Groupe des anthraquinones- fiche d'information

Sur cette page

Aperçu

  • Le gouvernement du Canada a réalisé une évaluation scientifique, appelée une évaluation préalable du Groupe des anthraquinones, afin de déterminer le potentiel de risque posé aux Canadiens et à l'environnement.
  • En vertu de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement (1999) [LCPE (1999)] le risque que pose une substance est déterminé en considérant à la fois ses propriétés dangereuses (la capacité d'avoir des effets nocifs sur la santé humaine ou l'environnement) et les niveaux d'exposition des personnes ou de l'environnement. Une substance peut avoir un potentiel de danger élevé, mais le risque pour la santé humaine et l'environnement dépend du niveau d'exposition à la substance.
  • Dans cette évaluation, le potentiel de danger pour l'environnement et d'exposition de l'environnement à ces substances ont été caractérisés en suivant la classification des risques écologiques des substances organiques.
  • Par suite de l'évaluation préalable, il est proposé que le Solvent Violet 13 est nocif pour la santé humaine. Aux niveaux actuels d'exposition, les six autres substances visées par cette évaluation ne sont pas considérées nocives pour la santé humaine. Les substances de ce groupe ne posent aucun risque à l'environnement aux niveaux d'exposition actuels.

À propos de ces substances

Exposition des Canadiens et de l'environnement

  • L'exposition des Canadiens à ces substances pourrait découler de l'utilisation de produits offerts aux consommateurs, comme des crèmes pour le corps, du maquillage, des peintures faciales, des produits capillaires, des tampons encreurs utilisés en artisanat et des jouets en plastique.
  • Certaines de ces substances pourraient entrer dans la composition de certains matériaux d'emballage alimentaire au Canada, mais leur potentiel d'exposition associée aux aliments est négligeable.
  • On considère que les 7 substances sont associées à un faible potentiel d'exposition de l'environnement.

Effets principaux (dangers) sur la santé et l'environnement

  • Il existe peu de données sur les effets sur la santé pour certaines de ces substances. Une approche comparative a donc été suivie en utilisant des composés chimiques similaires, appelée lecture croisée, pour évaluer les effets potentiels sur la santé.
  • Les substances visées par cette évaluation, à l'exception du Pigment Blue 60, sont considérées d'être carcinogènes (pouvant induire le cancer) dans les organes comme les reins. Cela a été considéré comme l'un des effets importants ou «critiques» utilisés pour caractériser le risque pour la santé humaine de ces substances.
  • Le Solvent Violet 13 et le Solvent Blue 36 peuvent aussi entraîner des effets sur le développement.
  • Le Pigment Blue 60 a été examinée à l'échelle internationale par le Comité mixte FAO/OMS (Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture/Organisation mondiale de la santé) d'experts des additifs alimentaires (JECFA). Il a été déterminé que le Pigment Blue 60 peut causer des effets sur la reproduction.
  • D'après leur niveau modéré toxicité, il a été établi, au moyen de la classification du risque écologique des substances organiques, que les 7 substances ont un potentiel de danger élevé pour l'environnement.

Résultats de l'évaluation des risques

  • L'exposition de la population générale aux colorants Solvent Violet 59, Solvent Blue 36, Disperse Red 60, Acid Blue 239 et au No CAS 74499-36-8 aux concentrations actuelles n'est pas préoccupante.
  • Le risque pour la santé humaine associé au Pigment Blue 60 est jugé faible en raison des renseignements contenus dans l'évaluation préalable.
  • D'après une comparaison des quantités auxquelles les Canadiens peuvent être exposés au Solvent Violet 13, avec celles associées à des effets sur la santé, nous considérons que ces substances peuvent présenter un risque pour la santé humaine.
  • Les risques pour l'environnement associés aux 7 substances ont été caractérisés au moyen de la Classification du risque écologique des substances organiques. Dans l'ensemble, il existe un faible risque d'effets nocifs sur l'environnement découlant de ces substances.
  • Il est proposé que le Solvent Violet 13 satisfait aux critères de persistance, mais pas de bioaccumulation énoncés dans le Règlement sur la persistance et la bioaccumulation pris en application de la LCPE (1999).
  • Le gouvernement du Canada a publié l'Ébauche d'évaluation préalable pour le Groupe des anthraquinones le 3 novembre 2018. Cette publication est suivie d'une période de commentaires du public de 60 jours se terminant le 2 janvier 2019.

Conclusions proposées de l'évaluation préalable

  • Par suite de cette évaluation, le gouvernement propose de conclure que le Pigment Blue 60, le Solvent Violet 59, le Solvent Blue 36, le Disperse Red 60, l'Acid Blue 239 et le No CAS 74499-36-8 ne sont pas nocifs pour la santé humaine aux niveaux d'exposition actuels.
  • Toutefois, le gouvernement propose de conclure que le Solvent Violet 13 est nocif pour la santé humaine aux niveaux d'exposition actuels.
  • Le gouvernement propose aussi de conclure que les 7 substances ne ne pénètrent pas dans l'environnement à des niveaux qui sont nocifs pour l'environnement.

Mesures préventives et réduction des risques

  • Le gouvernement du Canada a publié le Cadre de gestion des risques associés au Solvent Violet 13 le 3 novembre 2018. Cette publication est suivie d'une période de commentaires du public de 60 jours se terminant le 2 janvier 2019.
  • Le gouvernement a l'intention d'inscrire le Solvent Violet 13 à l'annexe 1 de la LCPE (1999), annexe aussi appelée la Liste des substances toxiques.
  • Si la conclusion proposée se confirme à la suite de l'évaluation préalable finale, le gouvernement envisagera des mesures pour réduire l'exposition des consommateurs au Solvent Violet 13 découlant de l'utilisation de cosmétiques.
  • Le gouvernement proposera d'inscrire le Solvent Violet 13 à la Liste critique des ingrédients des cosmétiques de Santé Canada. La Liste critique des ingrédients de cosmétiques est une liste de substances dont l'utilisation pourrait contrevenir les exigences de la Loi sur les aliments et drogues ou au Règlement sur les cosmétiques. Selon la réglementation canadienne, les cosmétiques qui contiennent des substances nocives pour l'utilisateur ne peuvent pas être vendus.
  • Bien que le Solvent Violet 59, le Solvent Blue 36, le Disperse Red 60, l'Acid Blue 239, et le No CAS 74499-36-8 ne soient pas considérées nocives pour la santé humaine aux niveaux actuels d'exposition, ces substances sont associées à des effets préoccupants pour la santé et pourraient devenir préoccupantes pour la santé humaine si les modes d'utilisation changeaient.
  • Pour cette raison, des activités de suivi visant à surveiller des modifications de l'exposition et/ou des profils d'utilisation commerciale pour le Solvent Violet 59, le Solvent Blue 36, le Disperse Red 60, l'Acid Blue 239, et le No CAS 74499-36-8 sont à l'étude.
  • Les intervenants sont encouragés à fournir, pendant la période de commentaires du public de 60 jours sur l'ébauche d'évaluation préable, toute information concernant les substances qui pourrait aider à choisir l'activité de suivi appropriée, Cette information pourrait inclure des renseignements sur de nouvelles importation réelles ou planifiées, la fabrication ou l'utilisation de cette substance. De plus amples renseignements et des mises à jour sur les mesures de gestion des risques pour les substances gérées dans le cadre du PGPC sont disponibles dans le tableau de gestion des risques du PGPC et l'échéancier des activités de gestion des risques et des consultations.

Important à savoir

  • Ces substances sont présentes dans certains produits offerts aux consommateurs. Les Canadiens devraient respecter les mises en garde et les instructions inscrites sur les étiquettes des produits, et d'éliminer les produits de manière responsable.
  • Les Canadiens qui pourraient être exposés à ces substances en milieu de travail devraient consulter leur employeur et leur représentant en santé et sécurité au travail (SST) en ce qui a trait aux pratiques de manutention sécuritaires et aux lois et exigences applicables en vertu de la législation en matière de SST et du Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT).
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :