Politique de défense – Protection, Sécurité, Engagement

Contenu archivé

Cette page a été publiée de manière proactive pour répondre aux exigences de la Loi sur l'accès à l'information. Il s'agit d'un document historique qui était valide lors de sa publication, mais qui peut maintenant contenir des informations obsolètes.

Résumé

  • La politique de défense du Canada – Protection, Sécurité, Engagement a été publiée en 2017 afin de maintenir les Forces armées canadiennes (FAC) en tant que force agile, polyvalente et prête au combat pour que le Canada puisse assurer sa protection au pays, être un partenaire actif en Amérique du Nord et maintenir son engagement dans le monde.
  • Protection, Sécurité, Engagement visait à répondre aux besoins des militaires et de leur famille, notamment en prévoyant des investissements substantiels pour permettre au Canada de surmonter les défis en matière de défense.
  • Les investissements actuels et futurs en matière de défense contribueront à la reprise économique du Canada après la pandémie et permettront de mieux faire face à l'évolution des menaces qui pèsent sur le Canada et ses intérêts, notamment en tirant parti de l'expertise, des partenariats et des capacités obtenus à ce jour grâce à la politique PSE.

Contexte

  • La politique de défense du Canada – Protection, Sécurité, Engagement a été publiée en 2017 et énonce les priorités du Canada en matière de défense sur un horizon de 20 ans, notamment l’augmentation de l’effectif des FAC, la confirmation de l’engagement du Canada envers ses alliés et partenaires ainsi que les investissements afin de fournir aux membres des FAC les outils dont ils ont besoin pour réussir les opérations – et revenir à la maison sains et saufs.
  • Les rôles et missions des forces armées, de même que les niveaux de financement et de ressources connexes, trouvaient leur fondement dans l’examen du contexte de sécurité mondial réalisé dans la politique de défense. Cet examen a confirmé trois tendances :
    • L’évolution de l’équilibre du pouvoir se caractérise par un retour de la rivalité entre les grandes puissances sur la scène internationale et des contestations de l’ordre international fondé sur des règles;
    • La nature et les causes des conflits changent considérablement au fil des années. Par exemple, l’utilisation croissante de tactiques hybrides, telles que l’utilisation coordonnée d’outils diplomatiques, cybernétiques, militaires et économiques pour atteindre des objectifs stratégiques, par les acteurs étatiques et non étatiques, comme les organisations terroristes, rend floue la distinction entre conflit et paix;
    • La technologie continue d’évoluer à un rythme effréné, obligeant le Canada à suivre cette évolution pour maintenir une coopération harmonieuse avec les alliés et toujours garder une longueur d’avance sur les adversaires.

Considérations

  • PSE a fourni une nouvelle orientation stratégique dans l’ensemble du portefeuille de la Défense et s’est concentrée sur les écarts de capacité présentant le plus grand risque et les priorités les plus pressantes en matière d’investissement déterminés à ce moment-là. Les domaines de la politique faisant toujours l’objet d’une mise en œuvre comprennent :
    • Réinvestir dans nos gens et leurs familles. Les FAC augmenteront leurs effectifs de 3 500 membres dans la Force régulière (portant le total à 71 500), de 1 500 membres dans la Force de réserve (portant le total à 30 000) et de 1 150 employés civils de la défense. Les principales initiatives à cet égard comprennent du financement additionnel pour améliorer le soutien aux familles des militaires l’augmentation de la diversité et une meilleure représentation des femmes.
    • Renforcer les principales capacités militaires. La politique de défense prend l’engagement de maintenir une force prête au combat dans la gamme des conflits, ce qui comprend le remplacement des principales flottes de la Marine royale canadienne, de l’Armée canadienne et de l’Aviation royale canadienne.
    • Investir dans de nouvelles capacités. La politique Protection, Sécurité, Engagement prévoit donc d’investir dans un certain nombre de nouveaux domaines de capacité, notamment l’espace, le cyberespace et les systèmes d’aéronef télépilotés, pour veiller à ce que les FAC soient en mesure de réussir dans le futur environnement de sécurité.
    • Mettre l’accent sur la transparence. La nécessité de faire preuve de transparence en tout temps a été au cœur du processus d’élaboration de la politique de défense et demeure un aspect primordial de la manière dont le Ministère fait état de ses efforts de mise en œuvre de la politique. Les documents publics, tels que le plan d’investissement, fournissent de plus amples renseignements sur les priorités en matière de dépenses, ce qui permet à la population de mieux comprendre comment le MDN utilise les fonds publics et comment l’industrie peut se positionner de manière à pouvoir mieux répondre aux exigences.
    • Promouvoir l’innovation. La politique Protection, Sécurité, Engagement investit dans le développement de technologies innovantes et des connaissances afin que le Canada puisse atténuer plus efficacement les nouvelles menaces, garder une longueur d’avance sur des adversaires potentiels et répondre aux besoins en constante évolution en matière de défense et de sécurité.
  • Prochaines étapes : La politique PSE a été publiée à un moment où les tendances du contexte de sécurité actuel dont il a été question ci-dessus commençaient tout juste à prendre forme. Une accélération importante de ces tendances depuis la publication de PSE souligne la nécessité de continuer à investir dans la Défense pour des raisons de sécurité nationale et de vitalité économique.
  • La Défense étant présente dans des centaines de collectivités d’un océan à l’autre, les investissements dans la Défense ont un impact économique à l'échelle nationale, font progresser les priorités fondamentales du gouvernement et peuvent contribuer à assurer que le Canada reste prospère et sûr lors de la transition de son intervention d'urgence liée à la COVID-19 à son effort de redressement. En s'appuyant sur la mise en œuvre de PSE à ce jour, les principaux domaines de programme peuvent inclure la réalisation des objectifs en matière de défense continentale, le renforcement de la résilience nationale, le développement de l'innovation, le partenariat avec l'industrie et l'acquisition de capacités habilitantes – tout en investissant dans l'industrie, les emplois et les collectivités du Canada.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :