances peuvent poser un risque pour la santé humaine, car une petite partie de la population canadienne peut être exposée à proximité des installations pétrolières.
  • Il a également été déterminé que ces substances présentent peu de risques pour l'environnement.

Conclusions de l'évaluation préalable

  • Le gouvernement a conclu que ces 2 substances sont nocives pour la santé humaine aux niveaux d'exposition pris en compte lors de l'évaluation.
  • Le gouvernement a également conclu que ces substances ne pénètrent pas dans l'environnement à des niveaux nocifs.

Mesures préventives et réduction des risques

Où trouver des mises à jour des mesures de gestion des risques

Renseignements connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :