COVID-19 : Principaux modes de transmission

Sur cette page

Comment se propage la COVID-19

Le SRAS-CoV-2, le virus responsable de la COVID-19, se transmet d'une personne infectée à d'autres par des gouttelettes respiratoires et des aérosols lorsqu'une personne infectée respire, tousse, éternue, chante, crie ou parle. La taille des gouttelettes est variable, allant de grosses gouttelettes qui tombent rapidement au sol (en quelques secondes ou minutes) près de la personne infectée, à des gouttelettes plus petites, parfois appelées aérosols, qui restent dans l'air, en particulier dans les espaces intérieurs.

On connaît mal l'infectiosité relative des gouttelettes des différentes tailles. Les gouttelettes ou aérosols infectieux peuvent entrer en contact direct avec les muqueuses du nez, de la bouche ou des yeux d'une autre personne ou être inhalés dans le nez, la bouche, les voies respiratoires et les poumons de celle-ci. Le virus peut également se propager lorsqu'une personne touche une autre personne (par exemple, poignée de main) ou une surface ou un objet (également appelé matière contaminée) sur lequel il se trouve, puis touche sa bouche, son nez ou ses yeux sans s'être lavé les mains.

Les milieux présentant un risque de transmission plus élevé

Les enquêtes sur les éclosions et les études scientifiques nous renseignent davantage sur la COVID-19 et nous appliquons ces nouvelles connaissances pour réduire la propagation de la maladie. Nous savons que le virus se transmet le plus souvent lorsque des personnes sont en contact étroit avec d'autres personnes infectées (présentant ou non des symptômes). Nous savons également que la plupart des transmissions ont lieu à l'intérieur.

Les rapports d'éclosions dans des milieux mal ventilés permettent de penser que des aérosols infectieux étaient en suspension dans l'air et que des personnes ont inhalé le virus même en se tenant à une distance supérieure à deux mètres. Une salle de répétition de chorale, des cours de conditionnement physique et des restaurants, entre autres, sont des exemples de tels milieux. Certaines conditions environnementales, telles que la recirculation de l'air, ont pu faciliter la transmission dans ces milieux. Les activités qui augmentent la production de gouttelettes respiratoires et d'aérosols peuvent accroître le risque dans ces contextes (comme chanter, crier ou faire de l'exercice).

On ignore encore avec quelle facilité le virus se propage par contact avec des surfaces ou des objets.

Suivre les mesures de santé publique

Bien que nous ne comprenions pas encore pleinement tous les modes de transmission et leur importance relative, il existe probablement plusieurs modes de transmission.

Les mesures de santé publique que nous avons mises en œuvre continuent d'être efficaces pour prévenir la propagation du virus qui provoque la COVID-19. Pour vous protéger et protéger les autres, utilisez plusieurs pratiques préventives personnelles à la fois dans le cadre d'une approche à plusieurs niveaux. Avec la circulation accrue de certains variants préoccupants, il est encore plus important que vous suiviez strictement les pratiques préventives personnelles recommandées.

Ventilation

Maximisez la ventilation en vérifiant que les systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation (CVC) sont en bon état de fonctionnement. En amenant autant d'air frais que possible de l'extérieur, on diminue la concentration des aérosols qui peuvent être en suspension dans l'air, et on réduit ainsi les risques de propagation de SRAS-CoV-2 si ces aérosols contiennent le virus. Si le temps le permet, ouvrez une fenêtre. Réduisez le niveau de bruit dans les espaces publics, par exemple en éteignant ou en réduisant le volume de la musique, afin que les gens puissent parler à voix basse.

Liens connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :