Trousse scolaire sur la cote air santé, 5e et 6e année, santé : chapitre 1

Activité d’introduction : vrai ou faux? en silence

Aperçu

Cette activité stimulante retiendra l’attention des élèves, les fera bouger et les préparera à en apprendre davantage au sujet de la Cote air santé (CAS). Elle est conçue pour susciter l’intérêt et faire ressortir les idées fausses. On peut aussi répéter cette activité une fois les stations d’apprentissage terminées à des fins de révision.

Avant de commencer

Expliquez aux élèves qu’ils se prêteront à une activité de type « vrai ou faux » en silence. On utilisera un mur de la classe pour les affirmations « vraies » et l’autre, pour les affirmations « fausses ». Donnez un exemple au rétroprojecteur ou lisez-le à voix haute. Les élèves devront se déplacer rapidement, mais en silence vers le mur qui correspond, selon eux, à la bonne réponse. Vous pouvez ensuite révéler la bonne réponse avant de passer à l’affirmation suivante. Il est préférable de ne pas donner d’explication à cette étape, car les élèves en apprendront davantage aux stations d’apprentissage.

Modifications

Il est possible d’adapter cette activité aux besoins de la classe. Vous pouvez par exemple demander à des élèves dérangeants de compter les points pour qu’ils sentent qu’ils participent davantage à l’activité. Vous pouvez aussi demander à un élève d’ajouter un pointage (positif ou négatif) en fonction du bruit que font les élèves.

Révision

Si vous faites cette activité à des fins de révision une fois les stations d’apprentissage terminées, vous pouvez d’abord demander à chacun des élèves d’écrire son nom et un énoncé sur une feuille de papier, en indiquant entre parenthèses si l’énoncé est vrai ou faux. Vous pouvez ensuite placer ces énoncés dans un chapeau et en piger pour l’activité. Cela fera ressortir les idées fausses qui demeurent chez les élèves.

Vrai

Un indice de la qualité de l’air en lien avec la santé (cote air santé - CAS) existe. Il s’apparente à l’indice ultraviolet (UV), mais il nous renseigne sur le risque pour la santé associé à la pollution de l’air pour la journée précisée.

La CAS fait partie des prévisions (il existe une valeur maximale prévue pour la journée, la nuit prochaine et le lendemain).

La CAS s’appuie sur les risques que présentent les polluants fréquents de l’air qui nuisent à la santé humaine.

La poussière (les particules) est un polluant de l’air qui nuit à la santé humaine.

La pollution de l’air aggrave les symptômes de l’asthme.

La pollution de l’air est un problème, peu importe la saison.

Un autobus bondé équivaut à 40 à 60 voitures.

Utiliser une tondeuse à essence pendant une heure équivaut à conduire une nouvelle voiture sur une distance de 320 à 480 kilomètres.

Certaines personnes sont plus sensibles que d’autres à la pollution de l’air.

En raison de la forme du terrain, les polluants demeurent parfois piégés dans des bassins et des vallées.

Le rayonnement ultraviolet intense augmente la production d’ozone troposphérique (un polluant).

Lorsque l’indice UV est élevé, on se couvre et on applique un écran solaire. Lorsque la CAS est élevée, on change ses projets d'activités.

Faux

Plus la CAS est faible, plus le risque pour la santé associé à la qualité de l’air est élevé (p. ex., une CAS de 2 est pire qu’une CAS de 10).

L’oxygène est un polluant de l’air courant qui nuit à la santé humaine.

Le bleu correspond à un risque très élevé pour la santé associé à la qualité de l’air.

La pollution de l’air est un problème dans les villes seulement. Ceux qui vivent en milieu rural ne sont pas touchés.

Les enfants sont les moins vulnérables aux effets nuisibles de la pollution de l’air.

Les vents forts permettent aux polluants de s’accumuler dans un endroit.

Les conditions météorologiques n’ont aucun effet sur la qualité de l’air.

La CAS à [votre région] aujourd’hui est de [indiquer une valeur]. À [une région plus urbaine], elle est de [indiquer une fausse valeur élevée]. (Choisir des valeurs qui mettent en évidence les fausses idées concernant les différences entre les régions)

Références

Almarode, J. et D. Almarode. Energizing Students: Maximizing student attention and engagement in the science classroom. The Science Teacher, 2008, 75(9), 32-35. (en anglais seulement)

Site Web de la CAS

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :