Chlorhexidine et ses sels – fiche d’information

Sur cette page

Aperçu

À propos de ces substances

  • L’évaluation préalable résumé ici, réalisée dans le cadre du Plan de gestion des produits chimiques (PGPC) porte sur l’entité chlorhexidine et visait la chlorhexidine et ses sels soit, sans s’y limiter, la chlorhexidine, le diacétate de chlorhexidine, le dichlorhydrate de chlorhexidine et le digluconate de chlorhexidine. 
  • Le diacétate de chlorhexidine faisait partie initialement du douzième lot de l'Initiative du Défi du PGPC (appelé ci-après acétate de chlorhexidine). Toutefois, pour tenir compte de l'exposition due à toutes les sources potentielles de l'entité chlorhexidine, une évaluation préalable subséquente visant un plus grand groupe de substances a été publiée, à savoir l'évaluation préalable de la chlorhexidine et de ses sels.
  • Les sels de chlorhexidine se dissocient dans l'eau et libèrent l'entité chlorhexidine.
  • Ces substances ne sont pas présentes naturellement dans l'environnement.
  • Selon les renseignements recueillis par le gouvernement, ces substances sont utilisées comme antiseptiques et agents de conservation dans certains produits comme des cosmétiques, des produits de santé naturels, les médicaments sur et sans ordonnance destinés aux humains ou aux animaux et des désinfectants pour surfaces dures.

Exposition des humains et de l'environnement

  • Les Canadiens peuvent être exposés à ces substances lors de l'utilisation de produits disponibles pour les consommateurs, comme des cosmétiques (par exemple, des hydratants corporels, des rouges à lèvres et des baumes pour les lèvres) et des produits de santé naturels (par exemple, des écrans solaires et des rince-bouche).
  • Ces substances peuvent être rejetées dans l'environnement dans les effluents de systèmes de traitement des eaux usées, après la fabrication de produits à base de chlorhexidine et suite à l'utilisation de produits de consommation en contenant.

Effets principaux (dangers) sur la santé et l'environnement

  • Les effets potentiels sur le foie ont été considérés être les effets critiques identifiés pour la caractérisation du risque pour la santé humaine faite pour l'évaluation préalable.
  • Dans l'environnement, l'entité chlorhexidine pourrait causer, à de faibles concentrations, des effets nocifs sur des organismes aquatiques.

Résultats de l'évaluation des risques

  • En comparant les concentrations de la chlorhexidine et de ses sels auxquelles les Canadiens peuvent être exposés et les concentrations auxquelles sont associés des effets sur la santé, le risque pour la santé humaine posé par ces substances est considéré comme faible.
  • Compte tenu de l'information présentée, il a été conclu que la chlorhexidine et ses sels présentent un risque d'effets nocifs sur l'environnement.
  • Le gouvernement du Canada a publié l'Évaluation préalable finale de la chlorhexidine et de ses sels le 29 juin 2019.

Conclusions de l'évaluation préalable

  • À la suite de l'évaluation préalable, le gouvernement a conclu que la chlorhexidine et ses sels ne sont pas nocifs pour la santé humaine aux niveaux d'exposition actuels.
  • Le gouvernement a aussi conclu que la chlorhexidine et ses sels pénètrent ou peuvent pénétrer dans l'environnement à des niveaux nocifs pour l'environnement.
  • De plus, il a été montré que l'entité chlorhexidine satisfait aux critères de persistance, mais pas à ceux de bioaccumulation, du Règlement sur la persistance et la bioaccumulation de la LCPE (1999).

Mesures préventives et réduction des risques

Renseignements connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :