Effectif en santé

Découvrez les mesures prises pour répondre aux besoins d’effectif en santé.

Sur cette page

Des renseignements sur la déclaration de besoin exigée des médecins diplômés qui poursuivent des études supérieures aux États-Unis sont disponibles ici.

Travailleurs de la santé

Les travailleurs de la santé fournissent des traitements, des services et des conseils. Les travailleurs de la santé peuvent comprendre les personnes suivantes :

  • dentistes et hygiénistes dentaires
  • diététiciens
  • massothérapeutes, ergothérapeutes et kinésithérapeutes
  • infirmières
  • préposés aux bénéficiaires
  • optométristes
  • ambulanciers paramédicaux
  • préposés aux services de soutien à la personne
  • sages-femmes
  • pharmaciens
  • médecins
  • psychologues, et plus encore

Ces personnes sont importantes pour assurer notre santé et notre bien-être.

De nombreux travailleurs de la santé nous voient dans notre état le plus vulnérable. Ils fournissent non seulement des soins, mais aussi de la compassion.

L’effectif en santé du Canada est actuellement confronté à des défis en ce qui a trait au bassin de travailleurs en santé, au faible niveau de maintien en poste et aux conditions de travail qui exercent une pression supplémentaire sur les travailleurs. La charge de travail liée aux patients, la diminution du nombre de travailleurs et la crainte pour la sécurité personnelle ont entraîné des niveaux sans précédent d’épuisement professionnel, d’absences et de roulement.

Le gouvernement fédéral fournit un soutien financier aux provinces et aux territoires pour les services de soins de santé. Cependant, la responsabilité de la gestion de l’effectif en santé relève des administrations provinciales et territoriales.

Ce que nous faisons pour soutenir l’effectif en santé au Canada

Les défis actuels au sein de l’effectif en santé nécessitent des solutions collaboratives.

Santé Canada, de concert avec d’autres ministères fédéraux, joue un rôle actif dans ce dossier. Ensemble, nous travaillons avec les gouvernements provinciaux et territoriaux et les principaux intervenants en santé afin de trouver des solutions immédiates et à long terme pour répondre aux besoins de l’effectif en santé.

Le gouvernement du Canada a déjà pris des mesures pour répondre aux préoccupations principales exprimées par les fournisseurs de soins de santé.

Par exemple, Santé Canada :

  • a organisé un symposium des intervenants au printemps 2022 afin de mieux comprendre les défis auxquels est confronté l’effectif en santé
    • le rapport sommaire cerne les domaines d’action et les solutions possibles aux défis de l’effectif en santé, que Santé Canada partage avec les intervenants afin de peaufiner et harmoniser les mesures
  • a annoncé le 23 août 2022 la nomination de la Dre Leigh Chapman au poste d’infirmière en chef pour le Canada, qui :
    • examinera les questions relatives aux soins infirmiers d’un point de vue fédéral
    • fournira des conseils stratégiques d’un point de vue infirmier à Santé Canada sur les secteurs prioritaires des politiques et des programmes et travaillera en étroite collaboration avec les provinces et les territoires, les intervenants et les organismes de réglementation
  • a créé une Coalition d’action pour les travailleurs de la santé, afin de formuler des solutions pour relever les défis importants de l’effectif de la santé afin que les Canadiens puissent accéder aux soins dont ils ont besoin

Dans le cadre du budget de 2022, le gouvernement du Canada a annoncé un financement de 26,2 millions de dollars pour augmenter le montant de la remise des prêts étudiants pour les médecins et les infirmières qui exercent dans des collectivités rurales et éloignées. La liste des professionnels admissibles au programme d’exonération des prêts a également été élargie afin d’amener davantage de travailleurs de la santé dans les collectivités qui en ont le plus besoin.

Grâce au budget, le gouvernement fédéral est également en mesure de :

  • fournir 140 millions de dollars supplémentaires sur deux ans au portail Espace mieux-être Canada (EMC), qui offre du soutien gratuit et confidentiel en matière de santé mentale et de consommation de substances à tous les Canadiens, y compris aux travailleurs de la santé de première ligne
  • les travailleurs peuvent également accéder à ces services en ligne au moyen de Mieux-être, l’application complémentaire d’EMC
  • fournir 115 millions de dollars sur cinq ans, dont 30 millions de dollars en permanence, pour élargir le programme de reconnaissance des titres de compétences étrangers, ce qui permettra :
  • d’aider jusqu’à 11000 professionnels de la santé formés à l’étranger par année à faire reconnaître leurs diplômes et à trouver du travail dans leur domaine
  • de soutenir des projets (tels que des examens nationaux normalisés, un accès plus facile aux renseignements, des délais plus courts et moins de paperasse) qui réduiront les obstacles à la reconnaissance diplômes étrangers pour les professionnels de la santé
  • contribuer à réduire les obstacles au commerce intérieur et à la mobilité de la main-d’œuvre, comme dans le secteur de la santé, en collaborant avec les gouvernements et les organismes de réglementation provinciaux et territoriaux pour évaluer et, le cas échéant, éliminer les obstacles

Le gouvernement fédéral a également fourni un complément de 2 milliards de dollars au Transfert canadien en matière de santé, aux provinces et aux territoires, afin de réduire les arriérés entraînés par la COVID-19. Cette mesure contribuera à soutenir la santé et le bien-être des Canadiens et des personnes qui sont en première ligne de notre système de soins de santé.

Cet investissement s’ajoute aux 4 milliards de dollars investis en 2021 pour aider les provinces et les territoires à s’attaquer aux pressions immédiates sur le système de soins de santé. Cet argent est distribué à parts égales par habitant au moyen du Transfert canadien en matière de santé.

En 2021, le gouvernement fédéral a également :

  • modifié le Code criminel (en vertu de l’ancien projet de loi C-3) afin d’assurer la sécurité des travailleurs de la santé et de les protéger contre les menaces, la violence et le harcèlement
  • fourni 100 millions de dollars sur trois ans, par le biais du budget de 2021, pour soutenir la santé mentale des Canadiens qui ont été les plus touchés par la COVID‑19 ainsi qu’un autre 50 millions de dollars pour aider les personnes qui vivent avec un trouble de stress post-traumatique causé par la pandémie, y compris les fournisseurs de services essentiels et de première ligne;
  • annoncé le financement supplémentaire par le biais du budget de 2021, du Programme d’appui aux solutions sectorielles pour la main-d’œuvre d’Emploi et Développement social Canada
  • ce programme aide les secteurs clés de l’économie, y compris celui de la santé, à mettre en œuvre des solutions pour répondre aux besoins de l’effectif, tels que les pénuries de main d’œuvre

Le Canada, les provinces et les territoires collaborent également sur les questions relatives à l’effectif en santé par l’intermédiaire du Comité fédéral-provincial-territorial sur l’effectif en santé

Liens connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :