4.3.7 Étude de cas : Utilisation des cartes de crédit

De : Agence de la consommation en matière financière du Canada

Leila pense à se procurer une nouvelle carte de crédit à taux promotionnel réduit.


En revenant du travail, Leila passe devant un magasin d'appareils électroniques et aperçoit un système de son dans la vitrine. C'est exactement ce qu'elle cherche : des haut parleurs de pointe et les toutes dernières applications interactives qui lui permettraient de brancher le système à son ordinateur portatif. Et le système est en solde!

Le prix de solde est de 1 275 $. Leila ne prévoyait pas payer autant. Mais quelle aubaine! C'est beaucoup moins cher que le prix régulier!

Elle achète le système de son avec sa carte de crédit. Compte tenu des autres achats qu'elle a déjà faits avec sa carte, elle sait qu'elle a maintenant atteint sa limite de crédit. Ce n'est pas grave. Elle payera le solde dès qu'elle aura reçu son chèque de paye.

Quelques jours plus tard, Leila voit une annonce dans le journal : Vacances de rêve sous le soleil des Caraïbes! Il s’agit d’un séjour tout compris à un hôtel situé sur une plage magnifique.

« Je mérite des vacances », pense Leila. Le seul problème, c'est qu'elle ne peut pas utiliser sa carte de crédit pour payer ce voyage parce qu'elle doit d'abord rembourser le solde de sa carte au complet. Et elle n'a pas assez d'argent dans son compte de chèques. Comment faire pour acheter ce voyage?

Le lendemain, Leila passe devant une banque. Dans la vitrine, une affiche attire son attention : Taux promotionnel peu élevé sur les nouveaux comptes de carte de crédit! Ce n'est pas sa banque, mais Leila se dit qu'elle pourrait quand même y obtenir une carte de crédit. Et que, grâce au taux d'intérêt peu élevé, elle réussirait à faire les paiements de ses deux cartes. Elle décide de demander une carte et réserve ses vacances.

Plusieurs mois plus tard, Leila reçoit deux énormes factures de carte de crédit. Elle doit payer 220 $ d'intérêt sur le solde de 3 000 $ de sa première carte. De plus, maintenant que la période de lancement est terminée, le taux d'intérêt de sa deuxième carte est passé de 10 % à 19 %.

Démoralisée, Leila sait qu'elle devra annuler son voyage. Elle payera une pénalité, mais elle ne peut tout simplement pas se permettre une telle dépense.

Leçons apprises par Leila :

  • Quand on emprunte de l'argent, il faut être capable de le rembourser. Une carte de crédit n'augmente pas le montant d'argent qu'on a. C'est seulement un moyen de payer pour nos achats.
  • Si on reporte habituellement le solde de notre carte de crédit, les frais d'intérêt augmentent le coût total de nos achats.
  • Lorsqu'on fait une demande de carte de crédit, il faut se renseigner sur l'intérêt, les frais et les limites applicables.
  • Pour résister à la tentation d'effectuer des achats impulsifs, on peut laisser nos cartes de crédit à la maison et s'assurer que la limite de crédit de nos cartes est peu élevée. On peut aussi attendre au lendemain avant de faire un achat afin de se donner le temps de réfléchir.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :