COVID-19 : Soutien aux provinces et aux territoires

Sur cette page

À propos de notre réponse fédérale

Les partenaires fédéraux collaborent activement pour aider les provinces et les territoires à réagir à la COVID-19.

Dans le cadre de l’Accord sur la relance sécuritaire, nous fournissons plus de 19 milliards de dollars en financement aux provinces et aux territoires. Ce financement les aidera à investir dans des domaines prioritaires, notamment :

Depuis mars 2020, la Réserve nationale stratégique d’urgence du Canada achète les articles suivants en vrac :

Nous travaillons avec des entreprises qui mettent au point des technologies de dépistage nouvelles et novatrices. Nous achetons également des fournitures de dépistage, comme des trousses de dépistage, des écouvillons et d’autres équipements, pour les remettre aux provinces et aux territoires.

La réponse du gouvernement du Canada aux demandes tient compte du nombre actuel de cas et des tendances dans les données :

Nous continuons de surveiller la situation de la COVID-19. Pour ce faire, nous nous efforçons de :

Nous travaillons en étroite collaboration avec les provinces et les territoires à l’élaboration d’un plan de distribution de vaccins.

Soutien de la capacité d’intervention rapide

Les partenaires fédéraux collaborent pour aider les provinces et les territoires, notamment par la création de la capacité d’intervention fédérale rapide pour lutter contre la COVID-19. La collaboration aidera à gérer les répercussions de la COVID-19 à l’échelle du pays et appuiera les services existants en matière de :

Nous avons avisé les provinces et les territoires que ces services sont offerts jusqu’au 31 mars 2021. Les services ne devraient être envisagés que lorsque toutes les autres ressources sont épuisées. Les responsabilités suivantes incombent aux provinces et aux territoires :

Une fois que nous recevons une demande, nous utilisons les éléments suivants pour établir les priorités :

Cette capacité d’intervention nous aidera à répondre à des besoins critiques grâce à différents services de soutien.

Recrutement des ressources humaines

La Commission de la fonction publique a 4 listes de dotation auxquelles les provinces et territoires peuvent accéder pour recruter des candidats au Canada. Ces listes sont ventilées par ensemble de compétences, expérience et emplacement. Une liste de candidats potentiels sera fournie pour une évaluation plus poussée.

Le groupe de travail sur la COVID-19 de Santé Canada collabore avec la Commission de la fonction publique et peut également contribuer à l’évaluation au besoin.

Les listes sont :

Équipe d’intervention rapide en santé publique

L’Agence de la santé publique du Canada dispose d’équipes d’experts techniques qui peuvent être déployées dans les 24 à 72 heures. Cela nous permet d’évaluer et de cerner rapidement les situations où il existe des besoins continus d’aide fédérale en cas d’éclosions. Les membres de l’équipe possèdent une expertise variée en santé publique, notamment en : 

Une unité d’intervention en cas d’éclosion mène des enquêtes dans le cas d’éclosions multijuridictionnelles de COVID-19. L’unité :

Gestion des éclosions

Nous travaillons avec des organismes, comme la Croix-Rouge canadienne, qui adaptent les services existants aux besoins émergents au Canada.

La Croix-Rouge canadienne fournira du soutien dans les domaines suivants :

Tous les ordres de gouvernement travaillent ensemble pour évaluer les besoins des régions les plus touchées par la COVID-19. Nous offrons de l’aide dans les domaines suivants :

Aide au dépistage

Nous fournissons du financement à la Croix-Rouge canadienne pour appuyer les sites de dépistage intensif. Le financement aide l’organisme à créer plus d’équipes de personnel clinique et non clinique pour :

Ces services comprendront des tests dans des laboratoires mobiles et des emplacements dans les collectivités.

D’ici la fin de décembre 2020, nous serons en mesure de déployer jusqu’à 10 équipes qui peuvent répondre à différents types et niveaux de besoins. Par exemple, une équipe de 25 à 40 employés pourrait procéder aux tests de dépistage de 150 à 300 personnes chaque jour.

Équipement de dépistage

Nous apportons de l’équipement et des fournitures d’analyse au point de service pour les scénarios d’éclosion directement dans les régions qui en ont besoin.

Pour accroître la capacité des provinces et des territoires de fournir le dépistage, nous achetons des :

Chaque province et territoire décide comment et quand utiliser les appareils, en se fondant sur les documents suivants :

Les tests sont distribués en tenant compte des priorités suivantes :

  1. points chauds de la propagation de la COVID-19 où les collectivités ont demandé de l’aide
  2. régions où les populations présentent un risque plus élevé
  3. provinces et territoires selon une approche de distribution convenue

Nous travaillons avec Services aux Autochtones Canada pour distribuer ces tests aux collectivités nordiques, éloignées et autochtones.

Nous nous efforçons de continuer à fournir aux provinces et aux territoires des tests de dépistage de la COVID-19 de façon continue.

Services de laboratoire

Le Laboratoire national de microbiologie du Canada appuie 6 sites fédéraux de dépistage intensif dans les villes suivantes :

  1. Guelph (Ontario)
  2. Ottawa (Ontario)
  3. Moncton (Nouveau-Brunswick)
  4. Winnipeg (Manitoba)
  5. Vancouver (Colombie-Britannique)
  6. Lethbridge (Alberta)

Le fait d’avoir des tests en laboratoire dans chaque région aidera à réduire les temps d’attente pour les résultats des tests de dépistage et à accroître l’incidence des efforts de recherche des contacts à l’échelle régionale.

Ces laboratoires effectuent des tests diagnostiques et fournissent les résultats aux autorités de la santé publique. Chaque laboratoire peut traiter 1 000 tests par jour. L’automatisation robotisée soutiendra la capacité de certains laboratoires.

Recherche des contacts

Nous fournissons jusqu’à 17,5 millions de dollars à Statistique Canada pour appuyer les services de recherche des contacts, notamment :

Statistique Canada peut actuellement faire plus de 16 000 appels par jour, et ce nombre passera à 20 000 d’ici la fin de décembre 2020.

Les autorités provinciales et territoriales de la santé publique fournissent à Statistique Canada des lignes directrices et une orientation pour appuyer les services de recherche des contacts.

Sites sûrs d’isolement volontaire

Le gouvernement du Canada a mis sur pied le Programme de sites sûrs d’isolement volontaire grâce à des investissements de 100 millions de dollars sur 2 ans. Ce programme aidera les autorités sanitaires des provinces, des territoires et des régions à prévenir et à contrôler l’infection.

Le programme vise également à réduire la transmission communautaire de la COVID-19 en aidant les personnes qui ne peuvent s’isoler de façon sécuritaire à la maison, soit à cause du nombre de personnes qui y vit ou à cause de ressources limitées.

Les sites accessibles dans le cadre du programme fourniront un endroit centralisé où les personnes ciblées pourront s’isoler pour la période requise. Les autorités sanitaires régionales identifieront les personnes admissibles à qui elles pourraient offrir la possibilité d’être hébergées dans un site d’isolement sur une base volontaire.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :