Contexte

Mandat

  1. L’équipe de la visite d’aide d’état-major spéciale (équipe VAEM spéciale) du Collège militaire royale du Canada (CMRC) a été formée par le vice-chef d’état-major de la défense (VCEMD) le 19 octobre 2016 en réponse à un ordre du chef d’état-major de la défense (CEMD), dans le but d’évaluer la situation au CMR à la suite de préoccupations grandissantes concernant le climat prévalant à l’unité. L’annexe A contient une lettre exprimant les préoccupations du CEMD. L’équipe VAEM spéciale a été convoquée par le VCEMD, conjointement avec le commandant du Commandement du personnel militaire, dans le but de suivre la directive du CEMD. La lettre de mandat du VCEMD pour l’équipe VAEM spéciale est jointe à l’annexe B du présent rapport. 
  2. La haute direction des FAC utilise la VAEM spéciale comme outil pour obtenir une image complète et exacte de la situation d’une unité ou d’une fonction. À cet égard, l’équipe VAEM spéciale a reçu le mandat de mener une enquête administrative visant à établir les faits dans le but de faire une évaluation objective des facteurs qui affectent le CMR comme unité des FAC. L’équipe doit cerner les enjeux et formuler des recommandations pour traiter tous les objectifs établis dans la lettre de mandat du VCEMD. L’équipe VAEM spéciale n’a pas été convoquée comme une commission d’enquête (CE) et, par conséquent, elle n’oblige par les individus à faire une déclaration sous serment. L’équipe VAEM spéciale n’est pas limitée par les exigences de procédure d’une CE (notamment l’enregistrement de tous les témoignages et la production de transcriptions), ce qui lui permet de procéder plus rapidement et d’assurer l’anonymat des interviewés. 
  3. Plus précisément, l’équipe VAEM spéciale doit évaluer le climat, le milieu d’instruction, la culture et la structure du programme au Collège dans les domaines suivants :
    1. Commandement et contrôle;
    2. Sélection et responsabilités du personnel du CMR;
    3. Facteurs de stress pour les élof/aspm;
    4. Moral;
    5. Soutien aux élof/aspm;
    6. Instruction et apprentissage – quatre piliers.
  4. Bien que le mandat de l’équipe VAEM spéciale englobe le quartier général supérieur au CMR, notamment le quartier général de l’Académie canadienne de la défense/la Génération du personnel militaire (QG ACD/GENPERSMIL), l’équipe s’est concentrée principalement sur les effets que le commandement et le contrôle, la gouvernance et l’environnement stratégique du QG ACD/GENPERSMIL ont sur la situation au CMR. L’équipe VAEM spéciale a également visité l’autre collège militaire, le Collège militaire royal de Saint-Jean (CMRSJ), et a pris en considération les commentaires qu’elle y a recueillis. L’équipe VAEM spéciale a reçu des commentaires sur des expériences s’échelonnant sur un vaste espace-temps au CMR, en fait, sur plusieurs décennies. Cependant, pour s’acquitter du mandat du VCEMD, l’équipe VAEM spéciale a dû accorder la priorité à l’évaluation du climat et du milieu actuels au Collège. L’équipe VAEM spéciale a donc tenu compte de tous les commentaires reçus, mais elle s’est concentrée sur ses observations, ses évaluations et ses recommandations par rapport au climat, au milieu d’instruction, à la culture et au programme du CMR pendant la période d’engagement de l’équipe VAEM spéciale.
  5. L’équipe VAEM spéciale connaissait les attentes à l’égard du contenu de ce rapport. Peu de temps après l’arrivée du l’équipe au Collège et les débuts des travaux, il y a eu une grande période de scepticisme et d’incertitude parmi les intervenants par rapport à ce que cette démarche allait donner. L’équipe est reconnaissante pour l’environnement ouvert, professionnel et le soutien de la chaîne de commandement du CMR, du leadership de l’Escadre des études et du personnel de soutien dans le cadre de ce projet. Les membres de l’équipe ont également été impressionnés par la manière dont la chaîne de commandement des élèves-officiers et des aspirants a communiqué l’intention de l’équipe VAEM spéciale et a sollicité l’appui de tous les élèves-officiers et aspirants de marine (élof/aspm) en les incitant à participer à l’enquête. L’équipe VAEM spéciale n’aurait pu s’acquitter de ses responsabilités sans l’environnement propice et collaboratif que tous les membres du CMR se sont efforcés de créer.
  6. Ce rapport contient les résultats de l’analyse par l’équipe VAEM spéciale des domaines évalués décrits dans la lettre de mandat du VCEMD. Le rapport n’est pas un document universitaire ni une thèse, mais il est fondé sur un volume considérable de données recueillies et analysées. Le rapport est un reflet des discussions honnêtes, franches et ouvertes et des commentaires écrits provenant de personnes et de groupes que l’équipe VAEM spéciale a interviewés, de même qu’une analyse des documents disponibles. Tous les intervenants ont démontré un grand intérêt et ont répondu en grand nombre. Le rapport est le résultat des efforts combinés des huit membres de l’équipe VAEM spéciale. Le VCEMD a demandé à un conseiller pédagogique civil, M. Phil Bates, vice-recteur aux études au CMR, d’appuyer l’équipe pendant son séjour au Collège, à la suite de commentaires reçus d’intervenants du Collège à l’annonce de la formation de l’équipe VAEM spéciale. Le rôle de M. Bates était d’aider l’équipe VAEM spéciale à comprendre le volet enseignement du milieu du CMR et d’offrir le point de vue d’un employé civil. Il importe aussi de noter que l’équipe VAEM spéciale a aussi reçu les points de vue de civils de nombreuses autres sources, notamment le personnel civil du Collège et les intervenants externes, comme les parents des élof/aspm. L’équipe VAEM spéciale en est venue à un consensus et ce rapport représente les points de vue combinés de tous les membres de l’équipe.
  7. Le rapport contient la description de lois, de politiques ou de lignes directrices pertinentes, suivies des observations de l’équipe VAEM spéciale (c.-à-d. ce que les membres de l’équipe ont entendu pendant les entrevues, ce qu’ils ont reçu par écrit et ce qu’ils ont tiré de l’analyse des documents pertinents). Chaque question ou enjeu a fait l’objet d’une évaluation par l’équipe VAEM spéciale, dans le but de dégager le « et alors » des observations. Si l’équipe était d’avis que les recommandations pourraient aider à régler les situations relevées au cours des évaluations, elles ont été incluses. Le corps du texte du rapport résume les principaux enjeux et recommandations de chaque domaine évalué précisé par le VCEMD. Les annexes contiennent les réponses exhaustives de l’équipe à toutes les questions soulevées par rapport aux domaines évalués. 
  8. Les recommandations de l’équipe VAEM spéciale sont également résumées à l’annexe L, à la fin du rapport. Cette annexe pourrait servir de base pour guider les plans d’action subséquents. Les recommandations sont classées en deux catégories : « principales » et « secondaires ». Les recommandations principales sont celles que l’équipe VAEM spéciale estime essentielles à l’amélioration du climat, du milieu d’instruction, de la culture et du PFOR du Collège. Les améliorations secondaires sont celles qui, selon l’équipe VAEM spéciale, pourraient obtenir des résultats précis et positifs pour le CMR, mais qui ne sont pas considérées comme étant essentielles à l’ensemble du PFOR. Si les membres de l’équipe VAEM spéciale ont jugé qu’une recommandation particulière pourrait être faite, ils l’ont précisé. S’ils jugeaient ne pas avoir la profondeur, la clarté ou la certitude nécessaires pour faire une recommandation particulière, les membres de l’équipe VAEM spéciale ont recommandé un suivi ou une évaluation. Ils ont tenté de caractériser les recommandations de manière à ne pas imposer de contraintes ou de limites aux mesures de suivi.

Composition de l’équipe

  1. L’équipe VAEM spéciale était composée de huit personnes, une équipe multidisciplinaire d’officiers, d’anciens officiers et de sous-officiers supérieurs. Elle était composée de quatre femmes et de quatre hommes. L’équipe était dirigée par le vice-amiral (à la retraite) Greg Maddison et le chef d’équipe adjoint, le major général (à la retraite) David Neasmith. En tant que généraux à la retraite, l’équipe a profité de leur expérience du leadership dans des environnements opérationnel et stratégique au ministère de la Défense nationale (MDN) et dans les Forces armées canadiennes (FAC). L’équipe comprenait des membres qui apportaient une expertise certaine à l’équipe, notamment une expertise médicale (colonel [Col] Annie Bouchard), juridique (lieutenant-colonel [Lcol] Marla Dow), d’aumônier (lieutenant-colonel [Lcol] André Gauthier). Deux sous-officiers supérieurs (adjudants-chefs de commandement Colleen Halpin et Chris Thibault) ont offert à l’équipe VAEM spéciale des perspectives précieuses sur le leadership, l’instruction et l’administration. Enfin, en plus d’être membre de l’équipe VAEM spéciale, le chef d’état-major (brigadier général [Bgén] Virginia Tattersall) a été instrumentale aux travaux de l’équipe VAEM spéciale, aidée de l’officier de logistique (major Andrew Vandor) et de l’officier de gestion de l’information (lieutenant Anthony Raymond). Des membres de l’équipe VAEM spéciale, quatre sont diplômés du programme du collège militaire.

Approche

  1. L’orientation de l’équipe VAEM spéciale a commencé à la mi-octobre. Une trousse de lecture préliminaire a été rassemblée en fonction des domaines évalués assignés à l’équipe VAEM spéciale et les membres de l’équipe en ont pris connaissance. Cette trousse contenait des documents de politique comme les Ordonnances et règlements royaux applicables aux collèges militaires canadiens (OR[Colmilcan]) et les Instructions à l’Escadre des élèves-officiers (IE Élof); les directives d’instruction du commandant de l’ACD; les priorités du commandant du CMR; et des lectures générales sur l’histoire du CMR et le PFOR. 
  2. L’équipe VAEM spéciale s’est rendue à Kingston le 1er novembre 2016 et s’est immédiatement mise au travail. Peu après son arrivée, l’équipe a assisté à une séance d’orientation sur la mission et l’histoire du CMR. Le VCEMD a présenté l’équipe VAEM spéciale aux élof/aspm, aux militaires, au personnel civil du Collège et du QG ACD/GENPERSMIL, leur expliquant son mandat et demandant leur appui pour permettre à l’équipe VAEM spéciale d’accomplir sa tâche. 
  3. L’équipe VAEM spéciale a rassemblé l’information au moyen d’entrevues en personne, de séances d’information, et de l’examen des documents disponibles. Les entrevues ont été fixées en personne ou par courriel. Les membres de l’équipe VAEM spéciale étaient disponibles en soirée et pendant les fins de semaine afin de s’ajuster aux horaires chargés des élof/aspm. Un courriel a été envoyé à tous les membres des FAC au Canada et à l’étranger par l’intermédiaire du bureau du VCEMD dans lequel ce dernier sollicite des commentaires écrits des finissants du Collège pour l’équipe VAEM spéciale. L’équipe a reçu plus de 70 courriels. En outre, une lettre ouverte a été publiée pour les familles des élof/aspm du Collège leur expliquant l’objectif de l’équipe VAEM spéciale.
  4. Pendant son séjour au Collège, l’équipe VAEM spéciale s’est efforcée de créer un environnement propice aux commentaires ouverts et francs des divers intervenants. La clé était d’assurer autant que possible l’anonymat de tous les interviewés. Une zone d’entrevue a été aménagée pour que les interviewés soient à l’aise. L’équipe VAEM spéciale tenait généralement des entrevues individuelles selon une approche deux pour un, ce qui permettait aux membres de l’équipe de former des équipes mixtes, d’ajouter un expert en la matière, comme un représentant du domaine médical ou spirituel dans ces sous-équipes pour mener les entrevues, en plus d’offrir des entrevues dans les deux langues, en anglais ou en français. La création de ces sous-équipes a également permis de veiller à ce que les perspectives des deux membres de l’équipe soient incluses dans les observations tirées des entrevues. Dans plusieurs cas, les membres de l’équipe VAEM spéciale ont rencontré des groupes, comme une classe d’élof/aspm, un cadre de leadership d’élof/aspm, des membres de l’Escadre des études, du Département des sports ou un groupe de membres du personnel de soutien. 
  5. Au cours des cinq semaines, l’équipe VAEM spéciale a interviewé 412 personnes au total, représentant 209 élof/aspm de tous les programmes et années d’études, 43 membres de l’Escadre d’instruction, 65 membres de l’Escadre des études et 95 autres personnes (de l’état-major du quartier général, d’autres militaires et divers membres du personnel de soutien et de l’extérieur). Les entrevues ont pris différentes formes, certaines avec des personnes se présentant avec une liste de préoccupations ou d’observations, alors que d’autres étaient simplement curieux d’apprendre ce que l’équipe VAEM spéciale voulait savoir. Dans tous les cas, les questions que les membres de l’équipe VAEM spéciale ont posées correspondaient aux domaines à évaluer prévus, mais elles étaient ouvertes et permettaient aux interviewés de dire librement ce qu’ils voulaient sur un sujet particulier. En outre, les membres de l’équipe VAEM spéciale ont assisté à diverses activités du Collège (c.-à-d. sport universitaire, une compétition de drill, la cérémonie du jour du Souvenir et la collation des grades d’automne) et ont participé à certains éléments de l’expérience des élof/aspm (c.-à-d. manger dans la cafétéria, participer au cours d’éducation physique, assister à la présentation de projets de cours en génie aéronautique, etc.). Les entrevues ont servi de base aux observations de l’équipe VAEM spéciale. Au cours des cinq semaines à Kingston, les membres de l’équipe se sont réunis une fois par jour et une fois par semaine pour examiner les principaux points retenus des entrevues et des activités et pour documenter les impressions et les thèmes dans le but de commencer à regrouper les évaluations initiales du climat, du milieu d’instruction, de la culture et du PFOR au Collège.
  6. L’équipe VAEM spéciale est revenue à Ottawa au début du mois de décembre pour commencer l’analyse de l’information recueillie et pour poursuivre les entrevues avec d’autres groupes pertinents à l’enquête, comme avec des membres du Groupe du recrutement des Forces canadiennes par vidéoconférence. Bien que non directement inclus dans le mandat de l’équipe VAEM spéciale, les membres de l’équipe ont visité le Collège militaire royal de Saint-Jean (CMRSJ) afin de comprendre les similitudes et les différences entre les approches du PFOR. L’équipe VAEM spéciale a commencé à relever des thèmes communs et à préparer des recommandations fondées sur ses propres observations, et sur l’information recueillie lors des entrevues ainsi que sur l’information provenant des évaluations des politiques et des programmes. Les chefs d’équipes de l’équipe VAEM spéciale ont donné une séance d’information sur les observations initiales de l’équipe au CEMD et au VCEMD à la mi-décembre.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :